Maine de Biran, Essai sur les fondements de la psychologie

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Simone Weil, Attente de Dieu. Montaigne, Essais, II, 12, « Apologie de Raim ... >>
Partager

Sujet : Maine de Biran, Essai sur les fondements de la psychologie

Maine de Biran, Essai sur les fondements de la psychologie

Biran Maine Essai Maine “Cette proposition : je suis, j'existe, est nécessairement vraie, dit Descartes, toutes les fois que je la prononce... Mais combien de temps ? Autant de temps que je pense.” Voilà bien le fait de conscience qui exclut l'absolu. C'est bien là l'expression du fait, et rien de plus. Mais on altère la vérité du fait dès qu'on transforme, par une identité logique, le moi actuel dans l'être ou l'âme chose, prise pour la chose pensante. Car, d'après cette définition, toute l'essence de l'âme consiste dans la pensée. Donc elle ne peut avoir commencé ni continuer à exister, sans avoir commencé et sans continuer à penser, c'est-à-dire que l'âme pense toujours sans interruption, depuis le moment de sa création jusqu'à celui de son anéantissement (en supposant que l'anéantissement d'une substance soit possible). Cette conclusion est opposée au principe, ou au fait primitif du sens intime, qui nous dit : J'existe en tant que je pense, ou autant que je pense. Or, je ne pense pas toujours (dans le sommeil complet, dans les cas de défaillance), ou je n'ai pas toujours le sentiment que j'existe; donc l'individu qui s'appelle moi n'est pas une chose pensante dont l'essence soit uniquement et exclusivement la pensée (...). Maine de Biran, Essai sur les fondements de la psychologie, 1812.
fondements psychologie  Maine

Au début du XIXe siècle, un philosophe français eut cette particularité de construire toute sa pensée à partir de l'observation minutieuse de ses états intérieurs. Contemporain des idéologues qui entendaient constituer une véritable science des idées en traitant celles-d comme des réalités aussi objectives que la chute des pommes sur la tête de physiciens, Maine de Biran était leur exact opposé: pour lui, il y a une spécificité du monde intérieur vis-à-vis du monde extérieur, une idée n'est pas une chose.

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "Maine de Biran, Essai sur les fondements de la psychologie" a obtenu la note de :
aucune note

Maine de Biran, Essai sur les fondements de la psychologie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo