Merleau-Ponty: Dans l'experience du dialogue...

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Merleau-Ponty Merleau-Ponty: L'homme public >>
Partager

Sujet : Merleau-Ponty: Dans l'experience du dialogue...

Merleau-Ponty: Dans l'experience du dialogue...

Ponty Merleau Dans Merleau Dans l'expérience du dialogue, il se constitue entre autrui et moi un terrain commun, ma pensée et la sienne ne font qu'un seul tissu, mes propos et ceux de mon interlocuteur sont appelés par l'état de la discussion, ils s'insèrent dans une opération commune dont aucun de nous n'est le créateur. Il y a là un être à deux, et autrui n'est plus ici pour moi un simple comportement dans mon champ transcendantal", ni d'ailleurs moi dans le sien, nous sommes l'un pour l'autre collaborateurs dans une réciprocité parfaite, nos perspectives glissent l'une dans l'autre, nous coexistons à travers un même monde. Dans le dialogue présent, je suis libéré de moi-même, les pensées d'autrui sont bien des pensées siennes, ce n'est pas moi qui les forme, bien que je les saisisse aussitôt nées ou que je les devance, et même, l'objection que me fait l'interlocuteur m'arrache des pensées que je ne savais pas posséder, de sorte que si je lui prête des pensées, il me fait penser en retour. C'est seulement après coup, quand je me suis retiré du dialogue, et m'en souviens, que je puis le réintégrer à ma vie, en faire un épisode de mon histoire privée, et qu'autrui rentre dans son absence, ou, dans la mesure où il me reste présent, est senti comme une menace pour moi. Merleau-Ponty
experience dialogue...  Merleau

Tout l’intérêt du texte consiste à montrer à quel point le dialogue est l’occasion d’une expérience tout à fait privilégiée d’autrui.
 
 L’expérience courante que nous faisons de l’existence des autres autour de nous est relativement restreinte.
 
 Qu’est-ce qu’autrui pour moi ? Tout d’abord un simple "comportement dans mon champ transcendantal" (lignes 4-5). Comprendre ici : "dans mon champ de perception". Autrui, c’est d’abord ce que je vois de lui. Un corps, des gestes, des attitudes. Descartes disait bien que l’on voit des chapeaux et des manteaux, c’est-à-dire surtout des apparences.
 
 Au fond, on perçoit autrui d’abord comme on perçoit n’importe quel objet, on le perçoit sur le mode de l’objet. On ne le perçoit pas en lui-même, comme une personne à part entière. Perçu, autrui n’en reste pas moins absent (ligne 14).
 

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Merleau-Ponty: Dans l'experience du dialogue..." a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • philo1-246893 le 08/05/2015 à 08H11
  • Tutol09 le 16/11/2011 à 16H15
  • Sylvie48132 le 03/02/2010 à 03H16
  • Pauline24965 le 02/03/2009 à 02H18
  • Lilou23049 le 22/02/2009 à 22H14
  • Merleau-Ponty: Dans l'experience du dialogue...

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit