LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Platon: L'apparence est-elle le reflet de la ... Platon: L'opinion publique a-t-elle forcément ... >>
Partager

Sujet : Montaigne: L'ignorance s'oppose-t-elle à la vérité ?

ignorance Montaigne oppose Montaigne Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance, et que nous sommes tenus d'accepter tout ce que nous ne pouvons réfuter. Nous parlons de toutes choses par précepte et résolution. Le style à Rome portait que cela même qu'un témoin déposait pour l'avoir vu de ses yeux, et ce qu'un juge ordonnait de sa plus certaine science, était conçu en cette façon de parler : Il me semble ». On me fait haïr les choses vraisemblables quand on me les plante pour infaillibles. J'aime ces mots, qui amollissent et modèrent la témérité de nos propositions : A l'aventure, Aucunement, Quelque, On dit, Je pense, et semblables. Et si j'eusse eu à dresser des enfants, je leur eusse tant mis en la bouche cette façon de répondre enquêteuse, non résolutive : « Qu'est-ce à dire ? Je ne l'entends pas. Il pourrait être. Est-il vrai ? » qu'ils eussent plutôt gardé la forme d'apprentis à soixante ans que de représenter les docteurs à dix ans, comme ils font. Qui veut guérir de l'ignorance, il faut la confesser. Iris est fille de Thaumantis. L'admiration [ndt, L'étonnement] est fondement de toute philosophie, l'inquisition [ndt, la recherche] le bout. Voire dea [ndt, Mais en vérité], il y a quelque ignorance forte et généreuse qui ne doit rien en honneur et en courage à la science, ignorance pour laquelle concevoir il n'y a pas moins de science que pour concevoir la science.
elle vérité  Montaigne

Le texte est tiré des Essais, livre III, chapitre 11, qui est intitulé Des boiteux. Dès le début du chapitre, Montaigne soutient une thèse sceptique, qui consiste à dire que la raison humaine est impuissante à atteindre les causes ultimes des choses. Le texte qui nous occupe a pour fonction de conforter cette thèse sceptique tout en précisant le sens exact que Montaigne entend lui donner. Le problème examiné est celui de savoir d’où viennent les abus, à savoir les mauvais usages que nous faisons des choses : l’ignorance en est-elle cause ? La thèse de Montaigne est que ce n’est pas l’ignorance mais le faux savoir, c'est-à-dire le recouvrement de l’ignorance sous la prétention au savoir, qui nous fait errer dans nos comportements.

Le texte peut être divisé en trois parties. La première qui finit à «il me semble » énonce la thèse du texte, selon laquelle c’est la prétention de savoir, et non l’ignorance, qui amène à mal user des choses. Puis dans la seconde partie, qui termine à « comme ils font », Montaigne expose quelle forme de remède peut être apporté à cet état de fait, notamment par un certain usage du langage et une éducation appropriée. Enfin dans la troisième partie, Montaigne distingue deux types d’ignorance, l’une qui s’ignore elle-même, et l’autre qui se sachant est une docte ignorance (une ignorance savante).

 

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Montaigne: L'ignorance s'oppose-t-elle à la vérité ?" a obtenu la note de :

6 / 10

Corrigé consulté par :
  • Cocosis-275648 le 13/04/2016 à 13H12
  • nana-241373 le 28/06/2014 à 28H16
  • Davlew le 07/11/2012 à 07H12
  • alex33 le 01/02/2012 à 01H17
  • tooth le 23/11/2010 à 23H17
  • 150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit