Jean-Paul SARTRE et amour

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Blaise PASCAL et l'immortalité de l'âme Jean-Paul SARTRE: L'existence précède l'essen ... >>
Partager

Sujet : Jean-Paul SARTRE et amour

Jean-Paul SARTRE et amour

Paul Jean SARTRE Jean Il se peut que je m'agace, aujourd'hui, parce que le mot "amour" ou tel autre ne rend pas compte de tel sentiment. Mais qu'est-ce que cela signifie : (...) A la fois que rien n'existe qui n'exige un nom, ne puisse en recevoir un et ne soit, même, négativement nommé par la carence du langage. Et, à la fois, que la nomination dans son principe même est un art : rien n'est donné sinon cette exigence; "on ne nous a rien promis" dit Alain. Pas même que nous trouverions les phrases adéquates. Le sentiment parle : il dit qu'il existe, qu'on l'a faussement nommé, qu'il se développe mal et de travers, qu'il réclame un autre signe ou à son défaut un symbole qu'il puisse s'incorporer et qui corrigera sa déviation intérieure; il faut chercher : le langage dit seulement qu'on peut tout inventer en lui, que l'expression est toujours possible, fut-elle indirecte, parce que la totalité verbale, au lieu de se réduire, comme on croit, au nombre fini des mots qu'on trouve dans le dictionnaire, se compose des différenciations infinies entre eux, en chacun d'eux - qui, seules, les actualisent. Cela veut dire que l'invention caractérise la parole : on inventera si les conditions sont favorables; sinon l'on vivra mal des expériences mal nommées. Non : rien n'est promis, mais on peut dire en tout cas qu'il ne peut y avoir a priori d'inadéquation radicale du langage à son objet par cette raison que le sentiment est discours et le discours sentiment. Jean-Paul SARTRE
amour   Jean

1° Sartre part d'un constat: les mots ("amour") nous paraissent impropres à exprimer exactement nos sentiments.

2° Il pose alors sa thèse, contredisant le constat précédent: tout peut être nommé (même l'absence de mots constitue une nomination)

3. Il explique alors cette contradiction : pourquoi, bien que tout puisse être nommé, avons-nous le sentiment de ne pas pouvoir exprimer nos sentiments ? C'est que nommer est un art :
*  pour nommer, il faut inventer (et nous n'inventons pas toujours). Or cette invention n'est pas limitée : « on peut tout inventer » dans le langage ; on peut donc tout exprimer ;
*  justification : le sentiment « parle », il est un discours, qui cherche à s'exprimer et à se réaliser (comme dans l'art : l'art est un discours cherchant son expression).
 

 

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Jean-Paul SARTRE et amour" a obtenu la note de :

7.5 / 10

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • MoonNight-256464 le 12/03/2015 à 12H19
  • Sososo-254627 le 15/02/2015 à 15H14
  • Magathe-251003 le 03/01/2015 à 03H11
  • Emiliano-250319 le 18/12/2014 à 18H16
  • philo1-246893 le 06/12/2014 à 06H14
  • Jean-Paul SARTRE et amour

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit