LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
162 - Complètez cette citation de J.J. Rousseau: ".... à qui n'a plus rien à ..."
A
Malheur... convoiter
B
Malheur... désirer
C
Bonheur... désirer
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B
Correction :
Pour Rousseau, c'est dans le manque que l'homme trouve sa vraie satisfaction. Lorsque l'objet est désiré et imaginé, il est idéalisé. A l'inverse la possession de l'objet de son désir est décevante et frustrante.


Les nouveautés du site

Tout ordre est-il une violence dissimulée ?

||L'homme vivant en société se voit imposer un certain nombres de règles, qu'il s'agisse de celles du droit, ou celles plus implicites de la communauté. Cet ordre peut être dit « institué » dans la mesure où il apparaît que nous avons très peu de prise directe à l'établissement de telle règles.  Pourtant, il existe un...

4 pages - 1,80 ¤

La violence sportive est-elle le reflet de la société ?

SOCIÉTÉ (lat. societas, association, société) Groupe humain organisé selon des...

2 pages - 1,80 ¤

Les guerres sont-elles un effet de la nature des hommes ?

. Remercions donc la nature pour cette humeur non conciliante pour la vanité rivalisant dans l'envie, pour l'appétit insatiable de possession ou même de domination. Sans cela toutes les dispositions naturelles excellentes de l'humanité seraient étouffées dans un éternel sommeil. » Kant. La guerre est un fait humain irréductible La nature a doté l'homme d'une intelligence fabricatrice. Au lieu de...

8 pages - 1,80 ¤

L'homme peut-il éviter de faire la guerre ?

Selon Hobbes, dans le Léviathan, l'homme n'est pas un être sociable par nature. Car dans l'état de nature, tous les hommes ont le droit de faire ce qu'ils veulent. Tout homme a la liberté d'utiliser ses pouvoirs naturels et tous les moyens pour se conserver. Comme chacun poursuit son avantage au détriment de l'autre, et comme des hommes...

2 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il une vérité des apparences ?

L'art ne reproduit pas le visible, il rend visible selon le mot de Paul Klee. L'apparence nous fait accéder à une vérité supérieure à celle de la science objective. Aristote dira: « De ce qui a été dit il résulte clairement que le rôle du poète est de dire non pas ce qui a réellement eu lieu mais...

5 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il des vérités subjectives ?

Note : 5.3/10

.../... Spinoza montre que celui qui a une idée vraie ne peut douter de la vérité de sa connaissance : « Car nul, ayant une idée vraie, n'ignore que l'idée vraie enveloppe la plus haute certitude ». Et cette certitude vient aussi de l'évidence (du latin « videre » : voir), de ce qui ne peut pas ne pas être vu,...

3 pages - 1,80 ¤

Violence et vérité sont-elles nécessairement incompatibles ?

Note : 5.3/10

||Attention à ne pas juxtaposer deux dissertations, l'une sur la violence, l'autre sur la vérité. Attention également à ne pas simplement postuler l'incompatibilité de l'une avec l'autre. Il faut s'efforcer d'établir d'une part si la vérité soit par elle-même, soit par ses conséquences, n 'implique pas une certaine violence, et d'autre part si la...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on refuser de chercher la vérité ?

Note : 5.3/10

Il ne s'apercevait pas que, malgré tous ses efforts, il ne faisait aucun chemin, puisqu'il n'avait pas de point d'appui où il pût appliquer ses forces. » En dehors de l'expérience la raison est comme folle. Privée de point d'appui, elle peut démontrer avec la même logique des propositions contraires. Par exemple, si...

4 pages - 1,80 ¤

Peut-on découvrir la vérité par hasard ?

Note : 5.3/10

Cependant il faut se garder de faire la part trop belle au hasard. En effet dans ces cas où la vérité semble liée à un heureux hasard, il n'en reste pas moins que celui qui en bénéficie est toujours un chercheur de vérité, un homme de science.     I- La vérité comme heureuse...

3 pages - 1,80 ¤

N'y a-t-il de vrai que le vérifiable ?

Note : 5.3/10

||Une science digne de ce nom doit pouvoir être démontrée et vérifiée. Cette exigence de démonstration et de vérification fonde toute la rigueur scientifique. Mais, n'est-il pas des vérités non susceptibles d'être scientifiquement vérifiées ? De plus, n'existent-ils pas des vérités intuitives ?|| I) Le vrai est toujours vérifiable. a) Il n'y a de science que vérifiable.b) De l'universalité de...

4 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il des vérités indiscutables ?

Note : 5.3/10

La vérité idéale et absolue, dépassant l'individuEn effet, chez Platon, sa participation à l'Idée définit la vérité. Le monde vrai, c'est celui de l'Idée, de la réalité idéale. La vérité se confond avec l'Idée,  paradigme intelligible des choses, type d'être idéal et non relatif, Modèle unique de chaque objet. L'Idée est le principe purement intelligible de la pensée,...

7 pages - 1,80 ¤

Le vrai peut-il n'être pas vraisemblable ?

Note : 5.3/10

-Ils nous ressemblent.', (La République, Livre VII, 514a.)■ Explication On parle aussi de l'«allégorie» de la caverne. À travers une scène de fiction, Platon décrit par métaphore la réalité. Il s'agit de dire que les hommes ordinaires vivent dans un monde d'illusions (comme les personnages du film Matrix): cette illusion c'est celle des sens qui nous donnent une fausse...

4 pages - 1,80 ¤

La vérité est-elle une erreur commune ?

Note : 5.3/10

lui-même en lui-même, dans son espace propre, et de le contempler qu'il est. - Nécessairement, dit-il. [...] - Eh bien, c'est cette image, dis-je, mon cher Glaucon, qu'il faut rattacher tout entière à ce que nous disions auparavant : en assimilant l'espace qui se révèle grâce à la vue à l'habitation dans la...

8 pages - 1,80 ¤

La cohérence est-elle la norme de la vérité ?

Note : 5.3/10

C'est d'abord le principe d'identité qui est à tel point fondamental et nécessaire (sans lui aucune pensée ne serait possible) que son énoncé déconcerte toujours un peu (tant il paraît aller de soi) : « Ce qui est, est ; A est A ». Par exemple, lorsque le géomètre a défini le triangle et qu'il entreprend de...

5 pages - 1,80 ¤

La certitude d'avoir raison est-elle un indice suffisant de vérité ?

Note : 5.3/10

Au principes et catégories sont sans cesse refondus. Ce thème du dialogue de la raison et de l'expérience est mis en avant par Bachelard : « Si l'on pouvait traduire philosophiquement le double mouvement qui anime actuellement la pensée scientifique, on s'apercevrait que l'alternance de l'a priori et de l'a posteriori est obligatoire,...

5 pages - 1,80 ¤

Faut-il vouloir imposer la vérité ?

Note : 5.3/10

LOI (lat lex, loi) Épist. Les lois scientifiques établissent entre les faits des rapports mesurables, universels, nécessaires, qui autorisent la prévision. Voir déterminisme. ...

2 pages - 1,80 ¤

Faut-il ne tenir pour vrai que ce qui est démontré ?

Note : 5.1/10

Ainsi, la croyance est déterminée par des objets sensibles, alors que la science a pour principe des réalités intelligibles. La réalité sensible est celle des objets qui nous entourent. Soumise aux contradictions, celle du temps notamment, dans lequel chaque chose devient une autre, elle s'oppose à la réalité des essences, ou Idées, dans laquelle chaque chose est ce qu'elle...

4 pages - 1,80 ¤

Faut-il préférer la vérité à l'amitié ?

Note : 5.1/10

||AMITIÉ. n.f. ♦ 1° Sens général. Inclination (sentiment) tendre pour une personne, distinguée de l'amour en ce qu'elle n'inclut pas de dimension sexuelle explicite ; souvent employé pour désigner de simples relations, ce terme, au sens strict, implique une préférence exclusive et réciproque ; ainsi, pour Montaigne : «Si l'on me presse de dire pourquoi je l'aimais (La...

3 pages - 1,80 ¤

Le désir du vrai n'est-il que l'expression d'un sentiment religieux ?

Note : 5.1/10

— En quoi le désir du vrai peut-il être l'expression d'un sentiment religieux? • lorsque la vérité est définie comme un absolu; • cet absolu ressemble à celui qui caractérise Dieu; • la vérité absolue peut alors être conçue: — soit directement comme dépendant de Dieu; — soit comme un ensemble d'énoncés eux-mêmes sacralisés et impossibles à modifier. — Le désir du...

5 pages - 1,80 ¤

Toute vérité est-elle vérifiable ?

Note : 5.1/10

La première certitude que j'ai est donc celle de mon existence, mais comme pure pensée, puisque, en toute rigueur, je n'ai pas encore de preuve de l'existence de mon corps. Quand bien même je nierais que le monde existe, que mon corps existe, que je puisse penser correctement, je ne pourrais remettre en cause ce fait : je pense,...

6 pages - 1,80 ¤

Faut-il diviniser la vérité ?

Note : 5.1/10

La première certitude que j'ai est donc celle de mon existence, mais comme pure pensée, puisque, en toute rigueur, je n'ai pas encore de preuve de l'existence de mon corps. Quand bien même je nierais que le monde existe, que mon corps existe, que je puisse penser correctement, je ne pourrais remettre en cause ce fait : je pense,...

3 pages - 1,80 ¤

Le journaliste doit-il toujours dire la vérité ?

Note : 5.1/10

Faut-il toujours dire la vérité ? La question est posée depuis longtemps, sans qu'aucune réponse tranchée - positive ou négative - ait jamais pu être donnée ; on obtient en général des réponses « normandes » : ça dépend, dira le médecin confronté à la révélation d'une maladie incurable à son patient, - cela dépend en effet des...

5 pages - 1,80 ¤

La vérité est-elle contraignante ?

Note : 5.1/10

FREUD Analyse du sujet : Un texte qui combat une opinion : la dignité égale des démarches philosophique, religieuse et scientifique pour parvenir à la vérité ; et en affirme une autre : seule la science possède une telle possibilité. C'est donc la démarche même du positivisme qui est ici évoquée. Conseils pratiques : Examinez avec soin la façon...

6 pages - 1,80 ¤

Peut-on légitimement parler de vérité personnelle ?

Note : 5.1/10

La vérité scientifique est impersonnelle. II : Pas de vérité sans conviction 1)      Aucun discours, si objectif soit il, ne sera « vrai » sans une subjectivité qui y adhère. La proposition « il pleut » n'est vraie que si on est convaincu qu'elle correspond au temps qu'il fait. Cette conviction est le fondement de toute vérité. 2)      « Les principes se sentent, les propositions se concluent » dit Pascal....

6 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 1550 1551 1552 1553 1554 1555 1556 1557 1558 1559 1560 1561 1562 1563 1564 1565 1566 1567 1568 1569 1570 1571 1572 1573 1574 1575 1576 1577 1578 1579 1580 1581 1582 1583 1584 1585 1586 1587 1588 1589 1590 1591 1592 1593 1594 1595 1596 1597 1598 1599 1600 1601 1602 1603 1604 1605 1606 1607 1608 1609 1610 1611 1612 1613 1614 1615 1616 1617 1618 1619 1620 1621 1622 1623 1624 1625 1626 1627 1628 1629 1630 1631 1632 1633 1634 1635 1636 1637 1638 1639 1640 1641 1642 1643 1644 1645 1646 1647 1648 1649 1650 1651 1652 1653 1654 1655 1656 1657 1658 1659 1660 1661 1662 1663 1664 1665 1666 1667 1668 1669 1670 1671 1672 1673 1674 1675 1676 1677 1678 1679 1680 1681 1682 1683 1684 1685 1686 1687 1688 1689 1690 1691 1692 1693 1694 1695 1696 1697 1698 1699 ... 1848 1849 1850 1851 1852 1853

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo