LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
278 - Quel poète a écrit quelques vers du recueil Alcools à la prison de la Santé ?
A
Blondin
B
Artaud
C
Apollinaire
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : C


Les nouveautés du site

Pour BOURDIEU, "l'information fournie par la télévision" se résume "à peu près rien". Qu'en pensez-vous ?

3. Selon l'auteur, «les journalistes ont des "lunettes" particulières à partir desquelles ils voient certaines choses et pas d'autres ; et voient d'une certaine manière les choses qu'ils voient. Ils opèrent une sélection et une construction de ce qui est sélectionné». Autrement dit, les « lunettes » des journalistes désignent métaphoriquement leur façon de sélectionner l'information, tant sur...

3 pages - 1,80 ¤

Ville et liberté

Les grands romanciers du siècle précédent ont fait de Paris le décor des entreprises ambitieuses de leurs personnages. Paris fascine Rastignac, Bel-Ami ou Saccard : ils conquièrent l'orgueilleuse capitale, y déploient toute leur énergie, leur ingéniosité et leur cynisme. À leur manière les poètes livrent d'autres charmes de la grande cité, son fourmillement les enivre. Que de beaux...

1 page - 1,80 ¤

La ville apporte-t-elle la liberté ?

La ville de la fin du XXe siècle voit s'accumuler les difficultés, pollution, insécurité, surpeuplement ; bon nombre de ses habitants souhaitent la quitter et s'y sentent malheureux. Les familles qui comptent plusieurs enfants aspirent bien souvent à un cadre de vie plus calme et plus aéré. Pourtant, nombreux sont les jeunes qui rêvent de trouver dans une...

2 pages - 1,80 ¤

La télévision est-elle un spectacle ?

||||I. Les informations télévisées peuvent être regardées comme un spectacle parce qu'elles en ont de nombreux traits  1. Leur ordre a été choisi  2. Elles sont mises en scène  3. Elles ne permettent pas la moindre mise à distance  II. Les informations télévisées ne peuvent être assimilées à un spectacle  I. Elles proposent un compte-rendu du réel...

1 page - 1,80 ¤

Regarde-t-on les informations à la télévision comme on regarde un spectacle ?

||  Les médias, la télévision plus particulièrement, sont fréquemment accusés de nuire à leurs adeptes. On leur reproche très souvent de «déformer l'imagination des enfants ». En effet, si la télévision propose à ses spectateurs des histoires toutes faites, sans possibilités de modifications, sans recours aucun à l'interactivité, elle paraît bien leur offrir une...

2 pages - 1,80 ¤

Analysez ou résumez à votre choix cet extrait d'une lettre d'Usbek à Rhédi (Montesquieu, Lettres persanes, lettre 106), puis discutez, après l'avoir nettement défini, un problème tiré de ce texte, en donnant votre propre point de vue sur la question soulevée.

Tu crois que les arts amollissent les peuples, et, par là, sont cause de la chute des empires. Tu parles de la ruine de celui des anciens Perses, qui fut l'effet de leur mollesse : mais il s'en faut bien que cet exemple décide, puisque les Grecs, qui les vainquirent tant de fois, et les subjuguèrent, cultivaient les...

4 pages - 1,80 ¤

ESSAIS de Montaigne : "notre monde vient d'en trouver un autre non moins grand (...) nous avons aux mémoires de notre monde par deça."

Notre monde vient d'en trouver un autre très jeune. Il vivait encore il y a peu de temps de façon très élémentaire si bien qu'il était appelé à s'épanouir quand nous nous flétrirons. Mais nous l'avons contaminé. C'était un monde enfant mais nous ne l'avons pas bien éduqué. Ces hommes étaient aussi intelligents et habiles que nous, mais...

2 pages - 1,80 ¤

VERLAINE : L'Art poétique (Jadis et Naguère)

 À Charles Morice  De la musique avant toute chose,  Et pour cela préfère l'Impair  Plus vague et plus soluble dans l'air,  Sans rien en lui qui pèse ou qui pose.    Il faut aussi que tu n'ailles point  Choisir tes mots sans quelque méprise  Rien de plus cher que la chanson grise  Où l'Indécis au Précis se joint....

7 pages - 1,80 ¤

L'albatros de Charles Baudelaire ("Spleen et idéal", deuxième partie du recueil Les Fleurs du mal)

Souvent, pour s'amuser, les hommes d'équipage  Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,  Qui suivent, indolents compagnons de voyage,  Le navire glissant sur les gouffres amers.  A peine les ont-ils déposés sur les planches,  Que ces rois de l'azur, maladroits et honteux,  Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches  Comme des avirons traîner à côté d'eux.  Ce voyageur ailé,...

2 pages - 1,80 ¤

Théophile GAUTIER - L'Artiste

  L'Art Oui, l'oeuvre sort plus belle D'une forme au travail Rebelle, Vers, marbre, onyx, émail. Point de contraintes fausses! Mais que pour marcher droit Tu chausses, Muse, un cothurne étroit. Fi du rythme commode, Comme un soulier trop grand, Du mode Que tout pied quitte et prend! Statuaire, repousse L'argile que pétrit Le pouce,...

4 pages - 1,80 ¤

FLAUBERT: Madame Bovary - Deuxième Partie

Homais demanda la permission de garder son bonnet grec, de peur des coryzas.  Puis, se tournant vers sa voisine:  -- Madame, sans doute, est un peu lasse? on est si épouvantablement cahoté dans notre Hirondelle !  -- Il est vrai, répondit Emma; mais le dérangement m'amuse toujours; j'aime à changer de place....

5 pages - 1,80 ¤

Hugo, "Sonnez, sonnez toujours..." (Les Châtiments)

Sonnez, sonnez toujours, clairons de la pensée.  Quand Josué rêveur, la tête aux cieux dressée,  Suivi des siens, marchait, et, prophète irrité  Sonnait de la trompette autour de la cité,  Au premier tour qu'il fit, le roi se mit à rire ;  Au second tour, riant toujours, il lui fit dire :  "Crois-tu donc renverser ma ville avec du vent ?"  A la troisième fois, l'arche allait en...

3 pages - 1,80 ¤

Alfred de VIGNY (1797-1863): La mort du loup

I    Les nuages couraient sur la lune enflammée  Comme sur l'incendie on voit fuir la fumée,  Et les bois étaient noirs jusques à l'horizon.  Nous marchions sans parler, dans l'humide gazon,  Dans la bruyère épaisse et dans les hautes brandes,  Lorsque, sous des sapins pareils à ceux des Landes,  Nous avons aperçu les grands ongles marqués  Par...

4 pages - 1,80 ¤

Le Lac - Alphonse de Lamartine (Commentaire)

AINSI, toujours poussés vers de nouveaux rivages.  Dans la nuit éternelle emportés sans retour,  Ne pourrons-nous jamais sur l’océan des âges  Jeter l’ancre un seul jour? c    O lac! l’année à peine a fini sa carrière, 5  Et près des flots chéris qu’elle degg,vg.c .cv,vait revoir,  Regarde! je viens seul m’asseoir sur cette...

4 pages - 1,80 ¤

Parthénon, sur l'Acropole d'Athènes - Chateaubriand

« Il faut maintenant se figurer tout cet espace tantôt nu et couvert d'une bruyère jaune, tantôt coupé par des bouquets d'oliviers, par des carrés d'orge, par des sillons de vignes ; il faut se représenter des fûts de colonne et des bouts de ruines anciennes et modernes sortant du milieu de ces cultures ; des murs blanchis...

3 pages - 1,80 ¤

Chénier : La jeune Tarentine

  Pleurez, doux alcyons, ô vous, oiseaux sacrés, Oiseaux chers à Thétis, doux alcyons, pleurez. Elle a vécu, Myrto, la jeune Tarentine. Un vaisseau la portait aux bords de Camarine. Là l'hymen, les chansons, les flûtes, lentement, Devaient la reconduire au seuil de son amant. Une clef vigilante a pour cette journée Dans le cèdre enfermé sa robe...

4 pages - 1,80 ¤

Jean-Jacques Rousseau - Les Rêveries du promeneur solitaire: "Cinquième promenade"

Rousseau décrit le séjour qu'il fit sur l'île Saint-Pierre du 12 septembre au 25 octobre 1765. De toutes les habitations où j'ai demeuré (et j'en ai eu de charmantes), aucune ne m'a rendu si véritablement heureux et ne m'a laissé de si tendres regrets que l'île de Saint-Pierre au milieu du lac de Bienne. Cette petite île qu'on...

4 pages - 1,80 ¤

Incipit du Neveu de Rameau de Diderot

Un après- dîner, j'étais là, regardant beaucoup, parlant peu, et écoutant le moins que je pouvais ; lorsque je fus abordé par un des plus bizarres personnages de ce pays où Dieu n'en a pas laissé manquer. C'est un composé de hauteur et de bassesse, de bon sens et de déraison. Il faut que les notions de l'honnête...

3 pages - 1,80 ¤

Chapitre 30 Candide de Voltaire

Il y avait dans le voisinage un derviche très fameux, qui passait pour le meilleur philosophe de la Turquie ; ils allèrent le consulter ; Pangloss porta la parole, et lui dit : « Maître, nous venons vous prier de nous dire pourquoi un aussi étrange animal que l'homme a été formé. -- De quoi te mêles-tu...

4 pages - 1,80 ¤

Commentaire d'un extrait du DISCOURS SUR LES SCIENCES ET LES ARTS (Rousseau)

Socrate avait commencé dans Athènes; le vieux Caton continua dans Rome de se déchaîner contre ces Grecs artificieux et subtils qui séduisaient la vertu et amollissaient le courage de ses concitoyens. Mais les sciences, les arts et la dialectique prévalurent encore : Rome se remplit de philosophes et d'orateurs; on négligea la discipline militaire, on méprisa l'agriculture, on...

3 pages - 1,80 ¤

Montesquieu - De l'esprit des lois, 3e partie, livre XV, chap. 5.

Si j'avais à soutenir le droit que nous avons eu de rendre les nègres esclaves, voici ce que je dirais : Les peuples d'Europe ayant exterminé ceux de l'Amérique, ils ont dû mettre en esclavage ceux de l'Afrique, pour s'en servir à défricher tant de terres. Le sucre serait trop cher, si l'on ne faisait travailler la plante...

3 pages - 1,80 ¤

Voltaire : Lettres philosophiques (anglaises), X

Le commerce, qui a enrichi les citoyens en Angleterre, a contribué à les rendre libres, et cette liberté a étendu le commerce à son tour; de là s'est formée la grandeur de l'Etat; c'est le commerce qui a établi peu à peu les forces navales, par qui les Anglais sont les maîtres des mers. Ils ont à présent...

3 pages - 1,80 ¤

Montesquieu, Lettres persanes, lettre 24 - XXIV

  Vue d'ensemble Ce texte dépeint avec une feinte naïveté, d'une part, Paris et le mouvement qui y règne, d'autre part, certaines coutumes françaises en matière de politique et de religion. Il n'y a donc pas une unité absolue, ce qui est normal si l'on considère que notre texte est une lettre décrivant les premières impressions...

4 pages - 1,80 ¤

Pourquoi, à votre avis, la modernité est-elle un élément essentiel dans le poème en prose ?

Ce sujet ne s'intéresse qu'à un aspect, donc semble limité par rapport à vos connaissances sur le poème en prose. Mais c'est à la fois un thème central et la caractéristique formelle la plus importante. Vous pouvez donc aborder tous les aspects de la question. Attention toutefois à ne pas tomber dans le travers habituel à cet exercice,...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 550 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 572 573 574 575 576 577 578 579 580 581 582 583 584 585 586 587 588 589 590 591 592 593 594 595 596 597 598 599 600 601 602 603 604 605 606 607 608 609 610 611 612 613 614 615 616 617 618 619 620 621 622 623 624 625 626 627 628 629 630 631 632 633 634 635 636 637 638 639 640 641 642 643 644 645 646 647 648 649

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast littérature