Sartre: Perception et concept d'objet.

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Aristote, De l'interprétation SARTRE: Présent, passé, avenir et histoire >>
Partager

Sujet : Sartre: Perception et concept d'objet.

Sartre: Perception et concept d'objet.

Perception Sartre concept Sartre Dans la perception j'observe les objets. Il faut entendre par-là que l'objet, quoiqu'il entre tout entier dans ma perception, ne m'est jamais donné que d'un côté à la fois. On connaît l'exemple du cube : je ne puis savoir que c'est un cube tant que je n'ai pas appréhendé ses six faces ; je puis à la rigueur en voir trois à la fois, mais jamais plus. Il faut donc que je les appréhende successivement. Et lorsque je passe, par exemple de l'appréhension des faces ABC à celle des faces BCD, il reste toujours une possibilité pour que la face A se soit anéantie durant mon changement de position. L'existence du cube demeurera donc douteuse. En même temps nous devons remarquer que lorsque je vois trois faces du cube à la fois, ces trois faces ne se présentent jamais à moi comme des carrés : leurs lignes s'aplatissent, leurs angles deviennent obtus, et je dois reconstituer leur nature de carrés à partir des apparences de ma perception. On doit apprendre les objets, c'est-à-dire multiplier sur eux les points de vue possibles. L'objet lui-même est la synthèse de toutes ces apparitions. Lorsque, par contre, je pense au cube par un concept, je pense ses six côtés et ses huit angles à la fois ; je pense que ses angles sont droits, ses côtés carrés. Je suis au centre de mon idée, je la saisis tout entière d'un coup. Cela ne veut naturellement pas dire que mon idée n'ait pas besoin de se compléter par un progrès infini. Mais je puis penser les essences en un seul acte de conscience ; je n'ai pas à rétablir d'apparences, je n'ai pas d'apprentissage à faire. Telle est sans doute la différence la plus nette entre la pensée et la perception. Sartre, L'Imaginaire.
objet.   Sartre 1re partie du texte —> Sartre analyse notre perception des objets («Dans la perception... à la fois.») et la définit à partir de l'étude d'un cas précis («On connaît... de ma perception.»). 2e partie du texte —> cette analyse le conduit à donner une définition de ce que l'on appelle quotidiennement «un objet» («On doit apprendre... toutes ces apparitions.»). 3e partie du texte —> Sartre distingue clairement le concept et l'objet, la perception et la pensée, à l'aide de critères simples («Lorsque, par contre... la perception.»).

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Sartre: Perception et concept d'objet." a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • Daniel29140 le 25/11/2012 à 25H20
  • Sartre: Perception et concept d'objet.

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit