LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
1171 - Destin très remarquable que celui de Valéry GISCARD d'ESTAING (Coblence, Allemagne, 1926) puisqu'il fut élu à la présidence de la République dès sa première tentative. Par quelle majorité:
A
A. moins de 1 % des voix?
B
B. 3% des voix?
C
C. 5% des voix?
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A
Correction :
A. Moins de 1% des voix. Sans doute manquait-il à V. Giscard d'Estaing une véritable assise populaire, carence à laquelle il s'efforcera de remédier, en offrant l'image d'une grande convivialité présidentielle. Jusqu'à son élection, la vie publique de Giscard s'est essentiellement inscrite dans le cadre des Finances. Son père était d'ailleurs inspecteur des Finances, fonction à laquelle le futur présidentiable est nommé, en 1954, après être sorti de Polytechnique et de l'E.N.A. Il accède ensuite au secrétariat d'Etat au Budget, de 1959 à 1962, avant de détenir, par deux fois, le portefeuille des Finances et de l'Economie: de 1962 à 1966, puis de 1969 à 1974. Entre-temps il est élu à la députation du Puy-de-Dôme et à la mairie de Chamalières, mandats qu'il résiliera en accédant à la présidence de la République. Son septennat dure donc de 1981 à 1988, marqué par la dégradation de l'économie (crise pétrolière) et la politique d'austérité de son Premier ministre R. Barre, marqué aussi par sa rivalité avec le leader R.P.R., J. Chirac. A nouveau candidat à l'élection de 1988, V. Giscard d'Estaing est battu par F. Mitterrand. Après un temps sabbatique, il revient aux affaires, redevenant député du Puy-de-Dôme (1984), mais surtout en prenant, en 1988, la présidence de l'U.D.F. Entre-temps il multiplie les mandats : celui de président du Conseil régional d'Auvergne, celui aussi de président de la Commission des Affaires étrangères, celui enfin de député européen.


Les nouveautés du site

Louis XV confie à Jacques Ange Gabriel les nouveaux aménagements des appartements privés de Versailles

||Le confortable cabinet de travail du roi A côté de sa nouvelle chambre, Louis XV décide de créer un grand espace éclairé par trois fenêtres. Dans ce but, Gabriel réunit l'ancien salon de Louis XIV et un cabinet à niches. Des boiseries blanc et or, des siè¬ges et des meubles pour le piquet, le quadrille et l'hombre le font d'abord nommer...

2 pages - 1,80 ¤

Stanislas Leszczynski un « roi » modèle

||    En son duché de Lorraine et de Bar, Stanislas Leszczynski oeuvre pour la prospérité de ses « États » et de son peuple. Il gouverne en « souverain » modèle, avec sagesse et efficacité. Si Louis XV, Louis XVI et leurs ministres avaient suivi l'exemple de sa politique avisée, peut-être la France aurait-elle été épargnée par les drames de la...

2 pages - 1,80 ¤

Stanislas ler Leszczynski, roi de Pologne, est «lâché » par la France

||En mars 1733, la Diète d'élec¬tion des rois de Pologne crou¬le sous le nombre de préten¬dants au trône, membres de familles régnantes d'Europe ou représentants de la no¬blesse locale. Elle décide de rejeter les demandes des can¬didats étrangers. Si Stanislas veut le trône, il doit être en Pologne. Louis XV charge aus¬sitôt son ambassadeur, le mar¬quis de Monti,...

2 pages - 1,80 ¤

Les demoiselles de Saint-Cyr ne joueront pas « Athalie » en public

||D'autres voix se joignent à la sienne, déplo¬rant ces événements mon¬dains, ces représentations à grand spectacle, l'agitation que tout ceci suscite autour des demoiselles de Saint-Cyr : « On leur ôte par ce moyen cette honte modeste qui les retient dans leur devoir », affir¬me Hébert. Les détracteurs d'Athalie souli¬gnent l'indécence d'exposer ces jeunes filles aux yeux de tous,...

2 pages - 1,80 ¤

Louis XV, un règne prospère

||Après les excès de la Régence, la popularité du jeune roi est grande parmi le peuple. La France est alors, si l'on excepte la Russie, la nation la plus peuplée d'Europe. Son prestige s'étend à travers les élites européennes qui parlent français, la langue des lettrés. En cette seconde moitié du XVIIle siècle, notre empire colonial s'étend du Canada...

2 pages - 1,80 ¤

Une des premières commodes en laque du Japon

||Le meuble imaginé par BVRB, aujourd'hui conservé au mu­sée du Louvre, est une réus­site extraordinaire. La façade plate, imposée par le cabinet, se fait oublier grâce à une frise concave et un tablier (bas du meuble) bombé. Les côtés, plaqués de deux panneaux de laque, s'évasent en s'arrondis­sant. L'encadrement en bronze dissimule le contour des pan­neaux de laque,...

2 pages - 1,80 ¤

L'enfance solitaire des filles de Louis XV

||Bon père sur le tard Les trois aînées restées à Ver¬sailles ne sont bientôt plus que deux. En 1739, Elisabeth, Madame Première, est mariée à son oncle, l'infant don Phi¬lippe, fils du roi Philippe V d'Espagne. Peut-être est-ce la tristesse du mariage de leur aînée, toujours est-il qu'aucu¬ne des autres filles de Louis XV ne se mariera. Henriette est...

3 pages - 1,80 ¤

Louis XV épouse Marie Leszczynska

||Dès l'été 1724, le duc de Bour¬bon charge Morville, secrétaire d'État aux Affaires étrangères, de lui présenter une liste de candidates. Travaillant sans re¬lâche et dans le plus grand se¬cret, Morville sélectionne une centaine de noms. Mais parmi ces prétendantes, quatre-vingt-douze sont éliminées d'emblée, trop âgées, trop jeunes ou encore de peu de fortune. Après avoir écarté les...

2 pages - 1,80 ¤

La mort du régent Philippe d'Orléans

||Chacun à la Cour commente la mort du régent, fils d'un cou¬ple haut en couleur : Mon¬sieur, frère de Louis XIV, et Madame Palatine, qui a hérité du tempérament artistique de son père et de la franchise, ennemie de la bigoterie et de l'hypocrisie courtisane, de sa mère. Philippe d'Orléans lais¬se l'image d'un prince cultivé, habile politicien et...

2 pages - 1,80 ¤

Le rayonnement de la France sous Louis XV

||Montesquieu, Voltaire, Rousseau... Au XVllle siècle, artistes et intellectuels européens entre¬prennent de voyager d'un bout à l'autre de l'Europe. Leurs correspondances témoi¬gnent de ce désir nouveau de visiter Londres, Rome ou Saint-Pétersbourg afin de comparer .les sociétés euro¬péennes. Les cafés, établisse¬ments tout récents et les salons sont les lieux idéaux pour échanger savoirs et ré¬flexions et un réseau de...

1 page - 1,80 ¤

Le sacre de Louis XV

Louis XV se lève de son lit de parade. Par-dessus sa chemi¬se et une tunique de satin écarlate, il revêt une robe de toile d'argent. Il coiffe une toque de velours noir rehaus¬sée de pierreries et d'ai¬grettes. Entouré d'une suite aussi digne que nombreuse, le souverain, d'un pas solen¬nel, gagne la cathédrale. Là, l'archevêque de Reims, mon¬seigneur de...

3 pages - 1,80 ¤

Jean-Baptiste Oudry, peintre des Chasses royales

||LE « CANARD BLANC » Grâce à l'enseignement de Nicolas de Largillière, jean-Baptiste Oudry a acquis un sens du coloris et une subtilité d'évocation des matières dignes des plus grands peintres flamands. Une anecdote rapporte que Largillière lui avait commandé la réalisation d'un bouquet de fleurs, pour lequel il avait composé une palette des couleurs les plus vives. Mais son maître le fit renoncer à cette idée et l'obligea à représenter une gerbe de fleurs blanches,...

2 pages - 1,80 ¤

De la réconciliation avec l'Espagne à la fin de la guerre de Succession de Pologne

||7 novembre Signature du traité de l'Escorial, premier « pacte de-famille » entre la France et l'Espagne contre l'Autriche. 17 novembre Rétablissement de l'impôt du dixième, destiné à financer la guerre et qui sera perçu -jusqu'à-la-fin de l'année [736. 1734 27 juin Assiégé dans la ville de Gdansk, Stanislas Leszczynski doit quitter la Pologne. Le pays est placé sous l'autorité austro-russe, les Français occupent la Lorraine. 29 juin A Parme, victoire sur les Impériaux. 18 juillet Capitulation de Philippsburg, en Allemagne. L'armée française occupe la Lombardie. ||...

1 page - 1,80 ¤

La mort de madame de Maintenon

||Madame de Maintenon aime raconter sa vie de façon édi¬fiante aux pensionnaires de Saint-Cyr, pour qui elle fait revivre l'enfant pauvre qu'elle a été. Mais, plus que sa vertu, c'est son extraordinaire desti¬née qui fait rêver les petites élèves, et elle s'efforce alors sans indulgence de les rame¬ner à la réalité. Il est vrai que la contradiction entre...

2 pages - 1,80 ¤

Le petit Louis XV rencontre le grand tsar Pierre Ier

||Les jours suivants, Louis suit, fasciné, le compte ren¬du de l'emploi du temps du géant. Il se lève, paraît-il, chaque jour à l'aube pour se lancer dans de nouvelles aventures. Pierre le Grand court partout : à l'Arsenal, aux Gobelins, à l'Académie de peinture, à l'Observatoi¬re, à la Manufacture des Glaces, à l'Opéra, à la Mon¬naie, à Notre-Dame,...

2 pages - 1,80 ¤

Les traités de Rastatt et de Baden mettent un point final à la guerre de Succession d'Espagne

||Il y remporte un franc suc­cès et fait six cent trente-sept prisonniers impériaux, dont trente-sept officiers. Le 20 août, le prince Charles Alexandre de Wurtemberg, gouverneur de Belgrade, capitule à Landau et se rend « avec sa garnison ». Afin de récompenser Villars pour cette brillante victoire, le roi le fait chevalier de la Toison d'or. Après quoi le...

2 pages - 1,80 ¤

La mort du dauphin Louis, duc de Bourgogne

||Le lendemain, aucun mieux n'est constaté. Le dau¬phin paraît résigné. Il affirme à jean Boudin, l'un des méde¬cins du roi, qu'il ne s'en relève¬ra pas. « Il s'en expliqua, écrit Saint-Simon, avec un détache¬ment, un mépris du monde, et de tout ce qu'il a de grand, une soumission et un amour de Dieu incomparables. » Les jours suivants,...

2 pages - 1,80 ¤

La mort de la duchesse Marie-Adélaïde de Bourgogne

||Il met également tous ses espoirs en sa chère Marie-Adélaïde, dont il est le premier à reconnaître les qualités et qu'il juge fort capable de seconder son époux au cours d'un règne qui semble s'annoncer troublé. Mais la santé de la dauphine commen¬ce à donner des inquiétudes. De complexion délicate, sujette à de fréquents malaises, elle fait pourtant...

3 pages - 1,80 ¤

Duguay-Trouin Le retour triomphal de Rio de Janeiro

||Le 6 février 1712, un peu moins de cinq mois après s'être emparé de la riche colonie portugaise de Rio de Janeiro, l'escadre commandée par René Duguay-Trouin est de retour à Brest, où elle reçoit un accueil triomphal. Dans leurs cales, les vaisseaux corsaires de l'armateur malouin rapportent quantité d'or et de marchandises précieuses, qui vont permettre de...

2 pages - 1,80 ¤

Les derniers heurts de la guerre de Succession d'Espagne

||LOUIS XIV NE SUCCOMBE PAS AUX SIRÈNES DU PACIFISME La détermination de Louis XIV à maintenir Philippe V sur le trône d'Espagne suscite l'opposition de pacifistes convaincus. Parmi ceux-ci figurent le duc Paul de Beauvillier, gouverneur des princes et ministre d'État, et madame de Maintenon. Dans ses Mémoires du marquis de Torcy pour servir à l'histoire des négociations depuis le traité de Ryswick jusqu'à la paix d'Utrecht, Jean-Baptiste Colbert de Torcy, secrétaire d'État aux Affaires étrangères, prétend que...

2 pages - 1,80 ¤

Duguay-Trouin La prise de Rio de Janeiro

||René Trouin, sieur du Guay, dit Duguay-Trouin, cadet de famille, est né à Saint-Malo le 10 juin 1673. Son père, Luc Trouin, sieur de La Barbinais, armateur et capitaine de corsaires, le destine à l'état ecclésiastique. Mais ses dispositions pour la philosophie et la théologie, qu'il étudie à Caen, ne sont guère convaincantes. Pire, le jeune homme mène une vie de débauche, manifeste un goût prononcé pour le jeu, les femmes et les armes !...

2 pages - 1,80 ¤

Louis XIV douloureusement affecté par la mort du Grand Dauphin

||Le 9, une faiblesse et des mi¬graines l'obligent à « rompre sa partie de chasse », l'une de ses activités favorites, et s'aliter. Son médecin, Fagon, redoute la petite vérole. Cel¬le-ci fait son apparition le 10 au soir. Pourtant, la faculté la juge bénigne. Le 12, Monsei¬gneur rêve les « yeux grands ouverts ». Le 14, un mardi,...

3 pages - 1,80 ¤

Constitution civile du clergé : quand la Révolution légifère sur la religion

||Le 12 juillet 1790, l'Assemblée adopte la Constitution civile du clergé. Un vote semble-t-il sans histoire, pour une réforme essentiellement administrative, réorganisant les institutions ecclésiastiques en fonction des nouvelles structures territoriales. Mais le ver est dans le fruit... Ce texte d'apparence anodine sera plus tard à l'origine d'une « guerre » religieuse dévastatrice. ||...

2 pages - 1,80 ¤

Une nouvelle organisation territoriale : la France est divisée en 83 départements

||Ce n'est qu'après plusieurs semaines de tergiver¬sations, que le choix se porte finalement sur Mont-de-Marsan. Ailleurs, il s'avère impossible de trouver un accord. Pour apai¬ser les querelles de clocher, les Constituants décident l'alter¬nance des chefs-lieux dans la moitié environ des départe¬ments. Un compromis boiteux qui, tous les six mois ou tous les ans, oblige les assemblées locales à...

2 pages - 1,80 ¤

La Nation réquisitionne les biens du clergé

||L'idée est reprise par Mira­beau, pour qui « toute nation est seule et véritable proprié­taire des biens de son clergé ». Les juristes Treilhard et Thou-ret renchérissent, affirmant que le clergé n'est que l'admi­nistrateur de ses biens. Les clercs élus à l'Assemblée ré­pliquent que l'établissement religieux est une personne morale et que, comme tel, il peut posséder. L'abbé...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 ... 1151 1152 1153 1154 1155 1156

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo