LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
145 - Pour Freud, le rêve est la satisfaction d'un désir...
A
sublimé
B
réalisé
C
réfoulé
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : C
Correction :
Les rêves ne sont ni des messages divins, ni des images dénuées de sens. Ils ont du sens, mais ce sens est crypté. Freud distingue ainsi le contenu manifeste (celui dont on se souvient au réveil) et le contenu latent. Cela tient à leur nature qui est d'exprimer ce qui a été réprimé pendant la veille. L'exemple classique est celui de l'enfant privé de dessert, qui rêve pendant la nuit qu'il mange son dessert. Dans ce cas, le sens est clair, mais en général, le sens du rêve est plus complexe à démêler. Le caractère crypté vient du fait que la répression n'est pas totalement inactive: le désir réprimé, qui peut lui-même déjà être de nature ambivalente, se montre de manière ambivalente, c'est-à-dire qu'il se montre tout en se cachant, notamment par déplacement (un objet anodin en symbolise un autre) et condensation (un objet symbolise plusieurs choses en même temps).


Les nouveautés du site

LES ANIMAUX SONT-ILS COMPARABLES À DES MACHINES ?

Comment expliquer les phénomènes de reproduction, d'autorégulation, de cicatrisation, de croissance, d'interdépendance des organes... ?             - Kant s'oppose à l'idée selon laquelle tous les phénomènes de la nature peuvent s'expliquer grâce à des lois, et montre dans La critique de la faculté de juger (partie téléologique) les spécificités des organismes vivants. Il compare le vivant à une...

3 pages - 1,80 ¤

L'ORGANISME VIVANT PEUT-IL ÊTRE COMPARÉ À UNE OEUVRE D'ART ?

Autrement dit, il est une "finalité naturelle", c'est-à-dire qu'il est à la fois cause et effet de lui-même. (cf. ex de l'arbre : il transforme sa nourriture pour grandir ; il est cause de ces transformations puisqu'il en est l'origine, et effet de ces transformations puisque c'est par elles qu'il se nourrit et donc qu'il existe.)             ● Dire...

3 pages - 1,80 ¤

PEUT-ON CONSIDÉRER LA NON-VIOLENCE COMME UNE VIOLENCE ?

Ainsi, la non violence défend des valeurs humaines d'amour et de respect. Elle ne veut pas justifier des pratiques violentes jugées indignes de l'homme.   2- Cependant, la non-violence est aussi un moyen de lutte et de réaction a) Le prince de Machiavel veut agir bien. Les fins qu'il poursuit sont bonnes ; c'est au niveau des procédés et des...

5 pages - 1,80 ¤

SUFFIT-IL DE LA LOI POUR QUE LA RAISON L'EMPORTE SUR LA VIOLENCE ?

RAISON: Du latin ratio, « calcul », « faculté de calculer, de raisonner » (en grec logos).* Au sens subjectif : mode de penser propre à l'homme (lui-même défini comme « animal raisonnable »).* Par opposition à l'intuition : faculté de raisonner, c'est-à-dire de combiner des concepts et des jugements, de déduire des conséquences.* Par opposition à la...

3 pages - 1,80 ¤

LE VRAI A-T-IL UNE HISTOIRE ?

La vérité s'oppose enfin au mensonge. Elle est une valeur positive L'histoire désigne ou bien la succession des événements, ou bien la discipline historique, c'est-à-dire l'historiographie. Dans les deux cas, elle suppose une temporalité et est tournée vers le passé. Problématisation : Une première interprétation du sujet inviterait à ce demander s'il y a une Histoire, au sens d'une historiographie,...

3 pages - 1,80 ¤

FAUT-IL NE TENIR POUR VRAI QUE CE QUI PEUT ÊTRE PROUVÉ ?

Il y a des obstacles épistémologiques qui rendent difficile la mise en place de structures rationnelles, et en particulier la valeur que l'on accorde généralement à l'expérience immédiate. LA VÉRITÉ ET LE DOUTE "Pour examiner la vérité il est besoin une fois en sa vie, de mettre toutes choses en doute autant qu'il se peut." Descartes Comment puis-je savoir que ce...

3 pages - 1,80 ¤

LE TRAVAIL EST-IL UN DROIT ?

« Premièrement, dit Marx, le travail est extérieur à l'ouvrier, cad il n'appartient pas à son être ; par conséquent, il ne s'affirme pas dans son travail, bien au contraire, il s'y renie ; loin d'y être heureux, il s'y sent malheureux ; il n'y développe aucune énergie libre, ni physique, ni morale, mais y mortifie son...

10 pages - 1,80 ¤

LE TRAVAIL EST-IL UNE FATALITÉ ?

Hegel, dans Phénoménologie de l'Esprit, nous fait le récit d'une certaine lutte entre deux consciences. Celles-ci s'affrontent afin d'être reconnues par l'autre. Le vainqueur, qui deviendra maître, est celui qui accepte le risque de mort ; le vaincu, qui deviendra l'esclave de l'autre, est celui qui reste trop attaché à la vie. La suite du récit cependant met...

2 pages - 1,80 ¤

POURQUOI LA RAISON RECOURT-ELLE À L'HYPOTHÈSE ?

Tous les deux en sont, au moment où ils parlent, au même point. Leurs deux propositions sont compréhensibles et ne comportent pas de contradiction, c'est-à-dire ne comportent pas de termes qui se contredisent entre eux. Une phrase qui se contredit est une absurdité qu'on ne peut jamais concevoir. Or l'expression «le soleil ne se lèvera pas demain» se...

6 pages - 1,80 ¤

À QUOI RECONNAÎT-ON QU'UNE THÉORIE EST SCIENTIFIQUE ?

La psychanalyse, la théorie de l'histoire de Marx peuvent-elles prétendre légitimement à la scientificité ? Popper, dans « Logique de la découverte scientifique » propose un critère de démarcation, capable d'établir, de manière concluante, la nature ou le statut scientifique d'une théorie. Il écrit : «C'est la falsifiabilité et non la vérifiabilité d'un système qu'il faut prendre comme critère de démarcation. En d'autres termes, je n'exigerai pas d'un...

5 pages - 1,80 ¤

PEUT-ON SE LIBÉRER DU PASSÉ ?

.. projet présent » : énoncé de la thèse générale, selon laquelle le passé est informé par le présent.b) « Cela... j'ai à être » : ce ne sont pas des déterminations arbitraires et fantaisistes qui décident de mon passé, mais bien mon projet originel.c) « Moi seul... signification » : ma projection permanente vers le futur décide...

4 pages - 1,80 ¤

DANS QUELLE MESURE L'ÉPREUVE DU TEMPS EST-ELLE UN CRITÈRE DE VALEUR ?

       Qu'est-ce qu'une valeur d'usage ? La valeur d'usage se définit par sa capacité à satisfaire certains de nos besoins. Une valeur d'usage est donc un objet qui peut servir valablement de moyen à la réalisation d'une fin. Elle n'est pas à distinguer trop rigoureusement du concept de valeur d'échange, sur lequel nous réfléchirons dans la partie suivante, dans la mesure...

2 pages - 1,80 ¤

LA VALEUR D'UNE CIVILISATION SE RÉDUIT-ELLE AU DÉVELOPPEMENT DE SA TECHNIQUE ?

Elle demande encore à être évaluée par autre chose. Le progrès technique, loin d' être la seule forme de progrès ou le progrès par excellence, suppose un autre progrès: celui des fins. La valeur d'une civilisation, c'est son niveau de pensée Aujourd'hui, la maîtrise de notre avenir passe sans doute moins par l'invention de machines de plus en plus complexes...

9 pages - 1,80 ¤

FAUT-IL REDOUTER LES MACHINES ?

Mais ce n'est pas possible car il est difficile de penser à tous ces types de dérèglement (machines plus perfectionnées donc dérèglements plus perfectionnés). De plus, il faut que les procédures de sécurité de la machine soient actionnées par l'homme. Question sur l'utilisation de la machine: ex: Tchernobyl, mesures de sécurités très importantes donc presque aucun risque d'accident,...

4 pages - 1,80 ¤

UNE SOCIÉTÉ SANS CONFLITS EST-ELLE POSSIBLE? EST-ELLE SOUHAITABLE ?

Note : 5.1/10

La violence peut prendre la forme d'une  guerre pour l'hégémonie : « L'idée générale, la catégorie qui se présente d'abord dans ce changement sans trêve des individus et des peuples qui existent un temps puis disparaissent, c'est en général la transformation. La vue des ruines d'une magnificence antérieure, nous conduit à saisir cette transformation...

7 pages - 1,80 ¤

FAUT-IL DISTINGUER LE CITOYEN DANS L'ÉTAT ET L'INDIVIDU DANS LA SOCIÉTÉ ?

Note : 5.1/10

C'est l'insociable sociabilité de Kant, l'homme a le désire de vivre en société mais ses passions naturelles, son égoïsme, le pousse au conflit. Le passage à l'état est pensé comme le passage à la loi, c'est-à-dire à ce qui envisage tous les membres de l'état comme égaux. La loi permet à l'individu de dépasser ...

5 pages - 1,80 ¤

FAUT-IL DONNER UN SENS À LA SOUFFRANCE ?

Note : 5.1/10

. Toute souffrance a-t-elle nécessairement un sens ? Si on doit lui donner, c'est qu'il est loin d'être évident. Comment en effet, justifier l'agonie d'un enfant. Certains y verront même l'une des preuves manifestes de la non-existence de Dieu comme Camus... Les souffrances ne sont-elles pas absurdes et insensées ? Donner un sens, est-ce chercher une justification, une légitimation...

6 pages - 1,80 ¤

L'INUTILE PEUT-IL AVOIR UNE VALEUR ?

Note : 5.1/10

  Libre parce que désintéressé. [Du point de vue du pragmatisme et de l'utilitarisme, le critère de la valeur d'une chose, c'est son utilité. Même les activitésprétendument désintéressées ont leur utilité: elles servent à nous rendre heureux.]  Le pragmatisme, avec James, soutient que le seul critère de la vérité est le succès. La pensée est au service de l'action. Les idées ne...

7 pages - 1,80 ¤

L'HOMME PEUT-IL SE CONTENTER DE VIVRE EN PAIX ?

Note : 5.1/10

·         En effet, la paix n'est pas le souverain bien, mais le bonheur si. Le souverain bien correspond à la plus finale des finalités : c'est cette fin en soi qu'on ne recherche qu'en vue d'elle-même et en vue de rien d'autre. Or si l'on cherche la paix pour atteindre le bonheur, l'inverse n'est pas vrai : la paix est une...

5 pages - 1,80 ¤

Y A-T-IL UN TEMPS POUR PHILOSOPHER ?

Note : 5.1/10

Ainsi dans la réflexion du philosopher, le philosophe se saisit dans sa finitude par contraste avec l'éternité des concepts auxquels il aspire. Philosopher apprend à se savoir mortel. Et si philosopher est apprendre à se savoir mortel, le temps de la philosophie est la condition de possibilité du temps réel et matériel de l'homme fini, parce que dans le...

4 pages - 1,80 ¤

UNE RELIGION SANS CROYANCE EST-ELLE POSSIBLE ?

Note : 5.1/10

. ». Cette dernière expression exprime une foi, c'est-à-dire une relation de confiance qui tire sa nature de se situer par-delà toute confirmation. Bien loin d'être l'incertitude qui précède un savoir enfin atteint, la foi est la certitude qui se substitue à un impossible savoir.* On ne peut pas dire qu'il s'agirait d'un doute à l'égard de la...

3 pages - 1,80 ¤

QU'EST-CE QU'ÊTRE RAISONNABLE ?

Note : 5.1/10

1. Être raisonnable selon le sens commun n'est qu'illusoire dans la mesure où cela repose sur un conformisme résultant de la crainte ou de la paresse, et où «hurler avec les loups» peut paraître raisonnable. Cependant, s'il est possible de s'illusionner on en remarque pas moins un accord apparent, et si superficiel soit-il, il indique l'accord véritable que...

3 pages - 1,80 ¤

PEUT-IL Y AVOIR UN MAUVAIS USAGE DE LA RAISON ?

Note : 5.1/10

L'imagination, le mythe ■ La raison voit dans l'imagination, selon le mot de Malebranche, « la folle du logis » ; elle condamne également la pensée mythique comme primitive et prélogique. ■ Ainsi, en refusant de prendre en considération tout ce qui lui est étranger, la raison se fait totalitaire, et construit des mondes où elle règne seule. Mais ces...

5 pages - 1,80 ¤

Y A-T-IL UN PLAISIR À GOUVERNER ?

Note : 5.1/10

L'exercice du pouvoir est certainement source de plaisir. L'exemple idéal en est le tyran dont parle Platon dans le Gorgias. Mais l'ivresse du pouvoir est en contradiction avec les charges de l'homme politique en démocratie. Cependant, pour qu'une action soit bien menée, il faut que nous y trouvions du plaisir.Sens du sujet : chaque...

1 page - 1,80 ¤

SUFFIT-IL DE SAVOIR POUR POUVOIR ?

Note : 5.1/10

L'expérience semble montrer que, s'il est nécessaire de savoir pour agir, la connaissance ne suffit pas toujours. S'agit-il d'un manque de connaissance? Faut-il autre chose que la connaissance pure et simple pour pouvoir agir? Ou bien faut-il introduire des degrés dans la connaissance nécessaire à l'action? Une réflexion philosophique sur la question posée par le sujet tâchera d'ordonner...

5 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 1550 1551 1552 1553 1554 1555 1556 1557 1558 1559 1560 1561 1562 1563 1564 1565 1566 1567 1568 1569 1570 1571 1572 1573 1574 1575 1576 1577 1578 1579 1580 1581 1582 1583 1584 1585 1586 1587 1588 1589 1590 1591 1592 1593 1594 1595 1596 1597 1598 1599 1600 1601 1602 1603 1604 1605 1606 1607 1608 1609 1610 1611 1612 1613 1614 1615 1616 1617 1618 1619 1620 1621 1622 1623 1624 1625 1626 1627 1628 1629 1630 1631 1632 1633 1634 1635 1636 1637 1638 1639 1640 1641 1642 1643 1644 1645 1646 1647 1648 1649 1650 1651 1652 1653 1654 1655 1656 1657 1658 1659 1660 1661 1662 1663 1664 1665 1666 1667 1668 1669 1670 1671 1672 1673 1674 1675 1676 1677 1678 1679 1680 1681 1682 1683 1684 1685 1686 1687 1688 1689 1690 1691 1692 1693 1694 1695 1696 1697 1698 1699 ... 1895 1896 1897 1898 1899 1900

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo