Popper

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Popper Popper et la théorie des trois mondes >>
Partager

Sujet : Popper

 Popper  Popper Apprendre grâce à nos erreurs et à nos facultés critiques est d'une importance fondamentale dans le domaine des faits comme dans celui des normes. Mais suffit-il de faire appel à la critique? Ne faut-il pas aussi recourir à l'autorité de l'expérience et de l'intuition ? Dans le domaine des faits, nous ne nous bornons pas à critiquer nos théories, nous les soumettons à l'expérience et à l'observation. Croire que nous pouvons avoir recours à l'expérience en tant qu'autorité serait pourtant une grave erreur, quand bien même certains philosophes ont décrit la perception par les sens, et surtout par la vue, comme une source de connaissance, de « données » à l'aide desquelles nous édifions notre expérience. Cette description me paraît totalement erronée. Notre expérience et nos observations ne consistent pas en « données », mais en un réseau de conjectures et d'hypothèses qui s'entremêlent à un ensemble de croyances traditionnelles, scientifiques ou non. L'expérience et l'observation, à l'état pur, c'est-à-dire abstraction faite de toute attente ou théorie, n'existent pas. Autrement dit, il n'y a pas de données pures pouvant être considérées comme sources de connaissance et utilisées comme moyen de critique. Popper
   Popper

Nous avons parfois la tentation de penser qu'il suffit de regarder autour de nous, d'examiner simplement un objet, un animal ou une situation pour accéder à « la chose même », autrement dit à une connaissance objective et rigoureuse. Néanmoins, de nombreux facteurs interviennent dans ce simple fait de regarder et nous n'en avons pas forcément conscience; toute approche humaine du réel est implicitement ou explicitement interprétative. À partir de là, dans quelles conditions s'élabore une connaissance? Et qu'est-ce qui lui confère sa validité? Ces interrogations sont au fondement de la réflexion de Kart Popper dans l'extrait de La Société ouverte et ses Ennemis que nous allons étudier. Sur le thème des sources de la connaissance, l'auteur finit par affirmer que l'expérience sensible ne peut en aucun cas servir de source ultime et exclusive pour nos connaissances, pas plus d'ailleurs que la raison théorique seule. Devant cette thèse complexe, on peut se demander si l'auteur n'aboutit pas à une conclusion fortement sceptique. Nos connaissances sont-elles condamnées à demeurer incertaines et relatives?

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Popper" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • pasinspiree-229708 le 03/02/2014 à 03H19
  • fevo-213882 le 17/10/2013 à 17H18
  • liouuuu le 22/03/2012 à 22H21
  • miaou1710 le 28/02/2012 à 28H15
  • Ma" le 17/04/2011 à 17H20
  • Popper

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit