LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
586 - Pourquoi Saint-Amant déteste-t-il la ville d'Evreux ?
A
parce qu'on y voit plus de 30 églises
B
parce qu'elle est envahie par toutes sortes de marchands
C
parce qu'elle est peuplée de vieilles dames
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A


Les nouveautés du site

Sainte-Beuve a dit de Rousseau qu'il est à la fois « le créateur de la rêverie » et celui qui a rendu à la littérature française « le sens de la réalité... et de la littérature intime ». Expliquer et discuter ce jugement.

||    Il faut d'abord comprendre exactement, en l'analysant, le sens du jugement de Sainte-Beuve. « Créateur de la rêverie « est fort clair. Que veut dire « sens de la réalité «? On parle souvent, et nous en avons parlé, du réalisme classique; l'expression signifie que les classiques ont condamné les fantaisies romanesques...

2 pages - 1,80 ¤

Comment La Boétie invite-t-il les lecteurs à se révolter contre l’oppression exercée par les tyrans dans ce passage de la servitude volontaire ?

||    L’extrait de la servitude volontaire de La Boétie analyse l’oppression du tyran sur son peuple, qui sont pour lui des esclaves, afin d’inviter les lecteurs à se révolter contre celui-ci. Tout d’abord nous allons montrer que le tyran commet des actes abominables, qu’il est comparé à un monstre qui domine ses esclaves...

2 pages - 1,80 ¤

Discuter ce jugement d'Emile Faguet sur Rousseau: « C'était un poète, mais un poète logicien. »

||    La difficulté du sujet tient à l'exacte compréhension du mot logicien. Faguet veut dire qu'un poète ne se propose pas de raisonner avec méthode, de nous apporter des démonstrations rigoureusement enchaînées; il cherche seulement à toucher notre imagination et notre sensibilité. Au contraire, un philosophe, un savant s'adressent, en principe, à notre...

2 pages - 1,80 ¤

D'après ce que vous connaissez et de la vie de Rousseau (séjour aux Charmettes, à l'Ermitage, Rêveries du promeneur solitaire) et de l'idéal de vie qu'il a tracé dans la Nouvelle Héloïse, l'Emile, etc., vous direz dans quelle mesure une vie analogue vous plairait ou vous déplairait.

|| (Dissertation de jugement personnel. Il faut d'abord vous décrire à vous-même et la vie de Rousseau et les tableaux de vie idéale de la Nouvelle Héloïse, l'Emile, etc. Vie de Rousseau : pendant longtemps vie de vagabond et d'aventurier, incapable de gagner sa vie, réduit à être (laquais et parfois à manquer...

2 pages - 1,80 ¤

LA JEUNE TARENTINE de Chénier

   Pleurez, doux alcyons! o vous, oiseaux sacrés, Oiseaux chers à Thétis, doux alcyons, pleurez!    Elle a vécu, Myrto, la jeune Tarentine! Un vaisseau la portait aux bords de Camarine : Là, l'hymen, les chansons, les flûtes, lentement Devaient la reconduire au seuil de son amant. Une clef vigilante a, pour cette journée,...

2 pages - 1,80 ¤

Anatole France a écrit d'André Chénier : « Novateur! personne ne le fut moins. Il est étranger à tout ce que l'avenir prépare. Rien de ce qui va fleurir n'est en germe en lui. » Discuter ce jugement.

||    Ce jugement d'Anatole France est, à l'opposé de l'opinion des romantiques qui ont admiré dans l'œuvre d'André Chénier une poésie annonçant la leur. Si absolu qu'il soit, c'est pourtant Anatole France qui a raison. Examinons en effet les idées et doctrines de Chénier :||...

1 page - 1,80 ¤

Figaro dit (dans le Barbier de Séville) : « Je me presse de rire de tout, de peur d'être obligé d'en pleurer. » Le rire de Figaro n est-il pas le rire de Beaumarchais? En quoi celui-ci diffère-t-il du rire de Molière? (De quoi l'un et l'autre rient-ils? Pourquoi et comment rient-ils?)

||    Sujet difficile. Nous avons cependant donné deux ou trois éléments d'une réponse. On a dit, dès le XVIIIe siècle, que Figaro c'était Beaumarchais. Précisons que Beaumarchais n'était pas un misérable enfant trouvé; il était fils d'un horloger fort à son aise et cultivé; mais il était roturier et c'est en achetant une...

1 page - 1,80 ¤

Ecriture d'invention: Critique de Rousseau par rapport aux fables de La Fontaine

|| Monsieur Jean-Jacques Rousseau,   En tant que lecteur et admirateur des œuvres de Jean De la Fontaine, je suis scandalisé par l’attaque que vous infligez  à cet illustre auteur des fables françaises. Je pense que votre opposition à l’apprentissage des fables par les enfants, évoquée dans l’Emile, est tout à fait discutable et exagérée....

1 page - 1,80 ¤

Vous expliquerez pour quelles raisons le Figaro de Beaumarchais est devenu un type et une sorte de nom commun au même titre qu'Harpagon, Tartuffe, Gavroche, etc.

||    Ce problème de la création des types est extrêmement complexe; il y faut à la fois le génie plus ou moins mystérieux de l'écrivain créateur et une sorte de collaboration de la postérité. On petit cependant dégager de ce problème les éléments les plus clairs, ceux qui sont non pas suffisants, mais du...

1 page - 1,80 ¤
1 page - 1,80 ¤

Les Concourt ont écrit dans leur Journal (tome I, page 234) : « Voltaire est immortel et Diderot n'est que célèbre. Pourquoi? Voltaire a enterré le poème épique, le conte, le petit vers, la tragédie. Diderot a inauguré le roman moderne, le drame et la critique d'art. L'un est le dernier esprit de l'ancienne France, l'autre est le premier génie de la France nouvelle. » Vous expliquerez ce jugement et vous vous demanderez s'il est entièrement exact et s'il n'est pas incomplet.

||     Commençons par examiner le jugement sur Voltaire. Il est très vrai que Voltaire n'est qu'un médiocre poète tragique et un mauvais poète épique. Mais que veut dire : « il a enterré... le conte, le petit vers... «? Les contes de Voltaire sont des chefs-d'Å“uvre et le genre n'est pas mort après lui....

1 page - 1,80 ¤

Diderot nous a peint ainsi le Dorval des Entretiens sur « le Fils naturel »

Dorval était arrivé le premier. l'approchai de lui sans qu'il m'aperçût. Il s'était abandonné au spectacle de la nature. Il avait la poitrine élevée. Il respirait avec force. Ses yeux attentifs se portaient sur tous les objets. Je suivais sur son visage les impressions diverses qu'il en éprouvait ; et je commençais à partager...

2 pages - 1,80 ¤

Le titre complet de l'Encyclopédie est Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et métiers. Vous montrerez comment ce mot de raisonné était tout un programme et devait faire de l'ouvrage, au lieu d'une simple compilation, une entreprise philosophique qui est comme l'image de la philosophie du XVIIIe siècle.

||    Toutes les histoires de la littérature française marquent l'importance de l'Encyclopédie au XVIIIe siècle, importance soulignée par le bruit qui se fit autour d'elle et les persécutions dont elle fut l'objet. Or, en principe, l'Encyclopédie devait être un dictionnaire et il n'y avait là rien qui pût intéresser des philosophes et inquiéter...

2 pages - 1,80 ¤

Vous supposerez que Voltaire annonce à son ami Bolingbroke la publication en France des Lettres philosophiques (1734). Il rappelle à son hôte les circonstances de son exil en Angleterre, lui avoue tout ce qu'il doit à l'étude de ce pays, lui expose ses idées — dont son livre est la première synthèse — sur les lettres, les sciences, la politique, la philosophie.

||    Sujet qui demande une connaissance exacte des Lettres philosophiques. Toutes les études sur Voltaire racontent comment on lui donna le choix, après une querelle avec le chevalier de Rohan, entre la Bastille et l'exil. Rappelons que les Lettres philosophiques sont, en apparence, un simple tableau de ce que Voltaire a vu, entendu,...

1 page - 1,80 ¤

Goethe a défini Voltaire : « le Français suprême, l'écrivain qui a été le plus en harmonie avec sa nation. » Commentez cette appréciation, et indiquez les réserves ou les compléments que vous y voudriez apporter.

|| La recherche des idées se fera d'abord par une analyse ou revue des traits caractéristiques de Voltaire : curiosité intellectuelle très vive, dirigée vers toutes sortes de sujets, — prédominance de l'intelligence pure, de la raison critique, — incapacité de comprendre tout ce qui est mystique ou simplement instinct irraisonné du cÅ“ur, —...

1 page - 1,80 ¤

Que pensez-vous de ce jugement de Brunetière sur Voltaire : « Il n'y a pas une idée de son siècle — y compris celles de Rousseau lui-même, quand Rousseau les eut jetées dans la circulation — que Voltaire n'ait supérieurement exprimées; c'est pour cela que jamais homme n'a mieux représenté cinquante ou soixante ans d'histoire. »

||   Sujet complexe et dont il nous faut commencer par faire l'analyse. L'idée dominante est que Voltaire a exprimé toutes les idées de son siècle. Accessoirement, il a même exprimé les idées de Rousseau. Et enfin il en a donné une expression supérieure. Quand on y réfléchit, ce dernier point est important. Si Voltaire...

2 pages - 1,80 ¤

Etudier l'art de Voltaire dans ce début de son conte Jeannot et Colin

Plusieurs personnes dignes de foi ont vu Jeannot et Colin à l'école dans la ville d'Issoire en Auvergne, ville fameuse dans tout l'univers par son collège et par ses chaudrons. Jeannot était fils d'un marchand de mulets très renommé; Colin devait le jour à un brave laboureur des environs, qui cultivait la terre avec...

2 pages - 1,80 ¤

Bardamu en Afrique. Céline, Voyage au bout de la nuit P.137-138 (commentaire)

|| On les fit entrer aussi, enfants compris et tous, pour qu'ils ne perdent rien du spectacle.  C’était la première fois qu’ils venaient comme ça tous ensembles de la forêt, vers les Blancs en ville. Ils avaient dû s’y mettre depuis bien longtemps les uns et les autres pour récolter tout ce caoutchouc-là. Alors forcément le...

3 pages - 1,80 ¤

Vous montrerez comment le titre même de l'ouvrage de Voltaire : Essai sur les m½urs et l'esprit des nations, impliquait une conception relativement nouvelle et toute moderne de l'histoire.

||    Dès qu'il s'agit de démontrer une nouveauté, une originalité, la meilleure méthode de recherche (et en même temps d'exposition) est d'étudier le milieu d'idées, goûts, doctrines dans lequel paraît l'Å“uvre à étudier. Vers l'époque où Voltaire publie le Siècle de Louis XIV puis l'Essai sur les mÅ“urs, les historiens se proposent en...

2 pages - 1,80 ¤

Voltaire s'est moqué du « retour à la nature » de J.-J. Rousseau, d'un idéal de vie sauvage qui l'obligerait à « marcher à quatre pattes ». D'autre part il a choisi comme héros d'un de ses contes un demi-sauvage, un « huron », l'Ingénu, à qui il prête toutes sortes de vertus, de bon sens, de sincérité, de courage. Vous expliquerez cette contradiction.

||    La contradiction existe bien. On ne peut pas l'expliquer en montrant qu'elle n'est qu'apparente. Ce que nous avons dit dans les sujets précédents prouve que Voltaire ne peut pas croire qu'un sauvage soit un être nécessairement barbare, méchant et malheureux. Car il peut vivre selon cette nature qui est en lui ce...

1 page - 1,80 ¤

Voltaire, dans ses Lettres philosophiques, a violemment attaqué la conception pessimiste que Pascal se fait de la nature humaine : « Il s'acharne à nous peindre tous méchants et malheureux... Il dit éloquemment des injures au genre humain. » Vous expliquerez ces protestations de Voltaire et vous chercherez quelle conception il se fait dans ses ½uvres du genre humain et de la morale qui lui convient.

||    La conception générale de la vie et de la morale chez Voltaire s'apparente à la morale de la nature chez ces deux écrivains. Tandis que Pascal, poussant simplement à l'extrême un principe chrétien, considère la nature humaine comme corrompue et incapable d'éviter le péché sans le secours de la grâce divine, Voltaire...

1 page - 1,80 ¤

Discuter ce jugement d'Emile Faguet sur Voltaire : « Les besoins ou les goûts de M. de Voltaire sont la mesure de toutes ses idées, les créent, les déterminent et font qu'elles concordent. »

||        Pour discuter ce jugement, nous pouvons partir soit des goûts et besoins pour montrer qu'ils expliquent les idées, soit des idées pour y chercher les goûts et besoins. Suivons cette seconde méthode. Voltaire est, comme nous venons de le voir, l'ennemi de la religion et de sa morale : c'est parce...

1 page - 1,80 ¤

Que pensez-vous de ce jugement de Jules Lemaître sur Voltaire : « L'½uvre immense de ce petit vieillard ne nous attire plus guère. Diderot et Rousseau nous semblent beaucoup plus près de nous... Il y a chez lui une certaine sécheresse, une certaine brièveté d'esprit qui ne nous satisfait plus. »

||    Le jugement de Jules Lemaître est évidemment fort sévère, et le propre des jugements sévères est d'appeler la contradiction. Bien entendu vous avez le droit d'être également sévère. Mais ce droit ne vous dispense pas de prévoir les raisons de ceux qui prendront plus de goût à Voltaire, d'examiner le pour et le...

2 pages - 1,80 ¤

Pourquoi Montesquieu a-t-il admiré la Rome antique et l'Angleterre moderne ?

||        Il y a d'abord à s'entendre sur l'admiration de la Rome antique. Montesquieu admire la Rome républicaine et non pas la Rome de la décadence. Il admire en effet les qualités qui ont fait de cette Rome républicaine la maîtresse du monde, la sobriété, l'énergie, la discipline, l'intelligence politique, etc.,...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 572 573 574 575 576 577 578 579 580 581 582 583 584 585 586 587 588 589 590 591 592 593 594 595 596 597 598 599 600 601 602 603 604 605 606 607 608 609 610 611 612 613 614 615 616 617 618 619 620 621 622 623 624 625 626 627 628 629 630 631 632 633 634 635 636 637 638 639 640 641 642 643 644 645 646 647 648 649 650 651 652 653 654 655 656 657 658 659 660 661 662 663 664 665 666 667 668 669 670 671 672 673 674 675 676 677 678 679 680 681 682 683 684 685 686 687 688 689 690 691 692 693 694 695 696 697 698 699 700 ... 764 765 766 767 768 769

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit