LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
85 - Quel écrivain du XIXe siècle a épousé, quelques mois avant sa mort, la femme qu'il aimait depuis 17 ans, Madame Hanska ?
A
Balzac
B
Dumas
C
Huysmans
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A


Les nouveautés du site

Flaubert, Madame Bovary. Sous forme d'un commentaire composé, vous montrerez comment l'auteur présente un document sur la vie de province et fait découvrir les sentiments qu'elle inspire.

« Tous les jours, à la même heure, le maître d'école, en bonnet de soie noire, ouvrait les auvents de sa maison, et le garde champêtre passait, portant son sabre sur sa blouse. Soir et matin, les chevaux de la poste, trois par trois, traversaient la rue pour aller boire à la mare. De ...

2 pages - 1,80 ¤

" Rossignol" de Verlaine, Poèmes Saturniens

Comme un vol criard d'oiseaux en émoi,  Tous mes souvenirs s'abattent sur moi,  S'abattent parmi le feuillage jaune  De mon coeur mirant son tronc plié d'aune  Au tain violet de l'eau des Regrets  Qui mélancoliquement coule auprès,  S'abattent, et puis la rumeur mauvaise  Qu'une brise moite en montant apaise,  S'éteint par degrés dans...

3 pages - 1,80 ¤

Jean-Jacques Rousseau, Confessions: Sous forme de commentaire composé, vous expliquerez ce texte en montrant comment le site et les circonstances concourent à créer chez l'auteur un sentiment de bonheur presque parfait.

Je me souviens d'avoir passé une nuit délicieuse hors de la ville dans un chemin qui côtoyait le Rhône ou la Saône, car je me rappelle pas lequel des deux. Des jardins élevés en terrasse bordaient le chemin du côté opposé. Il avait fait très chaud ce jour-là ; la soirée était charmante ;...

3 pages - 1,80 ¤

Jean Grémillon, metteur en scène de cinéma ( mort en 1959), a écrit: « Le cinéma dispose d'une puissance de conviction jamais encore égalée... On ne pourrait inventer un instrument de connaissance plus convaincant ». L'écrivain Georges Duhamel semble d'un avis totalement opposé, lorsqu'il affirme, dans les Scènes de la vie future, que le cinéma « est un passe-temps d'illettrés ». Que pensez-vous de ces deux assertions ?

|||| Introduction • Origines du cinéma, • Sa confirmation lente comme art et culture, • Plan annoncé. Première partie : Cinéma « passe-temps d'illettrés » ? • Formule à replacer dans son contexte d'époque. • Voyage aux Etats-Unis de Duhamel. • Cinéma : Technique, muet, burlesques ; d'où méfiance des intellectuels. • Le « ciné » de l'Entre-Deux-Guerres. •...

3 pages - 1,80 ¤

A l'aide d'exemples empruntés à vos lectures personnelles, commentez cette phrase de Jean COCTEAU: « Un beau livre, c'est celui qui sème à foison les points d'interrogation ».

Introduction : • La lecture : — sa place dans la vie de l'esprit, — elle est « au seuil de la vie spirituelle » (Proust). • Le lecteur : « Dis-moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es)> (Mauriac); mais aussi : « mais je te connaîtrai mieux si tu me dis ce que tu relis » (Mauriac). •...

2 pages - 1,80 ¤

Paul Valéry écrit dans Regards sur le monde actuel, (Propos sur le progrès, 1931) : « Supposé que l'immense transformation que nous vivons et qui nous meut, se développe encore, achève d'altérer ce qui subsiste des coutumes, articule tout autrement les besoins et les moyens de la vie, bientôt l'ère toute nouvelle enfantera des hommes qui ne tiendront plus au passé par aucune habitude de l'esprit. L'histoire leur offrira des récits étranges, presque incompréhensibles ; car rien dans leur époque n'aura eu d'exemple dans le passé ; ni rien du passé ne survivra dans leur présent. [...] L'un des effets les plus sûrs et les plus cruels du progrès est d'ajouter à la mort une peine accessoire, qui va s'aggravant d'elle-même à mesure que s'accuse et se précipite la révolution des coutumes et des idées. Ce n'était pas assez que de périr ; il faut devenir inintelligibles, presque ridicules... » Vous expliquerez et discuterez ce jugement. Vous vous demanderez en particulier, en vous fondant sur vos lectures personnelles, si les temps annoncés par Valéry vous semblent venus, et si les oeuvres littéraires et artistiques des siècles passés sont pour vous « inintelligibles et presque ridicules ».

Toute la fin du 19e s., a été nourrie de l'utopie souriante du bonheur apporté aux générations qui suivraient grâce au progrès, spécialement technique. Le chimiste Marcelin Berthelot va jusqu'à écrire en 1894: « Dans ce temps-là (en l'an 2 000 !), il n'y aura plus dans le monde ni agriculture, ni pâtre, ni laboureurs ; le problème...

3 pages - 1,80 ¤

De nombreux écrivains ont parlé dans leurs oeuvres de la solitude. En confrontant votre expérience personnelle de la solitude avec ce qu'en ont dit ces écrivains — ou, si vous voulez, ces auteurs, car vous pouvez emprunter des exemples au cinéma ou à la chanson — vous tenterez de distinguer et de classer les différentes significations du mot solitude. Vous mettrez en évidence les agréments, l'utilité, les dangers de la solitude.

|||| Introduction • La solitude goûtée par ceux qui : — recherchent paix, sécurité, liberté ; — désirent se retrouver eux-mêmes. • En opposition beaucoup cultivent le « divertissement » (sens Pascalien). Première partie : Dangers de la solitude • imposée : punition (cachot - cellule) ou exil, abandon. • incompréhension (poète ; artiste ; puissant ; détenteur d'l...

3 pages - 1,80 ¤

A travers des exemples, montrez comment il serait possible d'améliorer la vie des malades et des vieillards.

La littérature médicale de vulgarisation, parce qu'elle touche à nos biens les plus précieux, la vie et la santé, jouit d'un succès constant. La qualité des ouvrages est variable mais on remarque que la condition du malade est très rarement abordée. On décrit les techniques, on expose les espoirs que suscite le progrès. Le rôle du médecin est...

2 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qu'une vraie femme ?

Benoîte Groult évoque ce qu'est « une vraie femme ». On peut s'interroger d'abord sur ce seul nom de femme. Que recouvre ce vocable ? Pourquoi a-t-on besoin de le qualifier à l'aide de l'adjectif « vrai ». Comme s'il existait de fausses femmes ? La femme est un être humain qui se distingue de l'homme par sa constitution...

2 pages - 1,80 ¤

« Les délinquants sont de plus en plus jeunes » affirme Monique Jouanen. Cela vous paraît-il être un phénomène grave ?

Quelles sont, à votre avis, les raisons profondes de cette délinquance « infantile » (autres que celles évoquées dans le texte) ? Pensez-vous qu'il y ait des remèdes à ce problème ? Si l'auteur dénonce l'environnement humain comme facteur important de la délinquance des jeunes, il insiste beaucoup plus sur l'environnement matériel. Or, on le sait, le comportement des...

1 page - 1,80 ¤

« Le plus mauvais pour un chômeur, c'est de rester chez lui à attendre. » Que pensez-vous de cette affirmation ? Que feriez-vous si vous vous trouviez sans emploi ?

Le chômeur, s'il perd son gagne-pain, voit aussi tout le tissu social qui soutient le travailleur l'abandonner. Certes, le chômage n'est plus une tare infâmante pour qui le subit mais il met sa victime en marge de la société : si l'implacable destin y est pour quelque chose, la responsabilité humaine n'est pas exclue ; peut-être a-t-on choisi...

1 page - 1,80 ¤

La modernisation et l'accélération des moyens de voyager facilitent-elles le rapprochement entre les hommes et leur meilleure compréhension mutuelle ?

Il y a du pour et du contre à voyager et, entre les deux, « mon coeur balance ! » Mais la balance n'est pas égale pour chacun car il est mille et une façons de se déplacer ou de rester chez soi. Il est des individus qui voyagent pour des raisons professionnelles : ils prennent le moyen le...

2 pages - 1,80 ¤

Imaginez un dialogue entre un défenseur des moyens audio-visuels et un fervent partisan du livre.

Doctus et Medius sont deux personnages très connus du milieu intellectuel. Leurs différences, leurs oppositions les incitent à ne pas se parler, persuadés qu'ils ne sont l'un et l'autre que les outils de culture dont ils sont respectivement les fervents utilisateurs, le livre et l'audio-visuel, sont les seuls dignes d'enrichir quelque peu l'humanité. Aujourd'hui pourtant, Doctus, tout ébouriffé,...

2 pages - 1,80 ¤

Le livre, s'il est un riche et merveilleux instrument pour André Maurois, semble négligé par une fraction importante de notre population. En effet, un article du Figaro a révélé que « 50 % de Français ne lisent jamais aucun livre ». Cela vous semble-t-il grave ? Pourquoi ? Pensez-vous, au contraire, qu'il est actuellement possible de se passer de lecture ?

1) Avantages du livre Alors que certains loisirs font de l'homme un spectateur, le livre le rend actif devant le spectacle infini puisqu'il est appelé à le « créer » lui-même. Dans le temps et dans l'espace, il sera en contact direct avec d'autres êtres humains à la vie desquels il participera. Or l'expérience, l'action sont les meilleures sources...

1 page - 1,80 ¤

Maurice Druon condamne les « cités-dortoirs ». Leurs constructeurs avaient au contraire le sentiment d'améliorer les conditions de logement de milliers de personnes. Que pensez-vous de tels points de vue ? Les constructions collectives modernes vous semblent-elles pouvoir être rendues plus belles et plus humaines ?

a) pourquoi ces cités-dortoirs? - volonté d'améliorer les conditions de logement : suppression des bidonvilles, bien-être matériel élémentaire, clarté des baies vitrées pour donner de la lumière dans un environnement gris ; ...

1 page - 1,80 ¤

« C'est bien parce qu'elles paraissent interdire l'anonymat et l'isolement que les vieilles cités... » Comment comprenez-vous cette phrase ? Pensez-vous que les villes modernes sont propices aux échanges et aux contacts sociaux ou qu'au contraire, avec leurs grands ensembles, elles deviennent facteur d'isolement ?

Les urbanistes, les architectes imaginent de nouvelles formes d'agglomérations pour répondre, avec plus ou moins de bonheur, à l'évolution de notre mode de vie. Ils essaient de résoudre les problèmes posés par l'insuffisance structurelle des cités anciennes en résorbant par exemple les conflits automobilistes-piétons, en proposant des logements à une population qui afflue dans les grands centres d'activités,...

1 page - 1,80 ¤

Depuis quelques années il est question de ne pas détruire systématiquement les vieux quartiers des villes mais de les aménager. Quels peuvent en être les avantages mais aussi les obstacles

Lors d'un congrès de l'association internationale « Urbanisme et Commerce », il y a quelques années, deux thèses opposées se sont développées sur le rôle de la ville. L'une prévoyait la dilution des agglomérations dans un tissu urbain peu structuré, l'autre considérait que notre mode de vie ne bouleversait pas les fondements de notre civilisation. Cela s'est traduit,...

1 page - 1,80 ¤

René Berthier vient de nous rappeler que nos ancêtres nous ont laissé un grand héritage moral. Mais ne leur devons-nous pas aussi un héritage scientifique, technique, artistique ?

Nos ancêtres nous ont laissé de multiples héritages ; ils ont bâti notre monde, nous garantissant des biens moraux, comme ceux dont parle René Berthier et que nous n'avons pas toujours su respecter et en même temps un patrimoine plus concret, dont témoignent les sciences, la technique, l'art. L'héritage scientifique de nos ancêtres est récent car la cadence des...

1 page - 1,80 ¤

Le goût des vieilles choses et ce besoin de retour à la vie campagnarde sont-ils également constatables dans votre entourage ? Y êtes-vous sensible personnellement ? Un retour au passé est-il souhaitable ? Est-il possible ?

|| Les vieilleries désignent les meubles vétustes, les objets plus ou moins cassés que nos ancêtres reléguaient dans leur grenier parce qu'ils ne servaient plus ou revendaient à quelque amateur de vieilles choses pour pouvoir se meubler de « neuf » et de solide. Or, notre époque connaît un retour à ces objets anciens,...

2 pages - 1,80 ¤

Parmi les causes de la pollution humaine quelle est celle qui vous paraît la plus préoccupante ? Comment s'explique-t-elle ? Quelles solutions proposez-vous pour y remédier ?

1° Idées générales Alors que l'on dénonce la pollution de la nature, l'auteur dénonce en sus la pollution qui atteint l'homme dans son corps et dans son âme. Les causes alléguées sont d'abord d'ordre matériel : selon les sexes, les classes sociales, l'activité professionnelle, la durée du travail, l'incertitude dans la profession sont des facteurs essentiels auxquels s'ajoutent les...

1 page - 1,80 ¤
1 page - 1,80 ¤

Pensez-vous que les jouets que l'on fabrique pour les •enfants représentent déjà leur manière de vivre et leur rôle social de demain

? Les jouets sont une composante importante de l'univers des enfants. Fabriqués par leurs aînés, ils influencent considérablement leur comportement et font partie de leur éducation. Conçus par des adultes, ils matérialisent, au moins partiellement, les passions ou obsessions de ces derniers ; ils représentent le monde des grands miniaturisé ou caricaturé. Les poupées répondent aux canons de la...

1 page - 1,80 ¤

« Et vous voulez la guerre ? » demande Hector. « Je ne la veux pas. Mais je suis moins sûr de ses intentions à elle ». On pourrait penser, d'après cette dernière réplique, que la guerre est un phénomène qui échappe à la volonté humaine, une sorte de fatalité. Qu'en pensez-vous ?

Il n'est pas difficile de croire que la guerre est une fatalité. Et pourtant il est des voix pour exprimer qu'il s'agit d'un mal nécessaire ! Si destin il y a, il devrait être combattu avec autant d'acharnement qu'on en met à faire reculer la maladie, la mort. Pourquoi mieux vivre si la guerre doit exister, s'il faut...

1 page - 1,80 ¤

« C'est à croire que la joie de vivre décline à mesure qu'augmente le niveau de vie ». Vous sentez-vous en accord ou en désaccord avec lui ? Développez vos arguments au moyen d'exemples précis et de réflexions personnelles.

Ce qu'autrefois une vie ne suffisait pas pour l'obtenir — que dis-je, une vie, plusieurs générations — nous l'obtenons en quelques années, quelques heures. Je parle bien sûr des « choses », de ce qui est matériel. En partant de Paris, Madame de Sévigné — c'était une noble, une privilégiée — devait parcourir les routes de France pendant une...

1 page - 1,80 ¤

Commentaire : Ultima verba, Victor Hugo

Note : 8/10

Ultima Verba est un poème en vers, composé de seize quatrains en alexandrins contenant des rimes croisées, écrit par Victor Hugo. Celui-ci se démarque de plusieurs genres littéraires, auteur du XIXème siècle, il est le chef de file du romantisme et considéré comme l'un des plus importants écrivains de la langue française. Ultima Verba fait partie du recueil...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 650 651 652 653 654 655 656 657 658 659 660 661 662 663 664 665 666 667 668 669 670 671 672 673 674 675 676 677 678 679 680 681 682 683 684 685 686 687 688 689 690 691 692 693 694 695 696 697 698 699 700 701 702 703 704 705 706 707 708 709 710 711 712 713 714 715 716 717 718 719 720 721 722 723 724 725 726 727 728 729 730 731 732 733 734 735 736 737 738 739 740 741 742 743 744 745 746 747 748 749

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast littérature