LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
468 - Dans quelle oeuvre de Jules Verne rencontre-t-on le capitaine Némo ?
A
Vingt mille lieues sous les mers
B
Le Tour du monde en 80 jours
C
Michel Strogoff
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A


Les nouveautés du site

Commentaire de la Lettre 132 des Liaisons Dangereuses

||Néanmoins, ne peut-on pas plus parler de personnages qui tentent tant bien que mal de sauver leur projet, leur projet libertin? C'est en effet à un projet libertin qui s'émiette que le lecteur a affaire.  Si ce projet coule progressivement, c'est parce que le « charme inconnu « dont a parlé le Vicomte à la...

5 pages - 1,80 ¤

Commentaire Compose : Lettre 92, Le Paysan Perverti de Restif de la Bretonne

L’examen du texte a donc permis de montrer que la lettre 92 du Paysan perverti est bien un texte réaliste. Restif de La Bretonne s’est servi de la lettre pour critiquer Paris et les Parisiens de la meilleure des manières, en donnant une impression de réalisme au lecteur qui se sentait plus concerné et...

2 pages - 1,80 ¤

« Qu'est-ce que le roman, en effet, sinon cet univers où l'action trouve sa forme, où les mots de la fin sont prononcés, les êtres livrés aux êtres, où toute vie prend le visage du destin.» Albert Camus, L'Homme révolté

Citation : « Le Roi et les Reines se souvinrent qu'ils ne s'étaient jamais vus, et trouvèrent quelque chose de singulier de les voir danser ensemble sans se connaître «.    Analyse de la citation : L'amour qui naît entre les personnages apparaît ainsi comme prédestiné. Leur passion prend, dès lors, le « visage du destin « qu'évoque Camus. Les...

3 pages - 1,80 ¤

Commentaire de français sur un extrait de l'acte V des Justes de Albert Camus

Même Stepan, qui pourtant ne s'entendait pas bien avec Yanek est très touché bien que il essaye de ne pas trop le montrer comme le montre ces didascalies : (Stepan se tait./ Stepan, détournant les yeux) mais également ses phrases car il y a toujours un point à la fin de ses réponses : ...

3 pages - 1,80 ¤

Commentaire composé sur Fin de Partie, Dernière Scène - Samuel Beckett

||A la fin de la pièce, on retourne donc au début ; ce qui n’a pas de sens. Beckett veut ainsi nous montrer que le monde, comme métaphore de sa pièce théâtrale, n’a lui non plus aucun sens.  En effet, tout d’abord la structure cyclique mise en évidence et étudiée précédemment, peut faire penser au...

4 pages - 1,80 ¤

Comment le théâtre permet-il une représentation du pouvoir, et dans quel but ?

La forme du dialogue peut souvent révéler des relations de pouvoir entre les individus, des ordres donnés par les détenteurs du pouvoir à ceux qui n'en ont pas sous la forme de phrases injonctives, comme Caligula le fait face à sa favorite Caesonia dans l'extrait de la pièce de Victor Hugo.  La forme du...

3 pages - 1,80 ¤

Extrait des réflexions sur la guillotine, 1957 Albert Camus (commentaire)

TEXTE Peu avant la guerre de 1914, un assassin dont le crime était particulièrement révoltant (il avait massacré une famille de fermiers avec leurs enfants) fut condamné à mort en Alger. Il s’agissait d’un ouvrier agricole qui avait tué dans une sorte de délire du sang, mais avait aggravé son cas en volant ses victimes; l’affaire eut un grand...

3 pages - 1,80 ¤

Innocence et culpabilité dans L'Étranger, La Peste et La Chute

D'après le prêche de Paneloux, la peste est la représentation de la sentence de Dieu : c'est une culpabilité méritée :thème du péché, de la non-observance de règles morales. Mais pour Camus, c'est une sentence inutile : "Dieu n'est pas nécessaire pour punir. Les hommes sont pires."    Dans le meilleur des cas, la...

1 page - 1 ¤

L'Etranger – Albert Camus : Commentaire du chapitre 6, de la page 93 à 95 : J'ai pensé que je n'avais qu'un demi-tour... je frappais sur la porte du malheur

Tout le récit est composé de phrases courtes qui mêlent l'imparfait et le passé-composé. L'imparfait est le temps de la description, des longueurs et ce temps représente la lenteur de l'action comme si le temps s'était arrêté (il était encore assez loin; c'était le même soleil, je savais, je ne sentais plus que les...

3 pages - 1,80 ¤

Samuel Beckett, En attendant Godot - Etude du début de l'acte II jusqu’à « tu l'as rêvé »

Les 2 personnages sont seuls, marginaux, leurs mondes semblent se limiter à l’espace scénique, le temps semble ne pas couler pour eux. Mais ils tentent d’échapper à cette condition absurde de rupture  avec le monde. On le voit, tout d’abord par le titre de la pièce En attendant Godot, ils ont un but : attendre...

4 pages - 1,80 ¤

CAMUS: Meursault c'est le seul christ que nous méritions. Discutez.

Un point très important c’est la religion, Meursault n’est pas croyante, après avoir été questionné par l’aumônier pourquoi il repoussait ses visites, il lui répond "je ne croyais pas en Dieu. Il a voulu savoir si j’en étais bien sûr et j’ai dit que je n’avais pas à me le demander : cela me...

2 pages - 1,80 ¤

La Peste d'Albert Camus - Analyse de personnage : Le docteur Rieux

Certains traits de la personnalité du personnage se retrouve par ailleurs à travers l’écriture de cette chronique, dont il est le narrateur.  Les qualités de rigueur et d’honnêteté intellectuelle de la part de Rieux sont observables dans son œuvre. Tout d’abord, parce que l’auteur s’efforce de rester objectif et de garder un ton dégagé...

2 pages - 1,80 ¤

Excipit de « L'Etranger » de Camus (lecture analytique)

* « privilégies «Â : Meursault utilise des termes religieux. On retrouve un cham lexical de la religion : « destin «Â ; « élire «Â ; « frères «.     La mort est un destin qui élit des privilégiés. Meursault croit en l’homme et non pas en Dieu.  La paix salvatrice  * L’accès à une nouvelle conscience  * Meursault semble renaître. « Pour la première fois depuis longtemps,...

2 pages - 1,80 ¤

Albert Camus et le roman

D'après Camus, les personnages des romans sont identiques aux hommes. Ils ont « notre langage, nos faiblesses, nos forces «. On peut s'en apercevoir dans La bête humaine de Zola où tous les personnages auraient très bien pu exister dans la vraie vie. Séverine, le personnage féminin de l'histoire, est décrite comme ayant du...

2 pages - 1,80 ¤

Albert Camus - Chapitre 6 Partie 1 (commentaire)

Les gestes ultimes de Meursault, qui viennent après l'agression sauvage, mettent dans un climat de guerre. L'expression « la gâchette a cédée « confirme que la responsabilité ne lui appartient pas. C'est à cause des éléments naturels qui le crispent, cet acte lui a échappé complètement. Une fois qu'il en a pris conscience, Meursault...

3 pages - 1,80 ¤

« Aimer un être, c'est accepter de vieillir avec lui ». Camus

Selon moi, cette phrase de Camus me paraît tout à fait correcte. Malgré mon jeune âge, mon ignorance du mot “amour“ et le peu d’expérience que j’ai et , je suis du même avis que lui. Car pour moi, lorsqu’on s’engage dans une relation ce n’est pas pour abandonner à la moindre occasion. Lorsqu’on...

1 page - 1,80 ¤

Camus - L'Etranger - Chapitre IV : la nuit avec Marie

a- Refus des composantes sociales et affectives Qu’il soit sur la plage ou dans son appartement, Meursault est en retrait de la société qu’il n’appréhende qu’indirectement par les bruits qu’il entend de l’autre côté de la cloison. Ce point de vue incomplet, métonymique qu’il a des habitants de son immeuble : « une voix...

2 pages - 1,80 ¤

« Il peut y avoir de la honte à être heureux tout seul » tiré de « La Peste » d'Albert Camus

Troisièmement, parlons plus précisément de « La Peste « d'Albert Camus, car cette peste est un peu le symbole du malheur des hommes de nos jours. C'est la terreur de la mort, de l'exil, de la séparation. Il montre aussi dans ce livre que les hommes ont du mal avec les circonstances nouvelles et qu'ils ne...

2 pages - 1,80 ¤

CAMUS : Commentaire de L'Etranger, Excipit (1942) De « Lui parti, j'ai retrouvé le calme » jusqu'à « m'accueillent avec des cris de haine »

 Même refus du registre pathétique qu’au début : absence de sentiments personnels dans champ lexical de la sérénité : l.1 « retrouvé le calme «, l.2 « dormi «, « indifférent « l.7, « purgé du mal « l.14. Renoncement à la tristesse de la mort : le hurlement des sirènes annonçant des décès ne provoque aucun émoi chez lui l.6-7 (au contraire, évocation ...

1 page - 1,80 ¤

Analyse de la scène 1 de l’Acte III de Dom Juan de Molière

Axe 3 : La supériorité de Dom Juan face à Sganarelle :  Sganarelle pense qu’un simple costume de médecin lui suffit à être supérieur à Dom Juan mais nous allons voir qu’il se trompe lourdement… En effet, dès le début de la scène, Dom Juan se montre méprisant, peu voire pas du tout intéressé et envoie...

3 pages - 1,80 ¤

Acte III Scène 5. DOM JUAN - MOLIERE (lecture analytique)

DOM JUAN, SGANARELLE. DOM JUAN. Holà, hé, Sganarelle ! SGANARELLE. Plaît-il ? DOM JUAN. Comment ? coquin, tu fuis quand on m’attaque ? SGANARELLE. Pardonnez-moi, Monsieur ; je viens seulement d’ici près. Je crois que 5 cet habit est purgatif, et que c’est prendre médecine (1) que de le porter. DOM...

4 pages - 1,80 ¤

Commentaire sur Jean Giraudoux, Electre, Acte II, Scène 9

Ainsi, le personnage d’Egisthe pouvait acquérir une dimension tragique en mourant « pur et sacré « ; mais le combat « désespéré « qu’il mène pour « être couché dans la mort loin de Clytemnestre «, i.e. mourir dignement, se solde lui aussi par un échec et il reste « l’infâme «. Sa mort ...

3 pages - 1,80 ¤

Commentaire composé sur l'acte II scène 10 des Fausses confidences de Marivaux

Bien que l'obsession de Dorante pour Araminte soit flagrante, de plus elle est annoncée par une tierce personne, Arlequin, qui renforce encore cette passion obsessionnelle avec le choix de ses mots, selon lui, Dorante "avait comtemplé de tout son coeur" le tableau. Araminte essaye quand même d'aténuer les évènements en reprenant le terme "hasard"...

3 pages - 1,80 ¤

Raymond Queneau: Le Chiendent (commentaire)

Nous avons tenté de démontrer au cours de notre analyse que ce passage est une réécriture parodique d’un roman réaliste même naturaliste en étudiant premièrement la description d’un monde déformer et banal puis nous avons exposé une héroïne burlesque voire vulgaire. Ce texte nous expose à une dimension parodique basé sur une dimension réaliste-naturaliste...

2 pages - 1,80 ¤

Commentaire composé : Scène IX à XI de l'Acte IV d'Ivanov de Tchekhov

Les trois dernières scènes d’Ivanov semblent avoir été les plus retravaillées de toute l’œuvre. Nous comptons ainsi, trois versions totalement différentes de ces dernières, écrites entre 1886 et 1889 et proposant des alternatives tout à fait différentes même si menant au même état de fait. Ceci s’expliquant peut être par les remarques faîtes à Tchekhov vis-à-vis de l’incompréhension...

5 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 453 454 455 456 457 458 459 460 461 462 463 464 465 466 467 468 469 470 471 472 473 474 475 476 477 478 479 480 481 482 483 484 485 486 487 488 489 490 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 548 549 550 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 572 573 574 575 576 577 578 579 ... 763 764 765 766 767 768

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit