Spinoza: langage et imagination

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Spinoza, traité théologico- politique Lucrèce et la piété >>
Partager

Sujet : Spinoza: langage et imagination

Spinoza: langage et imagination

langage Spinoza imagination Spinoza Comme les mots sont une partie de l'imagination (...) il ne faut pas douter qu'ils ne puissent, autant que l'imagination, être cause de nombreuses et grandes erreurs, si nous ne nous mettons pas fortement en garde contre eux. Ajoutez qu'ils sont formés au gré du vulgaire et selon sa manière de voir ; de sorte qu'ils sont des signes des choses, telles qu'elles sont dans l'imagination et non telles qu'elles sont dans l'entendement, comme il se voit clairement de ce que l'on a souvent appliqué à toutes les choses qui sont seulement dans l'entendement et ne sont pas dans l'imagination des noms négatifs, par exemple : incorporel, infini, etc., et aussi de ce que l'on exprime négativement beaucoup de choses qui sont en réalité affirmatives et inversement comme : incréé, indépendant, infini, immortel, parce qu'effectivement nous imaginons avec beaucoup plus de facilité leurs contraires et que ces dernières se sont ainsi offertes les premières aux premiers hommes et ont accaparé les termes affirmatifs. Beaucoup d'affirmations et de négations prennent naissance parce que la nature des mots s'y prête, et non la nature des choses ; c'est pourquoi, si nous ignorions cela, nous prendrions facilement le faux pour le vrai. SPINOZA
   Spinoza • En quoi peut-on dire que « les mots sont une partie de l'imagination » ? • Que signifie « l'entendement » ? • Comment Spinoza s'efforce-t-il de prouver que « les » mots sont « des signes des choses telles qu'elles sont dans l'imagination et non telles qu'elles sont dans l'entendement » ? • Pourquoi est-il important de constater, selon Spinoza, que l'on « exprime négativement beaucoup de choses qui sont en réalité affirmatives et inversement » ? • Quel est le véritable « enjeu » de ce texte ? — Est-ce : — qu'est-ce que l'imagination ? — d'où viennent les mots ? ou bien de nous mettre en garde contre la « nature des mots » qui nous induisent à une inversion de ce qui est véritablement positivité (pour Spinoza) • En quoi donc, très précisément, ce texte présente-t-il un intérêt philosophique ?

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "Spinoza: langage et imagination" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • Chloe46300 le 19/11/2009 à 19H09
  • Spinoza: langage et imagination

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit