RoussEAu: «Malheur à qui n'a plus rien à désirer.»

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< POPPER: «Un système faisant partie de la scie ... Rousseau: «...Je n'imagine pas comment [les h ... >>
Partager

Sujet : RoussEAu: «Malheur à qui n'a plus rien à désirer.»

RoussEAu: «Malheur à qui n'a plus rien à désirer.»

«Malheur RoussEAu plus RoussEAu RoussEAu: «Malheur à qui n'a plus rien à désirer.»
rien désirer.»  RoussEAu

Ce texte de Jean Jacques Rousseau extrait d'un de ses romans épistolaire, La Nouvelle Héloïse en 1976, a pour thème le rapport du désir et du bonheur. On croit communément que le bonheur est dans la satisfaction du désir or est-ce bien le cas? N'y a-t-il pas plus de bonheur dans les illusions du désir que dans la jouissance que procure son accomplissement? Rousseau affirme paradoxalement que le bonheur est dans le désir et non dans la possession de son objet ou de sa réalisation . Il fonde sa thèse sur  la nature humaine et les rapports de l'homme et du réel. Nous apprenons que l'homme n'est pas chez lui dans le monde car  ses aspirations sont illimité alors les ses possibilités de les combler le sont. Alors l'homme est-il condamné au malheur?  Non, affirme Rousseau, car le désir qui nous y expose est aussi ce qui nous en sauve.«Tant qu'on désire on peut se passer d'être heureux;» soutient-il, puisque l'imagination peut donner les jouissances que le réel empêche. Ce texte s'organise en trois moments ; dans un premier moment. des lignes I à 3, il nous est dit que le bonheur est dans le désir plus que dans la possession de ce qui est désiré. Ensuite, des lignes 3 à 9 Rousseau démontre que l'homme est fait pour désirer; sa capacité à désirer, en effet, lui rend comme présent l'objet de son désir, la possession détruit la beauté qu'avait produite l'imagination. Enfin, lignes 9 à 11, l'auteur fait l'éloge d'un monde imaginaire.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "RoussEAu: «Malheur à qui n'a plus rien à désirer.»" a obtenu la note de :

5.1 / 10

Corrigé consulté par :
  • Julie06 le 08/11/2012 à 08H21
  • jrmy2968 le 29/12/2011 à 29H13
  • sousou30 le 03/11/2011 à 03H21
  • soraya1431 le 15/10/2011 à 15H20
  • Max64594 le 09/04/2011 à 09H14
  • RoussEAu: «Malheur à qui n'a plus rien à désirer.»

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo