LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
49 - Selon Saint Augustin, pourquoi ne peut-on pas définir ce qu'est le temps ?
A
car le passé n'est plus et le futur pas encore
B
car le temps est abstrait
C
car le temps est subjectif
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : C
Correction :
Pour Saint Augustin, seul le présent est. Le passé n'est plus et l'avenir n'est pas encore. Tel est le paradoxe: lorsque l'on ne me le demande pas, je sais très bien ce qu'est le temps; et quand on me le demande, je ne sais quoi répondre. En effet, comment définir ce qui est mouvant ? Si le passé n'est plus et l'avenir, pas encore, le présent lui est insaisissable car sans cesse il passe, et échappe par là même à toute définition.


Les nouveautés du site

Qu'est-ce que l'histoire des sciences peut apprendre aux philosophes ?

- Elle prouve que l'accès au savoir scientifique est historiquement tardif et que les débuts de son histoire sont encombrés d'obstacles épistémologiques provenant avant tout des habitudes de l'esprit lui-même (cf. Bachelard: La Formation de l'esprit scientifique). - Tous ces éléments confirment ce que la philosophie (depuis Platon) prétend savoir: que la connaissance ne peut...

6 pages - 1,80 ¤

En quel sens la connaissance scientifique peut-elle être un désenchantement du monde ?

HTML clipboardIl est fréquent que le langage, quotidien ou journalistique, fasse allusion aux «mystères de la science». Ce que désigne cette expression, c'est aussi bien les mystères que la science peut résoudre que les résultats paradoxaux ou les démarches énigmatiques (pour qui n'y est pas initié) qu'elle met en oeuvre. Si, au premier sens,...

4 pages - 1,80 ¤

La connaissance scientifique dissipe-t-elle la superstition ?

||« La connaissance de toute la nature, écrivait Cicéron, nous délivre de la superstition, nous libère de la crainte de la mort, nous empêche d'être troublés par l'ignorance (les choses, de laquelle proviennent souvent d'horribles épouvantes » (De finibus, I, XIX, 63). La connaissance scientifique, dont nous voyons presque tous les jours les prodigieux progrès, est par excellence...

5 pages - 1,80 ¤

Un peuple sans mémoire peut-il être libre ?

||On affirme souvent que la connaissance et le rappel du passé sont utiles, sinon nécessaires, à un peuple. Mais pourquoi ? Ne serait-ce pas dans la mesure où cette mémoire favorise ou garantit sa liberté, alors qu'à l'inverse un peuple ignorant de son propre passé ne peut être libre ?|| 1) Mémoire et Histoire. 2) Histoire et...

4 pages - 1,80 ¤

Peut-on parler de «tournants de l'histoire» ?

.../... - L'expression peut être utilisée sur le moment même, par un acteur ou dirigeant politique («Nous vivons un tournant de l'histoire», « nous allons aborder un tournant dans notre histoire »). Suivant les cas, elle indique alors que le tournant, une fois repéré et défini, peut être maîtrisé et négocié correctement.- Autre situation: l'expression...

1 page - 1,80 ¤

N'y a-t-il de rationalité que scientifique ?

On affirme volontiers que la rationalité est non seulement utile, mais nécessaire. D'où l'intérêt d'en préciser la nature. Dans la mesure où la science passe pour un modèle de réussite rationnelle, il peut être particulièrement éclairant de se demander si elle représente la seule rationalité possible, ou si dans cette dernière, on peut concevoir...

1 page - 1,80 ¤

La pluralité des cultures est-elle un obstacle à l'unité du genre humain ?

Qui n'a pas accusé autrui de se comporter en barbare ? Quel peuple n'a pas accusé d'autres peuples d'être des barbares ? Lévi-Strauss, grand anthropologue français, souligne, dans Race et Histoire, d'où est extrait notre citation, ce trait propre à toute société, qu'est l'ethnocentrisme : chaque ethnie, c'est-à-dire chaque peuple, a tendance à se penser comme étant...

13 pages - 1,80 ¤

Oublier, est-ce la condition de la vie humaine ?

||De prime abord, l'éloge de l'oubli relève d'une sorte de paradoxe. Tournée vers ce qui l'a constituée, la vie humaine n'entretient-elle pas plutôt le culte de la mémoire ? Le souvenir des disparus la commémoration des grands événements, la remontée vers les premières émotions de l'enfance, la culture elle-même, conçue comme prise en charge...

7 pages - 1,80 ¤

Suis-je responsable de ce dont je n'ai pas conscience ?

Dans les deux cas, la problématique est morale (responsabilité) plus que juridique.1. Le sujet dans l'histoire.- À première vue, de nombreux événements se déroulent sans ma participation ou sans que j'en prenne une connaissance lucide et approfondie. Ces événements peuvent être actuels aussi bien qu'historiques (concernant le passé de mon groupe, ou de ma famille).- Il s'agit de...

6 pages - 1,80 ¤

Peut-on refuser de douter ?

Il n'est pas un remède aux préjugés et aux erreurs de jugement car il conduit à une suspension définitive du jugement. La vérité est considérée comme inaccessible à l'esprit humain et on doit donc y renoncer ; dans ces conditions la réflexion s'avère inutile. Mais comme le souligne Henri Poincaré : « douter de tout ou tout croire...

6 pages - 1,80 ¤

FAUT-IL RECONNAITE A L'HOMME UNE PLACE PARTICULIERE DANS LE MONDE ?

||HTML clipboardNous pouvons aujourd'hui reconnaître à l'Homme une place toute particulière dans le monde. En effet l'Homme n'a peut être pas créée le monde au sens propre du terme, mais a cependant contribué depuis des milliers d'années à son développement. En revanche c'est en le développant à sa manière, que l'Homme a créée le monde...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on refuser de douter ?

 Mais si le refus de douter est parfois justiciable, autrement dit si, comme nous l'avons montré, on peut avoir de bonnes raisons de refuser de douter, peut-on refuser de douter? A-t-on le droit d'ériger le refus de douter en principe absolu? Quelles pourraient être les conséquences d'une telle attitude ?II.Le refus de douter n'est pas toujours justifiable et...

3 pages - 1,80 ¤

Les heures sont égales pour l'horloge mais pas pour l'homme ?

Il est surtout commode de se référer à un système formel. Mais au-delà du sens pratique, se cache une dimension métaphysique : qu'est-ce que le temps ?          Les premières réflexions menées sur le sujet aboutirent à un « temps absolu », qui s'écoule du passé au présent puis vers l'avenir. Cette sorte de flèche du temps était perçue...

2 pages - 1,80 ¤

La langue n'est-elle qu'une vision du monde ?

« Nous disséquons la nature tracées à l'avance par nos langues maternelles ». Chaque langue est un système complexe de structures grâce auquel une culture organise les catégories dans lesquelles le locuteur analysera l'expérience, relèvera ou négligera certains types de rapports et de phénomènes, et maîtrisera ses raisonnements. Etudiant le système verbal du hopi (parlé dans l'Arizona), Whorf montre qu'il ne...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on prendre conscience de tout ?

Bien définir les termes du sujet : - « Peut-on » : désigne la possibilité et la légitimité de faire, d'accomplir, de penser, de tourner son action vers quelque chose. - « Etre conscient » : c'est avoir une aperception plus ou moins immédiate pour le sujet de ce qui se passe en dehors de lui ou en lui. Cela désigne la conscience psychologique qui...

7 pages - 1,80 ¤

Puis-je être maître de mes sensations ?

- Je peux, comme Berkeley, affirmer que rien n'existe hors de l'esprit qui perçoit. Les choses n'existent que dans la perception. - Je peux, comme Hegel, énoncer que la perception est une synthèse de la conscience. Pourtant, ce que nous pouvons vivre, à chaque instant, c'est notre corps dans le monde, et la nécessité de synthétiser nos sensations pour dépasser...

2 pages - 1,80 ¤

À quoi l'histoire peut-elle servir ?

L'histoire nous libère en ce sens qu'elle peut servir de fil conducteur pour comprendre l'unité du système dans lequel nous vivons. Au-delà des désordres existe un véritable dessein. Perfectibilité: Notion forgée par Rousseau pour désigner la faculté de l'homme à dépasser les déterminations de l'instinct grâce à l'acquisition perpétuelle de nouvelles capacités qui perfectionnent son action et son...

1 page - 1,80 ¤

En quoi il n'y a de technique qu'humaine ?

En ce qui concerne l'intelligence humaine, on n'a pas assez remarqué que l'invention mécanique a d'abord été sa démarche essentielle, qu'aujourd'hui encore notre vie sociale gravite autour de la fabrication et de l'utilisation d'instruments artificiels, que les inventions qui en jalonnent la route du progrès en ont aussi tracé la direction. Avez-vous compris l'essentiel ?1 Quelle idée...

8 pages - 1,80 ¤

Un langage de l'art est-il inconcevable ?

Cette création fait donc apparaître une règle paradoxale, qui ne va servir que pour l'oeuvre elle-même, et dans laquelle elle sera « prise »Al y a donc de la nouveauté dans ce que pro-duit le génie, puisque son oeuvre est « origine première ». C'est pourquoi sa qualité principale est « l'originalité ».L'originalité suffit-elle pourtant à définir totalement...

2 pages - 1,80 ¤

Pourquoi l'homme a-t-il besoin d'éducation ?

● Le sujet met en relation deux notions : l'homme et l'éducation. On présuppose que l'homme doit-être éduqué, et l'on se pose la question de raison de cette obligation. ● L'homme : être caractérisé par la conscience de soi, la liberté et la vie en société. De ce point...

6 pages - 1,80 ¤

Le langage exprime-t-il la pensée ?

Le mot n'est qu'une des possibilités de la pensée, il n'est qu'un vêtement. Le mot est plat, précis, net déterminé et n'a aucune auréole. La pensée est toujours plus nuancée, plus riche. La pensée est toujours plus profonde que le langage. Il y a donc un ineffable qui n'est pas seulement le monde du coeur ou des sentiments...

9 pages - 1,80 ¤

Peut-on concilier le pouvoir de l'État et la liberté individuelle ?

Sous peine de reconstitution de servitudes politiques et idéologiques qui n'avouent pas leur nom, la reconnaissance juridique des libertés individuelles doit s'assortir de mesures concrètes permettant à celles-ci de s'exercer en connaissance de cause (rôle de l'instruction publique) et sans être hypothéquée d'emblée par les rapports de force (rôle des actions destinées à promouvoir l'égalité sociale). Lorsque l'État privilégie...

6 pages - 1,80 ¤

Dans certaines circonstances, a-t-on le droit de transgresser la loi au nom de la justice ?

Note : 5.4/10

De là vient que l'équitable est juste, et qu'il est supérieur à une certaine espèce de juste, non pas supérieur au juste absolu, mais seulement au juste où peut se rencontrer l'erreur due au caractère absolu de la règle. Telle est la nature de l'équitable : c'est d'être un correctif de la loi, là où la loi a...

2 pages - 1,80 ¤

Pourquoi la compréhension de l'histoire ne peut-elle se réduire à une simple chronologie ?

Note : 5.4/10

||ANALYSE ® Il s’agit ici de partir d’une thèse avérée : la compréhension de l’histoire ne peut pas se réduire à la chronologie. ® Ce qu’il s’agit d’interroger ici c’est la raison d’être de cette thèse : son origine, son sens. Il s’agit donc en creux de définir qu’elle est la fonction de l’histoire. Pour se faire encore faut-il distinguer la fonction...

4 pages - 1,80 ¤

La supériorité de l'homme consiste-t-elle dans sa capacité d'acquérir le plus grand nombre de techniques ?

Note : 8/10

« Valoir» a une connotation morale : la valeur de l'homme est-elle dans l'accumulation des techniques ? La supériorité de l'homme, son essence, est-elle de l'ordre du quantitatif ? Nous l'avons vu, la technique a dégagé définitivement l'homme de la nature, jusqu'à en faire le maître. Mais la supériorité de l'homme ne peut se limiter à cela. C'est d'abord...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 1550 1551 1552 1553 1554 1555 1556 1557 1558 1559 1560 1561 1562 1563 1564 1565 1566 1567 1568 1569 1570 1571 1572 1573 1574 1575 1576 1577 1578 1579 1580 1581 1582 1583 1584 1585 1586 1587 1588 1589 1590 1591 1592 1593 1594 1595 1596 1597 1598 1599 1600 1601 1602 1603 1604 1605 1606 1607 1608 1609 1610 1611 1612 1613 1614 1615 1616 1617 1618 1619 1620 1621 1622 1623 1624 1625 1626 1627 1628 1629 1630 1631 1632 1633 1634 1635 1636 1637 1638 1639 1640 1641 1642 1643 1644 1645 1646 1647 1648 1649 1650 1651 1652 1653 1654 1655 1656 1657 1658 1659 1660 1661 1662 1663 1664 1665 1666 1667 1668 1669 1670 1671 1672 1673 1674 1675 1676 1677 1678 1679 1680 1681 1682 1683 1684 1685 1686 1687 1688 1689 1690 1691 1692 1693 1694 1695 1696 1697 1698 1699 ... 1884 1885 1886 1887 1888 1889

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo