Malebranche (Nicolas)

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Malebranche (Nicolas) >>
Partager

Sujet : Malebranche (Nicolas)

(Nicolas) Malebranche  Malebranche Il est assez difficile de comprendre comment il se peut faire que des gens qui ont de l'esprit, aiment mieux se servir de l'esprit des autres dans la recherche de la vérité, que de celui que Dieu leur a donné. Il y a sans doute infiniment plus de plaisir et plus d'honneur se conduire par ses propres yeux que par ceux des autres ; et un homme qui a de bons yeux ne s'avisa jamais de se les fermer, ou de se les arracher, dans l'espoir d'avoir un conducteur. (...) Pourquoi le fou marche-t-il dans les ténèbres ? C'est qu'il ne voit que par les yeux d'autrui, et que ne voir que de cette manière, proprement parler, c'est ne rien voir. L'usage de l'esprit est celui des yeux ce que l'esprit est aux yeux ; et de même que l'esprit est infiniment au-dessus des yeux, l'usage de l'esprit est accompagné de satisfactions bien plus solides, et qui le contentent bien autrement, que la lumière et les couleurs ne contentent la vue. Les hommes toutefois se servent toujours de leurs yeux pour se conduire, et ils ne se servent jamais de leur esprit pour découvrir la vérité. Malebranche (Nicolas)
   Malebranche

Disciple de Descartes, Malebranche est un philosophe et théologien qui, à la suite de son maître a longuement interrogé la question de la recherche de la vérité. Dans le texte qui nous occupe, il s’intéresse à la modalité de cette recherche ; reprenant à son compte la métaphore classique de l’œil, outil de la connaissance, il en appelle au bon sens et à la solidité d’un jugement exercé personnellement. Quelle est la meilleure et la plus assurée manière de voir, c’est-à-dire de penser et de rechercher la vérité. ?
 Dans un premier moment (« Il est assez difficile…) d’avoir un conducteur ») Malebranche explicite la position commune qui en reste aux préjugés et opinions. Dans la seconde partie, il détaille les défauts d'une telle position et justifie la nécessité et la légitimité de s'en remettre à nos propres yeux, soit ) notre propre esprit pour juger et progresser dans la recherche de la vérité.
 

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet " Malebranche (Nicolas)" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • evaducourege-281731 le 19/11/2016 à 19H09
  • Flacko07 -277732 le 22/05/2016 à 22H17
  • BM87-217879 le 31/10/2013 à 31H17
  • Margaux25 le 03/11/2012 à 03H18
  • Skyzotek le 02/11/2011 à 02H12
  • Malebranche (Nicolas)

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit