ROUSSEAU: Amour, instinct et raison

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Leibniz: Expérience et connaissance >>
Partager

Sujet : ROUSSEAU: Amour, instinct et raison

ROUSSEAU: Amour, instinct et raison

Amour ROUSSEAU instinct ROUSSEAU Sitôt que l'homme a besoin d'une compagne, il n'est plus un être isolé, son coeur n'est plus seul. Toutes ses relations avec son espèce, toutes les affections de son âme naissent avec celle-là. Sa première passion fait bien-tôt fermenter les autres. Le penchant de l'instinct est indéterminé. Un sexe est attiré vers l'autre : voilà le mouvement de la nature. Le choix, les préférences, l'attachement personnel sont l'ouvrage des lumières, des préjugés, de l'habitude : il faut du temps et des connaissances pour nous rendre capables d'amour : on n'aime qu'après avoir jugé, on ne préfère qu'après avoir comparé. Ces jugements se font sans qu'on s'en aperçoive, mais ils n'en sont pas moins réels. Le véritable amour, quoi qu'on en dise, sera toujours honoré des hommes : car, bien que ses comportements nous égarent, bien qu'il n'exclue pas du coeur qui le sent des qualités odieuses, et même qu'il en produise, il en suppose pourtant toujours d'estimables, sans lesquelles on serait hors d'état de le sentir. Ce choix qu'on met en opposition avec la raison nous vient d'elle. On a fait l'amour aveugle, parce qu'il a de meilleurs yeux que nous, et qu'il voit des rapports que nous ne pouvons apercevoir. Pour qui n'aurait nulle idée de mérite ni de beauté, toute femme serait également bonne, et la première venue serait toujours la plus aimable. Loin que l'amour vienne de la nature, il est la règle et le frein de ses penchants : c'est par lui qu'excepté l'objet aimé, un sexe n'est plus rien pour l'autre. ROUSSEAU.
raison   ROUSSEAU

POUR DÉMARRER
 

 Voilà un discours en partie inattendu, dans lequel Rousseau nous explique que l'amour, source de toutes les passions, n'est pas un instinct fruit de la nature, plus précisément de la division sexuelle, mais de la raison. Il nous fait retrouver, dans ce domaine d'où elle avait été exclue, cette raison omniprésente dans la pensée du xviiie siècle.
 
 CONSEILS PRATIQUES
 

 C'est dans le raisonnement de Rousseau que se trouve la difficulté réelle de ce texte. Notez qu'il semble bien partir de la position traditionnelle (son coeur n'est plus seul), position qu'il va ruiner progressivement en faisant de l'amour une démarche complexe, souvent inconsciente, de la raison jugeant, comparant, préférant ; il aboutit ainsi dans la dernière phrase à la conclusion tout à fait opposée à son point de départ. Expliquez bien tous les termes qui se rapportent à la raison s'appliquant à créer l'amour, car ce vocabulaire est un élément essentiel de la démonstration.
 
 BIBLIOGRAPHIE
 

 ROUSSEAU, Émile ou de l'éducation, Éditions de poche. La Nouvelle Héloïse, Garnier-Flammarion.
 Les Confessions, Garnier-Flammarion.
 Discours sur les sciences et les arts, Éditions de poche. Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes, Éditions de poche.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "ROUSSEAU: Amour, instinct et raison" a obtenu la note de :
aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • aurelien41-246763 le 06/11/2014 à 06H17
  • bibi-187975 le 28/11/2012 à 28H14
  • zalacocci le 22/01/2012 à 22H14
  • palmierorangina le 17/11/2011 à 17H16
  • aveu6kit le 24/10/2011 à 24H11
  • ROUSSEAU: Amour, instinct et raison

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit