LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< ROUSSEAU ROUSSEAU: Malheur a qui n'a plus rien a desir ... >>
Partager

Sujet : ROUSSEAU: Etat, lois et volonté générale

Etat ROUSSEAU lois ROUSSEAU On demande comment un homme peut être libre, et forcé de se conformer à des volontés qui ne sont pas les siennes. Comment les opposants sont-ils libres et soumis à des lois auxquelles ils n'ont pas consenti? Je réponds que la question est mal posée. Le citoyen consent à toutes les lois, même à celles qu'on passe malgré lui, et même à celles qui le punissent quand il ose en violer quelqu'une. La volonté constante de tous les membres de l'État est la volonté générale : c'est par elle qu'ils sont citoyens et libres. Quand on propose une loi dans l'assemblée du peuple, ce qu'on leur demande n'est pas précisément s'ils approuvent la proposition ou s'ils la rejettent, mais si elle est conforme ou non à la volonté générale qui est la leur; chacun en donnant son suffrage dit son avis là-dessus, et du calcul des voix se tire la déclaration de la volonté générale. Quand donc l'avis contraire au mien l'emporte, cela ne prouve autre chose sinon que je m'étais trompé, et que ce que j'estimais être la volonté générale ne l'était pas. Si mon avis particulier l'eût emporté, j'aurais fait autre chose que ce que j'avais voulu, c'est alors que je n'aurais pas été libre. ROUSSEAU
volonté générale  ROUSSEAU

Le texte est essentiellement centré sur la notion de volonté générale. Elle est introduite par une question ( « On demande » ) à laquelle Rousseau apporte une réponse indirecte en déplaçant le problème ( « Je réponds que la question est mal posée » ). La question initiale souligne l'apparente contradiction entre la liberté de l'individu et le fait qu'il obéisse à des lois qu'il désapprouve parfois;la réponse de Rousseau consiste à montrer comment la volonté générale transcende celle de l'individu; il peut alors éprouver cette thèse en prenant le cas de l'opposition entre l'avis particulier et la volonté générale : en la suivant l'individu fait ce qu'il veut véritablement.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "ROUSSEAU: Etat, lois et volonté générale" a obtenu la note de :

9 / 10

Corrigé consulté par :
  • Nerfols le 26/05/2012 à 26H13
  • kojymaster le 31/10/2011 à 31H20
  • 5s5s le 24/04/2011 à 24H16
  • D-grey le 29/10/2010 à 29H15
  • Lucile38062 le 15/05/2010 à 15H14
  • 150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit