LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Platon: Le corps, cette prison de l'âme Platon: le philosophe est un homme de loisir >>
Partager

Sujet : Platon: Le corps et l'âme

corps Platon  Platon Tant que nous aurons le corps associé à la raison dans notre recherche et que notre âme sera contaminée par un tel mal, nous n'atteindrons jamais complètement ce que nous désirons et nous disons que l'objet de nos désirs, c'est la vérité. Car le corps nous cause mille difficultés par la nécessité où nous sommes de le nourrir; qu'avec cela des maladies surviennent, nous voilà entravés dans notre chasse au réel. Il nous remplit d'amours, de désirs, de craintes, de chimères de toute sorte, d'innombrables sottises, si bien que, comme on dit, il nous ôte vraiment et réellement toute possibilité de penser. Guerres, dissensions, batailles, c'est le corps seul et ses appétits qui en sont cause; car on ne fait la guerre que pour amasser des richesses et nous sommes forcés d'en amasser à cause du corps, dont le service nous tient en esclavage. La conséquence de tout cela, c'est que nous n'avons pas de loisir à consacrer à la philosophie. Mais le pire de tout, c'est que, même s'il nous laisse quelque loisir et que nous nous mettions à examiner quelque chose, il intervient sans cesse dans nos recherches, y jette le trouble et la confusion et nous paralyse au point qu'il nous rend incapables de discerner la vérité. Platon
   Platon

Platon pose d'emblée le problème : le corps nous entrave dans la recherche de la vérité. Il explicite ensuite les maux qui viennent du corps: souci de la nourriture,maladies,passions. Il élargit ensuite le champ de son réquisitoire en évoquant la guerre, produite par les maux qu'il vient d'évoquer. Il tire enfin la double conséquence de cet « esclavage » : soit nous n'avons pas le loisir de philosopher, soit nous philosophons mal car le corps fausse notre réflexion.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Platon: Le corps et l'âme" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • sasatrofun-200028 le 23/10/2014 à 23H23
  • Soudour09-220289 le 12/11/2013 à 12H22
  • didy62122 le 12/01/2011 à 12H17
  • Mael65418 le 10/10/2010 à 10H10
  • Thibault61107 le 03/10/2010 à 03H17
  • 150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit