LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
508 - Quel musicien a composé les Gymnopédies et les Gnossiennes?
A
Saint-Saens
B
Satie
C
Ravel
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B


Les nouveautés du site

Édouard Manet : Olympia

Manet, l'un des plus vigoureux et l'un des plus actifs acteurs de la réaction contre l'académisme, participe, la même année, au même moment, au Salon des Refusés. Il y présente Le Déjeuner sur l'herbe. Autre scandale. Autre chef-d'oeuvre. ...

1 page - 1,80 ¤

Claude Monet : Impression, soleil levant

|| On ne peut pas rêver oeuvre plus libre, plus désinvolte même, plus insoucieuse de plaire, plus proche du jet de l'esquisse. Elle est présentée à la première exposition collective de la Société anonyme des artistes peintres, sculpteurs et graveurs qui se tient, le 15 avril 187 4, dans l'atelier de Nadar, 55, boulevard des Capucines, et réunit cent-soixante-cinq toiles signées Cézanne,...

1 page - 1,80 ¤

Francisco Goya : Le Chien

Pour cela, il substitue l'expression à l'observation du réel. Du« romantisme», il comprend et fait sien le vocabulaire de crise qui correspond à ce qu'il découvre en lui-même, à ces zones d'ombre entrevues derrière les lumières, peut-être factices, de la raison, aux peurs et aux dangers tapis dans les abîmes intérieurs. Cette crise est aussi, bien sûr, celle que subit l'Europe...

1 page - 1,80 ¤

Giambattista Tiepolo : Le Treppenhaus de Würzburg

On ne s'aviserait plus, heureusement, aujourd'hui, de présenter Tiepolo, ce génie de la peinture décorative du début du XVIIIe, en petit-maître secondaire et facile. À ses débuts, pourtant, il pouvait donner l'impression de n'être que cela, artiste charmant, rapide, souple, capable de répondre à toutes les commandes. Mais, très vite il abandonne le ténébrisme du moment, développe ce qui va devenir sa...

1 page - 1,80 ¤

Jean-Honoré Fragonard : Les Hasards heureux de l'escarpolette

De la rapidité et de l'esprit et puis un mouvement allègre, allant, qui emporte tout cela dans un rire perlé qui s'accorde au charme, à la fantaisie: voilà ce qu'on trouve chez Fragonard et voilà ce qu'on découvre ici, dans ce tableau coquin, plein de vivacité, où le peintre a suspendu un moment, à la pointe aiguë du fugitif et de...

1 page - 1,80 ¤

Kazimir Malevitch : Carré noir

«Toute la peinture passée et actuelle avant le suprématisme, écrit-il dans Du cubisme au suprématisme, a été asservie par la forme de la nature et attend sa libération pour parler dans sa propre langue et ne pas dépendre de la raison, du sens, de la logique, de la philosophie, de la psychologie, des différentes lois de causalité et des changements techniques...

1 page - 1,80 ¤

Antoine Watteau : Les Deux Cousines

Sur la terre radieuse: c'est sur la terre radieuse que s'allongent ou passent les jeunes beautés peintes par Watteau. De dos le plus souvent et les cheveux relevés dans un mouvement preste et léger. Là Watteau s'attarde. Son pinceau s'émeut. Flamboie. Seul Nabokov a aussi joliment parlé des nuques des jeunes filles, de la blondeur presque transparente de la peau, si...

1 page - 1,80 ¤

Jean-Siméon Chardin : La Fillette au volant

Au milieu de tout cela jaillit comme une eau fraîche, toute une série de « scènes d'enfants » dont fait partie La Fillette au volant mais aussi Le Château de cartes ou L'Enfant au toton qui sont des scènes de genre mises aux dimensions d'un portrait. L'intérêt de l'enfant absorbé dans son monde de jeux et de rêves évoque-t-il, comme on...

1 page - 1,80 ¤

Jan Vermeer : La Peinture

Le peintre a situé celle-ci dans un atelier, le sien certainement. À gauche, un lourd rideau est tiré de telle façon qu'on découvre la scène et le mobilier : un lustre sans chandelles car il fait jour, la fenêtre dispensant une lumière douce mais suffisante, une chaise au premier plan qui contribue pour une grande part à donner sa profondeur à...

1 page - 1,80 ¤

Georges de La Tour: Job raillé par sa femme

Dans des coloris et une facture si inhabituelle que l'oeuvre a fait l'objet de bien des spéculations et qu'on l'a datée autour des années 1630, en la rapprochant de la Femme à la puce, ou en la datant des années 1650, en raison de la maturité qui s'y constate, Georges de La Tour a peint une scène d'une extraordinaire humanité, où...

1 page - 1,80 ¤

Rembrandt : Autoportrait

Comme le dit Genet à propos de ce tableau ivre, le plus risqué qu'il ait jamais peint : « Il se présente dans sa folie de barbouilleur, fou de couleur, perdant la supériorité jouée et l'hypocrisie des simulateurs. Cela sera sensible dans les derniers tableaux. Mais il a fallu que Rembrandt se reconnaisse et s'accepte, comme être de chair - que...

1 page - 1,80 ¤

Le Caravage : Le Martyre de saint Matthieu

C'est l'époque troublée où Shakespeare écritHamlet, Gesualdo ses madrigaux aux chromatismes insensés. Mais Caravage, mort à 39 ans, jeté en prison souvent, a un autre versant à sa vie, fait d'amitiés sincères et solides, de protections ecclésiastiques jusqu'au sommet de la hiérarchie catholique. On ne doit pas oublier qu'il a portraituré Maffeo Barberini, futur pape, que son frère et son oncle...

1 page - 1,80 ¤

Peter Paul Rubens : Portrait de Suzanne Fourment

|| t:intitulé de la toile étonne car Je chapeau piqué de plumes n'est, à l'évidence, pas en paille. On l'a rebaptisé Portrait de Suzanne Fourment. On s'est aussi demandé quelles étaient les relations du peintre et de son modèle : Suzanne avait-elle été sa maîtresse ? Rien ne le prouve, mais tout le clame dans ce tableau enchanté par le bonheur et...

1 page - 1,80 ¤

Le Greco : Le Christ au jardin des Oliviers

|| Si le maniérisme est une exacerbation, que dire de la peinture du Greco, cette giclée, cette torsion flamboyante, toute en déhanchements, en courbes, ondoyante et convulsée ? Ici la chair se fond en jouissance métaphysique, en pâmoisons et en extases. Voyez le Cinquième sceau de !'Apocalypse, l'une des oeuvres les plus étranges du Greco avec sa représentation hallucinée de l'apôtre Jean,...

1 page - 1,80 ¤

Pierre Bruegel : La Conversion de saint Paul

|| À bien des égards, Bruegel « l'Ancien » paraît se situer dans la filiation de Bosch, à la suite d'une oeuvre qu'il paraît pour ainsi dire« continuer», comme en« témoigneraient» l'impressionnant Triomphe de la mort ou La Chute des anges rebelles ou mieux encore Dalle Grief. ||...

1 page - 1,80 ¤

Matthias Grünewald : Crucifixion

À gauche, un groupe formé de saint Jean, de Marie et de Madeleine. Saint Jean, vêtu de rouge, soutient Marie dans une attitude assez conventionnelle. Mais Marie, elle, est étonnante dans ses voiles blancs de moniale, encadrant un visage juvénile, très beau, étrangement impassible au bout d'un corps renversé en arrière, convulsé, bras raidis, mains agrippées l'une à l'autre, tétanisée au-delà...

1 page - 1,80 ¤

Albrecht Altdorfer : La Bataille d'Alexandre

Les Allemands n'en sont pas là. Dürer écrit: «Jusqu'à présent beaucoup de jeunes peintres de talent ont été élevés en Allemagne sans aucune théorie, guidés seulement par la pratique quotidienne». Mais la théorie n'est pas tout, et la conception italienne, bien qu'artistiquement révolutionnaire, n'est pas la seule, comme en témoignent Van der Weyden, Van Eyck, et les autres grands peintres flamands. ...

1 page - 1,80 ¤

Hans Holbein : Les Ambassadeurs

Cette représentation serait simplement géniale, comme d'habitude, si, dans le bas du tableau ne flottait une forme indistincte qui gêne la belle ordonnance du tableau, comme un rébus, une anamorphose, mais non intégrée à la composition, comme une tache. Présence non désirée. ...

1 page - 1,80 ¤

Sultan Mohammed Tabrizi : Diwan de Hafiz

Fondateur de la dynastie Séfévide (1501-1732), d'origine azerbaïdjanaise, chah Ismaïl, qui entre en vainqueur à Tabriz en 1501, chasse les Ouzbeks du Khorassan en 1510. C'est à la fois le plus cruel des vainqueurs (il se sert du crâne de son ennemi comme d'une coupe) et le plus délicat des poètes. Il est« aussi aimable qu'une jeune fille», dit-on. Il régnera...

1 page - 1,80 ¤

Raphaël : La Madone Sixtine

Mais de quel Raphaël parle-t-on? De celui qui inscrit ses figures dans la clarté précise et distante de Pérugin ? De l'inventeur classique de la « belle forme » romaine, peintre de L'École d'Athènes qui date de 1510? Du quasi-maniériste de L'incendie du bourg, de 1515? 1515? C'est un an après que Raphaël peint La Madone Sixtine, l'une des toiles les...

1 page - 1,80 ¤

Michel-Ange : Le Jugement dernier

Rodin l'appelait« le dernier des gothiques », Romain Rolland « le premier des romantiques ». Il est l'un et l'autre, englobe tout, dévore tout, part du gothique, arrive au maniérisme, l'enjambe, symbolisant, au passage, avec Léonard de Vinci, la Renaissance. Ce formidable créateur, à la fois sculpteur, peintre, architecte et poète, est un démiurge. Il croit que l'homme est l'agent de...

1 page - 1,80 ¤

LES CHEFS-D'OEUVRE DU MUSEE DU LOUVRE

LE SCRIBE ACCROUPI, Ancien Empire, Vers 2 620-2 500 av JC -Ses yeux sont en magnésite et en cristal de roche. Où que l'on soit, on a l'impression qu'il nous regarde. -Le scribe est un haut dignitaire (il gère, organise pour le compte des grands). Il est instrnit et sait écrire. Il est en train d'écrire sur du papyrus avec un calame (roseau...

5 pages - 1,80 ¤

Dadaisme Et Surréalisme

véritable reflet de l'agitation et de l'instabilité de la société de l'après-guerre. Le dernier volet de Monde Réel sera l'oeuvre la plus militante d’Aragon. Il publiera aussi Henri Matisse, un roman qui témoigne de son inspiration pour la peinture de son siècle. De plus, il écrivit plusieurs poèmes qu’il dédia à sa femme, Elsa Triolet, dans ses multiples recueils dont Le...

8 pages - 1,80 ¤

Andy Warhol Et Le Pop Art

Warhol s’explique : « Mes premiers films, dans lesquels j’ai utilisé des objets immobiles, visaient surtout à aider les gens à mieux se connaitre mutuellement. Au cinéma, on est généralement assis dans un monde imaginaire. Si l’on y voit quelque chose que l’on trouve gênant, on reporte davantage son attention sur la personne qui est assise à coté de soi. En...

2 pages - 1,80 ¤

Georges SEURAT : POSEUSE DEBOUT DE FACE

|| Seurat prépare une grande toile en exécutant trois petites huiles sur panneau, dont la Poseuse debout de face, et diverses esquisses. Une jeune femme brune, dont on ignore le ||...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 ... 435 436 437 438 439 440

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo