Marx: art et infantilisme

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Platon, La République, livre I Pensée 181 de Pascal >>
Partager

Sujet : Marx: art et infantilisme

Marx: art et infantilisme

infantilisme Marx  Marx L'art grec suppose la mythologie grecque, c'est à dire la nature et les formes sociales, déjà élaborées au travers de l'imagination populaire d'une manière inconsciemment artistique. Ce sont la ses matériaux. Non pas une mythologie quelconque, c'est a dire une façon quelconque de transformer inconsciemment la nature en art (ici le mot nature désigne tout ce qui est objectif, y compris la société). La mythologie égyptienne n'eût jamais pu être le sol, le sein maternel qui eût produit l'art grec.(...) Mais la difficulté n'est pas de comprendre que l'art grec et l'épopée sont liés à certaines formes de développement social. La difficulté, la voici : ils nous procurent encore une jouissance artistique, et à certains égards, ils servent de norme, ils nous sont un modèle inaccessible. Un homme ne peut redevenir enfant, sans être puéril. Mais ne se réjouit-il pas de la naïveté de l'enfant, et ne doit-il pas lui-même s'efforcer, à un niveau plus élevé, de reproduire la vérité ? Est-ce que, dans la nature enfantine, ne revit pas le caractère de chaque époque, dans sa vérité naturelle ? Pourquoi l'enfance historique de l'humanité, au plus beau de son épanouissement, n'exercerait-elle pas l'attrait éternel du moment qui ne reviendra plus ? Il est des enfants mal élevés, et des enfants grandis trop vite. Beaucoup de peuples de l'Antiquité appartiennent à ces catégories. Des enfants normaux, voilà ce que furent les grecs. Le charme que nous trouvons à leurs oeuvres d'art n'est pas contrarié par le peu d'avancement de la société où elles ont fleuri. Il en est plutôt le résultat ; il est inséparable de la pensée que l'état d'immaturité sociale où cet art est né, où seul il pouvait naître, ne reviendra jamais.
   Marx Ce texte tardif de Karl Marx met au jour une certaine esthétique qui n'est pas sans rentrer en contradiction avec ses théories antérieures, ici l'art semble aller à contre-courant de ses théories habituelles, il ne fonctionnerait pas en vérité comme d'autres domaines de la société. Marx s'étonne des effets produits encore sur nous par un art dont la source d'inspiration et la civilisation qui le portait ont disparu. Il semble y avoir un décalage entre l'art grec lui-même et la civilisation industrielle de l'époque de Marx. Cet attrait, il en cherche l'origine dans une certaine fascination des origines et de l'enfance de l'art et de l'humanité à jamais disparu.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Marx: art et infantilisme" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • s14628 le 12/12/2008 à 12H17
  • Marx: art et infantilisme

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit