Spinoza: Etre libre, c'est suivre sa raison

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Hobbes: Monarchie et Démocratie Spinoza: Liberté d'expression et Etat >>
Partager

Sujet : Spinoza: Etre libre, c'est suivre sa raison

Spinoza: Etre libre, c'est suivre sa raison

Etre Spinoza libre Spinoza ... « On croit que l'esclave est celui qui agit sur commandement d'autrui, et que l'homme libre est celui qui se conduit selon son propre gré. Mais cela n'est pas absolument vrai. En réalité, celui qui se laisse entraîner par son seul plaisir, au point de ne plus voir ni faire rien de ce qui lui serait utile, est soumis au plus grand esclavage, et seul est libre celui qui vit volontairement sous la conduite de la raison. Quant à l'action commandée, c'est-à-dire l'obéissance, elle ôte bien d'une certaine manière la liberté, mais ce n'est pas cela qui rend immédiatement esclave, c'est la raison de l'action. Si la fin de l'action n'est pas l'utilité de l'agent lui-même, mais de celui qui le commande, alors l'agent est esclave et inutile à soi-même. Mais dans un État et sous un pouvoir où la loi suprême n'est pas le salut de celui qui commande, mais le salut du peuple tout entier, celui qui se soumet en tous points au pouvoir souverain doit être dit non pas esclave inutile à soi, mais sujet. Ainsi l'État le plus libre est celui qui se soumet en tout à la droite raison, car chacun, s'il le veut, peut y être libre, c'est-à-dire y vivre volontairement sous la conduite de la raison. » SPINOZA
suivre raison  Spinoza

• Que signifie « cela n'est pas absolument vrai » ?
Cela signifie-t-il que c'est totalement faux ou que c'est vrai à une certaine condition, relativement à une condition?
• A quelle(s) condition(s) peut-on être « vraiment » libre selon Spinoza?
• En quoi peut-on dire, selon Spinoza lui-même, que l'obéissance « ôte bien d'une certaine manière la liberté »?
• En quoi « c'est la raison de l'action »... qui « rend immédiatement esclave » ?
• Quel est le sens de « sujet » ici ?
• Pourquoi, selon Spinoza, chacun dans l'État « qui se soumet à la droite raison » « peut y être libre »?
Y est-il nécessairement « libre »?
• Pourquoi, finalement, « l'État le plus libre est celui qui se soumet à la droite raison »?
• Que pensez-vous de l'argumentation et de la thèse de Spinoza ? Sur quoi est-elle fondée, en dernière analyse?
• Qu'est-ce qui est en jeu dans ce texte?
— En quoi présente-t-il un intérêt proprement philosophique?

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "Spinoza: Etre libre, c'est suivre sa raison" a obtenu la note de :
aucune note

Spinoza: Etre libre, c'est suivre sa raison

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit