LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
528 - Chassez l'intrus :
A
Ronsard
B
Du Bellay
C
Clément Marot
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : C
Correction :
Clément Marot ne fait pas partie du groupe de La Pléiade dont l'objectif essentiel est la défense et l'illustration de la langue française. Pierre de Ronsard et Joachim Du Bellay en sont les deux poètes majeurs.


Les nouveautés du site

Versification

|| Versification La césure est une ligne imaginaire dans un vers qui sépare le vers en deux parties appelés hémistiche. De plus, les hémistiches doivent être cohérents, c’est-à-dire qu’ils doivent faire du sens si nous enlevions l’autre hémistiche. Les vers suivants de Clément Marot démontrent bien la césure (numéro 8, recueil, p.27) : An/ne,/ par/ jeu,// me...

2 pages - 1,80 ¤

La scène d'exposition

||  Les trois textes qui composent ce corpus appartiennent tous à la même époque : ils furent écrits au XVII e siècle. En effet, les deux textes théâtraux remplissent les fonctions d’une exposition selon le troisième mais les registres sont différents.   Le texte de Boileau affirme que la scène d’exposition contient une action qui doit se...

1 page - 1,80 ¤

Commentaire de "La Parure" de Maupassant

|| Guy de Maupassant, écrivain au moment du mouvement littéraire réaliste en France, garde les intentions de ce mouvement. Il  est  néanmoins connu pour l'usage du  registre fantastique, du pessimisme et pour ses capacités stylistiques. Maupassant marque la société avec plusieurs romans dont Une vie ou encore Bel-ami. Les contes du jour et de la nuit...

2 pages - 1,80 ¤

Le But du romancier

S'interroger sur les fonctions du roman est une façon intrigante de réfléchir sur des aspects importants de l'Homme tel que la fantaisie, l'imagination, le désir d'évasion, l'attitude vis-à-vis de la réalité, la réflexion. Néanmoins ces fonctions varient selon les époques et les mouvements littéraires. Or les écrivains du réalisme veulent peindre la réalité de leur temps en explorant...

2 pages - 1,80 ¤

« A une Malabaraise » - Baudelaire (Les Fleurs du mal)

||  La poésie lyrique soumise à notre étude s’intitule « A une Malabaraise » issue du recueil Les Fleurs du mal écrit par Charles Baudelaire, écrivain se situant au carrefour de la tradition parnassienne et du symbolisme, mouvement emblématique du renouveau poétique. Ces deux mouvements littéraires s’opposent dans le fait que l’un dont la devise est « l’art pour...

1 page - 1,80 ¤

« La littérature a-t-elle attendu le XXe s. pour lutter contre les bourreaux ? Vous avez lu des textes qui prouvent le contraire. Parmi les écrivains que vous connaissez, quels sont ceux qui, à votre avis, ont le mieux accompli la mission fixée par Camus ? Et pourquoi ? »

||On peut se demander si, fauché en pleine force de l'âge par un accident absurde, Camus a pu nous transmettre toute sa pensée. Elle a grandement évolué en effet depuis la conception du jeune Camus, romantique moderne, se délectant presque des drames et des révoltes dus à l'absurdité de la condition humaine. Les expériences...

1 page - 1,80 ¤

«Ce que l'on admire surtout chez un homme vraiment cultivé c'est beaucoup moins son savoir que son aptitude à s'informer de ce qu'il ne sait pas encore. » Que penser de cette affirmation de Fernand Robert ?

|||| Introduction Spécialisation de plus en plus poussée. Est-ce aux dépens de la culture générale ? S'il reste des « hommes cultivés », comment comprendre ce terme ? Première partie. Différence très visible entre un expert et un homme cultivé. Ce dernier n'est pas un homme de sciences, ni un érudit, pas plus qu'il ne doit se contenter d'être un dilettante ou un...

3 pages - 1,80 ¤

« Celui-là qui veille modestement quelques moutons sous les étoiles, s'il prend conscience de son rôle, se découvre plus qu'un serviteur. Il est une sentinelle. Et chaque sentinelle est responsable de tout l'empire. » Dégager, — de cette dernière phrase de la page de Terre des Hommes qui était proposée —, le problème de la Responsabilité, tel que le présente St-Exupéry.

|||| Introduction. Saint-Exupéry est un humaniste. Première partie. Or son humanisme est pratique et moral. Car il est basé sur le sens de la responsabilité. Et insiste d'abord sur la responsabilité personnelle. Deuxième partie Mais il précise aussi la nécessité de la responsabilité à l'égard des autres. Donc : solidarité humaine, engagement, action dans la communauté. Conclusion. «...

2 pages - 1,80 ¤

Faut-il diviniser le passé ?

Brûler ce que leurs prédécesseurs ont adoré : voilà bien souvent l'attitude reprochée aux jeunes générations ! Il suffit de citer les Jeunes Frances se battant autour de Hugo à propos d'Hernani et bombardant d'objets hétéroclites l'orchestre « pavé de crânes académiques », ceux des classiques abhorrés ! Puis, Gautier, transfuge des Romantiques : il ne veut plus...

3 pages - 1,80 ¤

Commentaire sur « Fonction du poète »                                       Extrait du recueil Les Rayons et les Ombres                                                De Victor Hugo

Après s'être essayé au théâtre romantique avec Ruy Blas en 1838, Victor Hugo publie en 1840 un recueil de poèmes s'intitulant Les Rayons et les Ombres, écrit de sa plume, dans lequel il prétend amener la poésie au plus près des Hommes, pour leur faire parcourir des chemins universels au-dessus des luttes et des partis. En quelque sorte,...

1 page - 1,80 ¤

Le Port de Baudelaire (Petits Poèmes en prose).

Un port est un endroit charmant pour une âme fatiguée des luttes de la vie. L'ampleur du ciel, l'architecture mobile des nuages, les colorations changeantes de la mer, les scintillements des phares, sont un prisme merveilleusement propre à amuser les yeux sans jamais les lasser. Les formes élancées des navires, au gréement compliqué, auxquels...

3 pages - 1,80 ¤

Ondine d'Aloysius Bertrand, Gaspard de la Nuit

I. « Ecoute ! Ecoute ! C'est moi, c'est Ondine qui frôle de ces gouttes d'eau les losanges sonores de ta fenêtre illuminée par les mornes rayons de la lune ; et voici, en robe de moire, la dame châtelaine qui contemple à son balcon la belle nuit étoilée et le beau lac endormi....

2 pages - 1,80 ¤

Pour un anniversaire - Paul Eluard

Je fête l'essentiel je fête ta présence Rien n'est passé la vie a des feuilles nouvelles Les plus jeunes ruisseaux sortent dans l'herbe fraîche Et comme nous aimons la chaleur il fait chaud Les fruits abusent du soleil les couleurs brûlent Puis l'automne courtise l'hiver vierge L'homme ne mûrit pas il vieillit ses enfants Ont le...

3 pages - 1,80 ¤

Automne malade - Apollinaire, Alcools.

Automne malade et adoré Tu mourras quand l'ouragan soufflera dans les roseraies Quand il aura neigé Dans les vergers Pauvre automne Meurs en blancheur et en richesse De neige et de fruits mûrs Au fond du ciel Des éperviers planent Sur les nixes nicettes aux cheveux verts et naines Qui n'ont jamais aimé Aux lisières lointaines Les...

3 pages - 1,80 ¤

Flaubert, Madame Bovary. Sous forme d'un commentaire composé, vous montrerez comment l'auteur présente un document sur la vie de province et fait découvrir les sentiments qu'elle inspire.

« Tous les jours, à la même heure, le maître d'école, en bonnet de soie noire, ouvrait les auvents de sa maison, et le garde champêtre passait, portant son sabre sur sa blouse. Soir et matin, les chevaux de la poste, trois par trois, traversaient la rue pour aller boire à la mare. De ...

2 pages - 1,80 ¤

" Rossignol" de Verlaine, Poèmes Saturniens

Comme un vol criard d'oiseaux en émoi,  Tous mes souvenirs s'abattent sur moi,  S'abattent parmi le feuillage jaune  De mon coeur mirant son tronc plié d'aune  Au tain violet de l'eau des Regrets  Qui mélancoliquement coule auprès,  S'abattent, et puis la rumeur mauvaise  Qu'une brise moite en montant apaise,  S'éteint par degrés dans...

3 pages - 1,80 ¤

Jean-Jacques Rousseau, Confessions: Sous forme de commentaire composé, vous expliquerez ce texte en montrant comment le site et les circonstances concourent à créer chez l'auteur un sentiment de bonheur presque parfait.

Je me souviens d'avoir passé une nuit délicieuse hors de la ville dans un chemin qui côtoyait le Rhône ou la Saône, car je me rappelle pas lequel des deux. Des jardins élevés en terrasse bordaient le chemin du côté opposé. Il avait fait très chaud ce jour-là ; la soirée était charmante ;...

3 pages - 1,80 ¤

Jean Grémillon, metteur en scène de cinéma ( mort en 1959), a écrit: « Le cinéma dispose d'une puissance de conviction jamais encore égalée... On ne pourrait inventer un instrument de connaissance plus convaincant ». L'écrivain Georges Duhamel semble d'un avis totalement opposé, lorsqu'il affirme, dans les Scènes de la vie future, que le cinéma « est un passe-temps d'illettrés ». Que pensez-vous de ces deux assertions ?

|||| Introduction • Origines du cinéma, • Sa confirmation lente comme art et culture, • Plan annoncé. Première partie : Cinéma « passe-temps d'illettrés » ? • Formule à replacer dans son contexte d'époque. • Voyage aux Etats-Unis de Duhamel. • Cinéma : Technique, muet, burlesques ; d'où méfiance des intellectuels. • Le « ciné » de l'Entre-Deux-Guerres. •...

3 pages - 1,80 ¤

A l'aide d'exemples empruntés à vos lectures personnelles, commentez cette phrase de Jean COCTEAU: « Un beau livre, c'est celui qui sème à foison les points d'interrogation ».

Introduction : • La lecture : — sa place dans la vie de l'esprit, — elle est « au seuil de la vie spirituelle » (Proust). • Le lecteur : « Dis-moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es)> (Mauriac); mais aussi : « mais je te connaîtrai mieux si tu me dis ce que tu relis » (Mauriac). •...

2 pages - 1,80 ¤

Paul Valéry écrit dans Regards sur le monde actuel, (Propos sur le progrès, 1931) : « Supposé que l'immense transformation que nous vivons et qui nous meut, se développe encore, achève d'altérer ce qui subsiste des coutumes, articule tout autrement les besoins et les moyens de la vie, bientôt l'ère toute nouvelle enfantera des hommes qui ne tiendront plus au passé par aucune habitude de l'esprit. L'histoire leur offrira des récits étranges, presque incompréhensibles ; car rien dans leur époque n'aura eu d'exemple dans le passé ; ni rien du passé ne survivra dans leur présent. [...] L'un des effets les plus sûrs et les plus cruels du progrès est d'ajouter à la mort une peine accessoire, qui va s'aggravant d'elle-même à mesure que s'accuse et se précipite la révolution des coutumes et des idées. Ce n'était pas assez que de périr ; il faut devenir inintelligibles, presque ridicules... » Vous expliquerez et discuterez ce jugement. Vous vous demanderez en particulier, en vous fondant sur vos lectures personnelles, si les temps annoncés par Valéry vous semblent venus, et si les oeuvres littéraires et artistiques des siècles passés sont pour vous « inintelligibles et presque ridicules ».

Toute la fin du 19e s., a été nourrie de l'utopie souriante du bonheur apporté aux générations qui suivraient grâce au progrès, spécialement technique. Le chimiste Marcelin Berthelot va jusqu'à écrire en 1894: « Dans ce temps-là (en l'an 2 000 !), il n'y aura plus dans le monde ni agriculture, ni pâtre, ni laboureurs ; le problème...

3 pages - 1,80 ¤

De nombreux écrivains ont parlé dans leurs oeuvres de la solitude. En confrontant votre expérience personnelle de la solitude avec ce qu'en ont dit ces écrivains — ou, si vous voulez, ces auteurs, car vous pouvez emprunter des exemples au cinéma ou à la chanson — vous tenterez de distinguer et de classer les différentes significations du mot solitude. Vous mettrez en évidence les agréments, l'utilité, les dangers de la solitude.

|||| Introduction • La solitude goûtée par ceux qui : — recherchent paix, sécurité, liberté ; — désirent se retrouver eux-mêmes. • En opposition beaucoup cultivent le « divertissement » (sens Pascalien). Première partie : Dangers de la solitude • imposée : punition (cachot - cellule) ou exil, abandon. • incompréhension (poète ; artiste ; puissant ; détenteur d'l...

3 pages - 1,80 ¤

A travers des exemples, montrez comment il serait possible d'améliorer la vie des malades et des vieillards.

La littérature médicale de vulgarisation, parce qu'elle touche à nos biens les plus précieux, la vie et la santé, jouit d'un succès constant. La qualité des ouvrages est variable mais on remarque que la condition du malade est très rarement abordée. On décrit les techniques, on expose les espoirs que suscite le progrès. Le rôle du médecin est...

2 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qu'une vraie femme ?

Benoîte Groult évoque ce qu'est « une vraie femme ». On peut s'interroger d'abord sur ce seul nom de femme. Que recouvre ce vocable ? Pourquoi a-t-on besoin de le qualifier à l'aide de l'adjectif « vrai ». Comme s'il existait de fausses femmes ? La femme est un être humain qui se distingue de l'homme par sa constitution...

2 pages - 1,80 ¤

« Les délinquants sont de plus en plus jeunes » affirme Monique Jouanen. Cela vous paraît-il être un phénomène grave ?

Quelles sont, à votre avis, les raisons profondes de cette délinquance « infantile » (autres que celles évoquées dans le texte) ? Pensez-vous qu'il y ait des remèdes à ce problème ? Si l'auteur dénonce l'environnement humain comme facteur important de la délinquance des jeunes, il insiste beaucoup plus sur l'environnement matériel. Or, on le sait, le comportement des...

1 page - 1,80 ¤

« Le plus mauvais pour un chômeur, c'est de rester chez lui à attendre. » Que pensez-vous de cette affirmation ? Que feriez-vous si vous vous trouviez sans emploi ?

Le chômeur, s'il perd son gagne-pain, voit aussi tout le tissu social qui soutient le travailleur l'abandonner. Certes, le chômage n'est plus une tare infâmante pour qui le subit mais il met sa victime en marge de la société : si l'implacable destin y est pour quelque chose, la responsabilité humaine n'est pas exclue ; peut-être a-t-on choisi...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 610 611 612 613 614 615 616 617 618 619 620 621 622 623 624 625 626 627 628 629 630 631 632 633 634 635 636 637 638 639 640 641 642 643 644 645 646 647 648 649 650 651 652 653 654 655 656 657 658 659 660 661 662 663 664 665 666 667 668 669 670 671 672 673 674 675 676 677 678 679 680 681 682 683 684 685 686 687 688 689 690 691 692 693 694 695 696 697 698 699 700 701 702 703 704 705 706 707 708 709

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast littérature