LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Platon et l'écriture Platon vs Glaucon: De l'origine de la justice >>
Partager

Sujet : Platon: le désir irrationnel et concupiscible.

désir Platon irrationnel Platon SOCRATE. - Maintenant, affirmerons-nous qu'il se trouve parfois des gens qui, ayant soif, ne veulent pas boire ? GLAUCON. - Sans doute, répondit-il, on en trouve beaucoup et fréquemment. -Eh bien ! repris-je, que dire de ces gens-là sinon qu'il y a dans leur âme un principe qui leur commande et un autre qui leur défend de boire, celui-ci différent et maître du premier ? - Pour moi, je le pense. - Or le principe qui pose de pareilles défenses ne vient-il pas, quand il existe, de la raison, tandis que les impulsions qui mènent l'âme et la tirent sont engendrées par des dispositions maladives ? - Il le semble. - Par conséquent, poursuivis-je, nous n'aurons pas tort d'estimer que ce sont là deux éléments distincts entre eux, et d'appeler celui par lequel l'âme raisonne, l'élément rationnel de cette dernière, et celui par lequel elle aime, a faim, a soif, et vole sans cesse autour des autres désirs, son élément irrationnel et concupiscible, ami de certaines satisfactions et de certains plaisirs. Platon
concupiscible.   Platon

Thème du texte

Dans ce passage du livre IV de La République, Platon s'interroge sur le pouvoir qu'a l'homme de ne pas céder à tous les désirs qui agitent son âme. Si le sujet est capable de résister à la force qui le pousse vers l'objet de son désir, c'est qu'une autre force l'en éloigne, plus pressante encore que la première...

Question philosophique à laquelle répond le texte

Comment un même sujet peut-il, dans le même temps, désirer ardemment
un objet et renoncer à le poursuivre ? N'y a-t-il pas là une contradiction ?

Thèse de l'auteur

On trouve, dans l'âme humaine, deux éléments distincts : un élément désirant, par lequel le sujet est en proie aux désirs les plus ardents, et un élément raisonnable, grâce auquel le sujet peut réfléchir et mesurer les conséquences de ses actes. Chez l'homme tempérant et juste, c'est la raison qui est aux commandes, tandis que dans l'âme du débauché, ce sont les appétits qui, de façon pathologique, ont pris le dessus.

 

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "Platon: le désir irrationnel et concupiscible." a obtenu la note de :
aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit