LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
794 - Quelle notion d'analyse littéraire cet extrait illustre-t-il? CYRANO Ah ! Non ! C'est un peu court, jeune homme ! On pouvait dire... oh ! Dieu !... bien des choses en somme... En variant le ton, — par exemple, tenez : Agressif : « moi, monsieur, si j'avais un tel nez, Il faudrait sur-le-champ que je me l'amputasse ! » Amical : « mais il doit tremper dans votre tasse : Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap ! » Descriptif : « c'est un roc !... c'est un pic... c'est un cap ! Que dis-je, c'est un cap ?... c'est une péninsule ! » Curieux : « de quoi sert cette oblongue capsule ? D'écritoire, monsieur, ou de boîte à ciseaux ? » Gracieux : « aimez-vous à ce point les oiseaux Que paternellement vous vous préoccupâtes De tendre ce perchoir à leurs petites pattes ? » [...] Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac, acte I, scène 4, 1897.
A
a) la mise en abyme
B
b) le parallélisme
C
c)     la réécriture
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A
Correction :
réponse a) Plusieurs caractéristiques font de ce passage un exemple de la mise en abyme. En effet, dans cette scène célèbre de la pièce de Rostand, Cyrano de Bergerac répond avec panache aux attaques ironiques dont son nez est la cible. Il reproche à son interlocuteur son manque d'imagination dans ses remarques : dès lors, il lui joue les différentes possibilités de se moquer de lui, les déclinant comme autant de genres. Les indications qui les précèdent ressemblent à des didascalies et il est lui-même celui que désignent les deux personnes grammaticales employées. À l'inverse, le « on » désigne le personnage qui lui fait face, mais aussi le public dissimulé dans l'ombre. Enfin, le caractère particulièrement théâtral de Cyrano est ici mis en valeur : véritable acteur, il joue sa vie comme une pièce. Ce « théâtre dans le théâtre » est une illustration de la mise en abyme.


Les nouveautés du site

Comment peut-on expliquer un poème ? En vous appuyant sur des exemples précis, vous répondrez à cette question.

|| L'enseignement secondaire et supérieur, en littérature française, repose traditionnellement sur l'explication de textes. Le rôle du pédagogue consiste à relever dans une page de Balzac ou d' Apollinaire un certain nombre de problèmes et à aider ses élèves à les résoudre, pour leur permettre de mieux comprendre, de mieux apprécier, en fin de compte,...

1 page - 1,80 ¤

En un commentaire composé vous étudierez ce texte dans lequel Victor Hugo dessine et en même temps explique ce personnage.

Dans une peinture des bas-fonds de Paris en 1830, Victor Hugo présente quatre truands; voici le portrait du plus jeune : Un être lugubre, c'était Montparnasse. Montparnasse était un enfant ; moins de vingt ans, un joli visage, des lèvres qui ressemblaient à des cerises, de charmants cheveux noirs, la clarté du printemps dans...

2 pages - 1,80 ¤

R. ESCARPIT, L'Humour

Quand deux joueurs d'échecs engagent une partie, ils supposent joués un certain nombre de coups. Cette convention, valable seulement pour ces deux joueurs et pour cette partie, leur évite gestes et calculs inutiles, puisque tous les débuts possibles sont connus et catalogués. Le jeu créateur commence seulement en un point de la partie qui...

2 pages - 1,80 ¤

Un critique contemporain écrit (R. Barthes, Le plaisir du texte, Ed. du Seuil, 1973, p. 85) : « Pourquoi, dans les ½uvres historiques, romanesques, biographiques, y a-t-il (pour certains dont je suis) un plaisir à voir représenter la « vie quotidienne » d'une époque, d'un personnage ? Pourquoi cette curiosité des menus détails : horaires, habitudes, repas, logements, vêtements, etc. ? ». Avez-vous, vous aussi, au cours de vos lectures, ressenti ce plaisir qu'évoque Roland Barthes ? En vous appuyant sur des exemples précis, vous tenterez de répondre à sa question.

|| La question que pose Roland Barthes révèle chez certains lecteurs une attitude ambiguë et paradoxale. Le lecteur des Trois Mousquetaires, du Bossu, recherche des péripéties palpitantes plutôt qu'une documentation sur la vie quotidienne ( monotone et plate) du peuple français sous Louis XIII ou Philippe d'Orléans. Or, à en croire R. Barthes, une catégorie de...

1 page - 1,80 ¤

Étudiez, sous la forme d'un commentaire composé, cette page extraite de : Attendez l'Aube de Marcel Arland; attachez-vous plus particulièrement à préciser la tonalité du paysage et à montrer le sens que l'auteur attribue à cette promenade nocturne.

Je vais lentement au long des rues (...) Ce sont des rues ténébreuses, des couvents, de vieux hôtels, des murs sans fin, le haut porche de l'Évêché et, dominant la nuit, les deux tours de la cathédrale. Ce fut longtemps une métropole religieuse. Les évêques ont porté le sceptre aux sacres de Reims. J'ai...

1 page - 1,80 ¤

Vous donnerez d'abord un résumé ou une analyse (à votre choix, mais en l'indiquant clairement au début), du passage suivant de La Démocratie en Amérique, ouvrage publié par l'historien Tocqueville en 1836-1839. Puis vous choisirez dans ce texte un problème; vous en préciserez les données selon l'auteur; vous exposerez, en les justifiant, vos propres vues sur la question.

Une grande révolution démocratique s'opère parmi nous; tous la voient, mais tous ne la jugent point de la même manière. Les uns la considèrent comme une chose nouvelle, et, la prenant pour un accident, ils espèrent pouvoir encore s'arrêter; tandis que d'autres la jugent irrésistible, parce qu'elle leur semble le fait le plus continu,...

2 pages - 1,80 ¤

La Faute de l’abbé Mouret, Zola : LES AMBIGUÏTÉS DU CULTE MARIAL

     A travers les chapitres 12 et 15 de La Faute de l’abbé Mouret, Zola aborde la question du mariage. On aborde ainsi différents aspects du mariage.   I)                    LE MARIAGE PRATIQUE   A)     Marier pour pardonner   Dès le début du chapitre XII, on assiste à une divergence d’opinion entre l’abbé Mouret et le frère Bambousse....

2 pages - 1,80 ¤

UN HÉMISPHÈRE DANS UNE CHEVELURE - Charles BAUDELAIRE, Le Spleen de Paris (XVII)

« Laisse-moi respirer longtemps, longtemps, l'odeur de tes cheveux, y plonger tout mon visage, comme un homme altéré dans l'eau d'une source, et les agiter avec ma main comme un mouchoir odorant, pour secouer des souvenirs dans l'air. Si tu pouvais savoir tout ce que je vois ! tout ce que je sens! tout ce...

1 page - 1,80 ¤

LES ENFANTS DE LA PUBLICITÉ

Les véhicules habituels de la culture : famille, école, livre, théâtre devraient dire ces choses (les méfaits de la publicité), mais soyons sérieux ! Que peuvent les parents, les professeurs ou les écrivains face à Publicis ou Havas? Que peuvent-ils surtout lorsqu'il s'agit d'éduquer des enfants ? Car c'est la jeunesse, dès son...

2 pages - 1,80 ¤
1 page - 1,80 ¤

Vous ferez un commentaire composé de ce texte, montrant, si vous le voulez, par quels moyens Valéry rend sensibles le mouvement et la magie de la danse.

« Elle semble d'abord, de ses pas pleins d'esprit, effacer de la terre toute fatigue et toute sottise. Et voici qu'elle se fait une demeure un peu au-dessus des choses, et l'on dirait qu'elle s'arrange un nid dans ses bras blancs. Mais, à présent, ne croirait-on pas qu'elle se tisse de ses pieds un...

1 page - 1,80 ¤

CURIOSITÉ ET ACTIVITÉ DE L'ESPRIT

|| Qu'il s'agisse de science ou de culture, nous montrons une même tendance à confondre la curiosité avec l'activité de l'esprit. Le lecteur de magazines, le téléspectateur montrent une grande curiosité, un grand désir de s'informer. Cela est bien, à la condition qu'ils ne s'imaginent pas qu'en assouvissant leur curiosité ils déploient une activité...

2 pages - 1,80 ¤

Vous ferez un commentaire composé de ce poème, où Aragon chante à la fois son amour pour Elsa et la France écrasée sous l'occupation.

ELSA AU MIROIR C'était au beau milieu de notre tragédie Et pendant un long jour assise à son miroir Elle peignait ses cheveux d'or je croyais voir Ses patientes mains calmer un incendie C'était au beau milieu de notre tragédie Et pendant un long jour assise à son miroir Elle peignait ses cheveux d'or...

2 pages - 1,80 ¤

Quelle est la nature de l'attention ?

|| — I — L'attention est d'une part une attitude du corps. Ribot a insisté sur cet aspect dont il a fait l'essentiel de l'attention : « les phénomènes d'adaptation motrice sont les éléments constitutifs de l'attention «. L'attention en effet comporte un ensemble de réactions physiologiques caractéristiques : arrêt des mouvements, d'où immobilité...

2 pages - 1,80 ¤

On dit volontiers que la littérature classique est « psychologique ». Expliquez et, au besoin, limitez la portée de cette expression.

I. La littérature peut s'attacher au monde extérieur : elle est descriptive. — Elle peut exprimer les émotions : elle est lyrique. — Elle peut enfin poser quelques problèmes de la société (certains passages de Molière ou de La Bruyère ; les préoccupations des écrivains du XVIIe siècle). — La littérature psychologique étudie les sentiments...

1 page - 1,80 ¤

Les classiques parlent sans cesse de « nature » et de « naturel ». D'où vient que Rousseau et la plupart des écrivains qui l'ont suivi leur aient reproché de manquer de naturel ?

|| I. COMMENT, AU 17e SIECLE, DÉFINIT-ON NATURE ET NATUREL ? Si Rapin, Bouhours, La Fontaine (et maintenant il ne faut pas quitter la nature d'un pas), Racine (un écrivain qui s'écarte du naturel trahit le bon sens), Molière (peindre les hommes d'après nature), Boileau enfin, se sont entendus pour affirmer la nécessité du naturel...

2 pages - 1,80 ¤

Expliquez et discutez ce jugement de Vauvenargues : « La Bruyère était un grand peintre ; il n'était peut-être pas un grand philosophe. Le duc de La Rochefoucauld était un philosophe mais n'était pas un grand peintre ».

||   Vauvenargues aurait voulu posséder les dons de peintre de La Bruyère ; d'autre part, il prenait partie contre la philosophie amère de La Rochefoucauld. Le parallèle qu'il esquisse entre ces deux moralistes est donc tout particulièrement intéressant. ||...

1 page - 1,80 ¤

Que pensez-vous de cette opinion de Brunetière: « Les indignations de La Bruyère ont quelque chose de plus profond que celles de La Fontaine ; il s'est moins aisément arrangé que Molière de la société de son temps et l'on voit percer une pitié qui n'est pas dans Boileau. C'est l'idée d'humanité qui commence à se faire jour ».

I. Constatez que: — La Fontaine trace les grandes lignes d'une morale facile mais ne se préoccupe pas, bien qu'il ait aimé observer et peindre les humbles, d'améliorer leur sort. Il reste un aristocrate assez dédaigneux. — Molière attaque les ridicules, les vices mais nullement les institutions nulle pitié pour le, humbles. — Boileau reste...

1 page - 1,80 ¤

On a dit que Bossuet avait été « le sublime orateur des idées communes ». Expliquez et discutez.

I. LA PENSÉE DE BOSSUET : a) Dans l'ensemble de son oeuvre quelle PENSÉE se dégage ? - L'HISTOIRE: il conçoit l'histoire en théologien. Toute-puissance de la Providence qui ordonne la marche du monde (Discours sur l'Histoire universelle). ...

1 page - 1,80 ¤

Vous essayerez de définir la conception que Bossuet se faisait de l'Oraison Funèbre.

|| Dans l'oraison funèbre du P. Bourgoing, Bossuet avouait qu'il plaignait les prédicateurs lorsqu'ils avaient à faire les panégyriques funèbres des grands du monde. Il est vrai que le genre n'était pas sans péril pour un ministre de Dieu plus désireux d'édifier les âmes que de se faire valoir. ||...

1 page - 1,80 ¤

« Vous rappellerez les circonstances de la publication des Provinciales et vous direz ce qui en fait encore l'intérêt et l'agrément ».

I. CIRCONSTANCES : (compléter avec le Jansénisme). — Les jésuites attaquent le livre de Jansénius, y découvrent cinq propositions fautives et les font condamner par le Pape. Condamnation également des écrits d'Arnauld, qu'on veut exclure de la Sorbonne. — Arnauld veut essayer une défense ; il ne trouve pas la note juste. Pascal, plus jeune,...

1 page - 1,80 ¤

Quels sont los divers genres d'intérêt qu'on peut trouver à la correspondance de Mme de Sévigné ?

|| — Rappel des circonstances : Mme de Sévigné, séparée de sa fille qu'elle adore, lui écrit les lettres qui forment la plus grande partie de sa correspondance. On y trouve plusieurs sources d'intérêt. ||...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 591 592 593 594 595 596 597 598 599 600 601 602 603 604 605 606 607 608 609 610 611 612 613 614 615 616 617 618 619 620 621 622 623 624 625 626 627 628 629 630 631 632 633 634 635 636 637 638 639 640 641 642 643 644 645 646 647 648 649 650 651 652 653 654 655 656 657 658 659 660 661 662 663 664 665 666 667 668 669 670 671 672 673 674 675 676 677 678 679 680 681 682 683 684 685 686 687 688 689 690 691 692 693 694 695 696 697 698 699 700 701 702 703 704 705 706 707 708 709 710 711 712 713 714 715 716 717 718 719 720 721 722 723 724 725 726 727 728 729 730 731 732 733 734 735 736 737 738 739 740 ... 775 776 777 778 779 780

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit