LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
27 - Qui a dit: "Le plus fort n'est jamais assez fort pour être toujours le maître, s'il ne transforme sa force en droit et l'obéissance en devoir" ?
A
Rousseau
B
Hobbes
C
Machiavel
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A
Correction :
La puissance dont chacun dispose pour affirmer ses droits est différente selon les hommes. Pour Rousseau, le plus fort à un moment de l'histoire n'est en aucun cas assuré de garder le pouvoir. C'est en soumettant la force à l'usage du droit que la paix civile peut être garantie. Mais il faut aussi que la loi se soumette au devoir qu'édicte la raison pour assurer la continuité du pouvoir. Autrement dit, la loi préserve la stabilité nécessaire à toute vie civile en soumettant la force au droit et l'action au devoir.


Les nouveautés du site

Avoir le droit pour soi suffit-il pour être juste ?

La dépendance des choses, n'ayant aucune moralité, ne nuit point à la liberté, et n'engendre point de vices : la dépendance des hommes étant désordonnée les engendre tous, et c'est par elle que le maître et l'esclave se dépravent mutuellement. S'il y a quelque moyen de remédier à ce mal dans la société, c'est de substituer la loi...

8 pages - 1,80 ¤

Le droit nous dit-il ce qu'il est juste de faire ?

Si nous souhaitons que le droit exprime le juste, la réalité du droit nous contraindrait d'admettre qu'il n'en est jamais ainsi.Reste alors à se demander ce qui fonde le droit et ce qu'il nous dit d'autre que le juste.On peut alors faire appel à la thèse de Calliclès chez PLATON : la loi est faite par les faibles...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on fonder l'idée d'un droit international ?

. . Édifice dans l'âme, (III) La scintillation sereine sème Sur l'altitude un dédain souverain. (IV)   Effet de cette allitération : impression de sérénité et de calme ressentis par le contemplateur dans ce lieu ou le soleil et la mer semblent en parfaite harmonie. La répétition de ces phonèmes produit des effets qui font écho avec le sens des mots.   NB : expliquer un exemple...

3 pages - 1,80 ¤

Que vaut l' idée d' un droit international ?

Mais cela implique de considérer que la guerre est un moment parmi d'autres du droit, et que ce dernier n'est que l'imposition de la force par d'autres moyens. C'est cette conception du droit que Calliclès soutient à Socrate dans le dialogue de Platon intitulé le Gorgias où il expose l'idée selon laquelle c'est la force qui fait le...

5 pages - 1,80 ¤

L'idée d'un droit international est-elle utopique?

o   La seconde concerne la souveraineté des états eux-mêmes. En admettant que l'on puisse parler d'un droit international, on introduirait aussitôt une puissance supérieure à celle de l'état puisque, par ce statut d'international, l'état devrait lui-même s'y soumettre. ·         Sur ce second point, on voit combien il peut être difficile de parler de droit international sans mettre en péril la souveraineté...

2 pages - 1,80 ¤

Qu'est ce que défendre ses droits?

o   La seconde concerne la souveraineté des états eux-mêmes. En admettant que l'on puisse parler d'un droit international, on introduirait aussitôt une puissance supérieure à celle de l'état puisque, par ce statut d'international, l'état devrait lui-même s'y soumettre. ·         Sur ce second point, on voit combien il peut être difficile de parler de droit international sans mettre en péril la souveraineté...

2 pages - 1,80 ¤

Quels sont les rapports entre droit et intérêt ?

  B : Pour Nozick la théorie de la justice est inséparable d'une réflexion sur la propriété. La justice distributive porte sur deux objets : l'acquisition initiale des biens et la transmission de ces mêmes biens. Celui qui acquiert un bien selon le principe de juste acquisition a un juste droit à ce bien. Celui qui acquiert un bien selon le...

3 pages - 1,80 ¤

Défendre ses droits est-ce la même chose que défendre ses intérêts ?

.../....   C'est par une vérité affirmée comme universel que Saint Thomas commence cet extrait. "Rien de ce qui est de droit humain ne saurait déroger à ce qui est de droit naturel ou de droit divin". Cette vérité fonde une hiérarchie des droits, subordonnant le droit humain ou positif, cad le droit édicté par ...

5 pages - 1,80 ¤

Revendiquer ses droits est-ce la même chose que défendre ses intérêts?

Note : 5.8/10

S'il y a une égalité de droits entre les individus, défendre ses droits, n'est-ce pas aussi défendre les droits de tous ? Derrière la défense des droits, n'y a-t-il pas la défense même de l'idée de droit ? Pour comprendre cette idée, vous pouvez vous interroger sur l'importance de faire parler le droit. Revendiquer ses droits, les défendre,...

7 pages - 1,80 ¤

Le droit doit-il régler toutes les affaires humaines ?

Note : 9/10

  Angles d'analyse ® « Dans un bois aussi courbe que celui dont est fait l'homme, on ne peut rien tailler tout à fait droit » : cette formule de Kant (Idée d'une histoire au point de vue cosmopolitique) dit bien ce qu'est le droit en son premier sen, à savoir l'effort pour redresser l'homme dans le bon sens, contraire à son égoïsme,...

7 pages - 1,80 ¤

Peut-on légitimer le droit du plus fort ?

Note : 8/10

  De plus, en réponse directe à l'affirmation que la loi fondamentale de la nature est la loi du plus fort, il semble pertinent de convoquer Darwin et sa théorie de la sélection naturelle. Il ne dit pas que ce sont les plus forts absolument parlant qui bénéficient d'un avantage sélectif sur les autres mais les plus aptes, les...

3 pages - 1,80 ¤

La force peut-elle faire droit?

Note : 8/10

Le droit de nature est « La liberté qu'a chacun d'user comme il le veut de son pouvoir propre, pour la préservation de sa propre nature, autrement dit de sa propre vie. » Une loi de natureest un précepte, une règle générale, découverte par la raison, par laquelle il est interdit aux gens de faire ce qui mène...

4 pages - 1,80 ¤

Le droit n'est-il qu'un rapport de force ?

Note : 8/10

En quoi à présent la contrainte exercée par la société sur l'individu est-elle d'une nature différente des autres rapports de force? Pour le libertaire, la loi n'est qu'une entrave : ma liberté, au lieu d'être niée par autrui, l'est par les forces répressives et, à travers elles, par la société entière. Certes, on pourra...

6 pages - 1,80 ¤

Le droit peut-il être injuste?

Note : 8/10

DROIT (lat. directus, droit, conforme à une règle) Gén. Le sens...

3 pages - 1,80 ¤

Le droit n'est-il que l'expression de rapport de forces ?

Note : 5.4/10

Il n'y a ni fort, ni faible au regard de la loi. D'autre part, si elle n'exprimait que l'intérêt d'un groupe, aussi grand soit-il, la loi serait à juste titre considérée par le reste des citoyens comme une contrainte illégitime. Elle ne serait que le leurre par lequel le puissant exercerait sa domination. La...

6 pages - 1,80 ¤

Faut-il distinguer droit de l'homme et droit du citoyen ?

Note : 8/10

- Dans l'ordre de la pensée, la conception des droits de l'homme (et, comme nous l'avons précisé, de l'idéal dont ils procèdent) peut-elle s'accomplir indépendamment de celle des droits du citoyen ? Deux hypothèses peuvent ici structurer la réflexion : ou bien les droits de l'homme et ceux du citoyen ne sont concevables que d'un même mouvement (en...

3 pages - 1,80 ¤

La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres ?

Note : 8/10

Le sujet proposé nous invite précisément à penser cette évidence "allant de soi" pour tenter de la remettre en question. Cette affirmation répond en fait à la problématique suivante: comment les libertés des uns et des autres peuvent-elles coexister ensemble au sein d'une même société ? Ou encore, la liberté des uns n'est-elle pas inconciliable avec celle des...

2 pages - 1,80 ¤

Puis-je revendiquer mes droits sans consentir à mes devoirs?

Note : 8/10

DEVOIR (lat. debere, tenir qqch de qqn, être débiteur) Gén. Le...

3 pages - 1,80 ¤

Avoir tous les droits est-ce être libre?

Note : 5.5/10

L'agir s'inscrit donc nécessairement dans un cadre de droits et de devoirs, et, si liberté il y a, elle ne peut s'appliquer qu'aux deux.    - Descartes affirme une position claire dans ses Méditations Métaphysiques (la quatrième plus précisément). Selon lui, la liberté n'est pas celle de tous les droits. Elle représente la volonté (infinie en l'homme) mise à...

5 pages - 1,80 ¤

Être libre, est-ce faire ce que l'on veut ?

Note : 5.5/10

Et ce qui est vrai de la pierre il faut l'entendre de toute chose singulière, quelle que soit la complexité qu'il vous plaise de lui attribuer, si nombreuses que puissent être ses aptitudes, parce que toute chose singulière est nécessairement déterminée par une cause extérieure à exister et à agir d'une certaine manière déterminée.Concevez maintenant, si vous voulez...

8 pages - 1,80 ¤

Être libre est-ce faire ce qui me plait ?

Note : 5.5/10

Si je donne tout, que pourra-t-on me restituer en échange ? Ce contrat est un contrat de dupe. Je renonce à tous mes droits, je les donne à une autre qui en use à sa guise. Qu'aurais-je à réclamer contre lui ? Que pourrais-je faire s'il veut me nuire ? « C'est une...

9 pages - 1,80 ¤

Les hommes peuvent ils avoirs des droits sans avoir des devoirs?

Note : 5.5/10

Cette analyse élémentaire fait apparaître le lien intime qui unit le droit à l'obligation, donc aux devoirs. II - ANALYSE DU PROBLÈMELa revendication des droits est en général la première forme sous laquelle apparaissent l'exigence de justice et la réflexion sur le droit chez l'individu. Le sujet invite à réévaluer et à réexaminer ce rapport au droit. Il s'agit à...

3 pages - 1,80 ¤

Le devoir à l'égard d'autrui limite-t-il notre liberté?

Note : 5.5/10

Pour que le devoir envers autrui ne soit pas une limite à ma liberté, il suffit que je veuille ce que je doit. La satisfaction que peut procurer un acte juste peut être un moteur de l'action morale. Si, en respectant mon devoir, je fais ce que je veux vraiment, et non pas ce que je crois vouloir,...

3 pages - 1,80 ¤

Le peuple a-t-il tous les droits?

Note : 5.5/10

Même la communauté humaine toute entière, si on la comprenait comme un peuple, comme le peuple, aurait encore des devoirs, ne serait-ce qu'envers les générations futures, telle que l'écrit Jonas dans le principe responsabilité : la problème écologique nous révèle justement une nouvelle sphère d'obligation, celle qui concerne la telle que nous léguons à nos enfants. Ce n'est donc...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 1550 1551 1552 1553 1554 1555 1556 1557 1558 1559 1560 1561 1562 1563 1564 1565 1566 1567 1568 1569 1570 1571 1572 1573 1574 1575 1576 1577 1578 1579 1580 1581 1582 1583 1584 1585 1586 1587 1588 1589 1590 1591 1592 1593 1594 1595 1596 1597 1598 1599 1600 1601 1602 1603 1604 1605 1606 1607 1608 1609 1610 1611 1612 1613 1614 1615 1616 1617 1618 1619 1620 1621 1622 1623 1624 1625 1626 1627 1628 1629 1630 1631 1632 1633 1634 1635 1636 1637 1638 1639 1640 1641 1642 1643 1644 1645 1646 1647 1648 1649 1650 1651 1652 1653 1654 1655 1656 1657 1658 1659 1660 1661 1662 1663 1664 1665 1666 1667 1668 1669 1670 1671 1672 1673 1674 1675 1676 1677 1678 1679 1680 1681 1682 1683 1684 1685 1686 1687 1688 1689 1690 1691 1692 1693 1694 1695 1696 1697 1698 1699 ... 1948 1949 1950 1951 1952 1953

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo