LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
229 - Avec quel poète J. Ferrat déclare-t-il "La femme est l'avenir de l'homme" ?
A
Supervielle
B
Aragon
C
Desnos
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B


Les nouveautés du site

Les Petites Vieilles de Baudelaire (lecture et commentaire)

  Dans les plis sinueux des vieilles capitales, Où tout, même l'horreur, tourne aux enchantements, Je guette, obéissant à mes humeurs fatales, Des êtres singuliers, décrépits et charmants. Ces monstres disloqués furent jadis des femmes, Éponine ou Lais ! Monstres brisés, bossus Ou tordus, aimons-les ! ce sont encor des âmes. Sous des jupons troués et sous de froids tissus Ils rampent, flagellés par les bises iniques, Frémissant...

1 page - 1 ¤

Baudelaire et la modernité: Le Peintre de la vie moderne

« Ainsi il va, il court, il cherche. Que cherche-t-il ? À coup sûr, cet homme, tel que je l'ai dépeint, ce solitaire doué d'une imagination active, toujours voyageant à travers le grand désert d'hommes, a un but plus élevé que celui de pur flâneur, un but plus général, autre chose que le plaisir fugitif de la circonstance. Il cherche ce quelque...

1 page - 1 ¤

LE GOÛT DU NÉANT DE BAUDELAIRE (lecture analytique et commentaire composé)

Morne esprit, autrefois amoureux de la lutte, L'Espoir, dont l'éperon attisait ton ardeur, Ne veut plus t'enfourcher! Couche-toi sans pudeur, Vieux cheval dont le pied à chaque obstacle bute. Résigne-toi, mon coeur ; dors ton sommeil de brute. Esprit vaincu, fourbu ! Pour toi, vieux maraudeur, L'amour n'a plus de goût, non plus que la dispute; Adieu donc, chants du cuivre et soupirs de la...

4 pages - 1,80 ¤

La Mort des pauvres de Baudelaire (piste pour lecture analytique)

C'est la Mort qui console, hélas! et qui fait vivre; C'est le but de la vie, et c'est le seul espoir Qui, comme un élixir, nous monte et nous enivre, Et nous donne le coeur de marcher jusqu'au soir ; A travers la tempête, et la neige, et le givre, C'est la clarté vibrante à notre horizon noir; C'est l'auberge fameuse inscrite sur le...

1 page - 1 ¤

La Mort des amants de Baudelaire (lecture méthodique)

Nous aurons des lits pleins d'odeurs légères, Des divans profonds comme des tombeaux, Et d'étranges fleurs sur des étagères, Écloses pour nous sous des cieux plus beaux. Usant à l'envi leurs chaleurs dernières, Nos deux coeurs seront deux vastes flambeaux, Qui réfléchiront leurs doubles lumières Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux. Un soir fait de rose et de bleu mystique, Nous échangerons un éclair unique, Comme un...

3 pages - 1,80 ¤

LE MORT JOYEUX DE CHARLES BAUDELAIRE

Dans une terre grasse et pleine d'escargots Je veux creuser moi-même une fosse profonde Où je puisse à loisir étaler mes vieux os Et dormir dans l'oubli comme un requin dans l'onde. Je hais les testaments et je hais les tombeaux ; Plutôt que d'implorer une larme du monde, Vivant, j'aimerais mieux inviter les corbeaux A saigner tous les bouts de ma carcasse immonde. Ô vers...

3 pages - 1,80 ¤

Lecture méthodique: Chant d'automne - Fleur du Mal de Baudelaire

Chant d'automne Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ; Adieu, vive clarté de nos étés trop courts ! J'entends déjà tomber avec des chocs funèbres Le bois retentissant sur le pavé des cours. Tout l'hiver va rentrer dans mon être: colère, Haine, frissons, horreur, labeur dur et forcé, Et, comme le soleil dans son enfer polaire, Mon coeur ne sera plus qu'un bloc rouge et...

2 pages - 1 ¤

Poème C - TABLEAUX PARISIENS - Fleurs du Mal (Baudelaire) - Lecture méthodique

La servante au grand coeur dont vous étiez jalouse, Et qui dort son sommeil sous une humble pelouse, Nous devrions pourtant lui porter quelques fleurs. Les morts, les pauvres morts, ont de grandes douleurs, Et quand Octobre souffle, émondeur des vieux arbres, Son vent mélancolique à l'entour de leurs marbres, Çerte, ils doivent trouver les vivants bien ingrats, A dormir, comme ils font, chaudement dans...

3 pages - 1 ¤

POÈME XCIX - Les Fleurs du Mal de Baudelaire (piste pour lecture méthodique)

Je n'ai pas oublié, voisine de la ville, Notre blanche maison, petite mais tranquille ; Sa Pomone de plâtre et sa vieille Vénus Dans un bosquet chétif cachant leurs membre nus, Et le soleil, le soir, ruisselant et superbe, Qui, derrière la vitre où se brisait sa gerbe, Semblait, grand oeil ouvert dans le ciel curieux, Contempler nos dîners longs et silencieux, Répandant largement ses beaux...

1 page - 1 ¤

Commentaire composé: La machine infernale de Cocteau, acte 1

La voix de jocaste : ( en bas des escaliers. Elle a un accente trés fort : cet accent international des royalties ) : Encore un escalier! Je déteste les escaliers ! Pourquoi tout ces escaliers ? On n'y voit rien ! Où sommes nous ? La voix de tiresias : Mais, madame, vous savez ce que je pense...

2 pages - 1 ¤

Les Mouches de Sartre, Acte III, scène 6: le départ d'Oreste (lecture méthodique)

|| ORESTE, s'est dressé Vous voilà donc, mes sujets très fidèles! Je suis Oreste, votre roi, le fils d'Agamemnon, et ce jour est le jour de mon couronnement. La foule gronde, décontenancée. Vous ne criez plus? (La foule se tait.) Je sais : je vous fais peur. Il y a quinze ans, jour pour jour, un autre meurtrier s'est dressé devant vous, il avait des...

2 pages - 1 ¤

La guerre de Troie n'aura pas lieu, Acte II, scène 5 : l'expertise de Busiris (lecture méthodique)

BuSIRIS Premièrement ils ont hissé leur pavillon au ramat et non à l'écoutière. Un navire de guerre, princes et chers collègues, hisse sa flamme au ramat dans le seul cas de réponse au salut d'un bateau chargé de boeufs. Devant une ville et sa population, c'est donc le type même de l'insulte. Nous avons d'ailleurs un précédent. Les Grecs ont hissé l'année dernière...

2 pages - 1 ¤

Électre, Acte Il, scène 9 : le récit du mendiant (lecture méthodique)

  «LE MENDIANT Alors voici la fin. La femme Narsès et les mendiants délièrent Oreste. Il se précipita à travers la cour. Il ne toucha même pas, il n'embrassa même pas Électre. ll a eu tort. ll ne la touchera jamais plus. Et il atteignit les assassins comme ils parlementaient avec l'émeute, de la niche en marbre. Et comme Égisthe penché disait aux meneurs...

4 pages - 1 ¤

Antigone d'Anouilh : tirade du Choeur (lecture méthodique)

  Le Choeur Et voilà. Maintenant le ressort est bandé. Cela n'a plus qu'à se dérouler tout seul. C'est cela qui est commode dans la tragédie. On donne le petit coup de pouce pour que cela démarre, rien, un regard pendant une seconde à une fille qui passe et lève le bras dans la rue, une envie d'honneur un beau matin, au réveil, comme...

2 pages - 1 ¤

Mythe et littérature

||Ce document étudie les rapports entretenus entre la littérature et le théâtre du XXe siècle et les mythologies grecques et romaines.||...

4 pages - 1 ¤

Histoire du livre Port Royal de Sainte-Beuve

Sainte-Beuve ait été amené à cet aveu presque involontaire sur lui-même. Pascal, à peine attaqué, le reporte, le rejette aux antipodes de Pascal, à Montaigne ; il se reconnaît dans l'auteur des Essais ; il épouse sa pensée, beaucoup plus que celle de Pascal. Et, s'il est vrai, comme SainteBeuve l'a dit quelque part, qu'il y a en chacun de nous un Pascal et un...

19 pages - 3 ¤

Jugements critiques sur l'oeuvre de Paul VERLAINE

Portrait par Barbey : collaborateur du Parnasse Contemporain, Verlaine· ne se distingue pas sensiblement aux yeux des critiques des poètes qui voisinent avec lui. Les influences qu'il a subies l'empêchent de dégager une originalité véritable. C'est ce que marque un petit portrait satirique de Barbey d'Aurevilly... ||Seul Sainte-Beuve ne négligea pas ce petit volume, et dans une lettre à son auteur, il mêle...

8 pages - 1 ¤

L'oeuvre de LE SAGE

|| Il ne faut point se piquer de nouveauté quand on n'a rien trouvé de nouveau. Il a été dit un peu partout que Le Sage est le créateur du roman réaliste en France; et il a été dit, peut-être enccre plus, qu'il formait une transition entre le xviie siècle et le xviiie siècle; et je ne hasarderai dans cet article rien de plus...

12 pages - 1 ¤

Jugements critiques sur Sainte-Beuve

|| Les premiers essais de Sainte-Beuve, dans le Globe où son ancien mattre, Dubois, l'avait fait entrer, ne laissaient pas prévoir le rôle qu'il jouerait dans la critique du XIXe siècle. Mais la première oeuvre importante qu'il publia, fruit d'une enquête sérieuse, neuve par ses résullats, le Tableau de la poésie au XVIe siècle, lui conquérait une place de premier rang, et...

13 pages - 1 ¤

Jugements sur BAUDELAIRE

"Il y a des moments où l'on doute de l'état mental de M. Baudelaire : il y en a où l'on n'en doute plus ; c'est, la plupart du temps, la répétition monotone et préméditée des mêmes mots, des mêmes pensées. L'odieux y cottoie l'ignoble ; le repoussant s'y allie à l'infect... jamais on n'assista à une semblable revue de démons, de foetus,...

6 pages - 1 ¤

Jugements sur LECONTE DE LISLE

|| Les théories du poète : impersonnalité, opposition au romantisme, dédain du succès facile, dédain de l'actualité. - Poèmes Antiques (1852): Jugements de Cuvillier-Fleury, de Planche, de Mazade, de Baudelaire.- Poèmes Barbares (1862): Jugement de Sainte-Beuve ; hommages de Gautier, de Banville ; jugements de Flaubert.- Leconte i:le Lisle cher des Parnassiens.Etude de Bourget. * Les théories du poète L'originalité de Leconte de Lisle éclate dans la...

6 pages - 1 ¤

LA VIE DE JUVÉNAL

|| Sur la vie de Juvénal, il est difficile, d'apporter des données vraiment sûres. Non que les renseignements nous fassent complètement défaut : les manuscrits de Juvénal sont nombreux et nous y trouvons annexées toute une série de biographies du poète. ||...

7 pages - 1 ¤

THÉOPHILE GAUTIER: jugements sur son oeuvre

||Premières Poésies (1830) : Le premier volume do Poésies de Gautier eut le malheur de paraître juste au moment de la Révolution de juillet 1830. Son retentissement fut nul. Seul le Journal des Débats signala ce début. Il dénonce avec raison le peu d'originalité de l'invention... « On rencontrerait difficilement une seule pièce qui ne fût le reflet plus ou moins pâle d'une de...

9 pages - 1 ¤

Le bonheur d’être dicaste, Aristophane, les Guêpes (27, 2-4).

La présentation des Guêpes au concours dramatique s’est déroulée en plein Guerre du Péloponnèse. En 423, une trêve dite « de Lachès « fut conclue avec les Lacédémoniens, mais elle ne dura qu’un an. L’Argument de la pièce indique que Les Guêpes a été représentée aux Lénéennes de 422, dans une mise en scène...

6 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 450 451 452 453 454 455 456 457 458 459 460 461 462 463 464 465 466 467 468 469 470 471 472 473 474 475 476 477 478 479 480 481 482 483 484 485 486 487 488 489 490 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 548 549 550 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 572 573 574 575 576 577 578 579 580 581 582 583 584 585 586 587 588 589 590 591 592 593 594 595 596 597 598 599 ... 748 749 750 751 752 753

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit