LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
665 - Durant la crise de Cuba, qui était le dirigeant de l'URSS ?
A
Khroutchev
B
Staline
C
Molotov
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A


Les nouveautés du site

LE COUP D'ÉTAT DE BRUMAIRE (18-19 brumaire an VII, 9-10 novembre 1799) - HISTOIRE.

LE COUP D'ÉTAT DE BRUMAIRE (18-19 brumaire an VII, 9-10 novembre 1799) - HISTOIRE. La France entière était mécontente. Depuis le dernier coup d' Etat ayant amené le départ forcé de deux directeurs (30 prairial an VII, 18 juin 1799), les Conseils, manoeuvrés par la gauche, avaient pris des mesures très impopulaires (lois sur les otages, emprunt forcé),...

1 page - 1,80 ¤

LA CAMPAGNE D'ÉGYPTE ( 1798- 1801) - HISTOIRE.

LA CAMPAGNE D'ÉGYPTE ( 1798- 1801) - HISTOIRE. «L'Europe est une taupinière, il n'y a jamais eu de grands empires qu'en Orient», a confié Bonaparte à son ami Bourrienne. Le mirage oriental exerce déjà sa fascination sur le jeune général. Lorsque celui-ci regagne Paris en décembre 1797, après la fulgurante campagne d'Italie, tous les Etats continentaux ont fait...

1 page - 1,80 ¤

L'EXÉCUTION DU DUC D'ENGHIEN - HISTOIRE.

L'EXÉCUTION DU DUC D'ENGHIEN - HISTOIRE. L'exécution du duc d'Enghien servit à l'ascension de Bonaparte. Les jacobins virent avec plaisir que le Premier Consul avait coupé les ponts avec les Bourbons et n'hésitèrent plus à lui accorder l'hérédité du pouvoir. Dès 1803, à Londres, un complot avait été fomenté par Cadoudal en vue d'enlever le Premier Consul. Il...

1 page - 1,80 ¤

LE SACRE (2 décembre 1804) - HISTOIRE.

LE SACRE (2 décembre 1804) - HISTOIRE. «J'ai trouvé une couronne dans le chenil, je l'ai nettoyée de ses ordures et l'ai placée sur ma tête», affirmait le soldat comblé devenue empereur. Napoléon n'avait pourtant pas repris la couronne des anciens rois. Fondateur de la quatrième race, il se prétendait successeur de Charlemagne. Comme Charlemagne, il voulait se...

1 page - 1,80 ¤

LA GUERRE DE CENT ANS ( 1360- 1411) - HISTOIRE.

LA GUERRE DE CENT ANS ( 1360- 1411) - HISTOIRE. La période qui suit le traité de Brétigny (1360) paraît assez profitable à la monarchie française. Certes, en 1364, Jean le Bon meurt dans sa prison de Londres (où il est retourné après l'évasion du duc d'Anjou en septembre 1363), mais le dauphin lui succède sous le nom...

1 page - 1,80 ¤

AUSTERLITZ (2 décembre 1805) - HISTOIRE.

AUSTERLITZ (2 décembre 1805) - HISTOIRE. «Quand j'aurai donné une leçon à l'Autriche, je reviendrai à mes projets», déclare Napoléon en apprenant, en août 1805, que les Autrichiens s'apprêtaient, avec l'appui des Russes, à attaquer la Bavière, alliée de la France. Renonçant — momentanément — à traverser la Manche, il fait «pirouetter» la Grande Armée du camp de...

1 page - 1,80 ¤

LE BLOCUS CONTINENTAL (1806) - HISTOIRE.

LE BLOCUS CONTINENTAL (1806) - HISTOIRE. Depuis longtemps, Napoléon cherchait le moyen de mettre hors de combat l'Angleterre, qui continuait à financer les coalitions. La défaite de Trafalgar avait interdit toute attaque directe contre l'île, mais on pouvait atteindre l'«ennemie héréditaire» dans ses intérêts économiques. en ruinant son commerce et son industrie. L'idée n'était pas nouvelle. La Convention,...

1 page - 1,80 ¤

L'AFFAIRE MALET (Octobre 1812) - HISTOIRE.

L'AFFAIRE MALET (Octobre 1812) - HISTOIRE. Chef de la Xe cohorte de Paris, le commandant Soulier grelotte de fièvre dans sa chambre de la caserne Popincourt quand, à l'aube, un planton vient l'avertir qu'un général en grande tenue veut lui parler. Introduit, le visiteur annonce brusquement au malade la tragique nouvelle : l'Empereur est mort, il a été...

1 page - 1,80 ¤

LA CAMPAGNE DE RUSSIE (1812) - HISTOIRE.

LA CAMPAGNE DE RUSSIE (1812) - HISTOIRE. Massée sur la rive gauche du Niémen, l'immense armée aux éléments hétéroclites s'apprête à s'enfoncer dans les plaines russes. «Celui qui aurait pu m'épargner cette guerre m'aurait rendu un grand service, mais enfin la voilà, il faut s'en tirer», confie Napoléon à Savary. Pourquoi cette guerre ? Apparemment resserrée à Erfurt,...

1 page - 1,80 ¤

LA CAMPAGNE DE FRANCE (janvier-mars 1814) - HISTOIRE.

LA CAMPAGNE DE FRANCE (janvier-mars 1814) - HISTOIRE. En octobre 1813, la défaite de Leipzig a fait perdre à Napoléon l'Allemagne. Les coalisés peuvent alors prendre l'offensive. A la fin de décembre, trois armées se concentrent sur le Rhin : en amont, les Autrichiens de Schwarzenberg, au centre, les Prussiens de Blücher, en aval les troupes de Bernadotte....

1 page - 1,80 ¤

LA GUERRE D'ESPAGNE ( 1808- 1813) - HISTOIRE.

LA GUERRE D'ESPAGNE ( 1808- 1813) - HISTOIRE. La guerre d'Espagne a été le gouffre où se sont englouties les meilleures troupes de Napoléon. Au début, pourtant, tout semble aisé. La monarchie espagnole est affaiblie par des querelles familiales. L'incapable Charles IV laisse gouverner Godoy, ambitieux favori de la reine, à la colère de l'héritier du trône, Ferdinand,...

1 page - 1,80 ¤

L'ABDICATION DE NAPOLÉON (4-6 avril 1814) - HISTOIRE.

L'ABDICATION DE NAPOLÉON (4-6 avril 1814) - HISTOIRE. «Quelle lâcheté ! Capituler ! Joseph a tout perdu...» La colère de l'Empereur éclate lorsqu'il apprend que son frère, après avoir fait partir pour Blois l'impératrice et le roi de Rome, a laissé les Alliés occuper Paris. Depuis trois mois, les troupes russes, prussiennes, bavaroises, autrichiennes ont envahi la France...

1 page - 1,80 ¤

L'ILE D'ELBE (14 mai 1814 - 26 février1815) - HISTOIRE.

L'ILE D'ELBE (14 mai 1814 - 26 février1815) - HISTOIRE. Après la prise de Paris et son abdication sans condition. Napoléon avait contresigné la convention de Fontainebleau (11 avril 1814) par laquelle ses vainqueurs lui octroyaient la souveraineté de l'île d'Elbe. Embarqué à Fréjus sur la frégate anglaise Uiu!rrceccted. l'exilé accosta le 4 mai à Portoferraio, où les...

1 page - 1,80 ¤

WATERLOO (18 juin 1815) - HISTOIRE.

WATERLOO (18 juin 1815) - HISTOIRE. «Si mes ordres sont exécutés, nous coucherons ce soir à Bruxelles», déclare Napoléon aux généraux penchés sur leurs cartes dans la ferme du Gros-Caillou. En cette aube du 18 juin 1815, tous les espoirs sont permis. La partie va se jouer entre Charleroi et Bruxelles. Trois jours plus tôt, l'Empereur, prenant les...

1 page - 1,80 ¤

LA TERREUR BLANCHE - HISTOIRE.

LA TERREUR BLANCHE - HISTOIRE. Après Waterloo, les haines des ultraroyalistes se dechaînèrent contre les anciens révolutionnaires et contre les bonapartistes restés fidèles à Napoléon pendant les Cent-Jours. Cette « Terreur blanche», ainsi appelée en souvenir de la grande « Terreur rouge» des années 1793-1794, sévit surtout dans le Midi, où des milices irrégulières, comme les « verdets»...

1 page - 1,80 ¤

ARMAGNACS ET BOURGUIGNONS (1407-1435) - HISTOIRE.

ARMAGNACS ET BOURGUIGNONS (1407-1435) - HISTOIRE. Sous le règne de Charles VI, les maux de la guerre civile vont s'ajouter à ceux de la guerre étrangère. Deux puissantes factions veulent gouverner au nom du roi fou : d'un côté, celle du duc Louis d'Orléans, frère du roi ; de l'autre, celle de son cousin Jean sans Peur, duc...

1 page - 1,80 ¤

LES TRAITÉS DE PARIS (30 mai 1814 et 20 novembre 1815) - HISTOIRE.

LES TRAITÉS DE PARIS (30 mai 1814 et 20 novembre 1815) - HISTOIRE. Entrés à Paris le 31 mars 1814, les Alliés se montrèrent plus généreux dans leur victoire que ne l'avait été naguère Napoléon à l'égard des peuples vaincus. Le traité de Paris, signé le 30 mai par Talleyrand, au nom de Louis XVIII, et par les...

1 page - 1,80 ¤

LA «CHAMBRE INTROUVABLE» (août 1815 - septembre 1816) - HISTOIRE.

LA «CHAMBRE INTROUVABLE» (août 1815 - septembre 1816) - HISTOIRE. «C'est une Chambre introuvable.» Le mot de Louis XVIII à l'annonce des résultats des élections d'août 1815 révélait plus d'inquiétude que de satisfaction. Car le roi, modéré, favorable à une politique de réconciliation, prévoyait les difficultés que cette Chambre, comprenant 370 députés «ultra-royalistes» sur 402, ferait à sa...

1 page - 1,80 ¤

LE CONGRÈS DE VIENNE ( 1814-1815) - HISTOIRE.

LE CONGRÈS DE VIENNE ( 1814-1815) - HISTOIRE. Après l'abdication de Napoléon et le traité de Paris (30 mai 1814) qui ramenait la France à ses limites de 1792, les vainqueurs décidèrent de se réunir, à Vienne, pour reconstruire l'Europe. En cet automne de 1814, l'empereur François invita dans sa sombre Hofburg ses frères couronnés, ainsi que leurs...

1 page - 1,80 ¤

ASSASSINAT DU DUC DE BERRY (13 février 1820) - HISTOIRE.

ASSASSINAT DU DUC DE BERRY (13 février 1820) - HISTOIRE. «Le pied lui a glissé dans le sang.» La fameuse réflexion de Chateaubriand après la chute du ministre Decazes, le favori de Louis XVIII. traduit bien l'interprétation abusive que la droite ultra donna à un meurtre qui aurait dû être considéré comme un tragique fait divers. Le 13...

1 page - 1,80 ¤

LES QUATRE SERGENTS DE LA ROCHELLE - HISTOIRE.

LES QUATRE SERGENTS DE LA ROCHELLE - HISTOIRE. «Vive la liberté !» crièrent tour à tour devant la guillotine, le 21 septembre 1822, les quatre sergents de La Rochelle, Bories, Goubin, Pommier et Raoulx, héros populaires de l'une des nombreuses conspirations fomentées sous la Restauration. Dès le retour des Bourbons, des groupements bonapartistes, républicains ou libéraux avaient commencé...

1 page - 1,80 ¤

LA MORT DE NAPOLÉON (5 mai 1821) - HISTOIRE.

LA MORT DE NAPOLÉON (5 mai 1821) - HISTOIRE. « L'adversité manquait à ma carrière. Grâce au malheur, on pourra me juger à nu », déclarait le proscrit de Sainte-Hélène. Tel Prométhée enchaîné sur son rocher, il subit en effet pendant près de six ans cette adversité qui devait servir sa légende. Bien que s'étant mis, après Waterloo...

1 page - 1,80 ¤

LA GUERRE D'ESPAGNE (avril-novembre 1823) - HISTOIRE.

LA GUERRE D'ESPAGNE (avril-novembre 1823) - HISTOIRE. «Ce qui me fâche et m'inquiète dans tout ceci, aurait dit le maréchal Oudinot à la fin de l'expédition d'Espagne, c'est que ces gens-là croient avoir fait la guerre.» Et, de fait, ce fut plutôt une promenade militaire. En 1820, Ferdinand VII, bousculé par une insurrection libérale, avait mis au pouvoir...

1 page - 1,80 ¤

LES ORDONNANCES (Juillet 1830) - HISTOIRE.

LES ORDONNANCES (Juillet 1830) - HISTOIRE. «Le roi [...] fait les règlements et ordonnances nécessaires pour l'exécution des lois et la sûreté de l'Etat.» Ces derniers mots de l'article 14 de la Charte de 1814, abusivement interprétés par Charles X, allaient être à l'origine de la révolution de 1830. En fait, l'Etat ne courait pas de danger précis,...

1 page - 1,80 ¤

LA CONQUÊTE DE L'ALGÉRIE ( 1830-1847) - HISTOIRE.

LA CONQUÊTE DE L'ALGÉRIE ( 1830-1847) - HISTOIRE. Une affaire embrouillée de fourniture de blé impayée est à l'origine des cent trente ans de présence française en Algérie. Le dey d'Alger s'estimait le créancier de la France et manifestait continuellement son irritation. Un jour de 1827, il donna ainsi publiquement au consul de France, Deval, le fameux coup...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 453 454 455 456 457 458 459 460 461 462 463 464 465 466 467 468 469 470 471 472 473 474 475 476 477 478 479 480 481 482 483 484 485 486 487 488 489 490 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 ... 1062 1063 1064 1065 1066 1067

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo