LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
1310 - Une de ces affirmations concernant Tchang Kaï-chek et Sun Yat-sen est correcte; laquelle:
A
A. Tchang Kaï-chek destitua Sun Yat-sen en 1917 ?
B
B. Tchang Kaï-chek dirigeait l'armée du Kouo-min-tan
C
C. Tchang Kaï-chek fut le successeur immédiat de Sun
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B
Correction :
B. Tchang Kaï-chek dirigeait l'année du Kouo-Min-Tang Tchang Kaï-chek (1887-1975) devient rapidement un des lieutenants de Sun Yat-sen. Brillant stratège, il est envoyé dans une école militaire soviétique. Il en revient après quatre mois et dirige alors l'Académie militaire de Wampoa. A partir de 1923 et sous les ordres de Sun Yat-sen, Tchang Kaï-chek dirige l'armée du Kouo-min-tang. A la mort de Sun Yat-sen, Wang Tsing-wei devient président du gouvernement national de Canton. Tchang Kaï-chek commence alors à prendre de plus en plus d'importance au sein du Kouo-Min-Tang. Il dirige, en 1926, la grande offensive de l'armée contre les provinces du Nord. Les communistes y participent et l'offensive est couronnée de succès. Jusqu'en 1927, il maintient l'alliance avec ces derniers, mais, conscient de l'influence grandissante qu'ils prennent au sein de la population, Tchang Ka'i-chek les écrase à Han-k'éou. L'année suivante, en 1928, il affermit son pouvoir sur les provinces du Nord. Il réalise ainsi — la démocratie et le socialisme en moins (!) — le rêve de Sun Yat-sen. En octobre 1928, il devient président de la République chinoise. Le reste de l'histoire de Tchang Kaï-chek s'inscrira dans sa lutte contre le communisme, en Chine d'abord à Taïwan ensuite.


Les nouveautés du site

Le blocus continental Une entreprise vouée à l'échec.

Le blocus continental Une entreprise vouée à l'échec. 1806-1811 En 1806, Napoléon, qui n'a pas réussi à vaincre l'Angleterre, décide de la ruiner. A cette fin, il prend diverses mesures destinées à interdire tout commerce entre l'Angleterre et le continent; en fait, il réplique à Londres qui a décrété, de son côté, le blocus de tous les ports français, a confisqué...

1 page - 1,80 ¤

Le traité de Tilsit Le partage du monde.

Le traité de Tilsit Le partage du monde. Au lendemain de la victoire française de Friedland, en juin 1807, et quelques mois après l'inutile boucherie d'Eylau, en février de la même année, l'armée russe, battue, repasse en ordre le Niémen. La quatrième coalition formée par l'Angleterre, la Prusse et la Russie est vaincue; l'empereur Alexandre Ier de Russie semble disposé...

1 page - 1,80 ¤

Les traités de Paris Mansuétude, puis sévérité.

Les traités de Paris Mansuétude, puis sévérité. Entrés à Paris le 31 mars 1814, les Alliés se montrèrent plus généreux dans leur victoire que ne l'avait été naguère Napoléon à l'égard des peuples vaincus. Le traité de Paris, signé le 30 mai par Talleyrand, au nom de Louis XVIII, et par les représentants des quatre grandes puissances (Angleterre, Russie, Prusse,...

1 page - 1,80 ¤

La Confédération du Rhin Un beau château de cartes.

La Confédération du Rhin Un beau château de cartes. Après le traité de Presbourg du 26 décembre 1805, l'Autriche perd ses territoires italiens mais aussi ceux d'Allemagne (Wurtemberg, Bavière, Souabe). Talleyrand, ministre des Affaires extérieures, propose à Napoléon de créer au-delà du Rhin une série d'Etats alliés à la France: «Faire un nouvel Etat au nord de l'Allemagne qui soit...

1 page - 1,80 ¤

La Congrégation Pour une rechristianisation de la France.

La Congrégation Pour une rechristianisation de la France. 1801-1830 La réaction cléricale qui accompagne la Restauration multiplie les organisations pieuses et les bonnes oeuvres. Parmi celles-ci, la Congrégation apparaît toute-puissante aux contemporains. Les libéraux dénoncent son pouvoir occulte dont, en fait, ils discernent mal l'étendue en raison du secret dont s'entoure l'association. La Congrégation, fondée en 1801 par un ancien jésuite, le...

1 page - 1,80 ¤

Le Concordat Par gain de paix.

Le Concordat Par gain de paix... «Comment avoir de l'ordre dans un Etat sans religion?» s'exclama un jour le Premier consul devant Roederer. Et il répétait à ses proches: «Il faut une religion pour le peuple.» Au début du Consulat, le schisme occasionné par la Constitution civile du clergé pesait toujours lourdement sur l'Eglise de France. Il fallait mettre fin...

1 page - 1,80 ¤

Les congrégations missionnaires.

Les congrégations missionnaires. C'est surtout avec les grandes découvertes maritimes, à partir du XV' siècle, que la Terre entière s' ouvrit aux missionnaires chrétiens, au premier rang desquels les jésuites. Après une période de déclin au XVIII' siècle, les congrégations missionnaires proliférèrent à nouveau au XIXe siècle, vouées aux missions intérieures ou dans les colonies. L'action missionnaire L'activité missionnaire prit son essor...

1 page - 1,80 ¤

L'Empire autoritaire L'opposition est réduite au silence.

L'Empire autoritaire L'opposition est réduite au silence. 1852-1860 De l'instauration du second Empire aux quelques timides réformes d'inspiration libérale réalisées aux environs de 1860, le gouvernement impose sa toute-puissance sans aucune concession. On qualifie cette période d'«Empire autoritaire» que Napoléon III justifie en affirmant qu'il est l'incarnation de la volonté populaire. C'est au nom du peuple qu'il s'arroge des pouvoirs dictatoriaux....

1 page - 1,80 ¤

Pierre Broussel Le patriarche de la Fronde.

Pierre Broussel Le patriarche de la Fronde. On sait peu de chose de Pierre Broussel. Son rôle politique est, en fait, fort bref et sans grand relief, quoiqu'on le considère souvent comme un des chefs de la Fronde. Né dans une famille appartenant au monde parlementaire, il est reçu comme conseiller-clerc au parlement en 1602 ou 1637. Cette dernière date...

1 page - 1,80 ¤

Les républicains sous le Second Empire.

Les républicains sous le Second Empire. Exclus de la vie politique sous le Second Empire, les républicains entreprirent de conquérir les consciences. Appuyés sur une clientèle d'ouvriers et d'artisans, ils étaient menés par une élite bourgeoise, dont les revendications étaient plus politiques que sociales. Ils étaient imprégnés d'idées positivistes et anticléricales. L'opposition républicaine Au XIXe siècle, les républicains ne formaient pas encore...

1 page - 1,80 ¤

Postumus.

Postumus. Cet usurpateur fut l'un des Trente Tyrans qui se disputèrent l'Empire romain en pleine décadence. Il régna quelque temps sur la Gaule, la Bretagne, la Germanie et l'Ibérie, mais fut tué par ses propres soldats. Le déclin de l'Empire A Rome, Maximin avait été proclamé empereur par ses troupes, mais les légions d'Afrique et d'Asie soutenaient également leurs propres généraux...

1 page - 1,80 ¤

La Gaule avant Clovis.

La Gaule avant Clovis. La chefferie 600 ans av. J.-C.-500 ans ap. J.-C. Les Celtes, à partir du VI' siècle avant notre ère, s'installent en Gaule. Ils sont organisés en monarchie. Ces princes, chefs de guerre, annoncent les futurs rois germains. A la veille de la conquête romaine, les rois ont été liquidés par des oligarchies de nobles entourés de clients au...

1 page - 1,80 ¤

Lois et coutumes franques Les temps barbares.

Lois et coutumes franques Les temps barbares. Les temps mérovingiens sont marqués par des moeurs violentes: discordes, meurtres, guerres, pillages, sont le lot quotidien et les rois, qui demeurent des chefs de bande, donnent l'exemple. Ces rois exercent une autorité absolue. Ils gouvernent avec l'aide de leurs conseillers, chambriers, connétables, référendaires et autres grands officiers. Ils font administrer les provinces...

1 page - 1,80 ¤

Les lettres patentes Manifestation du pouvoir souverain.

Les lettres patentes Manifestation du pouvoir souverain. Ve-XIXe siècle Les lettres patentes sont des actes solennels du pouvoir souverain dont la formulation vient des premiers Capétiens. Le texte commençait par la titulature et le salut du souverain: Louis (ou Charles...), par la grâce de Dieu, roi de France et de Navarre, à tous présents et à venir, salut (jusqu'en 1830). Pour...

1 page - 1,80 ¤

Le congrès d'Aix-la-Chapelle La France retrouve sa place.

Le congrès d'Aix-la-Chapelle La France retrouve sa place. 1818 La tourmente des Cent-Jours a accru la méfiance des souverains alliés envers la France. Les clauses du second traité de Paris sont rigoureuses: non seulement le pays subit des amputations territoriales, mais il doit aussi verser de lourdes indemnités et entretenir les troupes étrangères qui occupent son territoire; celles-ci doivent garantir l'exécution...

1 page - 1,80 ¤

Le baptême de Clovis Evénement majeur de son règne.

Le baptême de Clovis Evénement majeur de son règne. Fin du Ve siècle En 481, Clovis était devenu roi des Francs Saliens. Aussitôt, il manifesta la volonté d'étendre sa puissance aux dépens de ce qui restait du pouvoir romain en Gaule ou des princes barbares qui avaient imposé leur autorité aux Gallo-Romains. Les Barbares, notamment les Wisigoths et les Burgondes, étaient...

1 page - 1,80 ¤

La loi salique Une très vieille charte - vie siècle.

La loi salique Une très vieille charte - vie siècle. La loi salique est le code qui régit les Francs Saliens. Leur chef Clovis, après s'être emparé, au début du VIe siècle, de la majeure partie de la Gaule, fait rédiger cet ensemble de lois qui, jusqu'alors, se transmettaient oralement. C'est donc le code barbare le plus ancien. Cette loi ne s'applique...

1 page - 1,80 ¤

L'oeuvre de Gondebaud Un «Barbare» civilisé.

L'oeuvre de Gondebaud Un «Barbare» civilisé. Au début du Ve siècle, les Burgondes, sans doute originaires de Scandinavie, occupent le Palatinat. Comme les autres Germains, ils tentent de s'enfoncer plus à l'ouest, mais ils sont battus par des mercenaires huns envoyés par Aetius. Celui-ci les autorise toutefois à s'installer en Sapaudia (région de Genève). A partir de 458, les Burgondes profitent...

1 page - 1,80 ¤

Les rachimbourgs Les auxiliaires de la justice franque.

Les rachimbourgs Les auxiliaires de la justice franque. VIe siècle A l'époque mérovingienne, les institutions publiques connaissent un profond déclin. La justice se maintient cependant, sans doute parce qu'elle est particulièrement nécessaire en cette période troublée. Le roi est le juge suprême; il se réserve les causes les plus importantes ou celles qui concernent son entourage; pour le reste, il délègue son...

1 page - 1,80 ¤

Jules Ferry Le croisé de l'école laïque.

Jules Ferry Le croisé de l'école laïque. 1832-1893 Né à Saint-Dié le 5 avril 1832, Jules Ferry appartient à la jeune génération républicaine. Inscrit, sous le second Empire, au barreau de Paris, journaliste au Temps, il attaque violemment le régime. Député de Paris en 1869, il vote cependant les crédits militaires en juillet 1870, mais entre dans le gouvernement de la...

1 page - 1,80 ¤

Les «missi dominici» Des auxiliaires efficaces.

Les «missi dominici» Des auxiliaires efficaces. Charlemagne s'était trouvé à la tête d'un Empire immense qui s'étendait de l'Elbe à l'Ebre et au Tibre, où les particularismes étaient parfois très vifs (Bavière, Aquitaine) et où l'aristocratie qui fournissait les cadres du régime admettait mal la notion d'Etat. De plus, les informations et les ordres circulaient lentement, au mieux à la...

1 page - 1,80 ¤

Le traité de Verdun La naissance de l'Europe moderne.

Le traité de Verdun La naissance de l'Europe moderne. 843 Du traité de Verdun de 843 sont sorties les grandes lignes de la géographie politique de l'Europe occidentale. A la mort de Louis le Pieux, en 840, aucun de ses fils n'est satisfait de la part de l'Empire qui lui a été assignée. L'aîné, Lothaire, établi en Italie, a le titre...

1 page - 1,80 ¤

Les Serments de Strasbourg Premier texte de langue française.

Les Serments de Strasbourg Premier texte de langue française. 14 février 842 A la mort de Louis le Pieux, le 20 juin 840, quatre héritiers potentiels se disputent l'Empire: Lothaire, empereur désigné, son frère Louis, son neveu Pépin II et son demi-frère Charles. Lothaire réclame toute la succession, avec l'accord de Pépin II qui doit recevoir l'Aquitaine. Mais Louis et Charles...

1 page - 1,80 ¤

Le domaine royal sous les Capétiens Une lente construction.

Le domaine royal sous les Capétiens Une lente construction. Quand Hugues Capet monte sur le trône en 987, les limites de son royaume correspondent à celles que le traité de Verdun a fixées en 843. Elles comprennent notamment la Flandre et la Catalogne, mais excluent les régions situées, en gros, à l'est de la Meuse, de la Saône et du...

1 page - 1,80 ¤

L'Aquitaine et ses Marches La fin d'un royaume.

L'Aquitaine et ses Marches La fin d'un royaume. 844-864 L'Aquitaine est la vaste région qui s'étendait depuis la Loire jusqu'aux Pyrénées où elle comprenait la Gascogne et la Septimanie avec son annexe, la Marche d'Espagne (Roussillon et Catalogne). L'Aquitaine a toujours fait preuve d'un grand particularisme. Aussi, dès 781, Charlemagne en fait-il un royaume vassal de la monarchie franque; il le confie...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 453 454 455 456 457 458 459 460 461 462 463 464 465 466 467 468 469 470 471 472 473 474 475 476 477 478 479 480 481 482 483 484 485 486 487 488 489 490 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 548 549 550 551 ... 1153 1154 1155 1156 1157 1158

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo