LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
813 - Les Souffrances du jeune Werther sont l'oeuvre de :
A
Schiller
B
Goethe
C
Heine
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B


Les nouveautés du site

Jules LAFORGUE. DÉSOLATIONS

  Dans ces jours de grand vent où rage tout l'automne, Loin des nefs aux vitraux plaintifs, loin des concerts, Je m'en vais par les bois solennels et déserts, Chantant des vers d'adieu d'une voix monotone. Des vers, des vers d'adieu qui disent en rêvant Les spleens chastes du Christ et des grandes victimes, Aux chênes incompris échevelant leurs cimes Dans la plainte éternelle et les...

3 pages - 1,80 ¤

DIT DE LA FORCE DE L'AMOUR. Paul ÉLUARD

Entre tous mes tourments entre la mort et moi Entre mon désespoir et la raison de vivre Il y a l'injustice et ce malheur des hommes Que je ne peux admettre il y a ma colère Il y a les maquis couleur de sang d'Espagne' Il y a les maquis couleur du ciel de Grèce2 Le pain le sang le ciel et le droit...

3 pages - 1,80 ¤

René DEPESTRE, Minerai noir. Commentaire

  Mon avenir sur ton visage est dessiné comme des nervures sur une feuille ta bouche quand tu ris est ciselée dans l'épaisseur d'une flamme la douceur luit dans tes yeux comme une goutte d'eau dans la fourrure d'une vivante zibeline la houle ensemence ton corps et telle une cloche ta frénésie à toute volée résonne à travers mon sang Comme les fleuves abandonnent leurs lits pour...

3 pages - 1,80 ¤

ARAGON, Le Roman inachevé. Commentaire composé

Sa première pensée appelle son amour Elsa L'aurore a brui du ressac des marées Elsa Je tombe Où suis-je Et comme un galet lourd L'homme roule après l'eau sur les sables du jour Donc une fois de plus la mort s'est retirée Abandonnant ici ce corps à réméré 1 Ce coeur qui me meurtrit est-ce encore moi-même Quel archet sur ma tempe accorde un violon Elsa...

3 pages - 1,80 ¤

Guillaume APOLLINAIRE, Le Guetteur mélancolique

0 mon coeur j'ai connu la triste et belle joie D'être trahi d'amour et de l'aimer encore 0 mon coeur mon orgueil je sais je suis le roi Le roi que n'aime point la belle aux cheveux d'or Rien n'a dit ma douleur à la belle qui dort Pour moi je me sens fort mais j'ai pitié de toi 0 mon coeur étonné triste...

2 pages - 1,80 ¤

FLAUBERT, L'Éducation sentimentale: Frédéric et Mme Arnoux

(Frédéric est profondément amoureux de Mme Arnoux et, pour la première fois, se croit aimé.) Mme Arnoux s'était avancée dans l'antichambre; Dittmer et Hussonnet la saluaient, elle leur tendit la main; elle la tendit également à Frédéric ; et il éprouva comme une pénétratioh à tous les atomes de sa peau. Il quitta ses amis; il avait besoifl d'être seul. Son coeur débordait. Pourquoi cette...

3 pages - 1,80 ¤

LE PIN DES LANDES - Théophile Gautier (commentaire)

  On ne voit, en passant dans les Landes désertes, Vrai Sahara français, poudré de sable blanc, Surgir de l'herbe sèche et des flaques d'eau verte D'autre arbre que le pin avec sa plaie au flanc; Car, pour lui dérober ses larmes de résine, L'homme, avare bourreau de la création, Qui ne vit qu'aux dépens de ceux qu'il assassine, Dans son tronc douloureux ouvre un large...

3 pages - 1,80 ¤

Albert CAMUS, La Mort heureuse. Commentaire

Il lui fallait maintenant s'enfoncer dans la mer chaude, se perdre pour se retrouver, nager dans la lune et la tiédeur pour que se taise ce qui en lui restait du passé et que naisse le chant profond de son bonheur. Il se dévêtit, descendit quelques rochers et entra dans la mer. Elle était chaude comme un corps, fuyait le long de...

3 pages - 1,80 ¤

COLETTE, Les Vrilles de la vigne (jour gris). Commentaire

( ... ) J'appartiens à un pays que j'ai quitté. Tu ne peux empêcher qu'à cette heure s'y épanouisse au soleil toute une chevelure embaumée de forêts. Rien ne peut empêcher qu'à cette heure l'herbe profonde y noie le pied des arbres, d'un vert délicieux et apaisant dont mon âme a soif ... Viens, toi qui l'ignores, viens que je te dise...

3 pages - 1,80 ¤

Le Pain de Françis PONGE (commentaire composé)

LE PAIN La surface du pain est merveilleuse d'abord à cause de cette impression quasi panoramique qu'elle donne : comme si l'on avait à sa disposition sous la main les Alpes, le Taurus 1 ou la Cordillère des Andes. Ainsi donc une masse amorphe en train d'éructer2 fut glissée pour nous dans le four stellaire3 , où durcissant elle s'est façonnée en vallées, crêtes, ondulations, crevasses...

3 pages - 1,80 ¤

H. de BALZAC, Ferragus, chap. 1. Commentaire

Paris est le plus délicieux des monstres : là, jolie femme; plus loin, vieux et pauvre; ici, tout neuf comme la monnaie d'un nouveau règne; dans ce coin, élégant comme une femme à la mode. Monstre complet d'ailleurs! Ses greniers, espèce de tête pleine de science et de génie; ses premiers étages, estomacs heureux; ses boutiques, véritables pieds ; de là partent tous...

2 pages - 1,80 ¤

Julien GRACQ, Lettrines 2. Commentaire

Villages d'Amérique : lotissements gazonnés, ombreux et verdoyants, où le bornage remplace la clôture ; maisonnettes de bois éparses sous les branches et posées sur le sol précairement. Rien n'est enraciné : c'est une maquette de« village fleuri >>comme on en voit dans les vitrines des agences ; si on soufflait dessus, tout s'envolerait, il ne resterait que les arbres, plus vieux que...

3 pages - 1,80 ¤

Émile ZOLA, La Terre: La Beauce - Commentaire

Ainsi, la Beauce, devant lui, déroula sa verdure, de novembre à juillet, depuis le moment où les pointes vertes se montrent, jusqu'à celui où les hautes tiges jaunissent. Sans sortir de sa maison, il la désirait sous ses yeux, il avait débarricadé la fenêtre de la cuisine, celle de derrière, qui donnait sur la plaine; et il se plantait là, il voyait dix...

3 pages - 1,80 ¤

Commentaire critique sur le Meilleur des Mondes par Aldous Huxley

Outre cela, dans le meilleur des mondes, le bonheur se résume passer sa vie à accomplir les tâches qui sont confiées aux embryons dès leur apparition dans une éprouvette : « Et c’est là, qu’est le secret du bonheur et de la vertu, aimer ce qu’on est obligé de faire. Tel est le but de...

3 pages - 1,80 ¤

La science-fiction vise t-elle à nous alarmer ou à nous distraire ?

A partir de 1952 , le Maccarthysme est né, crée par Joseph McCarthy. Il s’agit d’une période aux Etats-Unis ou les communistes sont traqués voir chassés de leur propre pays. De grands noms se font exiler en Europe comme Charlie Chaplin. De plus le monde littéraire est bien évidemment une cible privilégiée. Dans cette...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on dire que l'écrivain peut, par ses oeuvres, contribuer à l'amélioration de la société ?

Mais les écrivains se sont aussi attaqués aux. institutions les plus puissantes de notre société : institutions  politiques et religieuses dont ils ne supportaient plus les abus ou l'omnipotence. La marche vers la démocratie et la laïcité  fut longue, difficile et les écrivains y ont indéniablement joué un rôle majeur. L'essentiel du combat s'est joué...

6 pages - 1,80 ¤

La Structure épistolaire dans le lys dans la vallée

Une lettre adressée à cette dernière explicite la démarche du narrateur. Il s’agit pour lui de raconter afin que Natalie comprenne la singularité d’une vie commencée dans une enfance malheureuse mais sauvée par l’amour charnelle d’une femme qui se laissera mourir d'une depression amoureuse. ...

2 pages - 1,80 ¤

La scène du bal : Félix de Vandenesse rencontre la comtesse Blanche Henriette de Mortsauf - Le Lys dans la Vallée, Honoré de Balzac

Trompée par ma chétive apparence, une femme me prit pour un enfant prêt à s'endormir en attendant le bon plaisir de sa mère, et se posa près de moi par un mouvement d'oiseau qui s'abat sur son nid. Aussitôt je sentis un parfum de femme qui brilla dans mon âme comme y brilla depuis la...

3 pages - 1,80 ¤

Le Lys Dans La Vallée de Balzac est-il un roman romantique?

Et c’est ainsi que Balzac affirme dans sa préface qu’il voulait « surtout étudier la langue française aussi bien que les fibres les plus déliées du cœur, et aborder la grande question du paysage en littérature ».  Autre, la vallée, la scène du bal est aussi un retour aux clichés de la littérature romantique où Balzac...

5 pages - 1,80 ¤

Le Lys dans la vallée, Commentaire composé, page 261 à 263. Littérature

Dans cet épisode, on remarque effectivement un désir naissant entre les deux personnages. Chaque jour, ils soignent le comte et participent à ses soins et à son rétablissement et pourtant sous ces bonnes actions se cachent de l’érotisme et le début d’un adultère.  En se retrouvant dans la chambre à s’adresser des paroles à...

3 pages - 1,80 ¤

Balzac : Misogynie et pessimisme dans le Colonel Chabert

Un peu plus haut, avant l’entretien entre Derville et la comtesse, dans les réflexions de l’avoué elle est décrite comme avoir joué des rôles comme ferrait une actrice. Cette suggestion étant péjorative. « Mme la comtesse Ferraud se trouva par hasard avoir fait tout ensemble un mariage d’amour, de fortune et d’ambition. Encore jeune...

5 pages - 1,80 ¤

Colonel Chabert - Premiere Partie - Commentaire

Par la suite nous allons montrer en quoi le Colonel Chabert est définie comme un mort-vivant et comment ce portrait prend une dimension symbolique . Tout d'abord, nous constatons que plusieurs termes appartiennent aux champs lexical de la mort : ''mort'' (l.10) , ''funeste'' (l.) et '' cadavéreuse'' (l.17). L'utilisation de ces termes présente...

2 pages - 1,80 ¤

Commentaire composé sur Le Portrait Du Colonel Chabert

Ensuite Balzac en fait un sujet mystérieux. Les conditions dans lesquelles apparaît Chabert sont mystérieuses et cela pour plusieurs raisons. C’est un personnage qui apparaît plongé dans l’obscurité : « l’ombre cachait si bien son corps ». C’est un personnage qui se cache : « son front, volontairement caché sous ses cheveux » ; « ses yeux paraissaient couverts » ; « les bords du...

2 pages - 1,80 ¤

PASSAGE DE L'ENFANT À L'HOMME - CHATEAUBRIAND, Mémoires d'outre-tombe, 1re partie.

A peine étais-je revenu de Brest à Combourg, qu'il se fit dans mon existence une révolution; l'enfant disparut et l'homme se montra avec ses joies qui passent et ses chagrins qui restent. D'abord tout devint passion chez moi, en attendant les passions mêmes. Lorsque, après un dîner silencieux où je n'avais osé ni parler ni manger, je parvenais à m'échapper, mes transports étaient incroyables;...

6 pages - 1,80 ¤

LA CLOCHE COEUR - REVERDY (commentaire)

La cloche qui sonne on ne l'entend pas L'air est trouble Un bruit de pas glisse sur le palier Personne n'entre Non personne ne veut entrer Il y a là une ombre qui tremble Le soir est à la vitre et baigne la maison Je suis seul Et le temps d'attendre A noué l'heure à la saison Plus rien ne me sépare à présent de la vie Je ne...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 453 454 455 456 457 458 459 460 461 462 463 464 465 466 467 468 469 470 471 472 473 474 475 476 477 478 479 480 481 482 483 484 485 486 487 488 489 490 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 548 549 550 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 572 573 574 575 576 577 578 579 580 581 582 ... 739 740 741 742 743 744

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast littérature