LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
379 - Quelle revue dirigée par Copeau et Gide a refusé de publier Du côté de chez Swann?
A
La Série Blanche
B
Les Cahiers
C
La N.R.F
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : C


Les nouveautés du site

Lettre à Monsieur Bagieu - A Berlin, le 19 décembre 1752 - Voltaire

Votre lettre, monsieur, vos offres touchantes, vos conseils font sur moi la plus vive impression, et me pénètrent de reconnaissance. Je voudrais pouvoir partir tout à l'heure et venir me mettre entre vos mains et dans les bras de ma famille. J'ai apporté à Berlin environ une vingtaine de dents, il m'en reste à...

3 pages - 1,80 ¤

Supposez que l'on vous propose de jouer le rôle qui vous plairait dans une pièce de théâtre que vous choisiriez. Expliquez les raisons qui vous guideraient dans le choix de la pièce et du personnage; puis dites sur quoi vous insisteriez dans votre interprétation.

||• En effet le temps qui règle chaque acte est plus ou moins semblable et s'exprime sous la forme d'un crescendo couronné dans les derniers instants par une scène de très forte intensité dramatique, exprimée sous différentes formes de violence - que l'interprétation doit soigneusement différencier - :    - explosive, véritable crise de...

2 pages - 1,80 ¤

La corrida de Francis Cabrel, Samedi soir sur la terre (commentaire)

Depuis le temps que je patiente Dans cette chambre noire J'entends qu'on s'amuse et qu'on chante Au bout du couloir ; Quelqu'un a touché le verrou Et j'ai plongé vers le grand jour J'ai vu les fanfares, les barrières Et les gens autour   Dans les premiers moments...

3 pages - 1,80 ¤

Bossuet, réfléchissant sur l'utilité de la lecture, écrit dans ses notes personnelles qu'elle « éclaire, éveille, fait chercher »; Aragon écrit dans une étude sur Joë Bousquet : « Tous les livres se lisent comme on s'endort. (...) Le rêve de l'écrivain s'est substitué au vôtre, vous êtes pris... C'est le sommeil nommé lecture. » Quelles réflexions vous inspirent ces deux jugements opposés? Vous traiterez le sujet avec l'aide d'exemples précis tirés de vos expériences de la lecture.

||   Plan Introduction • « Je n'ai jamais eu de chagrin qu'une heure de lecture ne m'ait ôté « (Montesquieu). • Mais tous les lecteurs même ardents comprennent-ils la véritable valeur de la lecture et lisent-ils « bien «? • Ici deux opinions exactement opposées nous sont soumises. • L'une est un...

2 pages - 1,80 ¤

Les Caprices de Marianne : Acte 1, Scène 1

||   Introduction : Musset, auteur romantique du XIXème lance sa pièce en faisant rentrer les personnages directement pour qu’ils se présentent eux-mêmes deux par deux.   Problématique : En quoi cette scène anticipe-t-elle la fin ?   I Les visages du romantisme   1)      La présentation antithétique de deux amis : ||...

1 page - 1,80 ¤

Dans la préface de son livre Une histoire de Paradis et autres contes, Isaac Bashevis Singer, prix Nobel de Littérature en 1978, écrit : « ... Dans les romans, le temps ne meurt pas. Pas plus que les hommes et les animaux. Pour l'écrivain et ses lecteurs, toutes les créatures continuent à vivre éternellement. Ce qui se passa jadis est toujours présent... » En vous appuyant sur vos lectures, étudiez comment les romans peuvent à la fois se situer dans le temps et échapper au temps.

• Le XIXe siècle apporta une grande révolution dans la conception (et l'importance) du roman.    • Le romancier voulut faire de la Vie, du Réel, la charpente et même l'essence de son Å“uvre.    • Ainsi Stendhal voit le Roman comme « un miroir qu'on promène le long d'un chemin. «    • Pour...

3 pages - 1,80 ¤

Faut-il expliquer un poème ?

|| Plan Introduction • Tentative de définition de « poème «. • Mots-phrases-sensations. • Transmission au profane. • Cristal mélodique. • Annonce du Plan. I. Une tentation : il ne faut pas expliquer un poème. • Types divers de poésies. • Avec certains, nous nous « envolons «, donc ne désirons...

3 pages - 1,80 ¤

André Gide a écrit : « Inquiéter, tel est mon rôle. Le public préfère toujours qu'on le rassure. Il en est dont c'est le métier, il n'en est que trop. » Sans multiplier les exemples, et en vous fondant plutôt sur quelques ½uvres de votre choix, dites ce que vous pensez de cette conception de la littérature.

||    Plan détaillé    Introduction    • Formule en forme de profession de foi.    • Fréquemment répétée - cf. « Belle fonction à assurer, celle d'inquiéteur « dans le Journal, 28 mars 1935.    • Mais elle se complète d'une attaque implicite : - contre « le public «, i.e. les lecteurs ou spectateurs...

4 pages - 1,80 ¤

Bien des personnages créés pour et par la littérature, le théâtre ou le cinéma peuvent acquérir la dimension d'un véritable mythe. Leur nom propre devient même, parfois, un nom commun, un tartuffe, un tarzan, par exemple... A quoi cela est-il dû ? A quoi cela répond-il ? A quelles conditions est-ce possible ?

Introduction • Sens étymologique de mythe - « muthos « en grec ancien signifie « fable «, « histoire merveilleuse «. • Sens actuel beaucoup plus large et complexe : « récit symbolique où les hommes déchiffrent un sens qui les regarde encore. « (Simone Fraisse) • Mais ce mot peut aussi représenter...

3 pages - 1,80 ¤

L'humoriste américain Mark Twain a dit que « le secret du rire n'est pas la gaieté mais la tristesse ». Vous commenterez cette boutade en étayant votre réflexion sur des exemples empruntés à vos lectures, mais aussi, si vous le jugez utile, à d'autres formes de l'expression artistique.

• « C'est une étrange entreprise « que de démêler les origines et raisons du rire.    • Bien des formes de comique s'appuient sur des éléments qui, s'ils font rire, ne sont pas gais en soi :    - moquerie ou raillerie utilisent certaines particularités d'autrui pour faire rire - aux dépens de la...

3 pages - 1,80 ¤

Dans une dissertation détaillée, vous montrerez que la nouvelle Boule de Suif présente une peinture réaliste de la société, vous montrerez également en quoi la nouvelle constitue une satire sociale.

|| Maitre de la nouvelle, Maupassant a indéniablement su avoir un public fidèle qui a apprécié le génie de l'auteur par le biais de ses écrits subtils et exotiques. Une des nouvelles qui a marqué son nom dans la littérature française et dans l'esprit de milliers de lecteur est sans doute Boule de Suif. Cette...

2 pages - 1,80 ¤

Jules Barbey d'Aurevilly, Un prêtre marié

« ... Cet étang qui se prolongeait bien au-delà de ce château, assis et oublié dans son bouquet de saules mouillés et entortillés par les crêpes blancs d'un brouillard éternel, cet étang qui s'enfonçait dans l'espace comme une avenue liquide — à perte de vue — frappait le Quesnay de toute une physionomie! ...

2 pages - 1,80 ¤

Soupir - Stéphane Mallarmé, Poésies.

Mon âme vers ton front où rêve, ô calme sÅ“ur, Un automne jonché de taches de rousseur, Et vers le ciel errant de ton Å“il angélique Monte comme, dans un jardin mélancolique, Fidèle, un blanc jet d'eau soupire vers l'Azur! Vers l'Azur attendri d'Octobre pâle et pur Qui mire aux grands bassins sa...

1 page - 1,80 ¤

Jules Vallès, Le Bachelier: Faites un commentaire composé dans lequel vous étudierez la précision de la description, la vigueur juvénile du style, l'émotion discrète, la sûreté de l'analyse des sentiments. On trouve là des traits éternels de l'adolescence que vous définirez ; vous pourrez en conclusion établir une comparaison entre ces bacheliers d'autrefois et ceux d'aujourd'hui

« J'ai été triste huit grands jours, mais c'est l'automne! « Le Luxembourg est si beau avec ses arbres dorés sur bronze, et les camarades sont si insouciants et si joyeux! Je laisse rire et rêver mes dix-sept ans! « Nous arrosons notre jeunesse de discussions à tous crins, de querelles à tout ...

1 page - 1,80 ¤

Diderot, Lettre à Sophie Volland, du 2 novembre 1759. Commentaire

|| « Si je suis sain d'esprit et de corps, si j'ai l'âme honnête et la conscience pure, si je sais distinguer le vrai du faux, si j'évite le mal et fais le bien, si je sens la dignité de mon être, si rien ne me dégrade à mes propres yeux, si, loin de...

2 pages - 1,80 ¤

J.-J. Rousseau, Rêveries du promeneur solitaire: En étudiant cette page, vous montrerez en quoi la pratique de la botanique révèle les goûts et la personnalité de Rousseau et lui offre une occasion de montrer son talent d'écrivain

|| « Les plantes semblent avoir été semées avec profusion sur la terre, comme les étoiles dans le ciel, pour inviter l'homme, par l'attrait du plaisir et de la curiosité, à l'étude de la nature; mais les astres sont placés loin de nous; il faut des connaissances préliminaires, des instruments, des machines, de bien ...

2 pages - 1,80 ¤

J'appartiens à un pays que j'ai quitté. Colette, Les Vrilles de la vigne

Note : 5.1/10

« J'appartiens à un pays que j'ai quitté. Tu ne peux empêcher qu'à cette heure s'y épanouisse au soleil toute une chevelure embaumée de forêts. Rien ne peut empêcher qu'à cette heure l'herbe profonde y noie le pied des arbres, d'un vert délicieux et apaisant dont mon âme a soif... Viens, toi qui...

2 pages - 1,80 ¤

Anvers, 22 août, 4 heures du soir. Victor Hugo, Correspondance

Note : 5.1/10

Je suis réconcilié avec les chemins de fer; c'est décidément très beau... J'ai fait hier la course d'Anvers à Bruxelles et le retour. Je partais à quatre heures dix minutes et j'étais revenu à huit heures un quart, ayant dans l'intervalle passé cinq quarts d'heure à Bruxelles et fait vingt-trois lieues de ...

1 page - 1,80 ¤

HUGO: Plein Ciel - La Légende des siècles

Note : 5.1/10

  (Ce poème, « Plein Ciel «, écrit en 1858-1859, fait allusion aux débuts de la navigation aérienne.) Où donc s'arrêtera l'homme séditieux? L'espace voit, d'un Å“il par moment soucieux, L'empreinte du talon de l'homme dans les nues; Il tient l'extrémité des choses inconnues; Il épouse l'abîme à son argile uni; Le voilà maintenant...

1 page - 1,80 ¤

D'un poète - Jean Amrouche, Chants berbères de Kabylie

Note : 5.1/10

Il a ancré ses mains aux continents immobiles, Il a tué tous ses muscles, Jusqu'aux craquements de ses os, Jusqu'aux éclatements dans sa chair, De toute la force d'un volcan grondant au creux de lui, Les continents sont demeurés immobiles, Il est une île dans la mer d'ombres. La...

2 pages - 1,80 ¤

Émile Zola, La Débâcle: la vision de Paris

Note : 5.1/10

« Jean, plein d'angoisse, se retourna vers Paris. A cette fin si claire d'un beau dimanche, le soleil oblique, au ras de l'horizon, éclairait la ville immense d'une ardente lueur rouge. On aurait dit un soleil de sang, sur une mer sans borne. Les vitres des milliers de fenêtres braisillaient, comme attisées sous des...

1 page - 1,80 ¤

Mors (1) - Victor Hugo, Les Contemplations (commentaire)

Note : 5.1/10

Je vis cette faucheuse. Elle était dans son champ. Elle allait à grands pas moissonnant et fauchant, Noir squelette laissant passer le crépuscule. Dans l'ombre où l'on dirait que tout tremble et recule, L'homme suivait des yeux les lueurs de la faux. Et les triomphateurs sous les arcs triomphaux Tombaient; elle changeait...

1 page - 1,80 ¤

Victor Hugo : En vous appuyant sur une analyse des métaphores, étudiez ce poème sous forme de commentaire composé.

Note : 5.1/10

Il faut que le poète, épris d'ombre et d'azur, Esprit doux et splendide, au rayonnement pur, Qui marche devant tous, éclairant ceux qui doutent, Chanteur mystérieux qu'en tressaillant écoutent Les femmes, les songeurs, les sages, les amants, Devienne formidable à de certains moments. Parfois, lorsqu'on se met à rêver sur son livre, Où tout...

1 page - 1,80 ¤

Bohémiens en voyage - Baudelaire, Spleen et Idéal

Note : 5.1/10

La tribu prophétique aux prunelles ardentes Hier s'est mise en route, emportant ses petits Sur son dos, ou livrant à leurs fiers appétits Le trésor toujours prêt des mamelles pendantes. Les hommes vont à pied sous leurs armes luisantes Le long des chariots où les leurs sont blottis, Promenant sur le ciel des...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 572 573 574 575 576 577 578 579 580 581 582 583 584 585 586 587 588 589 590 591 592 593 594 595 596 597 598 599 600 601 602 603 604 605 606 607 608 609 610 611 612 613 614 615 616 617 618 619 620 621 622 623 624 625 626 627 628 629 630 631 632 633 634 635 636 637 638 639 640 641 642 643 644 645 646 647 648 649 650 651 652 653 654 655 656 657 658 659 660 661 662 663 664 665 666 667 668 669 670 671 672 673 674 675 676 677 678 679 680 681 682 683 684 685 686 687 688 689 690 691 692 693 694 695 696 697 698 699 700 ... 761 762 763 764 765 766

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit