Nietzsche

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Nietzsche: un bouleversement radical des vale ... Nietzsche: glorification du travail >>
Partager

Sujet : Nietzsche

Nietzsche

 Nietzsche  Nietzsche Chercher un travail pour le gain, c'est maintenant un souci commun à presque tous les habitants des pays de civilisation; le travail leur est un moyen, il a cessé d'être un but en lui-même : aussi sont-ils peu difficiles dans leur choix pourvu qu'ils aient gros bénéfice. Mais il est des natures plus rares qui aiment mieux périr que travailler sans joie ; des difficiles, des gens qui ne se contentent pas de peu et qu'un gain abondant ne satisfera pas s'ils ne voient pas le gain des gains dans le travail même. Les artistes et les contemplatifs de toute espèce font partie de cette rare catégorie humaine, mais aussi ces oisifs qui passent leur existence à chasser ou à voyager, à s'occuper de galants commerces ou à courir les aventures. Ils cherchent tous le travail et la peine dans la mesure où travail et peine peuvent être liés au plaisir, et, s'il le faut, le plus dur travail, la pire peine. Mais sortis de là, ils sont d'une paresse décidée, même si cette paresse doit entraîner la ruine, le déshonneur, les dangers de mort ou de maladie. Ils craignent moins l'ennui qu'un travail sans plaisir : il faut même qu'ils s'ennuient beaucoup pour que leur travail réussisse. Nietzsche
   Nietzsche

QUESTIONNAIRE INDICATIF
 

 • Doit-on prendre « ironiquement » le terme « civilisation » ici?
 • Qu'est-ce qu'un « but en lui-même »? Quel est son contraire ?
 • Comment comprenez-vous « ils sont d'une paresse décidée »?
 — S'agit-il d'une paresse « congénitale » ou de tout autre chose ?
 — Que signifie précisément ici « décidé »?
 • Comment comprendre que « le plaisir » puisse être associé au « travail le plus pénible, le plus dur s'il le faut »? De quel « plaisir » peut-il s'agir ?
 • Est-ce que « la chasse », les « voyages, » les « intrigues » et les « aventures amoureuses » sont considérés par Nietzsche comme du travail ?
 • « Le travail » est-il considéré comme une « haute » valeur par Nietzsche ? « Quel » travail ?
 • Qu'est-ce qui est en jeu dans ce texte ?
 • En quoi présente-t-il un intérêt philosophique ?

HTML clipboard

  • L'IDÉE GÉNÉRALE

Elle est, bien entendu, exprimée dans la partie «théorique», puisque la deuxième partie ne sert que d'illustration et précise la première. Voici donc cette idée : le travail authentique, désiré en lui-même, à la différence de celui du «vulgaire», est lié au plaisir et à la joie.

  • LE PROBLÈME PHILOSOPHIQUE

L'idée générale soulève, bien entendu, quelques questions :

• Quels sont le but, la finalité du travail?

• Le plaisir et la joie ne sont-ils réservés qu'à un petit nombre (les créateurs)?

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Nietzsche" a obtenu la note de :

6 / 10

Corrigé consulté par :
  • mayou972-222954 le 10/03/2014 à 10H01
  • Lapal-231293 le 05/03/2014 à 05H18
  • saskja1994 le 05/02/2013 à 05H12
  • Penda33-192683 le 28/12/2012 à 28H16
  • Ml29100-180049 le 24/10/2012 à 24H15
  • Nietzsche

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit