Baruch SPINOZA: Comment vivre librement sous la conduite de la Raison ?

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Baruch SPINOZA Baruch SPINOZA >>
Partager

Sujet : Baruch SPINOZA: Comment vivre librement sous la conduite de la Raison ?

Baruch SPINOZA: Comment vivre librement sous la conduite de la Raison ?

SPINOZA Baruch Comment Baruch Pour parvenir à garder un autre individu en sa puissance, on peut avoir recours à différents procédés. On peut l'avoir immobilisé par des liens, on peut lui avoir enlevé ses armes et toutes possibilités de se défendre ou de s'enfuir. On peut aussi lui avoir inspiré une crainte extrême ou se l'être attaché par des bienfaits, au point qu'il préfère exécuter les consignes de son maître que les siennes propres, et vivre au gré de son maître qu'au sien propre. Lorsqu'on impose sa puissance de la première ou de la seconde manière, on domine le corps seulement et non l'esprit de l'individu soumis. Mais si l'on pratique la troisième ou la quatrième manière, on tient sous sa dépendance l'esprit aussi bien que le corps de celui-ci. Du moins aussi longtemps que dure en lui le sentiment de crainte ou d'espoir. Aussitôt que cet individu cesse de les éprouver, il redevient indépendant. Même la capacité intérieure de juger peut tomber sous la dépendance d'un autre, dans la mesure où un esprit peut être dupé par un autre. II s'ensuit qu'un esprit ne jouit d'une pleine indépendance, que s'il est capable de raisonnement correct. On ira plus loin. Comme la puissance humaine doit être appréciée d'après la force non tant du corps que de l'esprit, les hommes les plus indépendants sont ceux chez qui la raison s'affirme davantage et qui se laissent davantage guider par la raison. En d'autres termes, je déclare l'homme d'autant plus en possession d'une pleine liberté, qu'il se laisse guider par la raison. Baruch SPINOZA
vivre librement sous Baruch

Dans une première partie, Spinoza introduit plusieurs manières qui servent à “garder un autre individu en sa puissance”. Il s'agit de repérer les différents modes de soumission d'autrui et d'en mesurer la portée. On peut alors distinguer quatre moyens pour maintenir autrui “en sa puissance”, pour établir un pouvoir.
 Les deux premiers sont des moyens qui ne visent à supprimer que l’indépendance du corps. Il s’agit, soit de l’enchaîner et de l’immobiliser, par exemple, avec une incarcération brutale, ce qui le mettrait à la disposition du puissant; soit d’enlever ses armes et l’empêcher de se défendre ou de s’enfuir, par exemple, après avoir perdu un combat, ce qui le placerait sous contrôle de celui qui aurait gagné le combat.
 Le troisième et le quatrième consistent en un contrôle du corps ainsi que l’esprit également. Soit on provoque “une crainte extrême”, par la menace d’une force physique, par exemple, soit on s’attache l’autre par des “bienfaits”, c’est-à-dire des services, des faveurs, à un point tel que l’individu préfère se soumettre à son maître que vivre sa vie personnelle. Dans les deux cas, le résultat est le même : une domination sur l’esprit est effectuée.
 Pourtant, cette domination de l’esprit, dit Spinoza, repose sur la présence du “sentiment de crainte ou d’espoir”. Ce sentiment doit être maintenu, sinon, l’individu risque de redevenir indépendant, car ce sentiment est la seule barrière qui empêche la liberté de l’esprit, et ainsi l’indépendance; l’état du corps n’a pas d’importance quant à l’indépendance, selon Spinoza. En effet, Spinoza conclut que ces deux derniers moyens de contrôle ne sont pas vraiment plus efficaces que les deux premiers. Les deux premiers sont insuffisants, et les deux derniers reposent sur une condition difficile à maintenir; la liberté est toujours sous-jacente. Ainsi un pouvoir efficace et durable ne peut jamais vraiment être établi avec ces procédés sus-mentionnés.
 

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Baruch SPINOZA: Comment vivre librement sous la conduite de la Raison ?" a obtenu la note de :

8 / 10

Corrigé consulté par :
  • maxou-188385 le 13/03/2014 à 13H18
  • Nicole57161 le 21/02/2014 à 21H01
  • nonojouandet-213535 le 28/09/2013 à 28H11
  • Grossmouch le 21/04/2012 à 21H15
  • kiki0638 le 11/05/2011 à 11H21
  • Baruch SPINOZA: Comment vivre librement sous la conduite de la Raison ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit