Platon: La condamnation de l'art

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Sartre: Le travail est-il une puissance d'ali ... Kant: Le problème du jugement esthétique >>
Partager

Sujet : Platon: La condamnation de l'art

Platon: La condamnation de l'art

   Platon

Ce texte capital concerne le problème de la mimèsis ; par la médiation de Socrate, Platon y soutient que l'art, apparence d'apparence, n'est très précisément, rien.
 Cette condamnation philosophique de l'art est ontologique : l'apparence est une illusion sans substance ou sans réalité, un néant ; elle est épistémologique : l'omniscience de l'imitateur qui prétend tout imiter ne repose sur aucune science ; elle est morale : « chacun ne peut pratiquer qu'un métier » (394 e) et prétendre les pratiquer tous est non seulement une duperie mais une « injustice » au sens platonicien : la Justice est la vertu hors pair qui maintient toute chose (hommes et puissances de l'âme) dans sa position propre, or, dans sa polytechnicité, l'imitation ouvre l'errance sans fin de la perte du propre ou de l'identité et, avec elle, le risque de la folie (cf. 396 b).

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Platon: La condamnation de l'art " a obtenu la note de :
aucune note

Platon: La condamnation de l'art

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit