LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
611 - «Être ou ne pas être». Cette phrase célèbre est de:
A
Bertolt Brecht.
B
Samuel Beckett.
C
William Shakespeare.
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : C
Correction :
Réponse C. Shakespeare. EXPLICATION «Être ou ne pas être ». Cette phrase célèbre est dans Hamlet. La version originale est aussi connue que la traduction, « To be or not to be », peut-être à cause du film de Lubitsch portant ce titre.


Les nouveautés du site

Comment vous représentez-vous Boileau, sa vie, son milieu, au moment où il écrit ses premières satires.

        A la mort de son père, en 1657, Nicolas Boileau, âgé de 19 ans, se trouve libre de renoncera « la poudre du greffe «,pour suivre l'irrésistible vocation qui l'entraîne vers la littérature.   I. Sa demeure.   Il continue d'habiter la maison paternelle de la cour du Palais, en face de la Sainte-Chapelle. Plus tard, il s'installera, pour le jour, chez...

1 page - 1,80 ¤

Dire ce qui, dans la doctrine de Boileau, est encore vivant et ce qui est suranné.

    L'Å“uvre critique de Boileau comprend deux parties : la première, représentée surtout par les satires, tendait à attaquer les exagérations de la littérature à la mode, caractérisée parle mau¬vais goût et le faux esprit. Mais, après avoir dénoncé à la vindicte publique les Chapelain, les Scudéry, les Gotin et les Pradon (pour ne citer que les principaux), Boileau...

1 page - 1,80 ¤

La Fontaine a écrit : « Les longs ouvrages me font peur, Loin dépuiser une matière, Il n'en faut prendre que la fleur ». Expliquer et discuter cette théorie et montrer comment La Fontaine a su l'appliquer.

La Fontaine a écrit : « Les longs ouvrages me font peur Loin d'épuiser une matière, Il n'en faut prendre que la fleur «...   Il est permis de supposer qu'il entendait par là renoncer au rêve naguère caressé d'écrire pour le théâtre ou de composer des romans.   I. La Fontaine n'a pas réussi dans les longs ouvrages. Le théâtre, en effet, comme le roman,...

1 page - 1,80 ¤

Vous exposerez ce que La Fontaine a voulu faire en écrivant ses Fables. Vous vous appuierez surtout sur ces vers : « Je me sers d'animaux pour instruire les hommes. ... En ces sortes de feinte il faut instruire et plaire ... Faisant de cet ouvrage Une ample comédie à cent actes divers Et dont la scène est l'univers, Hommes, dieux, animaux, tout y fait quelque rôle. »

La Fontaine a pris soin de nous indiquer comment il entendait traiter le genre de la Fable.   I. But moral.   « Je me sers d'animaux pour instruire les hommes « (Dédicace à Monseigneur le Dauphin). Cette conception est loin d'être nouvelle. Dès la plus haute antiquité l'apologue ne se proposait d'autre but que de fournir aux hommes d'utiles enseignements (Esope,...

1 page - 1,80 ¤

Lamartine reprochait aux fables de La Fontaine d'être « immorales, fausses et cruelles » ? Que pensez-vous de cette appréciation ?

Lamartine, portant un jugement sur les fables de La Fontaine, déclare « qu'elles constituent plutôt la froide et dure philosophie de la vieillesse que la morale aimante et généreuse de l'enfance «. Il les considère comme « immorales, fausses et cruelles «. Que convient-il de penser de cette appréciation ? ...

1 page - 1,80 ¤

Vous écrirez une préface pour la première édition des Pensées de Pascal (1670). Expliquez aux lecteurs ce qu'a été Pascal, ce quil a voulu faire en écrivant son livre et enfin dans quel état il l'a laissé.

          La physionomie de Pascal est une des plus originales parmi celles des écrivains du XVIIe siècle.     I. Jeunesse de Pascal.     Né en 1623, à Clermont-Ferrand, d'un père qui s'adonnait à l'étude des mathématiques, le jeune Blaise Pascal reçut, chose rare à cette époque, une éducation scientifique précoce, alors que Racine et Corneille, par exemple, étaient élevés dans le culte des...

2 pages - 1,80 ¤

Montrer, par des exemples précis quel intérêt moral Bossuet a su donner à ses oraisons funèbres dont il n'aimait pas l'apparat. Quels sont ceux de ses discours qui, à ce point de vue, vous paraissent les plus substantiels ?

          A partir de 1667, Bossuet, que ses éloquentes prédications avaient déjà rendu célèbre, fut appelé à prononcer l'oraison funèbre d'un certain nombre de personnalités illustres. Après avoir abordé sans grand enthousiasme une Å“uvre qu'il jugeait " peu utile " et indigne de l'Eglise, il comprit rapidement tout le parti qu'il en pourrait tirer pour combattre l'irréligion et ramener...

1 page - 1,80 ¤

Quelle est, parmi les oraisons funèbres de Bossuet, celle que vous préférez ? Tâchez de faire comprendre comment ce grand écrivain a conçu ce genre de discours, et en quoi peut consister, encore pour nous, la beauté de l'½uvre dont vous aurez fait choix.

          On considère souvent les « Oraisons funèbres « comme particulièrement significatives du génie de Bossuet. En tout état de cause, elles constituent la partie de son Å“uvre la plus généralement connue. ...

1 page - 1,80 ¤

La Rochefoucauld vient d'envoyer à Mme de La Fayette le manuscrit de ses « Maximes ». Composez la lettre qu'elle lui adresse pour essayer de réfuter les exagérations de sa thèse.

          On notera tout d'abord que Mme de La Fayette n'est pas encore pour La Rochefoucauld l'amie intime qu'elle devien¬dra quelques années plus tard. Elle lut, pour la première fois, les « Maximes « au château de Fresnes, en compagnie de Mme du Plessis (1663). La lettre qu'elle écrivit à ce sujet à Mme de Sablé, qui lui avait...

1 page - 1,80 ¤

ZOLA ou l'incarnation du naturalisme

|| Aux yeux du public, au regard de ses confrères respectueux ou jaloux, devant la postérité littéraire, c'est Zola qui apparaît, soit comme l'Atlas, soit comme le bouc émissaire du Natura­lisme tout entier. Qu'il s'agisse de recevoir les louanges ou d'encaisser les horions, c'est lui qui, par sa puissante et envahissante personnalité, incarne le système et vivifie l'« École «... ||...

1 page - 1,80 ¤

Du réalisme au naturalisme

|| C'est, dans un certain sens, par un pluriel abusif que l'on parle des Goncourt, car s'ils ont Å“uvré fraternellement avec un goût commun de l'art, ils n'ont guère connu ensemble que l'époque réaliste et les débuts de l'époque naturaliste, Jules étant mort dès 1870. Les positions que prend Edmond sont donc, pour la plupart, les siennes, et nul...

1 page - 1,80 ¤

LA BATAILLE REALISTE

||Pour une fois, des groupes légendaires de rapins, de follicu­laires affamés et de poètes en gésine devait sortir quelque chose de viable, et l'histoire du Réalisme est inséparable de celle de la Bohème. A la table de Rodolphe et coude à coude avec Mimi Pinson, Champfleury savait que, toujours, il trouverait le pain et  le  sel de  l'hospitalité...

1 page - 1,80 ¤

Le réalisme: analyse du courant littéraire

|| • un mot de transition... CHAMPFLEURY.   Préface   du   Réalisme  (1857). ♦        Le mot réalisme, un mot de transition qui ne durera guère plus ♦       de trente ans, est un de ces termes équivoques, qui se prêtent à toutes sortes d'emplois et peuvent servir à la fois de couronne de ♦       laurier ou de couronne de choux. Revue Le Réalisme, dernier numéro, avril-mai  1857. ♦        Réjouissez-vous!...

1 page - 1,80 ¤

HUYSMANS et le naturalisme

Ce serait peut-être le plus pur des naturalistes, si l'on considère qu'il s'est servi à lui-même de document. Fonctionnaire sans gloire ni indignité au ministère de l'Intérieur, il traîna dans un corps souffrant une âme malade d'anxieux. Persuadé, dans A vau-l'eau, que « seul le pire arrive «, il devait trouver la joie et l'unité dans la vie...

1 page - 1,80 ¤

DAUDET et le NATURALISME

||       Parti de la poésie; parti aussi d'une vision passionnelle de la vie à laquelle il ne renoncera jamais; tout empreint enfin d'une certaine allégresse malicieuse propre aux méridionaux, Daudet : a) croit essentiellement à la fatalité intérieure beaucoup plus qu'à la fatalité physiologique. La Dernière Idole (1862), Le Petit Chose (1868), L'Arlésienne (1872), Numa Roumestan (1881), Sapho (1884), Le...

1 page - 1,80 ¤

Maupassant et le naturalisme

||     Maupassant eut sans doute le malheur d'être trop gâté par la vie et il en abusa. En Gustave Flaubert, grand ami de sa mère, il trouve le maître le plus dur et le plus sûr, le plus paternel des guides («J'ai travaillé pendant sept années avec Flaubert Maupassant dans la force de l'âge. sans écrire) (lisez : sans publier)...

1 page - 1,80 ¤

LE NATURALISME DE EMILE ZOLA

||       A. — ZOLA CRÉATEUR ET SON ÉVOLUTION     L'étude attentive de Zola doctrinaire et législateur du Natu¬ralisme nous a conduits à nous persuader progressivement que chez l'organisateur des Rougon-Macquart le théoricien devait compter, fût-ce inconsciemment, avec le créateur original toujours préoccupé de sauvegarder, devant les dogmes scientifiques les plus rigides, les droits de ce que Taine nommait la « faculté...

15 pages - 1,80 ¤

Charles BAUDELAIRE, critique littéraire et esthétique

LA Fanfarlo n'est pas la première occasion qui se fût présentée à Baudelaire d'exposer ses vues esthétiques. Ce n'est pas dans la littérature qu'il l'avait trouvée, mais dans ces « représentations plastiques « dont il avait le « goût permanent depuis l'enfance «. Il serait difficile d'exagérer l'importance des arts plastiques dans la pensée de Baudelaire. Il n'a...

10 pages - 1,80 ¤

Charles BAUDELAIRE et Edgar POE

|| UN  FRÈRE  D'ÉLECTION     L'ANNEE 1848 marque aussi l'entrée d'Edgar Poe dans la vie littéraire de Baudelaire, lorsque paraît le 15 juillet, dans La Liberté de penser, la traduction de Révélation magnétique. Cette publication suit apparem¬ment de peu son premier contact avec les œuvres de l'écrivain américain, par les traductions qui commençaient à se répandre. Si l'on se fie à...

10 pages - 1,80 ¤

L'action et le rêve dans la vie et dans l'oeuvre de Baudelaire

||On s'accorde assez généralement à répéter que la vie de Baudelaire est un tissu d'incohérences et de blagues d'atelier, mieux appropriées aux Scènes de la vie de bohème de son ami Mûrger qu'à cette « existence de poëte « qu'il reproche à sa mère de n'avoir pas su comprendre. Lorsque Ses biographes en arrivent à la Révolution de...

10 pages - 1,80 ¤

Baudelaire et Jeanne Duval, la mulâtresse

  C'est vers la fin de 1842 que, suivant toutes probabi­lités, Baudelaire rencontre la mulâtresse connue sous le nom de Jeanne Duval ou Lemer, et dont la véri­table identité reste mystérieuse. Elle jouait alors les utilités au petit théâtre du Panthéon, installé au quartier latin dans l'église désaffectée de Saint-Benoît. Sa personnalité nous serait indifférente si elle n'avait tenu...

10 pages - 1,80 ¤

BAUDELAIRE ET LA NORMANDIE

D e son voyage Baudelaire ne rapportait que deux ou trois poèmes, et l'ébauche ou l'idée de quelques autres. Le sonnet A une Dame créole a été envoyé de l'île Bourbon à celle qui l'avait inspiré — ou plutôt à son mari, car avec son raffinement habituel dans le conformisme de manières, curieux contraste avec son non-conformisme intellectuel et...

10 pages - 1,80 ¤

Le BRIC-A-BRAC ESTHÉTIQUE DE BAUDELAIRE

|| La même faculté d'approfondissement et de générali­sation fait aussi l'intérêt permanent des textes de cri­tique d'art et de critique littéraire qui emplissent deux volumes de l'édition posthume : L'Art romantique et Curio­sités esthétiques, Dès 1853, Baudelaire songeait à réunir les premiers. A mesure que leur nombre augmentait, ce désir se confirmait, se renouvelait, les titres succédaient aux titres....

10 pages - 1,80 ¤

SORCELLERIE ÉVOCATOIRE de BAUDELAIRE

|| Depuis longtemps la distinction du fond et de la forme n'a plus cours. Cependant, il semble que le point de vue soit différent selon que l'on considère la prose ou les vers. Dans la première, la forme se subordonnerait au fond, tandis que ce serait l'inverse dans la poésie, où le sujet, si l'on écoute les explications de...

2 pages - 1,80 ¤

L'ÉPOQUE PRIMITIVE (Des origines à l'an de Rome 514 ou 241 av. J.-C.) - LITTERATURE

||   I. La poésie. — Le vers saturnien. — Les chants religieux. — Les chants Fescen¬nins. — Les chants triomphaux. — Les chants héroïques. — Les complaintes funéraires.-- Les débuts de la poésie didactique. II. La prose. — Les débuts de l'histoire et les Annales maximi. - Les archives familiales et les éloges funèbres. — Les débuts de la jurisprudence...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 471 472 473 474 475 476 477 478 479 480 481 482 483 484 485 486 487 488 489 490 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 548 549 550 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 572 573 574 575 576 577 578 579 580 581 582 583 584 585 586 587 588 589 590 591 592 593 594 595 596 597 598 599 600 601 602 603 604 605 606 607 608 609 610 611 612 613 614 615 616 617 618 619 620 ... 766 767 768 769 770 771

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit