LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
367 - Quel livre Saint-Exupéry a-t-il écrit à New York en 1943 ?
A
Le Petit Prince
B
Courrier sud
C
Vol de nuit
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A


Les nouveautés du site

Quel est le message délivré par Giono dans Un Roi dans Divertissement ?

Un roi sans divertissement n'est pas un roman à thèse, à la manière de La Peste (1947) de Camus, ou des romans existentialistes de Sartre à la même époque. Toutefois, le titre de l'oeuvre, emprunté à Pascal et sans aucun rapport immédiat avec le contenu, avertit le lecteur d'un sens moral et philosophique qu'il devra découvrir au travers...

1 page - 1,80 ¤

Quelles fonctions Giono attribue-t-il aux couleurs dans Un Roi dans Divertissement ?

Les couleurs occupent une place importante dans le récit, celles des paysages bien sûr, mais aussi celles des hommes et des animaux. Elles ne sont pas seulement un élément descriptif parmi d'autres, elles ont un effet sur les hommes et prennent une valeur symbolique. Selon les saisons, elles peuvent être source d'ennui ou de divertissement, et l'une d'elles,...

1 page - 1,80 ¤

Quelle est la conception du bonheur dans Un Roi dans Divertissement de Giono ?

Giono a souvent exprimé dans ses romans précédents sa conception du bonheur, qui consiste à vivre sereinement et simplement, en harmonie avec la nature. Mais ici la nature est source de souffrances physiques et morales, et l'homme doit rechercher un substitut du bonheur dans les divertissements. ...

1 page - 1,80 ¤

Le loup dans Un Roi dans Divertissement de Giono

Le loup est bien sûr le héros de la seconde partie, mais il est présent aussi, de façon plus ou moins explicite, dans l'ensemble du roman. La peur du loup, représenté comme un animal solitaire et cruel, est ancestrale dans cette région. Aussi l'imagination populaire a-t-elle donné naissance à un être fantastique, mi-homme, mi-loup, que pourraient bien être...

1 page - 1,80 ¤

La beauté dans Un Roi sans Divertissement de Giono

« On ne peut pas vivre dans un monde où l'on croit que l'élégance exquise du plumage de la pintade est inutile. », écrit Giono dans Un roi (p. 49) où les allusions à la beauté sont nombreuses. La beauté est donc nécessaire : beauté de la nature mais aussi beauté des personnages, selon des critères pas toujours...

1 page - 1,80 ¤

Un Roi sans Divertissement de Giono: Le hêtre de la scierie : simple décor ou « personnage » essentiel ?

Le hêtre constitue un motif récurrent de la première partie du roman. Il est présenté par le narrateur-auteur dès l'incipit où il est situé avec précision. Plusieurs descriptions lui sont consacrées, qui lui donnent des valeurs symboliques et il joue un rôle déterminant dans le premier récit; c'est pourquoi on peut le considérer comme un personnage à part...

1 page - 1,80 ¤

L'ennui et le divertissement dans Un Roi sans Divertissement de Giono

Le titre, emprunté à une des Pensées de Pascal, et complété dans la dernière phrase du roman — « Un roi sans divertissement est un homme plein de misères. » (p. 244) —, met immédiatement le lecteur sur la voie d'une interprétation morale et philosophique de l'oeuvre. Mais s'agit-il encore du divertissement au sens pascalien — se détourner...

2 pages - 1,80 ¤

Étudiez la place et le rôle de la nature dans Un Roi sans Divertissement de Giono

La nature n'est pas seulement une toile de fond constamment dépeinte, elle passe souvent au premier plan pour participer à l'action : la montagne offre ainsi ses principales caractéristiques pour intervenir sur les hommes, leurs caractères et leurs actions (voir aussi la question 15 sur le style, pour les descriptions). ...

2 pages - 1,80 ¤

Comment la mort est-elle présentée dans Un Roi sans Divertissement de Giono ?

En plus des meurtres qui constituent l'intrigue de la première partie, la mort ponctue le roman à trois reprises, chacune des trois parties se terminant sur une mort violente — M.V., le loup, Langlois —, dans un effet de répétition tragique, où la mise en scène prend de plus en plus d'importance. ...

2 pages - 1,80 ¤

Le temps dans Un roi sans Divertissement de Giono

À la fois réels et imaginaires, précis et flous, les lieux décrits dans le roman y jouent un rôle déterminant. L'action se concentre dans un village, mais les déplacements en direction ou à partir de celui-ci sont nombreux et significatifs et d'autres lieux, théâtres d'actions spectaculaires, se chargent alors d'un fort sens symbolique, funeste ou favorable....

1 page - 1,80 ¤

L'importance et la signification des lieux dans Un Roi sans Divertissement de Giono

À la fois réels et imaginaires, précis et flous, les lieux décrits dans le roman y jouent un rôle déterminant. L'action se concentre dans un village, mais les déplacements en direction ou à partir de celui-ci sont nombreux et significatifs et d'autres lieux, théâtres d'actions spectaculaires, se chargent alors d'un fort sens symbolique, funeste ou favorable....

2 pages - 1,80 ¤

Le rôle des villageois dans Un Roi sans Divertissement de Giono

Les villageois sont présents tout au long du roman, ils appartiennent essentiellement à la toile de fond du récit, spectateurs, victimes, narrateurs, mais passent à plusieurs reprises au premier plan, soit à titre collectif, chasseurs de la battue au loup, soit par des individus singuliers, comme Frédéric II. Leur fonction est, quoi qu'il en soit, déterminante pour la...

2 pages - 1,80 ¤

M. V. n'est-il qu'un monstre ? (Un Roi sans Divertissement de Giono)

M.V. demeure tout au long du roman un personnage mystérieux et anonyme, par son absence d'identité tout d'abord, ensuite parce qu'il n'est jamais décrit de son propre point de vue mais toujours de celui des autres, ce qui ne nous donne aucune explication sur les mobiles de ses actes. Aussi la question de sa monstruosité ne trouve-t-elle pas...

2 pages - 1,80 ¤

Le personnage de Langlois dans Un Roi sans Divertissement de Giono

Langlois est sans conteste le personnage central de ce roman car, même si l'action du premier récit semble se concentrer sur M.V., il prend une importance de plus en plus grande au fil des pages. Or sa fonction se modifie en même temps que son caractère et son comportement, ce qui en fait un personnage riche, complexe et...

2 pages - 1,80 ¤

Quel est le sens du titre de l'oeuvre: Un Roi sans Divertissement de Giono ?

Le titre du roman conduit le lecteur à s'interroger : nul roi ne vient justifier le titre. Il faut donc chercher un sens symbolique à ce titre, et revenir à la pensée de Pascal, extraite du fragment 142 intitulé Divertissement dont Giono cite les derniers mots pour conclure son roman : « Qu'on en fasse l'épreuve : qu'on...

2 pages - 1,80 ¤

À quel genre appartient Un roi sans divertissement de Giono ?

Un roi sans divertissement est un roman difficile à définir, Giono lui-même ayant hésité entre deux genres — « l'opéra bouffe » et la chronique —. Le lecteur, quant à lui, penche davantage pour un roman policier au début de sa lecture, puis s'oriente progressivement vers une étude morale et philosophique. ...

2 pages - 1,80 ¤

La structure d'Un Roi sans Divertissement de Giono

Sous une apparente linéarité, la composition est complexe. Trois récits se succèdent, sans lien apparent, et sans autre séparation que des blancs typographiques. De plus divers narrateurs s'entrecroisent, racontant à des époques différentes une intrigue malgré tout continue, et mêlant discours et récit. La première personne du singulier multiplie les focalisations internes. L'unité est alors assurée par le...

2 pages - 1,80 ¤

Le Procès de KAFKA est-il une contre-utopie ?

Le mouvement de la contre-utopie s'esquisse à partir des années 1930, avec Huxley puis Wells. Leurs oeuvres dénoncent les régimes totalitaires dont le principe serait le mal et la conséquence le malheur. Dans quelle mesure Le Procès préfigure-t-il ce mouvement de pensée? ...

1 page - 1,80 ¤

Quel est le symbolisme de la porte ?

Dans la Lettre au père, Kafka retrace un incident survenu une nuit d'insomnie : «Tu me sortis du lit, me portas sur le balcon et m'y laissas un moment seul en chemise, debout devant la porte fermée. » Des années plus tard, ce souvenir d'enfance résonne dans Le Procès. Espace liminaire entre deux mondes, la porte est chargée...

1 page - 1,80 ¤

Le personnage de Block dans le Procès de Kafka

Block se distingue de la masse anonyme des accusés par sa place et son statut : il intervient juste avant la révélation de la Loi et figure dans le titre du chapitre. La rencontre entre Block et K. a lieu chez l'avocat en présence de Léni, au moment où K. a résolu de se défendre seul. Quelle influence...

1 page - 1,80 ¤

Le Procès de Kafka: miroir du XXe siècle ?

Ce roman inachevé, dont son auteur voulait qu'il disparût, a sensibilisé la conscience moderne. Si chaque génération relit Le Procès pour y puiser la projection de ses propres questionnements, c'est sans doute parce que l'interrogation de Kafka non seulement porte témoignage sur le monde de 1914, mais aussi préfigure un devenir historique et idéologique. Il est rare qu'une...

2 pages - 1,80 ¤

Le non-sens et l'absurde dans Le Procès de Kafka

À l'aube du XXIe siècle, il est difficile d'apprécier si l'impression d'absurde que génère la lecture de Kafka provient du texte même ou si elle est l'héritage de la philosophie qui s'affirme à partir des années 1940. Pourquoi ne pas mettre en dialogue Le Procès avec Le Mythe de Sisyphe, de Camus, qui se termine par « L'espoir...

2 pages - 1,80 ¤

La conscience et le pouvoir dans le Procès de KAFKA

Le Procès concède à K. le statut de protagoniste à part entière. La conscience n'est plus seulement l'adversaire latent de l'autorité comme dans La Métamorphose, elle entre en conflit ouvert avec toute forme de pouvoir arbitraire, avec la force qui n'est pas un droit. Dans quelles conditions la conscience de l'homme s'affirme-t-elle comme un contre-pouvoir ? ...

2 pages - 1,80 ¤

K. est-il coupable ? (Le Procès de KAFKA)

Lors de la mort de Kafka, Milena Jesenska écrivait, le 7 juin 1924 : « Tous ses livres décrivent l'horreur de l'incompréhension, de la faute innocente parmi les hommes. » Plus que tout autre de ses romans, Le Procès pose le problème de la culpabilité. K. est-il coupable ? S'il l'est, quelle faute a-t-il commise ? Quels liens...

2 pages - 1,80 ¤

Le réquisitoire contre la justice dans le Procès de Kafka

La notion de justice paraît devoir être mise en relation avec la structure politique : selon Montesquieu, la séparation des pouvoirs garantit l'équilibre des institutions. L'organisation que dénonce Joseph K. repose au contraire sur la collusion de ces pouvoirs. Au plan philosophique, le Juste est une valeur, un absolu, au même titre que le Bien, les sophistes s'appliquant...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 576 577 578 579 580 581 582 583 584 585 586 587 588 589 590 591 592 593 594 595 596 597 598 599 600 601 602 603 604 605 606 607 608 609 610 611 612 613 614 615 616 617 618 619 620 621 622 623 624 625 626 627 628 629 630 631 632 633 634 635 636 637 638 639 640 641 642 643 644 645 646 647 648 649 650 651 652 653 654 655 656 657 658 659 660 661 662 663 664 665 666 667 668 669 670 671 672 673 674 675

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast littérature