LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
182 - Qui a été accusé d'inciter les adolescents à la débauche avec son livre J'irai cracher sur vos tombes?
A
Queneau
B
Vian
C
Prévert
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B


Les nouveautés du site

La Bruyère a parlé de la « tendresse de Corneille ». Qu'en pensez-vous ? Sa tendresse ressemble-t-elle à celle de Racine ?

||    I. La tendresse de Corneille : On ne s'attend guère au terme de « tendresse » à propos de Corneille.    Situations complexes et tendues peu propres à l'épanouissement d'un sentiment si délicat ; cadre historique et soucis politiques ; psychologie du héros cornélien : entier, rude, insensible ; expression qui vise à...

1 page - 1,80 ¤

« Vous montrerez qu'Athalie est, parmi les tragédies de Racine, la plus haute, la plus complète, unissant le lyrisme au drame, la mise en scène à la vérité psychologique, le merveilleux au naturel. »

||    Introduction : « Avant de dire un dernier adieu à la poésie et au monde, Racine déploya toutes ses forces dans Athalie », écrivait Schlegel. Il semble en effet qu'avant de quitter la scène il ait voulu donner de son génie la plus complète expression en une pièce où le merveilleux et le...

2 pages - 1,80 ¤

Appréciez Racine comme poète lyrique.

||    Bien des dissertations générales sur l'art de Racine peuvent comporter un paragraphe sur sa poésie.    I. La poésie était une nécessité dans le théâtre tel que l'avait conçu Racine : la peinture qu'il fait de l'humanité et de ses passions est si violente, si sordide parfois, qu'il lui faut la transfiguration de...

1 page - 1,80 ¤

LE THÉÂTRE DE RACINE ET SON TEMPS

||    A. Allusions historiques : On peut d'abord trouver dans le théâtre de Racine des allusions plus ou moins déguisées aux événements de l'époque. Andromaque rappellerait Henriette de France, la veuve de Charles Ier. Britannicus est peut-être un rappel de la vie de cour : Louis XIV et ses maîtresses ?||...

1 page - 1,80 ¤

RACINE DANS SON OEUVRE.

||    A. La formation janséniste : — Il en garde un incurable pessimisme à l'égard de la nature humaine ; elle est corrompue, asservie au péché, consciente cependant de son crime. Phèdre se laisse emporter par impuissance de la volonté : il lui manque la grâce.||...

1 page - 1,80 ¤

Après l'immense succès d'Andromaque, les ennemis de Racine avaient dit qu'à la vérité Racine savait peindre l'amour mais qu'il ne peindrait jamais autre chose. Ce reproche est-il fondé ?

   Rappeler d'abord le succès d'Andromaque et les sévères critiques que cette pièce valut à Racine de la part des partisans de Corneille. Britannicus est un peu né de ces critiques, tout comme au Cid persécuté Horace et Cinna durent leur naissance. — Que Racine soit avant tout le peintre de l'amour, vous le...

1 page - 1,80 ¤

Les principaux caractères des femmes dans le théâtre de Racine. Montrez les mérites du peintre du c½ur féminin chez Racine, en analysant un des personnages de son théâtre% à votre choix.

||    Voici des éléments pour traiter toute dissertation portant sur ce thème.    I. D'abord, précisons que Racine a su également analyser l'âme masculine. N'en pas faire le peintre exclusif de la femme. Songeons à la faiblesse passionnée d'Oreste, à la puissance de Joad, à la monstruosité de Néron, à Mithridate...||...

2 pages - 1,80 ¤

Le héros de Racine est conforme au conseil d9Aristote : « Bien loin d9être parfait, il faut toujours que le héros de tragédie ait quelque imperfection ».

   — Ce ne sont pas des êtres inflexibles y immuables : ils évoluent de scène en scène, selon les événements avec lesquels ils sont aux prises ou bien à mesure que la passion les envahit (Oreste, Phèdre...). C'est parce que la femme est plus faible que l'homme que Racine excelle à la peindre....

1 page - 1,80 ¤

« Toute l'invention consiste à faire quelque chose de rien », a écrit Racine. Dans quelle mesure cette formule vous paraît-elle rendre compte de son théâtre ?

||    On sait les biais dont s'était avisé Corneille pour concilier la vraisemblance et cet extraordinaire à quoi aspirait une époque romanesque : il cherchait dans l'histoire des événements hors de l'ordre commun dont elle garantissait l'authenticité. Telle n'est pas la conception de Racine. Il se plaît aux situations simples, vraisemblables. «Toute l'invention,...

1 page - 1,80 ¤

C'est à l'Hôtel de Rambouillet que Corneille lut tout d'abord son Polyeucte. « La pièce, dit Fontenelle, fut applaudie autant que le demandait la bienséance ; mais quelques jours après, m. de Voiture vint trouver M. Corneille... pour lui dire... que le christianisme en avait extrêmement déplu. » Corneille écrit à Voiture pour défendre le « christianisme » de sa pièce.

   Introduction : La visite que lui a faite M. de Voiture a vivement troublé Corneille. Il s'en est trouvé ébranlé au point de vouloir retirer sa pièce des mains des comédiens. Pourtant, à la réflexion, il est enclin à croire que Polyeucte n'est peut-être pas tout à fait indigne des pièces qui l'ont...

2 pages - 1,80 ¤

HUGO a qualifié Corneille de Romantique. Vous chercherez ce qui a pu motiver une telle épithète. Vous semble-t-elle entièrement justifiée ?

   I. Tout d'abord, une analyse . qu'est-ce que le XIXe siècle pouvait trouver de romantique dans le théâtre de Corneille ?    SON ATTITUDE PAR RAPPORT AUX RÈGLES :    — Dans ses comédies, Corneille les ignore, veut avoir raison contre elles. Ni unité de temps, ni unité de lieu. Même pas unité d'action (la...

1 page - 1,80 ¤

Parce que La Bruyère a prétendu que Corneille peignait les hommes « tels qu'ils devraient être », on en a conclu que son théâtre était invraisemblable. Pourtant n'exprime-t-il pas fidèlement les m½urs et les tendances de la Société de son temps ?

||    I. Dans la préface d'Héraclius, Corneille écrit : « Je ne craindrais pas d'avouer que le sujet d'une belle tragédie doit n'être pas vraisemblable ». En fait, dans ses sujets, nul souci des invraisemblances : les situations du Cid, de Polyeucte par exemple, peuvent paraître étranges et compliquées. De plus, comme son...

1 page - 1,80 ¤

De l'emploi et du rôle de l'histoire dans la tragédie de Corneille.

||    I. Pourquoi Corneille donne-.t-il tant d'importance à l'histoire ?    — Il a besoin de l'histoire pour authentifier les situations invraisemblables où il se plaît à placer ses personnages (Polyeucte, Horace).    — Il veut que la tragédie roule sur quelque grand intérêt d'état ou que, du moins, cet intérêt serve de fond à...

1 page - 1,80 ¤

Après avoir relu certaines pièces de Corneille, Amiel écrit : « C'est puissant, mais on a devant soi des idées héroïques plutôt que des êtres vivants ». Commentez et discutez.

   Voici comment vous pouvez construire votre développement.    I. Puissance du théâtre de Corneille : Vous trouverez les éléments de ce paragraphe dans l'étude du héros cornélien (volonté — idéal — admiration, etc...).    II. Mais les héros de Corneille ne sont-ils que des idées ?    a) Les pièces qu'il écrit à partir...

1 page - 1,80 ¤

Charles Péguy a écrit : « On n'entend rien à la poétique de Corneille si l'on n'y voit qu'un Conflit pour ainsi dire intellectuel et livresque entre le devoir pris au sens des moralistes et la passion prise au sens des moralistes... Il ne fait aucun doute que, dans Corneille, l'honneur est aimé d'amour et que l'amour est honoré d'honneur ». Expliquez ce point de vue. Le partagez-vous ?

  Introduction : On s'est longtemps contenté, à propos du héros cornélien, du jugement trop célèbre de La Bruyère : «... les hommes tels qu'ils devraient être ». On pensait tout expliquer considérant ces personnages comme des incarnations des théories cartésiennes du héros (bien que le traité des Passions soit de 13 ans postérieur ...

1 page - 1,80 ¤

« Loin de nous les héros sans humanité ! Ils pourront bien forcer les respects et ravir l'admiration comme font tous les objets extraordinaires, mais ils n'auront pas les c½urs ». Vous semble-t-il qu'on puisse appliquer au «héros cornélien» cette phrase de Bossuet ? (Oraison funèbre du Prince de Condé).

||    Il ne s'agit évidemment pas d'admettre aveuglément la formule, mais de discerner dans quelle mesure elle rend compte du héros de Corneille. Le plan s'en trouve facilité :    1° Thèse ; 2° Antithèse.||...

1 page - 1,80 ¤

LES SALONS - LA PRÉCIOSITÉ

||        — La vie mondaine apparaît à la Cour sous les Valois ; la société s'affine à partir de François Ier. — Mais la fin du siècle est troublée. Rudesse gasconne à la cour de Henri IV. Il faut attendre celle de Louis XIV pour retrouver la politesse des Valois.    —...

2 pages - 1,80 ¤

On connaît l'anecdote selon laquelle Malherbe biffa entièrement une édition de l'oeuvre de Ronsard... Ce geste a-t-il une valeur de symbole et, après Malherbe, ne resta-t-il rien de ce que la Pléiade et Ronsard avaient apporté à la poésie ?

||    Voici sur quels points peut porter l'analyse :    Les moyens d'expression : la langue, la versification ; la matière poétique ; la conception de la poésie ; le rôle du poète.    I. L'EXPRESSION :    — Langue : Ronsard : enrichir la langue (voir les procédés qu'il recommande). Souci motivé par l'indigence...

1 page - 1,80 ¤

LA RÉFORME DE MALHERBE

||    Elle peut être définie à partir des textes suivants : le Commentaire sur Desportes (notes de la main de Malherbe sur un exemplaire des poésies de cet écrivain), les Mémoires de Racan, les attaques de M. Régnier, de Th. de Viau et de Mlle de Gournay.||...

1 page - 1,80 ¤

MALHERBE POÈTE

||      La synthèse que nous vous proposons pourra fournir des matériaux à la plupart des dissertations qui portent sur Malherbe et sur son influence.    Nous vous conseillons de lire au moins :    — Une pièce où se traduit à la fois :    La froideur de Malherbe, son dédain pour les émotions individuelles...

1 page - 1,80 ¤

LA LEÇON DE MONTAIGNE

||    Lanson écrit des Essais : « Les Essais ont été constamment un livre libérateur. Montaigne a été dès le premier jour et toujours un éveilleur des esprits. Il a appris à marcher, en marchant devant elles, aux intelligences qui aspirent à se dégourdir. Mais il a été le moins oppressif des maîtres... La...

1 page - 1,80 ¤

LA PÉDAGOGIE DE MONTAIGNE

||      Nous avons étudié déjà les idées pédagogiques de Rabelais. Celles de Montaigne présentent de notables différences. Elles sont dues :    — A l'époque : Rabelais est de la première moitié du siècle ; il est donc conduit à prendre plus nettement parti contre « l'institution gothique ». Enthousiasme ardent pour le...

1 page - 1,80 ¤

« Le sot projet que Montaigne... », écrit Pascal. « Le charmant projet... », répond Voltaire.

||Introduction : Parce que « chaque homme porte la forme entière de l'humaine condition », Montaigne a fait de sa personne la matière même des Essais. Cette tentative a été diversement jugée : Pascal la trouve sotte, Voltaire charmante — et donne ses raisons.    I. a) Le moi de Montaigne tient dans les Essais...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 453 454 455 456 457 458 459 460 461 462 463 464 465 466 467 468 469 470 471 472 473 474 475 476 477 478 479 480 481 482 483 484 485 486 487 488 489 490 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 548 549 550 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 572 573 574 575 576 577 578 579 580 581 582 ... 629 630 631 632 633 634

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast littérature