Jean-Paul SARTRE: Conscience et Perception

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< SARTRE: Du refus romantique de la maladie Jean-Paul SARTRE >>
Partager

Sujet : Jean-Paul SARTRE: Conscience et Perception

Jean-Paul SARTRE: Conscience et Perception

Paul Jean SARTRE Jean Quand je perçois une chaise il serait absurde de dire que la chaise est dans ma perception. Ma perception est... une certaine conscience et la chaise est l'objet de cette conscience. A présent, je ferme les yeux... La chaise en se donnant maintenant en image ne saurait pas plus qu'auparavant entrer dans la conscience. En réalité que j'imagine cette chaise de paille sur laquelle je suis assis, elle demeure toujours hors de la conscience... Que je perçoive ou que j'imagine cette chaise l'objet de ma perception et celui de mon image sont identiques... Simplement la conscience se rapporte à cette même chaise de deux manières différentes... Le mot d'image ne saurait donc désigner... qu'une certaine façon qu'a la conscience de se donner un objet. A vrai dire l'expression d'image mentale prête à confusion... Comme le mot « image a pour lui ses longs états de service nous ne pouvons pas le rejeter complètement. Mais pour éviter toute ambiguïté, nous rappelons ici qu'une image n'est rien d'autre qu'un rapport. La conscience imageante que j'ai de Pierre n'est pas conscience de l'image de Pierre : Pierre est directement atteint, mon attention n'est pas dirigée sur une image mais sur un objet... Jean-Paul SARTRE
Conscience Perception  Jean

L'imaginaire - Pour donner de l'image une description plus conforme à la réalité posons donc dès l'abord qu'il n' y a pas d'images, il n'y a que des objets imaginaires. Quand je perçois une chaise, la chaise n'est pas dans ma perception. Je ferme les yeux, et évoque la chaise : la chaise, en se donnant maintenant en image, ne saurait pas plus qu'auparavant entrer dans la conscience. Dans les deux cas, la chaise demeure hors de ma conscience. Mais ma conscience, dans l'image, se rapporte à l'objet d'une manière particulière. L'imagination est une certaine façon qu'a la conscience de se donner un objet. Il vaut mieux parler de conscience-de-Pierre-en-image que de l'image de Pierre. Il y a une conscience imageante de Pierre.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Jean-Paul SARTRE: Conscience et Perception" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • laet le 14/11/2010 à 14H11
  • tilly le 13/11/2010 à 13H11
  • Romain29152 le 09/10/2010 à 09H15
  • Lola28176 le 03/03/2010 à 03H22
  • Victoire19939 le 21/01/2009 à 21H19
  • Jean-Paul SARTRE: Conscience et Perception

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit