LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Rousseau: Le bonheur n'est pas le plaisir ; i ... Aristote: L'équité comme correctif à la loi >>
Partager

Sujet : Tocqueville: l'opulence fait préférer la sécurité à la liberté

opulence Tocqueville fait Tocqueville Les hommes qui ont la passion des jouissances matérielles découvrent d'ordinaire comment les agitations de la liberté troublent le bien-être, avant d'apercevoir comment la liberté sert à se le procurer ; et au moindre bruit des passions publiques qui pénètrent au milieu des petites jouissances de leur vie privée, ils s'éveillent et s'inquiètent ; pendant longtemps la peur de l'anarchie les tient sans cesse en suspens et toujours prêts à se jeter hors de la liberté au premier désordre. Je conviendrai sans peine que la paix publique est un grand bien ; mais je ne veux pas oublier cependant que c'est à travers le bon ordre que tous les peuples sont arrivés à la tyrannie. Il ne s'ensuit pas assurément que les peuples doivent mépriser la paix publique ; mais il ne faut pas qu'elle leur suffise. Une nation qui ne demande à son gouvernement que le maintien de l'ordre est déjà esclave au fond du coeur; elle est esclave de son bien-être, et l'homme qui doit l'enchaîner peut paraître. Alexis de Tocqueville, De la démocratie en Amérique.
préférer sécurité liberté Tocqueville 1e partie du texte -> Tocqueville note que l'opulence fait préférer la sécurité à la liberté (« Les hommes... procurer») et assimile celle-ci à l'anarchie («et au moindre... désordre.»). 2e partie du texte -> il admet que la sécurité est un bien («Je conviendrai... bien»), mais rappelle que la préférer à la liberté conduit à la tyrannie («mais je ne veux... suffise. »). 3e partie du texte -> il conclut que les peuples qui se préoccupent uniquement de leur bien-être et de leur sécurité sont mûrs pour la tyrannie («Une nation... peut paraître. »).

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Tocqueville: l'opulence fait préférer la sécurité à la liberté" a obtenu la note de :

5.4 / 10

Corrigé consulté par :
  • lelette-269746 le 07/01/2016 à 07H08
  • djamilatou-187042 le 22/11/2012 à 22H21
  • goleador95 le 29/01/2012 à 29H18
  • leableue le 25/01/2012 à 25H20
  • bakoroba le 25/01/2012 à 25H16
  • 150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit