LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
302 - Quel auteur fut considéré par Baudelaire comme le plus larmoyant des poètes romantiques ?
A
Alfred de Vigny
B
Alfred de Musset
C
George Sand
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B


Les nouveautés du site

Charles Péguy, Jeanne d'Arc à Domrémy

Adieu, Meuse endormeuse et douce à mon enfance, Qui demeure aux près, où tu coules tout bas. Meuse, adieu : j'ai déjà commencé ma partance En des pays nouveaux où tu ne coules pas. Voici que je m'en vais en des pays nouveaux : Je ferai la bataille et passerai les fleuves; Je m'en...

2 pages - 1,80 ¤

Albert Camus, Noces à Tipasa

|| (Camus, alors âgé de 22 ans, évoque le printemps à Tipasa, ville antique à demi ruinée, à une soixantaine de kilomètres d'Alger, entre la montagne et la mer.) « Avant d'entrer dans le royaume des ruines, pour la dernière fois nous sommes spectateurs. « Au bout de quelques pas, les absinthes nous prennent à...

1 page - 1,80 ¤

Julien vient d'obtenir de M. de Rénal une forte augmentation de ses appointements ; il a auparavant réussi à soustraire à la vue de celui-ci un portrait de Napoléon qu'il cachait dans sa paillasse. Stendhal, Le Rouge et le Noir

Julien prenait haleine un instant à l'ombre de ces grandes roches, et puis se remettait à monter. Bientôt, par un étroit sentier à peine marqué et qui sert seulement aux gardiens de chèvres, il se trouva debout sur un roc immense et bien sûr d'être séparé de tous les hommes. Cette position physique...

2 pages - 1,80 ¤

Incendie en Haute-Provence : Jean Giono, Colline

|| Ça a pris au Tonnerre de Dieu, là-bas, entre deux villages qui brûlaient des fanes de pommes de terre. La bête souple du feu a bondi d'entre les bruyères comme sonnaient les coups de trois heures du matin. Elle était à ce moment-là dans les pinèdes à faire le diable à quatre....

2 pages - 1,80 ¤

Jean Giono, Jean le Bleu.

|| « Lis «, dit l'homme noir. « Il me donna l'Iliade. « J'allai m'asseoir sur la pierre du seuil. « Les rossignols du lavoir chantaient encore. L'orage maintenant tenait tout le rond du ciel. « Tout le jour se passa en silence; toute la nuit. Le lendemain, le ciel était libre et...

2 pages - 1,80 ¤

Poèmes "Le papillon" de Lamartine et de Francis Ponge (étude comparée)

  Le papillon Naître avec le printemps, mourir avec les roses; Sur l'aile du zéphir nager dans un ciel pur; Balancé sur le sein des fleurs à peine écloses, S'enivrer de parfums, de lumière et d'azur; Secouant, jeune encor, la poudre de ses ailes, S'envoler comme un souffle aux voûtes éternelles; Voilà du...

2 pages - 1,80 ¤

L'inquiétude d'une mère - Colette, La Maison de Claudine

|| Le flair subtil de la mère inquiète découvrait sur nous l'ail sauvage d'un ravin lointain ou la menthe des marais masqués d'herbe. La poche mouillée d'un des garçons cachait le caleçon qu'il avait emporté aux étangs fiévreux, et la « petite «, fendue au genou, pelée au coude, saignait tranquillement, sous des ...

2 pages - 1,80 ¤

Chèvremorte - Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit

|| Ce n'est point ici qu'on respire la mousse des chênes et les bourgeons du peuplier, ce n'est point ici que les brises et les eaux murmurent d'amour ensemble. Aucun baume, le matin après la pluie, le soir aux heures de la rosée; et rien pour charmer l'oreille que le cri du petit...

2 pages - 1,80 ¤

Notre vie - Paul Éluard (commentaire)

|| Notre vie tu l'as faite elle est ensevelie Aurore d'une ville un beau matin de mai Sur laquelle la terre a refermé son poing Aurore en moi dix-sept années toujours plus claires Et la mort entre en moi comme dans un moulin Notre vie disais-tu si contente de vivre Et de...

1 page - 1,80 ¤

Le rossignol - Paul Verlaine, Poèmes saturniens

|| Comme un vol criard d'oiseaux en émoi, Tous mes souvenirs s'abattent sur moi, S'abattent parmi le feuillage jaune De mon cÅ“ur mirant son tronc plié d'aune Au tain violet de l'eau des Regrets, Qui mélancoliquement coule auprès, S'abattent, et puis la rumeur mauvaise Qu'une brise moite en montant apaise, S'éteint par degrés...

1 page - 1,80 ¤

Paul Verlaine, Poèmes saturniens : Promenade sentimentale

|| Le couchant dardait ses rayons suprêmes Et le vent berçait les nénuphars blêmes; Les grands nénuphars, entre les roseaux. Tristement luisaient sur les calmes eaux. Moi, j'errais tout seul, promenant ma plaie Au long de l'étang, parmi la saulaie Où la brume vague évoquait un grand Fantôme laiteux se désespérant Et...

1 page - 1,80 ¤

Le pont Mirabeau - Guillaume Apollinaire, Alcools

|| Sous le pont Mirabeau coule la Seine Et nos amours Faut-il qu'il m'en souvienne La joie venait toujours après la peine. Vienne la nuit sonne l'heure Les jours s'en vont je demeure. Les mains dans les mains restons face à face Tandis que sous Le pont de nos bras passe Des éternels...

3 pages - 1,80 ¤

Marie - Guillaume Apollinaire, Alcools

Vous y dansiez petite fille danserez-vous mère-grand C'est la maclotte (1) qui sautille Toutes les cloches sonneront Quand donc reviendrez-vous Marie Les masques sont silencieux Et la musique est si lointaine Qu'elle semble venir des cieux Oui je veux vous aimer mais vous aimer à peine Et mon mal est délicieux ...

2 pages - 1,80 ¤

En robe grise et verte avec des ruches : Paul Verlaine, La Bonne Chanson

|| En robe grise et verte avec des ruches, Un jour de juin que j'étais soucieux, Elle apparut souriante à mes yeux Qui l'admiraient sans redouter d'embûches; Elle alla, vint, revint, s'assit, parla, Légère et grave, ironique, attendrie; Et je sentais en mon âme assombrie Comme un joyeux reflet de tout cela; Sa...

2 pages - 1,80 ¤

Roman - Arthur Rimbaud, Poésies

I On n'est pas sérieux, quand on a dix-sept ans Un beau soir, loin des bocks et de la limonade, Des cafés tapageurs aux lustres éclatants! On va sous les tilleuls verts de la promenade. Les tilleuls sentent bon dans les bons soirs de juin! L'air est parfois si doux qu'on...

2 pages - 1,80 ¤

Les cris de ma vie : un matin - Émile Verhaeren, Les Forces tumultueuses

Dès le matin par mes grand'routes coutumières Qui traversent champs et vergers, Je suis parti clair et léger, Le corps enveloppé de vent et de lumière. Je vais, je ne sais où. Je vais, je suis heureux; C'est fête et joie en ma poitrine; Que m'importent droits et doctrines, Le caillou sonne et...

1 page - 1,80 ¤

Congé au vent - René Char

A flanc de coteau du village bivouaquent des champs fournis de mimosas. A l'époque de la cueillette, il arrive que, loin de leur endroit, on fasse la rencontre extrêmement odorante d'une fille dont les bras se sont occupés durant la journée aux fragiles branches. Pareille à une lampe dont l'auréole de clarté ...

1 page - 1,80 ¤

J.-J. Rousseau contre le Misanthrope de Molière

|| Mais voici le tournant du siècle. Ce sera pareillement un tournant dans l'histoire du Misanthrope. Un misanthrope va s'emparer de la littérature française et la jeter hors de ses voies traditionnelles. Sa sensibilité ombrageuse se substituera aux qualités qui depuis toujours avaient fait l'attrait et assuré le pouvoir de nos livres et de notre...

2 pages - 1,80 ¤

L'Interprétation du Misanthrope de Molière

||    Critiques, suites, imitations attestent la vie posthume du Misanthrope : elle se traduit pareillement dans la manière dont le rôle d'Alceste a été compris par ses plus fameux interprètes.    Baron le joua sept jours après la mort de Molière, le 24 février 1673. Il n'avait pas vingt ans ; ce qui, si...

3 pages - 1,80 ¤

La mise en scène du Misanthrope de Molière

||    Reste la mise en scène. Jusqu'à nos jours, on s'était contenté de celle de Molière. Nous trouvons dans le Répertoire du théâtre français ou Détails essentiels sur 360 tragédies et comédies, l'indication suivante, relative au Misanthrope : « Le théâtre représente un salon : portes de fond et latérales, quatre chaises, deux...

2 pages - 1,80 ¤

La langue, le style, la versification dans le Misanthrope de Molière

||    Pour juger de la langue, du style et du vers du Misanthrope, il est indispensable de rappeler ce que les contemporains pensaient de la langue, du style et de la versification de Molière. Or on sait qu'ils ont été appréciés avec sévérité, sinon par les contemporains immédiats du poète, du moins par les...

4 pages - 1,80 ¤

Les personnages du Misanthrope de Molière

|| On sait, par les déclarations de Molière que nous avons textuellement reproduites plus haut, comment il procède pour établir ses personnages. « On veut que ces portraits ressemblent et vous n'avez rien fait si vous n'y faites reconnaître les gens de votre siècle... « — « Il est impossible à Molière de ...

12 pages - 1,80 ¤

Commentaire composé sur l'Assommoir de Zola (extrait du chapitre XIII avant la mort de Gervaise)

||L’Assommoir, écrit par Émile Zola et publié en 1877, est le septième roman de la série des Rougon-Macquart, et appartient au courant naturalisme. Dans ce passage, extrait du chapitre XIII avant la mort de Gervaise, personnage principal de cette histoire naturelle et sociale, elle assiste à la mort de son mari Coupeau, un interne...

1 page - 1,80 ¤

ACTE I : LE MISANTHROPE - Analyse de la Pièce - Molière

       Alceste et Philinte. — L'homme au sonnet.    4 juin 1666.-Juin, ce n'est pas la belle saison pour le théâtre, mais on sait de reste que « les grands auteurs ne veulent guère exposer leurs pièces nouvelles que depuis la Toussaint jusqu'à Pâques « : les comédies sont spectacles d'été. C'est...

9 pages - 1,80 ¤

Poèmes à Lou, « Si je mourais là-bas », Guillaume Apollinaire : commentaire

Texte analysé : Si je mourais là-bas sur le front de l'armée Tu pleurerais un jour ô Lou ma bien-aimée Et puis mon souvenir s'éteindrait comme meurt Un obus éclatant sur le front de l'armée Un bel obus semblable aux mimosas en fleur Et puis ce souvenir éclaté dans l'espace Couvrirait de mon sang le monde...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 572 573 574 575 576 577 578 579 580 581 582 583 584 585 586 587 588 589 590 591 592 593 594 595 596 597 598 599 600 601 602 603 604 605 606 607 608 609 610 611 612 613 614 615 616 617 618 619 620 621 622 623 624 625 626 627 628 629 630 631 632 633 634 635 636 637 638 639 640 641 642 643 644 645 646 647 648 649 650 651 652 653 654 655 656 657 658 659 660 661 662 663 664 665 666 667 668 669 670 671 672 673 674 675 676 677 678 679 680 681 682 683 684 685 686 687 688 689 690 691 692 693 694 695 696 697 698 699 700 ... 759 760 761 762 763 764

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit