LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
641 - Quel est le texte argumentatif ?
A
C'était un calmar de dimensions colossales, ayant huit m&
B
Mais, après le déjeuner, quand plusieurs de ses am
C
Ceux qui jugent et qui condamnent disent la peine de mort n&eacu
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B


Les nouveautés du site

En quoi la mise en scène d'une pièce de théâtre en constitue-t-elle, à sa manière, une interprétation ?

||La mise en place d’une représentation visuelle d’une œuvre classique est le travail du metteur en scène qui expose le message à sa manière au public. En effet, celui-ci à la responsabilité de transcrire l’histoire classique de l’écrivain à un public moderne et exigeant. Phèdre, pièce de théâtre de Racine, fait partie de ces...

3 pages - 1,80 ¤

Arrias de La Bruyere

|| Introduction Jean de la Bruyère (1645-1696) est un écrivain classique du XVII siècle qui dans les Caractères publiée en 1688, nous présente un personnage dénommé Arrias, personnage de fort caractère. Dans son ½uvre La Bruyère critique le genre humain en effet il dénonce les prétentieux et les bavards à travers l'image satirique de...

3 pages - 1,80 ¤

L'héroïsme de Grand dans La Peste de Camus (Lecture analytique)

|| Introduction La situation est grave. La fermeture de la ville a entrainé des sentiments d’exil et de solitude chez l’ensemble des habitants malheureux. La peste devient l’affaire de tous. En quoi le fait de proposer Grand comme héros de l’histoire révèle-t-il une vision du monde ? I.                   Grand, un modèle ? 1)      Les « petits efforts quotidiens...

2 pages - 1,80 ¤

Cyrano, Acte I,1 la tirade et la réplique à Valvert

||    « Cyrano de Bergerac» est une « comédie héroïque en 5 actes et en vers » créée à Paris en  1897 par Edmond Rostand.  Ce texte est extrait de la scène 4 de l'acte I qui prennent place dans le théâtre de l'Hôtel de  Bourgogne, en 1640, lors d'une représentation de « La Clorise...

1 page - 1,80 ¤

LA LIBERTÉ ET LA RAISON

|| • Un débat inachevé Ce problème complexe et compliqué a commencé à s'éclairer quand les hommes cherchant à comprendre une mécanique rationnelle qui expliquerait les lois du mouvement, ont réussi à élaborer une conception de la liberté comme un pouvoir de jugement. En même temps que le déterminisme physique exigeait des lois et des...

1 page - 1,80 ¤

LES ÉCHANGES et LA TECHNIQUE

|| • Méthodes et techniques Les systèmes techniques se succèdent, expliquant le quotidien en ses structures. Mais l'histoire a isolé la présentation de ces activités humaines et nous connaissons des successions de révolutions industrielles. Aussi paraît-il indispensable de réfléchir à l'histoire, mais selon la formule de B. Gille « en quelque sorte enchaînée par...

2 pages - 1,80 ¤

TEXTE D'ETUDE : extrait du récit de Théramène, acte V, scène 6 (v. 1498-1546) - RACINE

||    INTRODUCTION     Phèdre est un grand classique du genre de la tragédie car toutes les caractéristiques de celui-ci sont présentes dans cette œuvre. Nous pouvons ressentir que cette œuvre de Racine, parue en 1677, est une tragédie grâce au récit prononcé par Théramène, le confident d’Hippolyte, qui nous raconte...

2 pages - 1,80 ¤

AUTRUI - LA SYMPATHIE

|| La notion de sympathie reste attachée à l'analyse qu'en a donnée le philosophe Max Scheler, et s'inscrit dans une réflexion sur la perception d'Autrui, elle-même tributaire d'une conception plus large de la connaissance. • La connaissance Pour Max Scheler, la connaissance ne peut pas se limiter aux faits, à la maîtrise de la réalité extérieure...

1 page - 1,80 ¤

LE THÉATRE — Le Drame romantique.

|| I. Le drame romantique, dont Victor Hugo a exposé la théorie dans la Préface de Cromwell (1827), se distingue essentiellement de la tragédie classique par les caractères suivants : a) Le sujet en est tiré du moyen âge, ou de l'histoire moderne, celle de la France ou de l'étranger, — mais non plus de l'antiquité, ...

1 page - 1,80 ¤

LE THÉATRE DE 1550 A 1600 (Littérature)

||   La tragédie. Jodelle. La « Cléopâtre ». La réforme du théâtre était l'un des articles principaux du programme de la Pléiade. Etienne Jodelle eut le mérite de composer la première tragédie et la première comédie imitées de l'antique. C'était en 1552 un jeune homme de vingt ans doué d'une facilité merveilleuse qui fit illusion....

3 pages - 1,80 ¤

D'Aubigné : sa vie, son caractère. Les « Tragiques ».

||   Agrippa d'Aubigné (1550- 1630) est une figure d'un haut relief. Sa vie et son oeuvre sont remplies par la passion religieuse. Il est né en Saintonge. Tout enfant, au lendemain de la conjuration d'Amboise, il prête entre les mains de son père le serment « de n'épargner sa tête pour venger ces chefs pleins...

2 pages - 1,80 ¤

Belleau : les « Pierres précieuses ». La « Bergerie ».

|| Remi Belleau (1527-1577) n'est qu'un disciple. Il a traduit Anacréon avec conscience. Mais Ronsard, qui le trouvait « un trop sec biberon pour un tourneur d'Anacréon », a refait avec une grande supériorité quelques-unes de ses traductions. Boileau est surtout un descriptif. Les contemporains admirèrent beaucoup les Amours et nouveaux Eschanges des Pierres...

1 page - 1,80 ¤

Du Bellay: Le Séjour de Rome. Les « Regrets ».

|| Après Ronsard, son ami et son confident, Joachim Du Bellay, l'auteur de la Défense, est le meilleur poète de la Pléiade. Né vers 1525, au bourg de Liré en Anjou, Du Bellay aura dans son talent quelque chose de cette « douceur angevine » dont il a parlé en termes charmants. Sa jeunesse, «...

1 page - 1,80 ¤

Les idées de Ronsard.

|| Par la haute idée qu'ils se sont faite de la poésie, Ronsard et ses amis l'ont restituée dans sa dignité. Le poète se reconnaît à ce qu'il a reçu le don divin : il faut ensuite qu'il l'ait développé par l'étude des modèles et par une large culture. Ronsard est partisan de la liberté en...

1 page - 1,80 ¤

Les Eglogues et les Discours de Ronsard

|| Les Eglogues sont des pièces de Cour où de grands personnages, sous des noms d'emprunt, dialoguent dans un langage qui ne convient pas à leur condition. Orléantin qui est Henri d'Orléans, le futur Henri III, s'y rencontre avec Angelot, qui est François duc d'Anjou, Navarrin et Guisin, qui sont le roi de Navarre et...

1 page - 1,80 ¤

La « Franciade » de Ronsard

||   Ronsard n'est pas davantage notre Homère. La Pléiade attachait la plus grande importance à la production d'un « long poème ». Du Bellay provoque en termes pompeux la venue du futur poète épique : c'est celui-là surtout qui pourra enrichir la langue, lui faire « hausser la tête et d'un brave sourcil s'égaler aux...

1 page - 1,80 ¤

Résumé: Les « Odes » de Ronsard

|| L'ambition de Ronsard est de se hausser aux grands genres encore inconnus à la poésie française. Dans les Odes, dont les quinze premières sont divisées en strophes, antistrophes, épodes, il prétend à être notre Pindare. Il y célèbre les grands de la terre, rais, princes et princesses. Mais l'imitation du lyrique thébain l'a moins...

4 pages - 1,80 ¤

LES THÉORIES DE LA PLEIADE

|| La réforme, ébauchée par Maurice Scève et les poètes de Lyon, va être hardiment menée par une école jeune et enthousiaste, celle de la Pléiade, dont Ronsard est le chef et Du Bellay le porte-parole. On ne saurait lui faire une trop grande place, ni surtout trop brillante, dans la suite de notre poésie....

2 pages - 1,80 ¤

Dans un texte de théâtre, est-il vraiment nécessaire d'assister à une représentation du texte ?

|| Tout d'abord, nous allons montrer qu'effectivement, il est vraiment nécessaire d'assister à une représentation du texte. En effet, certains dramaturges n'insistent pas sur les didascalies dans leurs oeuvres. Par conséquent, les lecteurs ont plus de mal à s'approprier le texte, de mal à ce l'imaginer, à se créer leur propre vision du texte...

2 pages - 1,80 ¤

LA RÉACTION CONTRE LE SYMBOLISME.

|| Même au temps de sa plus grande faveur, le Symbolisme dut partager sa domination avec d'autres écoles. Un certain nombre d'excellents poètes continuèrent à se réclamer des Romantiques et des Parnassiens, de qui les influences se concilièrent dans leurs oeuvres. Les Néo-Parnassiens. C'est ainsi que Jean Richepin (1849-1926) reprenait le thème romantique de la ...

2 pages - 1,80 ¤

La première génération symboliste.

|| Entre 1885 et 1900, un grand nombre de jeunes poètes suivent, plus ou moins confusément, les directions nouvelles. Parmi ceux dont le tempérament s'est affirmé avec le plus d'originalité, on doit citer Jules Laforgue, mort à vingt-sept ans, en 1887 ; son adolescence inquiète et tourmentée s'est exprimée en des poèmes pleins à la...

1 page - 1,80 ¤

Les trois maîtres du symbolisme: Paul Verlaine, Stéphane Mallarmé, Arthur Rimbaud

|| Les maîtres du symbolisme furent Paul Verlaine, Stéphane Mallarmé, auxquels il faut joindre Arthur Rimbaud, adolescent doué d'une surprenante facilité, qui, à vingt ans, disparut du monde littéraire et de la France pour se faire commerçant en Abyssinie. Son recueil, Les Illuminations, ne parut qu'en 1886, par les soins de ses amis. Les ...

1 page - 1,80 ¤

Le Précurseur du symbolisme: Charles Baudelaire

|| Par-dessus l'école parnassienne, le symbolisme se rattache au romantisme, par l'oeuvre poétique de Baudelaire (1821-1867). L'unique recueil de celui-ci, Les Fleurs du Mal, paru en 1857, ne fut vraiment apprécié qu'après 1870 ; il est aujourd'hui placé beaucoup trop haut par quelques thuriféraires. On y trouve surtout une inspiration qui émane des régions malsaines...

4 pages - 1,80 ¤

LE SYMBOLISME. Ses origines. Sa doctrine.

|| Le symbolisme est moins une école qu'un ensemble de tendances ; elles se firent jour lentement dans les esprits, à l'époque même où le Parnasse pour les vers, et le naturalisme pour la prose, établissaient, et organisaient leur domination. La génération nouvelle, qui vers ce temps arrivait à l'âge de la conscience littéraire,...

2 pages - 1,80 ¤

Analyse: Le « Discours sur le style ». Buffon écrivain.

|| Buffon nous a donné la théorie de son style, le jour où, reçu à l'Académie française, il remplaça l'éloge de son obscur prédécesseur par des considérations sur le style, puisées moins dans la lecture des oeuvres de ses nouveaux confrères, que dans l'analyse de ses propres procédés. Il écarte d'abord l'éloquence proprement dite, et...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 450 451 452 453 454 455 456 457 458 459 460 461 462 463 464 465 466 467 468 469 470 471 472 473 474 475 476 477 478 479 480 481 482 483 484 485 486 487 488 489 490 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 548 549 550 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 572 573 574 575 576 577 578 579 580 581 582 583 584 585 586 587 588 589 590 591 592 593 594 595 596 597 598 599 ... 722 723 724 725 726 727

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast littérature