LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
1283 - A la suite de quel événement Ahmed Ben Bella fut-il emprisonné en France:
A
A. il fut capturé à Alger alors qu'il venait d'org
B
B. alors qu'il se rendait à Tunis en provenance de Rabat,
C
C. il venait clandestinement à Paris négocier un t
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B
Correction :
B. son avion dut se poser en Algérie Ahmed Ben Bella (1916- ) apparaît comme l'artisan dépossédé des fruits de son travail. Alors qu'il avait été l'âme de la révolte algérienne, il fut démis de ses fonctions — il était alors président de la République — et emprisonné par son plus proche collaborateur de l'époque, Houari Boumediene. Dès 1945, Ben Bella s'engage à fond pour la cause nationaliste. Il implante le Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (MTLD) dans son pays. Mais ses activités nationalistes inquiètent les autorités françaises qui décident de l'incarcérer. Ben Bella se réfugie à Alger, change de nom et entre dans la clandestinité. Une branche du MTLD, "l'organisation spéciale" (OS), est fondée pour encadrer la révolution. Ben Bella est désigné pour en prendre la direction. Il organise l'attaque contre la poste d'Oran. A la suite de cette attaque, il est incarcéré mais s'évade deux ans plus tard (1952) de la prison de Blida où il était détenu. Ben Bella devient alors le principal récolteur de fonds pour le Front de libération nationale (FLN). En 1956, il rencontre les autorités françaises. Un accord mettant fin au conflit obtient l'aval des différentes parties. Un mois plus tard, l'avion de Ben Bella est détourné et l'opposition est provisoirement décapitée. Ben Bella est transféré en France où il restera emprisonné six ans. Son emprisonnement accroît sa popularité et, à sa libération en 1962, il est élu au bureau politique du FLN. Le 27 septembre 1962, Ben Bella forme le premier gouvernement de l'Algérie indépendante. Il procède dès 1963 à des nationalisations importantes. La même année, toujours en septembre, il est élu président de la République algérienne. Moins de deux ans plus tard, en juin 1965, un Conseil de la révolution dépose Ben Bella qui est arrêté. Houari Boumediene prend le pouvoir.


Les nouveautés du site

Les inégalités économiques aux USA

On remarque une croissance explosive du salariat pauvre aux États-Unis ( + 14,5 % en 1994). C'est l'avènement d'un sous-prolétariat urbain qui touche aussi bien les Blancs que les minorités. Einégalité par tranche d'âge est une de ses caractéristiques. Les enfants sont les plus touchés, ne bénéficiant que de 12 % de l'aide sociale alors que l'aide aux...

2 pages - 1,80 ¤

Le melting-pot (creuset) aux USA

À force de mettre en avant leurs différences et leurs origines, les minorités, qui pourtant se veulent les égales des WASP, s'excluent elles-mêmes et s'enferment un peu plus dans leur étau identitaire. Le paradoxe est que ces minorités ont malgré elles réactivé les quotas raciaux (à l'université notamment), comme dans les années 20(QuotasActs1921-1924). «Le recours aux quotas préférentiels...

2 pages - 1,80 ¤

Endettement et déficits aux Etats-Unis

Jusqu'à la fin des années 70, le déficit budgétaire fédéral ne dépasse pas 80 milliards de dollars malgré l'augmentation des dépenses publiques par le New Deal (grands travaux, assurance chômage ... ). Kennedy en reprenant cette politique keynésienne parvient même à un équilibre budgétaire (1963-1964). En réduisant les impôts (baisse des rentrées fiscales) et ... ...

2 pages - 1,80 ¤

Le système financier américain

• Les fonds de pension. Phénomène très important aux États-Unis, ces organismes financiers gèrent les cotisations-retraites des salariés. • Les sociétés financières (Fi.nance Companies). Ce sont des groupes spécialisés dans le crédit à la consommation. • Les holdings. Ce sont des sociétés qui possèdent des participations financières dans des entreprises... ...

2 pages - 1,80 ¤

Le Dollar et les USA

Une dévaluation. En 1979-1980, elle soutient les exportations, freine les importations réduisant le déficit de la balance commerciale. Parfois, elle est lenjeu d'âpres négociations, notamment avec la RFA et le Japon (accords du Plaza, 1985). Cependant, des risques d'inflation demeurent. ...

2 pages - 1,80 ¤

La population américaine

Les causes de cette mobilité. Lindustrie automobile et sidérurgique de la manufaauring belt ne résiste pas à la crise des années 70. La sécheresse des années 30 a également entraîné un exode massif des paysans de l'est vers l'ouest. Le vieux Sud récupère l'arrivée de cette main-d'oeuvre. r.héliotropisme (attraction pour l'ensoleillement) amène les cadres supérieurs à émigrer vers...

2 pages - 1,80 ¤

Les minorités ethniques aux Etats-Unis

|| C'est une population essentiellement urbaine : plus de la moitié vit dans les villes, dont sept ghettos. Les villes industrielles du Nord-&t ont été massivement peuplées par les Noirs, après la guerre de Sécession et au début du siècle avec la taylorisation. La crise industrielle des années 70 de la rust belt et l' atttaction vers la sun...

1 page - 1,80 ¤

Les régions agricoles américaines

Les grandes exploitations agricoles (corporate famzs) correspondent à 2 % du nombre total d'exploitations pour un chiffre d'affaires supérieur à 500 000 dollars. Ces firmes géantes sont surtout présentes dans les secteurs spéculatifs : lengraissage intensif des boeufS (en Arizona surtout), les cultures fruitières et maraîchères (Floride et Californie). Ces puissantes sociétés sont reliées aux industries agroalimentaires afin...

2 pages - 1,80 ¤

Le Reaganisme

Une réussite économique. La présidence Reagan a entraîné une croissance économique importante et la création de 18 millions d'emplois entre 1982 et 1989 (taux du chômage à 5 % en mars 1989) et, enfin, la maîtrise de l'inflation. Sa politique anti-sociale affaiblit considérablement le pouvoir syndical; en août 1981, il brise une grève illégale des « aiguilleurs du...

2 pages - 1,80 ¤

LE NEW DEAL DE Roosevelt

|| Le facteur social devient la priorité de l'État fédéral : il faut faire prévaloir le souci de la communauté sur les excès de l'individualisme. r.influence des « businessmen » recule sensiblement. Roosevelt s'adresse à« l'homme oublié au bas de la pyramide» pour lui redonner sa dignité. Les libertés syndicales sont reconnues (loi W..gner de 1935). Une agence fédérale...

2 pages - 1,80 ¤

La crise de 1929 aux Etats-Unis

Suite à l'hostilité de fondamentalistes protestants, un professeur de biologie, John Scopes, est condamné pour avoir enseigné la théorie de l'évolution de Darwin, interdite dans l'État du Tennessee (procès du Singe en 1925). Faire respecter la prohibition (interdiction de la vente d'alcool) s'avère difficile car beaucoup d'Américains fraudent; la contrebande se développe entraînant avec elle une hausse de...

2 pages - 1,80 ¤

« God bless America », «One nation Under God»: Religion et USA

Ils se séparent, globalement en deux mouvances : l'une libérale et l'autre évangélique (très populaire). Les protestants sont, comme l'a montré le sociologue Max Weber, liés aux valeurs du capitalisme. Les libéraux reconnaissent le divorce, le droit à la contraception et à l'avortement Ce courant a accordé aux Noirs et aux femmes des fonctions ecclésiastiques. Mais, entre 1965et1990,...

2 pages - 1,80 ¤

Le président Wilson et les Etats-Unis

Le corps expéditionnaire américain dirigé par le général Pershing renverse la situation militaire avec la victoire de la Meuse en septembre 1918. Cette armée représente 31 % des effectifs des combattants alliés. Le rôle des Américains dans la victoire de 1918 a été décisif. Wilson s'en servira pour dicter au monde les conditions de l'après-guerre... ...

2 pages - 1,80 ¤

La culture de masse aux USA

Le passé mythique de l'Amérique (le far-west, le ranch, le row-boy ), resurgit bien évidemment dans cette culture : le genre du "W:stem en est le digne représentant. Le feuilleton Dallas qui s'associe au monde des affaires et du pétrole (la compagnie Ewing) retrace un« univers impitoyable». L'Américain, en ancien pionnier, affectionne les films qui rendent compte d'as-censions...

2 pages - 1,80 ¤

Les institutions américaines

Les pouvoirs propres au Sénat. Le Sénat avalise la nomination des hauts fonctionnaires. Lorsque le Président conclut des traités, ceux-ci doivent impérativement être ratifiés à la majorité des deux tiers présents. En 1919, le Sénat a refusé de ratifier le traité de Versailles, entraînant la non-participation américaine à la Société des nations. ...

2 pages - 1,80 ¤

La consommation américaine

Les biens d'équipement constituent également la part du rêve américain. Dans les années 60, !'électroménager est un secteur à forte innovation technique : lave-vaisselle, réfrigérateur, lave-linge (en 1950, 80 % des Américains possèdent un réfrigérateur). Les États-Unis n'en ont plus le monopole depuis l'arrivée du Japon et des NPI sur le marché américain. Les équipements informatiques connaissent aussi...

2 pages - 1,80 ¤

L'Amérique et les américains selon Tocqueville

Né souvent sous un autre ciel, placé au milieu d'un tableau toujours mouvant, poussé lui-même par le torrent irrésistible qui entraîne tout autour de lui, l'Américain n'a pas le temps de s'attacher à rien, il ne s'accoutume qu'au changement et finit par le regarder comme l'État naturel à l'homme. Bien plus, il sent le besoin, il aime, car...

2 pages - 1,80 ¤

L'organisation des villes américaines

|| L'« industrial belt »accapare 75 % des sièges sociaux des grandes entreprises et accueille plus de 50 % des 300 plus grandes firmes en 1993. Ces villes industrielles sont en crise (Pittsburgh, Detroit). New York résiste en développant des activités de haute technologie et de services. La « sun belt » : Les villes de la côte Ouest et...

2 pages - 1,80 ¤

New York, une ville -monde (USA)

New York est la capitale financière du monde, symbolisée par le Wor/d Trade Center, le plus grand centre commercial des États-Unis. Elle concentre des activités financières avec les premières banques américaines (Citycorps, JP Morgan, Chemical) et de puissantes sociétés d'investissements (American Express, Merrill Lynch, Goldman Sachs). La ville contrôle l'essentiel des flux financiers de la planète, grâce à...

2 pages - 1,80 ¤

La violence aux Etats-Unis

Ces mouvements peuvent représenter une réelle menace pour la société américaine : en 1995, la « milice des patriotes » a perpétré un attentat contre un bâtiment fédéral d'Oklahoma City abritant une crèche. Ce massacre qui fit 196 morts a profondément étranlé l'opinion publique qui a découvert que le pays n'était pas à l'abri du terrorisme.... ...

2 pages - 1,80 ¤

USA et la guerre du Golfe

Suite à l'invasion du Koweït par l'armée irakienne (le 2 août 1990), les États-Unis obtiennent de l'ONU la condamnation de cette agression. Les États-Unis mettent en place un « bouclier du désert » afin de protéger l'Arabie Saoudite d'une éventuelle attaque irakienne. L'ONU autorise le président Bush à déclencher l'opération« Tempête du désert» (Desert Storm} le 17janvier1991 pour...

2 pages - 1,80 ¤

La guerre du Viêt-Nam et les Etats-Unis

Contrairement à ce qu'il a annoncé, Nixon n'a pas de programme défini pour mettre fin au conflit vietnamien. Son intention est de terminer la guerre honorablement pour les États-Unis. En juillet 1969, il décide le retrait progressif des soldats améàcains. Il ne reste plus que 24 000 hommes en 1972. Le 27 janvier 1973, un accord de paix...

2 pages - 1,80 ¤

1962 - 1979: La Détente et les Etats-Unis

Le gouvernement Nixon privilégie la relation triangulaire entre l'URSS, la Chine et les États-Unis. Nixon et Kissinger voient d'un bon oeil la dégradation des relations entre l'URSS et la Chine. La Chine, jusqu'ici considérée comme un adversaire, apparaît comme un partenaire pour les États-Unis. Les intérêts géopolitiques l'emportent sur les considérations idéologiques. La visite de Nixon en Chine...

2 pages - 1,80 ¤

La crise de Cuba et les Etats-Unis

Pour les États-Unis il s'agit d'une provocation: pour la première fois des missiles communistes peuvent être lancés depuis la zone d'influence américaine, à seulement 150 km de la Floride. Kennedy décide un blocus de Cuba, une « quarantaine » afin d'empêcher les cargos soviétiques d'apporter les têtes nucléaires. Moscou parle d'un acte pouvant conduire au « déclenchement de...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 ... 1153 1154 1155 1156 1157 1158

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo