LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< KANT: Bonheur et impuissance de la Raison HOBBES: Qu'est-ce que la liberté ? >>
Partager

Sujet : SARTRE: Le coefficient d'adversité des choses

coefficient SARTRE adversité SARTRE Le coefficient d'adversité des choses, en particulier, ne saurait être un argument contre notre liberté, car c'est par nous, c'est-à-dire par la position préalable d'une fin que surgit ce coefficient d'adversité. Tel rocher qui manifeste une résistance profonde si je veux le déplacer, sera, au contraire, une aide précieuse si je veux l'escalader pour contempler le paysage. En lui-même - s'il est même possible d'envisager ce qu'il peut être en lui-même - il est neutre, c'est-à-dire qu'il attend d'être éclairé par une fin pour se manifester comme adversaire ou comme auxiliaire. (..) Sans les pics et les piolets, les sentiers déjà tracés, la technique de l'ascension, le rocher ne serait ni facile ni malaisé à gravir; la question ne se poserait pas, il ne soutiendrait aucun rapport d'aucune sorte avec la technique de l'alpinisme. Ainsi, bien que les choses brutes (...) puissent dès l'origine limiter notre liberté d'action, c'est notre liberté elle-même qui doit préalablement constituer le cadre, la technique et les fins par rapport auxquels elles se manifesteront comme des limites. Si le rocher, même, se révèle comme «trop difficile à gravir», et si nous devons renoncer à l'ascension, notons qu'il ne s'est révélé tel que pour avoir été originellement saisi comme « gravissable» ; c'est donc notre liberté qui constitue les limites qu'elle rencontrera par la suite. J-P. SARTRE
choses   SARTRE


• Plusieurs thèmes sont repérables : outre la définition implicite de la liberté, la «neutralité» des choses en l'absence de la conscience humaine, et le fait que leur « sens » dépend des projets de cette dernière; il faudra donner à chacun de ces thèmes l'importance qui lui revient.


• C'est notre liberté qui constitue ses limites : comment concilier cette affirmation avec ce que l'on peut par ailleurs savoir de la conception sartrienne de la liberté?

adversité   coefficient

Introduction

  • I. Absence de sens de la chose brute.
  • II. Actualisation de la liberté dans le projet.
  • III. La liberté produit ses propres obstacles.

Conclusion

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "SARTRE: Le coefficient d'adversité des choses" a obtenu la note de :

5.3 / 10

Corrigé consulté par :
  • izza-280980 le 06/11/2016 à 06H11
  • Kkkkkkkk-263820 le 14/10/2015 à 14H19
  • Audech-249097 le 03/12/2014 à 03H14
  • Fabien75-225270 le 26/11/2014 à 26H14
  • Dannythedog-247204 le 11/11/2014 à 11H14
  • 150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit