ROUSSEAU

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< ROUSSEAU Platon: Technique et science >>
Partager

Sujet : ROUSSEAU

ROUSSEAU

 ROUSSEAU  ROUSSEAU Chaque objet reçut d'abord un nom particulier, sans égard aux genres, et aux espèces, que ces premiers instituteurs n'étaient pas en état de distinguer; et tous les individus se présentèrent isolés à leur esprit, comme ils le sont dans le tableau de la nature. [...] les idées générales ne peuvent s'introduire dans l'esprit qu'à l'aide des mots, et l'entendement ne les saisit que par des propositions. C'est une des raisons pour quoi les animaux ne sauraient se former de telles idées, ni jamais acquérir la perfectibilité qui en dépend. Quand un singe va sans hésiter d'une noix à l'autre, pense-t-on qu'il ait l'idée générale de cette sorte de fruit, et qu'il compare son archétype à ces deux individus? Non sans doute; mais la vue de l'une de ces noix rappelle à sa mémoire les sensations qu'il a reçues de l'autre, et ses yeux, modifiés d'une certaine manière, annoncent à son goût la modification qu'il va recevoir. Toute idée générale est purement intellectuelle; pour peu que l'imagination s'en mêle, l'idée devient aussitôt particulière. Essayez de vous tracer l'image d'un arbre en général, jamais vous n'en viendrez à bout, malgré vous il faudra le voir petit ou grand, rare ou touffu, clair ou foncé, et s'il dépendait de vous de n'y voir que ce qui se trouve en tout arbre, cette image ne ressemblerait plus à un arbre. Les êtres purement abstraits se voient de même, ou ne se conçoivent que par le discours. La définition seule du triangle vous en donne la véritable idée: sitôt que vous en figurez un dans votre esprit, c'est un tel triangle et non pas un autre, et vous ne pouvez éviter d'en rendre les lignes sensibles ou le plan coloré. Il faut donc énoncer des pro-positions, il faut donc parler pour avoir des idées générales; car sitôt que l'imagination s'arrête, l'esprit ne marche plus qu'à l'aide du discours. Si donc les premiers inventeurs n'ont pu donner des noms qu'aux idées qu'ils avaient déjà, il s'ensuit que les premiers substantifs n'ont pu jamais être que des noms propres. ROUSSEAU

1. Repérez les étapes du raisonnement de Rousseau. Résumez chacune d'elle en une phrase.

2. Repérez et caractérisez la nature des différents arguments utilisés à chaque étape (supposition, illustration par un exemple, raisonnement déductif, etc.)

3. Explicitez les rapports établis par Rousseau entre «nom particulier», «idées générales», puis plusieurs fois dans la suite du texte, «mots», «entendement», «propositions», «idée particulière» et « noms propres».

4. «Il faut donc énoncer des propositions, il faut donc parler pour avoir des idées générales». En prolongeant votre réponse à la question 3, définissez la conception des rapports entre langage et pensée qui sous-tend ces affirmations. Cherchez d'autres exemples que ceux de Rousseau.

5. Rousseau évoque le rôle de la mémoire et de l'imagination dans l'élaboration des idées qu'il qualifie de «particulières»: quel est ce rôle? Pourquoi, à l'inverse, les idées générales sont-elles qualifiées de purement intellectuelles ?

 

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "ROUSSEAU" a obtenu la note de :
aucune note

ROUSSEAU

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit