NIETZSCHE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< NIETZSCHE NIETZSCHE >>
Partager

Sujet : NIETZSCHE

NIETZSCHE

 NIETZSCHE  NIETZSCHE Morale et moral.-Être moral, avoir des moeurs, avoir de la vertu, cela veut dire pratiquer l'obéissance envers une loi et une tradition fondées depuis longtemps. Que l'on s'y soumette avec peine ou de bon coeur, c'est là chose indifférente ; il suffit qu'on le fasse. On appelle « bon » celui qui par nature, à la suite d'une longue hérédité, donc facilement et volontiers, agit conformément à la morale, quelle qu'elle soit (par exemple se venger ; si se venger fait partie, comme chez les anciens Grecs, des bonnes moeurs). On l'appelle bon parce qu'il est bon « à quelque chose » ; or, comme la bienveillance, la pitié et les autres sentiments semblables finissent, avec le changement des moeurs, par être toujours sentis comme « bons à quelque chose », comme utiles, c'est maintenant le bienveillant, le secourable, qu'on nomme de préférence « bon ». Être méchant, c'est n'être « pas moral » (immoral), pratiquer l'immoralité, résister à la tradition, quelque raisonnable ou absurde qu'elle soit ; mais c'est le dommage fait au « prochain » qui a été, dans toutes les lois morales des diverses époques, ressenti principalement comme nuisible, au point que, maintenant, le mot « méchant » nous fait tout d'abord penser au dommage volontaire fait au prochain. Ce n'est pas entre « égoïste » et « altruiste » qu'est la différence fondamentale qui a porté les hommes à distinguer le moral de l'immoral, le bon du mauvais, mais bien entre l'attachement à une tradition, à une loi et la tendance à s'en affranchir. La manière dont la tradition a pris naissance est à ce point de vue indifférente ; c'est en tout cas sans égard au bien et au mal ou à quelque impératif immanent et catégorique, mais avant tout en vue de la conservation d'une communauté, d'un peuple ; tout usage superstitieux, qui doit sa naissance à un accident mal interprété, produit une tradition qu'il est moral de suivre ; s'en affranchir est en effet dangereux, plus nuisible encore à la communauté qu'à l'individu (parce que la divinité punit le sacrilège et toute violation de ses privilèges sur la communauté et par ce moyen seulement sur l'individu). Or, toute tradition devient continuellement plus respectable à mesure que l'origine s'en éloigne, qu'elle est plus oubliée ; le tribut de respect qu'on lui doit va s'accumulant de génération en génération, la tradition finit par devenir sacrée et inspirer de la vénération ; et ainsi la morale de la piété est une morale en tout cas beaucoup plus ancienne que celle qui demande des actions altruistes. NIETZSCHE
   NIETZSCHE

Dans ce texte Nietzsche avance sa conception de la morale, prenant le contre-pied de toute une tradition philosophique rapportant la morale et la vertu à un Bien en soi, en effet Nietzsche nous livre ici l’idée d’une morale naturalisée, c'est-à-dire identifiée au mouvement de sa propre histoire. L’étude de la morale et des mœurs devient dans ce texte l’étude des traditions et de la manière de s’y conformer ou non.

            Dans un premier moment Nietzsche définit les termes cruciaux mis en jeu dans la philosophie morale et, référant ces notions à leur (hypothétique ?) origine, il les relativise puisque le bien et le mal tels que nous les comprenons ne s’avèrent être que les résultats de glissements de sens corrélatifs. Dans un deuxième temps l’auteur insiste sur le relativisme moral : la morale ne renvoie pas tant à des valeurs éternelles et transcendantes qu’à la tradition qui la porte. Enfin l’auteur conclut brièvement sur l’importance de la durée comme corrélat efficace du respect accordé à une loi.

 

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "NIETZSCHE" a obtenu la note de :
aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • amelienvr-271912 le 07/02/2016 à 07H20
  • msj38 le 08/02/2012 à 08H17
  • astrid13 le 06/02/2012 à 06H20
  • lanslebourg le 06/02/2012 à 06H19
  • Seb1351 le 11/01/2011 à 11H22
  • NIETZSCHE

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit