Raymond Aron, Dimensions de la conscience historique.

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Merleau-Ponty: Liberté et déterminisme Sénèque, De la colère, préambule >>
Partager

Sujet : Raymond Aron, Dimensions de la conscience historique.

Aron Raymond Dimensions Raymond « La science historique n'est pas plus une reproduction pure et simple de ce qui a été que la physique n'est une reproduction de la nature. Dans les deux cas, l'esprit intervient et élabore un monde intelligible à partir du donné brut. Mais si l'histoire est une reconstruction comme la physique, elle est une reconstruction de type tout différent. La physique vise la loi, l'histoire le singulier […]. Aucune science ne retient jamais tout du réel, chacune a un mode propre de sélection, visant à détacher ce qui mérite d'être expliqué ou ce qui sert à expliquer ce qui mérite de l'être […]. Le physicien ne s'intéresse pas à cette pierre qui en tombant a tué ce passant, mais à la manière dont tombent les corps, les spécifications n'étant pas d'ordre spatio-temporel (à cet endroit, à cette heure), mais d'ordre abstrait et pour ainsi dire théorique, résultat d'une réduction du complexe au simple. On ne peut concevoir pareille réduction dans le domaine de l'histoire. Comment donc s'opère la sélection faute de laquelle la recherche se poursuivrait indéfiniment, sans épuiser le moindre fragment du réel, le moindre moment du temps ? La critique kantienne a répondu en usant du terme de valeur. Les évènements que retient la connaissance historique sont ceux qui se rapportent à des valeurs, valeurs affirmées par les acteurs ou les spectateurs de l'histoire […]. Nous retenons du passé ce qui nous intéresse. La sélection historique est dirigée par les questions que le présent pose au passé. Le renouvellement des images que les hommes se font des civilisations est lié à ce changement des questions inspiratrices. » Raymond Aron, Dimensions de la conscience historique.
conscience historique.  Raymond La science a pour objectif la connaissance du réel. Or le réel est multiple et fait donc l'objet de différentes approches scientifiques. Les sciences empiriques portent leurs recherches sur des êtres matériels, elles comprennent les sciences de la nature mais aussi les sciences de l'homme et de la société. Les deux types de science abordés dans ce texte, à savoir la physique et l'histoire, font partie respectivement de ces deux domaines. Le scientifique ne se limite pas, selon Aron, à répéter le réel, il s'y implique et sa lecture n'est pas purement objective dans la mesure où il utilise sa grille de lecture pour l'expliquer ou l'interpréter. Il s'agit pour Aron de définir la science puis de préciser la nature de ces deux sciences distinctes, leurs points communs et leur différence.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Raymond Aron, Dimensions de la conscience historique." a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • 160895-204503 le 11/04/2013 à 11H19
  • HErbisson-197251 le 23/01/2013 à 23H20
  • celine17 le 09/01/2012 à 09H16
  • malili22 le 05/01/2012 à 05H00
  • caporalyoyo le 10/12/2011 à 10H20
  • Raymond Aron, Dimensions de la conscience historique.

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit