LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
794 - Quelle notion d'analyse littéraire cet extrait illustre-t-il? CYRANO Ah ! Non ! C'est un peu court, jeune homme ! On pouvait dire... oh ! Dieu !... bien des choses en somme... En variant le ton, — par exemple, tenez : Agressif : « moi, monsieur, si j'avais un tel nez, Il faudrait sur-le-champ que je me l'amputasse ! » Amical : « mais il doit tremper dans votre tasse : Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap ! » Descriptif : « c'est un roc !... c'est un pic... c'est un cap ! Que dis-je, c'est un cap ?... c'est une péninsule ! » Curieux : « de quoi sert cette oblongue capsule ? D'écritoire, monsieur, ou de boîte à ciseaux ? » Gracieux : « aimez-vous à ce point les oiseaux Que paternellement vous vous préoccupâtes De tendre ce perchoir à leurs petites pattes ? » [...] Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac, acte I, scène 4, 1897.
A
a) la mise en abyme
B
b) le parallélisme
C
c)     la réécriture
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A
Correction :
réponse a) Plusieurs caractéristiques font de ce passage un exemple de la mise en abyme. En effet, dans cette scène célèbre de la pièce de Rostand, Cyrano de Bergerac répond avec panache aux attaques ironiques dont son nez est la cible. Il reproche à son interlocuteur son manque d'imagination dans ses remarques : dès lors, il lui joue les différentes possibilités de se moquer de lui, les déclinant comme autant de genres. Les indications qui les précèdent ressemblent à des didascalies et il est lui-même celui que désignent les deux personnes grammaticales employées. À l'inverse, le « on » désigne le personnage qui lui fait face, mais aussi le public dissimulé dans l'ombre. Enfin, le caractère particulièrement théâtral de Cyrano est ici mis en valeur : véritable acteur, il joue sa vie comme une pièce. Ce « théâtre dans le théâtre » est une illustration de la mise en abyme.


Les nouveautés du site

Il vous est probablement arrivé d'éprouver une grande peur, justifiée ou non. Racontez dans quelles circonstances, dites vos impressions.

|| CONSEILS Ce sujet vous conduit à écrire une narration mais, en même temps, il vous oblige à une analyse de vos émotions. Cet aspect du devoir demande tous vos soins. Montrez l'envahissement de votre personnalité par la peur, qui finit par vous dominer. ||...

1 page - 1,80 ¤

Vous avez probablement, comme J.-J. Rousseau, le souvenir d'un menu larcin, d'une faute enfantine provoquée par la convoitise et qui a mal tourné. Racontez.

|| PROBLÈMES POSÉS PAR LE SUJET Il s'agit d'une narration qui fait appel à des souvenirs enfantins, relativement anciens. Vous aurez, non seulement à retrouver les faits, mais encore à recréer l'état d'âme qui les a provoqués, qui en est l'explication et, dans une certaine mesure, l'excuse; cet état d'âme devra être exposé avec minutie. Ne vous...

2 pages - 1,80 ¤

Scène I de l'acte I de Dom Juan

Dans la scène I de l'acte I de Dom juan , Molière met en scène un dialogue entre sganarelle et Gusmann . Gusman s'étonne que Don Juan ait quitté Don Elvire après tout le mal qu'il s'était donné pour la conquérir. En quoi cette scène est-elle une scène d'exposition ? nous verrons que cette...

1 page - 1,80 ¤

L'HORLOGE DE BAUDELAIRE

|| « L'horloge « est un poème issu du recueil intitulé « Les Fleurs du Mal «, écrit par Charles BAUDELAIRE. C'est un recueil regroupant la plupart des poèmes écrits par l'auteur depuis 1840. Il est le dernier poème d'une série consacrée au Temps : « L'Ennemi «, « Chant d'automne «, « Spleen «, «...

1 page - 1,80 ¤

L'Ingénu de Voltaire: Critique de l'éducation et du jansénisme

  Ici s'opposent deux éducations : L'éducation sauvage, qui est une sorte d'acquis. C'est une formation innée pour voir les choses comme elles sont. L'éducation européenne, qui consiste à apprendre la Bible. Voltaire intervient d'ailleurs directement pour critiquer l'éducation qu'il a reçue. L'ingénu parle comme il pense. Son ignorance apparente est...

1 page - 1,80 ¤

Tristesse d'Olympio, de Victor Hugo

.../...   C'est les tout derniers jours de 1832 ou les tout premiers de 1833 que Victor Hugo rencontra pour la première fois dans un bal d'artistes cette Juliette, actrice aussi légère de réputation que de talent, mais dont les yeux noirs, la sveltesse et la beauté fascinèrent le poète; dès février une liaison se noua,...

3 pages - 1,80 ¤

LETTRE DE LE SAGE A UN AMI SUR LA MORT DE LA BRUYÈRE.

|| Vous supposerez qu'à la mort de La Bruyère,— Le Sage (le futur auteur de Turcaret (1709), du Diable boiteux (1707) et de Gil Blas (1715-1735) -- écrit à un ami et lui dit combien il ressent la perte que viennent de faire en La Bruyère les lettres françaises. Il caractérisera l'homme, le moraliste, l'écrivain. ||...

1 page - 1,80 ¤

Avez-vous eu l'occasion, au cours de vos lectures scolaires ou personnelles, de retrouver, chez des auteurs différents, de grands thèmes « éternels »? Vous essaierez de dégager les raisons de leur retour et l'apport original de chaque écrivain.

|| Ce sujet présentait deux difficultés : — le candidat devait d'abord dresser un catalogue d'un certain nombre de thèmes « éternels «, c'est-à-dire de ceux qui, de la Bible à la littérature de l'Antiquité et de nos jours, reviennent très fréquemment; — puis il fallait choisir et découvrir ce que les auteurs retenus avaient ...

2 pages - 1,80 ¤

Victor HUGO, Les Contemplations, Ile de Serk

Victor Hugo a écrit ce poème pour Juliette Drouet, après une excursion dans une des îles anglo-normandes, au cours de son exil. J'ai cueilli cette fleur pour toi sur la colline. Dans l'âpre escarpement qui sur le flot s'incline, Que l'aigle connaît seul et seul peut approcher, Paisible, elle croissait aux fentes du...

1 page - 1,80 ¤

ÊTRE DE SON ÉPOQUE - M0NTHERLANT, Le Solstice de juin.

«II faut être de son époque ! « tranche la midinette déchaînée, entre deux barbouillages de rouge. Et l'intellectuel, le jeune serin à besicles, avec un air inspiré : « Je suis passionnément de mon époque. « Je réponds seulement : Au nom de quoi cet impératif ? Soyez « de votre époque «...

2 pages - 1,80 ¤
1 page - 1,80 ¤

(Aimery de Beligné, étudiant, et Pomme, petite coiffeuse, ont leur premier rendez-vous à la terrasse d'un café) - Pascal LAISNÉ La Dentellière

Quelque chose était en train de se passer. Aimery parlait à Pomme. Il parlait très vite et très petit, comme écrivent certaines personnes, en serrant les mots. Pomme ne disait rien. Une partie d'elle-même écoutait ; mais seulement une petite partie. Tout le reste commençait à s'enfoncer dans l'eau tiède, presque un peu trop,...

2 pages - 1,80 ¤

VACANCES ET AGRESSIVITÉ

En août 1914, en France, deux millions et demi d'hommes environ furent mobilisés et un chiffre analogue en 1939-1940. Ce nombre de personnes ayant quitté tout à la fois leur foyer et leur travail paraissait prodigieux. Aujourd'hui, les trois mois d'été mobilisent et transportent, parfois très loin, près de douze millions de Français. Pour...

2 pages - 1,80 ¤
1 page - 1,80 ¤

Gustave FLAUBERT Madame BOVARY (1857), 2, partie, chapitre IV (commentaire)

Gustave FLAUBERT Madame BOVARY (1857), 2, partie, chapitre IV (Emma Bovary et son mari Charles, médecin à Yonville, petit bourg normand, passent les soirées d'hiver chez leur voisin, le pharmacien Homais, en compagnie du jeune clerc de notaire, Léon.) On faisait d'abord quelques parties de trente-et-un, ensuite M. Homais jouait à l'écarté avec Emma;...

2 pages - 1,80 ¤

LE PORT - BAUDELAIRE, Petits Poèmes en prose.

Un port est un endroit charmant pour une âme fatiguée des luttes de la vie. L'ampleur du ciel, l'architecture mobile des nuages, les colorations changeantes de la mer, les scintillements des phares, sont un prisme merveilleusement propre à amuser les yeux sans jamais les lasser. Les formes élancées des navires, au gréement compliqué, auxquels...

2 pages - 1,80 ¤

LA NOTION DU JUSTE ET DE L'INJUSTE EST-ELLE INNÉE ? VOLTAIRE, Le Philosophe ignorant.

« Plus j'ai vu des hommes différents par le climat, les moeurs, le langage, les lois, le culte, et par la mesure de leur intelligence, et plus j'ai remarqué qu'ils ont tous le même fond de morale; ils ont tous une notion grossière du juste et de l'injuste, sans savoir un mot de théologie...

2 pages - 1,80 ¤

Que ce soit dans le domaine du roman, de l'autobiographie, du théâtre ou de la poésie, la littérature fait souvent de larges emprunts à l'Histoire : Corneille fait revivre dans ses pièces des héros romains, Mme de la Fayette nous dépeint dans « La Princesse de Clèves » une fresque de la cour d'Henri II, Ronsard, d'Aubigné, Hugo, et bien d'autres rehaussent parfois leur lyrisme de souvenirs ou de témoignages historiques; en vous appuyant sur des exemples précis tirés de vos lectures, vous essaierez de définir les avantages (ou les inconvénients) que présente cette contribution de l'Histoire à la littérature.

||Le sujet repose sur une constatation d'évidence, amplement développée à l'aide d'exemples : la littérature, c'est-à-dire l'imagination, entretient des rapports étroits avec l'Histoire, qui est aujourd'hui considérée comme une science exacte.  Pour résoudre cette énigme, il faut se rappeler les conceptions classiques : l'Histoire de Tacite, de Plutarque, et même d'Augustin Thierry et de...

1 page - 1,80 ¤

POUR UN ANNIVERSAIRE - Paul ÉLUARD: Dans un commentaire composé, vous pourrez montrer comment l'auteur reprend un des thèmes éternels de la poésie, dans un ton et avec des procédés que vous vous efforcerez de préciser.

Je fête l'essentiel je fête ta présence Rien n'est passé la vie a des feuilles nouvelles Les plus jeunes ruisseaux sortent dans l'herbe fraîche Et comme nous aimons la chaleur il fait chaud Les fruits abusent du soleil les couleurs brûlent Puis l'automne courtise ardemment l'hiver vierge L'homme ne mûrit pas il vieillit ses enfants...

1 page - 1,80 ¤

Les genres littéraires ont toujours, sembleraient-ils, étaient en lutte constante entre eux. En effet, Aristote, dans ses écrits théoriques : la  Poétique, n’a-t-il pas tendance à dénigrer la comédie pour mieux glorifier la tragédie ? Le genre romanesque, avant d’être couvert de gloire au XVIII- XIXème siècle, n’a-t-il pas été considéré comme pernicieux dans les époques antérieures ?

||     Cette polémique des genres, due à différentes conceptions esthétiques, semble donc assez présente dans l’Histoire littéraire. Cependant, cette polémique semble s’achever sous les écrits du mouvement romantique et notamment sous les écrits de son chef de file Victor Hugo qui inscrit, en 1826, dans sa préface des odes et des ballades :             « ...

3 pages - 1,80 ¤

William GROSSIN, « Quand la jeunesse ignore les frontières »

Bien des études s'efforcent d'analyser les raisons des attitudes nouvelles de la jeunesse. C'est trop peu dire qu'elles résultent des changements techniques ou de ce qu'on appelle parfois la société de consommation. La coupure entre la société des adultes et celle des jeunes s'observe dans des pays très différents, tant du point de vue...

2 pages - 1,80 ¤

Dans le Journal des Faux-Monnayeurs, André Gide s'interroge sur les réactions de ses futurs lecteurs et déclare : « Depuis longtemps, je ne prétends gagner mon procès qu'en appel. Je n'écris que pour être relu. » Vous direz si vous partagez ce point de vue et expliquerez pourquoi, au travers d'exemples précis.

|| André Gide ( 1869-1951) a écrit plus de soixante ouvrages (Si le Grain ne meurt, les Nourritures terrestres, l'Immoraliste, les Caves du Vatican, les Faux Monnayeurs, etc.). Il a cherché constamment à « réveiller toutes les interrogations «; il écrit dans son Journal : « Belle fonction... celle d'inquiéteur «. Alors que Gide refuse tous...

1 page - 1,80 ¤

PRINTEMPS (Alain BORNE : Neige et Vingt poèmes)

Dieu récrit la nature encore une fois aussi douce d'amour et rêveuse de mort voici ma vie encore dans ce songe de sang — que la campagne est pâle sous son odeur de vent. — Pourtant c'en est fini du chemin tiède des mains de mousseline et de l'air des colombes ailes de lilas blanc des...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 590 591 592 593 594 595 596 597 598 599 600 601 602 603 604 605 606 607 608 609 610 611 612 613 614 615 616 617 618 619 620 621 622 623 624 625 626 627 628 629 630 631 632 633 634 635 636 637 638 639 640 641 642 643 644 645 646 647 648 649 650 651 652 653 654 655 656 657 658 659 660 661 662 663 664 665 666 667 668 669 670 671 672 673 674 675 676 677 678 679 680 681 682 683 684 685 686 687 688 689 690 691 692 693 694 695 696 697 698 699 700 701 702 703 704 705 706 707 708 709 710 711 712 713 714 715 716 717 718 719 720 721 722 723 724 725 726 727 728 729 730 731 732 733 734 735 736 737 738 739 ... 775 776 777 778 779 780

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit