ROUSSEAU

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< ROUSSEAU ROUSSEAU: la vertu naturelle de pitié. >>
Partager

Sujet : ROUSSEAU

ROUSSEAU

 ROUSSEAU  ROUSSEAU Trouver une forme d'association qui défende et protège de toute la force commune la personne et les biens de chaque associé, et par laquelle chacun, s'unissant à tous, n'obéisse pourtant qu'à lui-même, et reste aussi libre qu'auparavant». Tel est le problème fondamental dont le contrat social donne la solution. Les clauses de ce contrat sont tellement déterminées par la nature de l'acte, que la moindre modification les rendrait vain .et de nul effet; en sorte que, bien qu'elles n'aient peut-être jamais été formellement énoncées, elles sont partout les mêmes, partout tacitement admises et reconnues, jusqu'à ce que, le pacte social étant rompu, chacun rentre dans ses premiers droits, et reprenne sa liberté naturelle, en perdant la liberté conventionnelle pour laquelle il renonça. Ces clauses, bien entendues, se réduisent toutes à une seule : savoir, l'aliénation totale de chaque associé avec tous ses droits à toute la communauté ; car, premièrement, chacun se donnant tout entier, la condition est égale pour tous ; et la condition étant égale pour tous, nul n'a intérêt de la rendre onéreuse aux autres. De plus, l'aliénation se faisant sans réserve, l'union est aussi parfaite qu'elle peut l'être, et nul associé n'a plus rien à réclamer : car, s'il restait quelques droits aux particuliers, comme il n'y aurait aucun supérieur commun qui pût prononcer entre eux et le public, chacun, étant en quelque point son propre juge, prétendrait bientôt l'être en tous ; l'état de nature subsisterait, et l'association deviendrait nécessairement tyrannique ou vaine. Enfin, chacun se donnant à tous ne se donne à personne ; et comme il n'y a pas un associé sur lequel on n'acquière le même droit qu'on lui cède sur soi, on gagne l'équivalent de tout ce qu'on perd, et plus de force pour conserver ce qu'on a. Si donc on écarte du pacte social ce qui n'est pas de son essence, on trouvera qu'il se réduit aux termes suivants : « Chacun de nous met en commun sa personne et toute sa puissance sous la suprême direction de la volonté générale : et nous recevons en corps chaque membre comme partie indivisible du tout. ROUSSEAU
   ROUSSEAU

Comment renoncer au droit naturel, sans perdre sa liberté ? Tel est le problème qu'expose ici Rousseau, dont le pacte social livre la solution.
 
 
 La solution au problème de la liberté est, en fait, le pacte social par lequel s'instaure une République, c'est-à-dire un État régi par des lois, votées par le peuple souverain.
 La loi est l'expression de la volonté générale. Mais la volonté générale n'est pas la somme des volontés particulières. Si tel était le cas la règle de la majorité serait seulement la loi du plus fort. La volonté générale est bien la volonté que chacun exprime, mais en tant qu'il est consulté sur un sujet d'intérêt général. Encore faut-il qu'un tel intérêt existe. C'est pourquoi, pour Rousseau, la condition de la liberté est l'égalité. L'aliénation — c'est-à-dire ici la cession — des droits doit être totale : « Chacun de nous met en commun sa personne et toute sa puissance sous la suprême direction de la volonté générale ».
 Par le pacte social, la liberté est conservée, mais elle change de nature. On passe de la liberté naturelle de faire ce qui plaît à chacun à la liberté conventionnelle de ne faire que ce qui convient à tous.
 Enfin, l'obéissance à la loi nous soustrait aux liens de dépendance personnelle, qui avilissent les hommes et dégradent leurs rapports. La loi est impersonnelle et « chacun se donnant à tous ne se donne à personne ».

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "ROUSSEAU" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • Dalil31170 le 27/04/2009 à 27H18
  • ROUSSEAU

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit