NIETZSCHE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< NIETZSCHE NIETZSCHE >>
Partager

Sujet : NIETZSCHE

NIETZSCHE

 NIETZSCHE  NIETZSCHE Ramener quelque chose d'inconnu à quelque chose de connu, cela soulage, rassure, satisfait, et procure en outre un sentiment de puissance. Avec l'inconnu, c'est le danger, l'inquiétude, le souci qui apparaissent-le premier mouvement instinctif vise à éliminer ces pénibles dispositions. Premier principe : n'importe quelle explication vaut mieux que pas d'explication du tout. Comme au fond ne s'agit que d'un désir de se débarrasser d'explications angoissantes, on ne se montre pas très exigeant sur les moyens de les chasser : la première idée par laquelle l'inconnu se révèle connu fait tant de bien qu'on la « tient pour vraie ». La preuve du plaisir (ou de l'efficacité) comme critère de la vérité... Ainsi, l'instinct de causalité est provoqué et excité par le sentiment de crainte. Aussi souvent que possible le « pourquoi ? » ne doit pas tant donner la cause pour elle-même qu'une certaine sorte de cause : une cause rassurante, qui délivre et soulage. Que soit posé comme cause quelque chose de déjà connu, vécu par l'expérience, inscrit dans la mémoire, c'est la première conséquence de ce besoin. Tout ce qui est nouveau, inouï, inconnu, est exclu en tant que cause. Ainsi, on ne se contente pas de rechercher comme cause un certain genre d'explications, mais bien une catégorie soigneusement sélectionnée et privilégiée d'explications, celles qui permettent d'éliminer le plus vite et le plus fréquemment le sentiment d'inconnu, de nouveau, d'inouï : c'est-à-dire les explications les plus courantes... Conséquence : un certain type d'explication causale l'emporte de plus en plus, se condense en système, et finit par dominer tout à fait, ou plutôt par éliminer, purement et simplement les autres causes et explications. Le banquier pense aussitôt aux « affaires », le chrétien au « péché » , la jeune fille à son amour. NIETZSCHE
   NIETZSCHE

La recherche de la cause va de pair avec la recherche de la connaissance. En effet nous progressons dans l’appréhension d’une chose ou d’une idée à partir du moment où nous en saisissons l’origine qui est intimement liée à ce qu’elle est, à son essence. Nietzsche dans ce texte prend pour thème la causalité et plus précisément ce qu’il appelle « instinct de causalité ». Le terme d’instinct est fort il exprime un besoin humain, naturel et tenace de causalité, entendue comme moyen ou soutien de sa connaissance. L’auteur mêle ici le domaine cognitif et le domaine physiologique. Il rapporte des considérations portant sur le savoir à des considérations portant sur le corps ou le mécanisme des émotions. Il peut sembler difficilement concevable de faire du plaisir un critère de vérité. Or, pour Nietzsche, le cloisonnement entre la connaissance et les sentiments n’a pas lieu d’être. Nous trouvons au sein du processus de connaissance un système d’instincts qu’il ne s’agit pas d’éluder. Cependant une difficulté appert suite à l’exposition de la position nietzschéenne. En effet rapprocher les sentiments ou les instincts de la connaissance cela équivaut à rapprocher l’objectif et le subjectif. Or ce qui est en jeu ici c’est la connaissance et donc la vérité de celle-ci. La vérité n’a de valeur qu’en tant qu’elle est objective et universelle. Le risque d’une conception instinctive de la causalité risque d’altérer la valeur de l’explication. Pour répondre aux différents problèmes portant sur l’instinct de causalité nous procéderons en trois étapes. La première a pour but de rendre compréhensible le fait que l’on puisse parler du remède de l’explication. La deuxième consiste à préciser la nature de la cause recherchée. Enfin la troisième étape tend à examiner les conséquences de cet instinct de causalité.

 

 

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "NIETZSCHE" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • Juliette-229996 le 05/02/2014 à 05H14
  • Rog-229028 le 26/01/2014 à 26H20
  • frizette-44 le 29/11/2010 à 29H14
  • soldier23 le 03/10/2010 à 03H15
  • Drikou56448 le 02/02/2010 à 02H21
  • NIETZSCHE

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit