Merleau-Ponty : AUTRUI

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Machiavel, Le Prince, Chap. VII, rédigé en 15 ... Explication de texte de Locke paragraphe 5 "E ... >>
Partager

Sujet : Merleau-Ponty : AUTRUI

Merleau-Ponty : AUTRUI

Ponty Merleau AUTRUI Merleau Enfin la nouvelle psychologie apporte aussi une conception neuve de la perception d'autrui. La psychologie classique acceptait sans discussion la distinction de l'observation intérieure ou introspection et de l'observation extérieure. Les "faits psychiques" - la colère, la peur par exemple - ne pouvaient etre directement connus que du dedans et par celui qui les éprouvait. On tenait pour évident que je ne puis du dehors, saisir que les signes corporels de la colère ou de la peur, et que, pour interpréter ces signes, je dois recourir à la connaissance que j'ai de la colère ou de la peur en moi-même et par introspection. Les psychologues d'aujourd'hui font remarquer que l'introspection, en réalité, ne me donne presque rien. Si j'essaye d'étudier l'amour ou la haine par la pure observation intérieure, je ne trouve que peu de choses à décrire: quelques angoisses, quelques palpitations de coeur, en somme des troubles banaux qui ne me révèlent pas l'essence de l'amour ni de la haine. Chaque fois que j'arrive à des remarques intéressantes, c'est que je ne me suis pas contenté de coïncider avec mon sentiment, c'est que j'ai réussi à l'étudier comme comportement, comme une modification de mes rapports avec autrui et avec le monde, c'est que je suis parvenu à le penser comme je pense le comportement d'une autre personne dont je me trouve être le témoin. En fait les jeunes enfants comprennent les gestes et les expressions de physionomie bien avant d'être capables de les reproduire pour leur compte, il faut donc que le sens de ces conduites leur soit pour ainsi dire adhérent. Il nous faut rejeter ici ce préjugé qui fait de l'amour, de la haine ou de la colère des "réalités intérieures" accessibles à un seul témoin, celui qui les éprouve. Colère, honte, haine, amour ne sont pas des faits psychiques cachés au plus profond de la conscience d'autrui, ce sont des types de comportement ou des styles de conduite visibles du dehors. Ils sont SUR ce visage ou DANS ces gestes et non pas cachés derrière eux.
   Merleau Merleau-Ponty s'attache ici à critiquer la position de la psychologie classique à laquelle il oppose la conception de la psychologique moderne. Cette critique porte précisément sur la nature de notre relation à autrui en posant directement le problème de la connaissance directe, par observation, de ce qu'autrui ressent en lui-même. Ce qui est critiqué ici précisément, et donc fortement remis en question, c'est la distinction traditionnelle entre « observation extérieure » (simple rapport d'extériorité à l'autre, impossibilité de « rentrer » dans son esprit) et « l'introspection intérieure » (comme moyen de connaître l'essence de nos sentiments et conduites).

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Merleau-Ponty : AUTRUI" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • dodi-273126 le 27/02/2016 à 27H19
  • cocopsy le 07/11/2012 à 07H15
  • Merleau-Ponty : AUTRUI

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit