Saint Augustin

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Saint Augustin Saint Augustin: Si le futur et le passe exist ... >>
Partager

Sujet : Saint Augustin

Augustin Saint  Saint En aucun temps vous n'êtes donc resté sans rien faire, car vous aviez fait le temps lui-même. Et nul temps ne vous est coéternel parce que vous demeurez immuablement ; si le temps demeurait ainsi, il ne serait pas le temps. Qu'est-ce en effet que le temps ? Qui serait capable de l'expliquer facilement et brièvement? Qui peut le concevoir, même en pensée, assez nettement pour exprimer par des mots l'idée qu'il s'en fait? Est-il cependant notion plus familière et plus connue dont nous usions en parlant? Quand nous en parlons, nous comprenons sans doute ce que nous disons ; nous comprenons aussi, si nous entendons un autre en parler. Qu'est-ce donc que le temps ? Si personne ne me le demande, je le sais; mais si on me le demande et que je veuille l'expliquer, je ne le sais plus. Pourtant, je le déclare hardiment, je sais que si rien ne passait, il n'y aurait pas de temps passé; que si rien n'arrivait, il n'y aurait pas de temps à venir; que si rien n'était, il n'y aurait pas de temps présent. Comment donc, ces deux temps, le passé et l'avenir, sont-ils puisque le passé n'est plus et que l'avenir n'est pas encore? Quant au présent, s'il était toujours présent, s'il n'allait pas rejoindre le passé, il ne serait pas du temps, il serait l'éternité. Donc si le présent, pour être du temps, doit rejoindre le passé, comment pouvons-nous déclarer qu'il est aussi, lui qui ne peut être qu'en cessant d'être? Si bien que ce qui nous autorise à affirmer que le temps est, c'est qu'il tend à n'être plus. Saint Augustin
   Saint

Comment saisir l'être du temps, et, par voie de conséquence, celui de ses trois moments : passé, présent, futur? On ne peut pas dire qu'ils ne sont rien, et pourtant, ils sont sans actualité. Même le présent cesse d'être ce qu'il est au moment même où il est. Augustin adresse ces questions à Dieu.
 
 
 IL est très clair ici que l'enquête du philosophe sur le temps s'articule directement autour d'une interrogation ontologique. L'auteur se demande en effet tout d'abord si le temps est, puis comment il est. Ces questions se renforcent par une méditation sur l'être des trois moments du temps.
 Le passé n'est plus, l'avenir n'est pas encore, le présent n'est pas toujours présent. Ils ne sont donc pas à proprement parler. Pourtant, aucun d'entre eux n'est un pur néant, puisque de fait, des événements surviennent, je peux raconter les événements passés – qui ne sont donc pas à jamais perdus – et je peux prédire d'une certaine manière l'avenir – auquel je ne suis pas absolument étranger. Les moments du temps tout à la fois existent et n'existent pas. Après avoir formulé ce difficile constat, Augustin se livrera à une réflexion positive sur cette modalité très particulière d'existence.

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "Saint Augustin" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • Lucie46247 le 18/11/2009 à 18H19
  • Saint Augustin

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit