Nietzsche: Science et conviction

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Nietzsche Nietzsche >>
Partager

Sujet : Nietzsche: Science et conviction

Nietzsche: Science et conviction

Science Nietzsche conviction Nietzsche On dit avec juste raison que, dans le domaine de la science, les convictions n'ont pas droit de cité : c'est seulement lorsqu'elles se décident à adopter modestement les formes provisoires de l'hypothèse, du point de vue expérimental, de la fiction régulatrice, qu'on peut leur concéder l'accès du domaine de la connaissance et même leur y reconnaître une certaine valeur (...). - Mais cela ne revient-il pas, au fond, à dire que c'est uniquement lorsque la conviction cesse d'être conviction qu'elle peut acquérir droit de cité dans la science ? La discipline de l'esprit scientifique ne commencerait-elle pas seulement au refus de toute conviction ?... C'est probable ; reste à savoir si l'existence d'une conviction n'est pas déjà indispensable pour que cette discipline elle-même puisse commencer. (...) On voit par là que la science elle-même repose sur une croyance; il n'est pas de science sans postulat. Nietzsche
   Nietzsche

Ce texte est un extrait du Gai Savoir, œuvre de Friedrich Nietzsche où le philosophe expose son point de vue concernant les fondements de la science et étudie le rapport entre la vérité et les sciences, réfutant l’objectivité absolue accordée généralement à la science au XIXe siècle.  Ainsi, l’auteur assoit sa thèse en débutant avec cet à priori même : « […] dans le domaine de la science, les convictions n’ont pas droit de cité » mais il opère plus tard à un renversement, en posant la question de la nécessité de l’existence d’une conviction pour que l’entreprise scientifique existe. L’extrait s’achève avec  la réponse – qui est à la fois critique – que donne Nietzsche : « il n’est pas de science sans postulat ».

Afin d’expliquer l’analyse de Nietzsche, il convient de diviser sa critique en deux parties, la première posant la question du fondement des sciences à proprement parler,  et la seconde consistant en une vision plus morale de la relation entre science et vérité : la science repose selon Nietzsche sur la croyance en l’absolue nécessité de la vérité.  Enfin, il convient de voir quelles sont les limites de la critique que réalise Nietzsche : la science a-t-elle une défense ?

 

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Nietzsche: Science et conviction" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • eewazmi-273591 le 06/03/2016 à 06H10
  • Soon-265223 le 02/11/2015 à 02H17
  • kiloalove-242368 le 08/02/2015 à 08H13
  • julie-245257 le 02/11/2014 à 02H20
  • linda-227613 le 26/03/2014 à 26H19
  • Nietzsche: Science et conviction

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit