Nietzsche: glorification du travail

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Nietzsche Nietzsche: Libre arbitre et désir de punir >>
Partager

Sujet : Nietzsche: glorification du travail

Nietzsche: glorification du travail

glorification Nietzsche travail Nietzsche Dans la glorification du "travail", dans les infatigables discours sur la "bénédiction du travail", je vois la même arrière-pensée que dans les louanges adressées aux actes impersonnels et utiles à tous : à savoir la peur de tout ce qui est individuel. Au fond, on sent aujourd'hui, à la vue du travail - on vise toujours sous ce nom le dur labeur du matin au soir -, qu'un tel travail constitue la meilleure des polices, qu'il tient chacun en bride et s'entend à entraver puissamment le développement de la raison, des désirs, du goût de l'indépendance. Car il consume une extraordinaire quantité de force nerveuse et la soustrait à la réflexion, à la méditation, à la rêverie, aux soucis, à l'amour et à la haine, il présente constamment à la vue un but mesquin et assure des satisfactions faciles et régulières. Aussi une société où l'on travaille dur en permanence aura davantage de sécurité : et l'on adore aujourd'hui la sécurité comme la divinité suprême ... Nietzsche
   Nietzsche

questions indicatives
 

 Fonction des guillemets pour l'expression « bénédiction du travail » ?
 Quels sont les différents arguments dont fait état Nietzsche, pour affirmer qu' « un tel travail constitue la meilleure des polices » ?
 Quel est le fondement, en dernière analyse, selon Nietzsche, de cette société du « travail » ?
 Quelles sont les valeurs qui y sont ainsi subordonnées, voire niées ?
 Que pensez-vous de l'analyse de Nietzsche, et notamment de l'analyse du fondement de cette société ?
 Fonction des guillemets pour « travailler » ? (Ce texte est extrait d'Aurore, écrit entre 1879 et 1881.)
 Qu'est-ce qui (ou qui) est visé par ce texte ?
 En quoi ce texte présente-t-il un enjeu philosophique, et n'est pas un essai de sociologue ou d'historien ?

travail   glorification
  • Constat

On glorifie le travail : Dans la glorification du « travail », dans les infatigables discours sur la « bénédiction du travail», entendu comme le dur labeur du matin au soir.

  • Explication (je vois) de cette glorification (= thèse centrale)

Elle est fondée sur une arrière-pensée qui est la peur de tout ce qui est individuel et le désir social d'assurer avant toutes choses la sécurité.

  • Justification de cette thèse

- Constat: ce travail épuise h force nerveuse, et ainsi empêche le développement de la raison, des désirs, du goût de l'indépendance.


- Conséquence: ce travail constitue donc la meilleure des polices, tenant chacun en bride.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Nietzsche: glorification du travail" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • Alexdvr-246391 le 03/11/2014 à 03H20
  • nemo7619-183069 le 10/03/2014 à 10H19
  • lulu789-190935 le 19/01/2013 à 19H17
  • cendtous le 15/02/2012 à 15H11
  • Titelife le 19/01/2012 à 19H21
  • Nietzsche: glorification du travail

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo