Platon: Injustice et Etat

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Platon et l'écriture FREUD: résistance et refoulement >>
Partager

Sujet : Platon: Injustice et Etat

Platon: Injustice et Etat

Injustice Platon Etat Platon Socrate dialogue avec un sophiste : — Socrate : A ton avis, un État, une armée, une bande de brigands, une association de malfaiteurs, ou telle autre gent, bref toute sorte de groupement destiné à atteindre en commun ses fins par l'injustice, serait-il capable d'y réussir en rien, si ses membres commettaient l'injustice les uns avec les autres ? — Thrasymaque : Non bien sûr. — Socrate : Mais, s'ils ne la commettaient pas, ne seraient-ils pas davantage capables de réussir ? — Thrasymaque : Eh, absolument ! — Socrate : Sans doute, en effet, sont-ce des dissensions, Thrasymaque, que l'injustice, oui, elle, suscite dans les rapports mutuels des hommes, et des haines, et des batailles, tandis que l'effet de la justice, c'est la concorde et l'amitié. N'en est-il pas réellement ainsi ? — Thrasymaque : Soit, fit-il, je ne tiens pas à te contrarier. — Socrate : Ah, tu es bien gentil, mon excellent ami ! Mais voici ce qu'il faut que tu me dises : si c'est l'oeuvre de l'injustice, partout où elle s'est installée, d'y faire naître la haine, est-ce que, une fois née au sein d'une société d'hommes libres aussi bien que d'esclaves, elle ne les fera pas se haïr les uns les autres, et, par leurs dissensions, devenir incapables d'agir en commun, avec le concours les uns des autres ? — Thrasymaque : Eh ! Absolument. — Socrate : Et si c'est au sein d'un groupe de deux personnes qu'elle est née ? Ne se contrarieront-elles pas ? Ne se haïront-elles pas ? Ne seront-elles pas ennemies l'une de l'autre, en même temps que des justes ? — Thrasymaque : Elles le seront, dit-il. — Socrate : Mais alors, homme admirable, si c'est au sein d'une seule personne que l'injustice est née, perdra-t-elle pour cela sa propriété, ou la conservera-t-elle sans aucun affaiblissement ? PLATON
   Platon

thèse exposée dans le texte

En désunissant les hommes l'injustice les empêche de coopérer et d'atteindre leurs fins.

indications pour la compréhension du texte

•    Un État... injustice : Socrate ne signifie pas par là que selon lui on peut identifier un État à une association de malfaiteurs, mais il reprend la thèse exposée précédemment par Thrasymaque pour qui l'État doit faire tout ce qui est bon pour lui, « la justice consistant à faire ce qui est utile au plus fort » (cf. République, 341a. Le texte proposé est tiré de 351 c-e).
•    Mais alors... affaiblissement : Tout comme elle le faisait pour les groupes d'hommes, l'injustice réduit l'individu à l'impuissance par la dissension et la discorde qu'elle provoque en lui.

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "Platon: Injustice et Etat" a obtenu la note de :
aucune note

Platon: Injustice et Etat

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit