Nietzsche: En contemplant une chute d'eau...

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Nietzsche et la liberté Nietzsche: Les martyrs de la vérité >>
Partager

Sujet : Nietzsche: En contemplant une chute d'eau...

Nietzsche: En contemplant une chute d'eau...

contemplant Nietzsche chute Nietzsche En contemplant une chute d'eau, nous croyons voir dans les innombrables ondulations, serpentements, brisements des vagues, liberté de la volonté et caprice ; mais tout est nécessité, chaque mouvement peut se calculer mathématiquement. Il en est de même pour les actions humaines ; on devrait pouvoir calculer d'avance chaque action, si l'on était omniscient, et de même chaque progrès de la connaissance, chaque erreur, chaque méchanceté. L'homme agissant lui-même est, il est vrai, dans l'illusion du libre arbitre ; si à un instant la roue du monde s'arrêtait et qu'il y eût là une intelligence calculatrice omnisciente pour mettre à profit cette pause, elle pourrait continuer à calculer l'avenir de chaque être jusqu'aux temps les plus éloignés et marquer chaque trace où cette roue passera désormais. L'illusion sur soi-même de l'homme agissant, la conviction de son libre arbitre, appartient également à ce mécanisme, qui est objet de calcul. Nietzsche
eau...   Nietzsche


 Ce texte a pour thème la liberté, notion dont il fait la critique.
 Le problème en est le suivant :
 La liberté humaine constitue-t-elle un ordre à part, indépendant de celui de la nature, ou bien n'est-elle pas plutôt une simple illusion, l'action humaine étant en réalité immergée comme tout phénomène dans le "mécanisme" de la nature ?
 
 Nietzsche répond à ce problème en posant la thèse suivante :
 La liberté humaine quelque soit le domaine où elle se déploie (action, mais aussi "connaissance" ou moralité), est une simple illusion, un sentiment psychologique de "libre arbitre", mais c'est en même temps une illusion qui est elle-même engendrée par la nécessité ou le mécanisme de fonctionnement de la nature à laquelle il appartient.
 
 L'enjeu du texte est limpide : quelle portée finale recouvre la négation par Nietzsche de la liberté humaine.
 
 L'argument du texte était assez délicat à saisir : il est double. D'une part, l'auteur s'appuie sur une comparaison poétique de l'action humaine avec les faits naturels ; d'autre part il fait appel à un argument de type théologique (une "intelligence omnisciente"), pour soutenir que de ce point de vue les deux ordres de faits - humains et naturels - sont au fond identiques.
 
 On peut noter que ce genre d'indécision dans la démarche argumentative est bien typique de Nietzsche, moins préoccupé de la valeur logique et formelle de son propos que de l' affirmation de sa valeur philosophique ou métaphysique.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Nietzsche: En contemplant une chute d'eau..." a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • Slalom11-269354 le 03/01/2016 à 03H14
  • camille-268275 le 14/12/2015 à 14H06
  • FantaD-230292 le 31/03/2014 à 31H19
  • tSIJF-234833 le 29/03/2014 à 29H14
  • Hatce le 26/04/2012 à 26H23
  • Nietzsche: En contemplant une chute d'eau...

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit