LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Aristote: L'homme est-il fait pour vivre en s ... Marx et Engels: La société représente-t-elle ... >>
Partager

Sujet : Smith: La liberté individuelle est-elle compatible avec la vie en société ?

liberté Smith individuelle Smith Puisque chaque individu tâche, le plus qu'il peut 1) d'employer son capital à faire valoir l'industrie nationale, et 2) de diriger cette industrie de manière à lui faire produire la plus grande valeur possible, chaque individu travaille nécessairement à rendre aussi grand que possible le revenu annuel de la société. À la vérité, son intention, en général, n'est pas en cela de servir l'intérêt public, et il ne sait même pas jusqu'à quel point il peut être utile à la société. En préférant le succès de l'industrie nationale à celui de l'industrie étrangère, il ne pense qu'à se donner personnellement une plus grande sûreté ; et en dirigeant cette industrie de manière à ce que son produit ait le plus de valeur possible, il ne pense qu'à son propre gain ; en cela, comme beaucoup d'autres cas, il est conduit par une main invisible à remplir une fin qui n'entre nullement dans ses intentions ; et ce n'est pas toujours ce qu'il y a de plus mal pour la société, que cette fin n'entre pour rien dans ses intentions. Tout en ne cherchant que son intérêt personnel, il travaille souvent d'une manière bien plus efficace pour l'intérêt de la société, que s'il avait réellement pour but d'y travailler. Je n'ai jamais vu que ceux qui aspiraient, dans leurs entreprises de commerce, à travailler pour le bien général, aient fait beaucoup de bonnes choses. Il est vrai que cette belle passion n'est pas très commune parmi les marchands, et qu'il ne faudrait pas de longs discours pour les en guérir. Quant à la question de savoir quelle est l'espèce d'industrie nationale que son capital peut mettre en oeuvre, et de laquelle le produit promet de valoir davantage, il est évident que chaque individu, dans sa position particulière, est beaucoup mieux à même d'en juger qu'aucun homme d'État ou législateur ne pourra le faire pour lui. L'homme d'État qui chercherait à diriger les particuliers dans la route qu'ils ont à tenir pour l'emploi de leurs capitaux, non seulement s'embarrasserait du soin le plus inutile, mais encore il s'arrogerait une autorité qu'il ne serait pas sage de confier, je ne dis pas à un individu, mais à un conseil ou à un sénat, quel qu'il pût être ; autorité qui ne pourrait jamais être plus dangereusement placée que dans les mains de l'homme assez insensé et assez présomptueux pour se croire capable de l'exercer.
elle compatible avec Smith

Economiste écossais (Kirkcaldy 1723 – Edimbourg 1790). Dans son œuvre principale, Recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations (1776) ; il défend un certain nombre d’idées simples : 1) la source de toute richesse est le travail ; 2) une heureuse organisation de l’économie se réalise spontanément dans toute société ou l’homme peut se conduire sous l’impulsion de son intérêt personnel ; 3) les gouvernements doivent accorder une liberté totale à la production nationale et au commerce international. Adam Smith, en conséquence,  condamne la politique mercantiliste et les entraves corporatives ; il prône la non-intervention de l’Etat en matière économique et le libre-échange.

 

En matière de finances publiques, il a formulé les principes classiques de l’impôt, définis par quatre règles : justice (impôt proportionnel au revenu), certitude (la taxe imposée doit être certaine et non arbitraire), commodité (cette contribution doit être levée suivant le mode le plus convenable pour le contribuable), économie (les frais de recouvrement de l’impôt doivent être aussi réduits que possible).

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "Smith: La liberté individuelle est-elle compatible avec la vie en société ?" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • Francois39802 le 12/10/2009 à 12H10
  • 150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit