PLATON: Dieu n'est pas la cause de tout, mais seulement du bien.

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< PLATON: Danger des sophistes >>
Partager

Sujet : PLATON: Dieu n'est pas la cause de tout, mais seulement du bien.

PLATON: Dieu n'est pas la cause de tout, mais seulement du bien.

Dieu PLATON cause PLATON Si quelqu'un compose un poème sur les malheurs de Niobé, des Pélopides, des Troyens*, ou sur tout autre sujet semblable, il ne faut pas qu'il puisse dire que ces malheurs sont l'oeuvre de Dieu, ou, s'il le dit, il doit en rendre raison à peu près comme, maintenant, nous cherchons à le faire. Il doit dire qu'en cela Dieu n'a rien fait que de juste et de bon, et que ceux qu'il a châtiés en ont tiré profit; mais que les hommes punis aient été malheureux, et Dieu l'auteur de leurs maux, nous ne devons pas laisser le poète libre de le dire. Par contre, s'il affirme que les méchants avaient besoin de châtiment, étant malheureux, et que Dieu leur fit du bien en les punissant, nous devons le laisser libre. Dès lors, si l'on prétend que Dieu, qui est bon, est la cause des malheurs de quelqu'un, nous combattrons de tels propos de toutes nos forces, et nous ne permettrons pas qu'ils soient énoncés ou entendus, par les jeunes ou par les vieux, en vers ou en prose, dans une cité qui doit avoir de bonnes lois, parce qu'il serait impie de les émettre, et qu'ils ne sont ni à notre avantage ni d'accord entre eux... Voilà donc la première règle et-le premier modèle auxquels on devra se conformer dans les discours et dans les compositions poétiques. Dieu n'est pas la cause de tout, mais seulement du bien. PLATON, La République.
tout mais seulement PLATON

La théorie des arts de Platon est liée à son projet politique : l'établissement d'une Cité idéale ; et son esthétique ne peut être séparée de sa morale. De manière générale, d'ailleurs, les Grecs, comme plus tard les Latins, ne distinguaient pas très nettement le beau (kalon) du bon, que ce soit le bon moral (le bien) ou le bon utilitaire (l'adapté et l'agréable).

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "PLATON: Dieu n'est pas la cause de tout, mais seulement du bien." a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • melisse0402-269868 le 08/01/2016 à 08H23
  • kiwimaud-231928 le 26/02/2014 à 26H14
  • juojuo-231878 le 25/02/2014 à 25H17
  • camgat-231816 le 24/02/2014 à 24H19
  • plotin-205693 le 21/04/2013 à 21H17
  • PLATON: Dieu n'est pas la cause de tout, mais seulement du bien.

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit