LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
80 - Quel était le prénom de Diderot ?
A
François
B
Marie
C
Denis
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : C


Les nouveautés du site

« Aimer un être, c'est accepter de vieillir avec lui ». Camus

Selon moi, cette phrase de Camus me paraît tout à fait correcte. Malgré mon jeune âge, mon ignorance du mot “amour“ et le peu d’expérience que j’ai et , je suis du même avis que lui. Car pour moi, lorsqu’on s’engage dans une relation ce n’est pas pour abandonner à la moindre occasion. Lorsqu’on...

1 page - 1,80 ¤

Camus - L'Etranger - Chapitre IV : la nuit avec Marie

a- Refus des composantes sociales et affectives Qu’il soit sur la plage ou dans son appartement, Meursault est en retrait de la société qu’il n’appréhende qu’indirectement par les bruits qu’il entend de l’autre côté de la cloison. Ce point de vue incomplet, métonymique qu’il a des habitants de son immeuble : « une voix...

2 pages - 1,80 ¤

« Il peut y avoir de la honte à être heureux tout seul » tiré de « La Peste » d'Albert Camus

Troisièmement, parlons plus précisément de « La Peste » d'Albert Camus, car cette peste est un peu le symbole du malheur des hommes de nos jours. C'est la terreur de la mort, de l'exil, de la séparation. Il montre aussi dans ce livre que les hommes ont du mal avec les circonstances nouvelles et qu'ils ne...

2 pages - 1,80 ¤

CAMUS : Commentaire de L'Etranger, Excipit (1942) De « Lui parti, j'ai retrouvé le calme » jusqu'à « m'accueillent avec des cris de haine »

 Même refus du registre pathétique qu’au début : absence de sentiments personnels dans champ lexical de la sérénité : l.1 « retrouvé le calme », l.2 « dormi », « indifférent » l.7, « purgé du mal » l.14. Renoncement à la tristesse de la mort : le hurlement des sirènes annonçant des décès ne provoque aucun émoi chez lui l.6-7 (au contraire, évocation ...

1 page - 1,80 ¤

Analyse de la scène 1 de l’Acte III de Dom Juan de Molière

Axe 3 : La supériorité de Dom Juan face à Sganarelle :  Sganarelle pense qu’un simple costume de médecin lui suffit à être supérieur à Dom Juan mais nous allons voir qu’il se trompe lourdement… En effet, dès le début de la scène, Dom Juan se montre méprisant, peu voire pas du tout intéressé et envoie...

3 pages - 1,80 ¤

Acte III Scène 5. DOM JUAN - MOLIERE (lecture analytique)

DOM JUAN, SGANARELLE. DOM JUAN. Holà, hé, Sganarelle ! SGANARELLE. Plaît-il ? DOM JUAN. Comment ? coquin, tu fuis quand on m’attaque ? SGANARELLE. Pardonnez-moi, Monsieur ; je viens seulement d’ici près. Je crois que 5 cet habit est purgatif, et que c’est prendre médecine (1) que de le porter. DOM...

4 pages - 1,80 ¤

Commentaire sur Jean Giraudoux, Electre, Acte II, Scène 9

Ainsi, le personnage d’Egisthe pouvait acquérir une dimension tragique en mourant « pur et sacré » ; mais le combat « désespéré » qu’il mène pour « être couché dans la mort loin de Clytemnestre », i.e. mourir dignement, se solde lui aussi par un échec et il reste « l’infâme ». Sa mort ...

3 pages - 1,80 ¤

Commentaire composé sur l'acte II scène 10 des Fausses confidences de Marivaux

Bien que l'obsession de Dorante pour Araminte soit flagrante, de plus elle est annoncée par une tierce personne, Arlequin, qui renforce encore cette passion obsessionnelle avec le choix de ses mots, selon lui, Dorante "avait comtemplé de tout son coeur" le tableau. Araminte essaye quand même d'aténuer les évènements en reprenant le terme "hasard"...

3 pages - 1,80 ¤

Raymond Queneau: Le Chiendent (commentaire)

Nous avons tenté de démontrer au cours de notre analyse que ce passage est une réécriture parodique d’un roman réaliste même naturaliste en étudiant premièrement la description d’un monde déformer et banal puis nous avons exposé une héroïne burlesque voire vulgaire. Ce texte nous expose à une dimension parodique basé sur une dimension réaliste-naturaliste...

2 pages - 1,80 ¤

Commentaire composé : Scène IX à XI de l'Acte IV d'Ivanov de Tchekhov

Les trois dernières scènes d’Ivanov semblent avoir été les plus retravaillées de toute l’œuvre. Nous comptons ainsi, trois versions totalement différentes de ces dernières, écrites entre 1886 et 1889 et proposant des alternatives tout à fait différentes même si menant au même état de fait. Ceci s’expliquant peut être par les remarques faîtes à Tchekhov vis-à-vis de l’incompréhension...

5 pages - 1,80 ¤

Qu'est ce qui, dans le roman, aide le lecteur à comprendre l'homme ?

|| Au XIXeme siècle a eut lieu « l’âge d’or du roman ». Il appartient au mouvement romantique naturaliste ou réaliste. L’alphabétisation et les moyens de diffusions nouveaux permettent au roman de rencontrer un grand succès. Le roman représente notre société avec plus de détails, c’est pourquoi son succès fut gigantesque.    Le roman est différent de la nouvelle, mais uniquement par...

5 pages - 1,80 ¤

CORNEILLE - L’illusion comique : Jusqu’à « Et depuis je suis beau quand je veux seulement ». ACTE II - SCENE 2

Avec son Matamore, Corneille reprend un personnage type mais dépasse les attentes du spectateur en créant le plus beau spécimen de Matamore de notre littérature par l’exubérance de ses rodomontades. Pourtant, se pose le problème de son utilité dans cette scène qu’il domine et qui ne sert à rien d’autre qu’à le faire exister...

3 pages - 1,80 ¤

La Controverse de Valladolid, Page 211-213 - commentaire

||Introduction: La Controverse de Valladolid est un roman historique du XXème siècle se déroulant dans le contexte de la découverte de l'Amérique. Jean-Claude Carrière est un auteur contemporain racontant des faits historiques se basant sur de nombreuses œuvres notamment celles de Tzvetan Todorov La Conquête de l'Amérique et de Georges Baudot Récits aztèques de...

1 page - 1,80 ¤

ANDROMAQUE - Analyse de la scène 5 de l’acte IV, v. 1356-1386 : Examiner sous quelles formes s'exprime la passion amoureuse dans cette tirade

b. Suivant qu’elle emploie le « vous » ou le « tu », Hermione met ou pas à distance sa passion pour  Pyrrhus. Justifiez l’usage des pronoms personnels de la deuxième personne tout au long du texte et dégagez, à partir de cette alternance, la structure de la tirade.  — v. 1356 à 1368: emploi...

2 pages - 1 ¤

Les fables sont-elles réservées aux enfants ?

||Les fables appartiennent au monde de l’enfance, tout le monde a déjà appris une fable et, la réciter devant la classe étant élève.  Une fable a une sorte de pouvoir sur l’homme, selon elle, elle peut faire rire, pleurer, ou demander une attention particulière, et bien sur se n’est pas une vrai fable sans...

2 pages - 1,80 ¤

Le théâtre de l'absurde

I.           Présentation a)   définition Style de théâtre apparu dans les années 40. Rupture totale avec le drame et la comédie. Absurdité de l’homme et de la vie (> mort.). Situation absurdes, modifications de langage. Existence dénuée de sens. Refus du réalisme, des personnages et de l’intrigue. Souvent on ne trouve pas de ...

3 pages - 1,80 ¤

Victor Hugo, Mélancholia (questions de compréhension)

|| 1.       Décomposez les figures de style que vous trouverez aux vers 5 à  8 2.       Retrouvez dans ce poème deux parallélismes de construction et expliquez leur utilité. 3.       Faites l’analyse de la ponctuation des vers 12 à 22. 4.       Analysez les trois derniers vers, sur le plan grammatical . 5.       Quel est le système d’énonciation choisi par l’auteur ? 6.       Quel est ce type de...

3 pages - 1,80 ¤

Manon Lescaut, pages 137-138, de « Il fallait bien prendre un moment […] » à « […] et de là, chez M. de T… ».

En créant cet entre-deux dans la narration, le texte met en place une caractérisation poussée du protagoniste/narrateur : le personnage prend toute sa dimension ici, et cet extrait à lui seul est une réalisation du cahier des charges proposé dans l’Avis de l’auteur. En alternant tonalité discursive et pathétique, en alliant une rhétorique impeccable et...

5 pages - 1,80 ¤

Marcel Proust, Un amour de Swann De « d’ailleurs on commençait à éteindre partout » Jusqu’à « elle regagnait sa voiture »

La fatalité omniprésente dans cet extrait est encore renforcée par de nombreux procédés. La présence de verbes passifs montre que l’homme amoureux perd toute maîtrise de la situation. La phrase « on commençait à éteindre partout » s’avère puissamment symbolique : la nuit se répand, aucun recoin de la ville ne lui échappe ;...

3 pages - 1,80 ¤

Incipit d'Un amour de Swann (Proust)

Ce texte met donc en scène la parole de l’individu plutôt que l’individu lui-même. La mécanique du « poulailler » se détraque et le langage se décroche. Il y a même un effet de contagion. Tout le monde mime Mme Verdurin qui ne mime rien d’autre que du vide. Les personnes n’expriment rien d’autre que...

1 page - 1,80 ¤

Un Amour de Swann, Portrait de Mme Verdurin - PROUST

Le texte s’achève sur un oxymore, « sanglotait d’amabilité » et contribue au ridicule de la situation. Il y a une accélération vers la fin du texte. Le caractère théâtral et artificiel du rire de Mme Verdurin est perceptible derrière les expressions « spectacle » l.20 -> elle est en représentation, « cette ruse...

2 pages - 1,80 ¤

Comment Le Théâtre Permet-Il D’Émouvoir, De Persuader, Et Même De Convaincre ?

Tous les exemples précédents semblent affirmer la multiplicité des éléments qu’il faut considérer pour répondre à la problématique. Le fond, les recours mais aussi la présentation finale sont à prendre en compte (c’est dans ce cas que le rôle du metteur en scène acquiert toute sa valeur). Une pièce constitue un ensemble, une unité...

2 pages - 1,80 ¤

Comment le théâtre permet-il une Représentation du pouvoir et dans quel But ?

La représentation du pouvoir dans les tragédies a pour premier but la dénonciation, en le faisant tourner en ridicule et en le caricaturant. Les dramaturges utilisent beaucoup l’ironie qui consiste à dire quelque chose alors qu’il veut dire le contraire. Ce procédé stylistique est utilisé dans Caligula quand Caligula veut que ses amis se...

1 page - 1 ¤

Commentaire « Notre vie » de Paul Eluard

On comprend très vite qu'Eluard est obsédé par la mort de Nusch. Tout d'abord parce qu'il l'avoue lui même : « Et la mort entre en moi comme dans un moulin » (v.5). De plus, il emploie six fois le mot « mort ». Eluard considère que sa vie est « ensevelie ». Il refuse de se reconstruire, il parle...

2 pages - 1,80 ¤

Lecture analytique : La vie antérieure de C. Baudelaire

On peut donc dire que l'idéal Baudelairien passe donc par la beauté des paysages, mais aussi par l'harmonie de l'ordre des éléments qui se succèdent ainsi que la notion de la pureté qui règne dans ce poème. Baudelaire s'identifie à cet œuvre jusqu'au dernier vers où il y a une réel chute physique et...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 453 454 455 456 457 458 459 460 461 462 463 464 465 466 467 468 469 470 471 472 473 474 475 476 477 478 479 480 481 482 483 484 485 486 487 488 489 490 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 548 549 550 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 ... 744 745 746 747 748 749

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast littérature