LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
209 - Comment appelle-t-on le fait de se donner ses propres lois ?
A
autonomie
B
hétéronomie
C
nomomonie
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A
Correction :
En grec, autonomos signifie « ce qui se gouverne selon ses propres lois ». L'autonomie est donc la capacité à obéir seulement aux règles qu'on se prescrit soi-même. Mais envisagée uniquement ainsi, l'autonomie induit une double ambiguïté. On risque d'abord de la réduire à l'indépendance et, par ailleurs, elle semble potentiellement impliquer, sinon la négation, du moins l'oubli de l'autre. En effet, s'il s'agit de se gouverner selon ses propres lois, quel besoin avons-nous de prendre en compte l'altérité ? Bien plus, si l'autre décide aussi de suivre ses propres lois, comment éviter le conflit et la violence ?


Les nouveautés du site

Fanatisme & Tolérance ?

La vertu du fanatique est le don de soi, l'oubli de soi au profit de cette cause qu'il entend servir. Aussi la vie du fanatique compte-t-elle peu, ni non plus celle de ses semblables au regard de la loi à laquelle il se soumet. Son existence et celle des autres n'ont guère de prix, ou plutôt elles n'en...

6 pages - 1,80 ¤

La volonté de puissance est-elle le principe de toutes choses ?

4e partie. — La vie sociale aussi révèle la volonté de puissance ; par exemple:A. — l'autoritarisme ;B. — les luttes de classes (problème de la propriété) ;C. — les conflits entre nations. 5e partie. — Discussion. Il est exact que cette tendance, fort bien nommée par Nietzsche, explique un grand nombre de faits. Cependant il serait exagéré de...

2 pages - 1,80 ¤

Pourquoi est-il difficile de connaître les autres et de se connaître soi-même ?

Et la langage s'interpose souvent entre le moi qui observe et le moi qui est observé. (D'où, selon Bergson, la nécessité d'une intuition, découvrant la réalité psychologique par delà le langage, opération d'une singulière difficulté). Le langage sert à chaque individu pour trouver son rôle et sa place dans la société. Les signes du langage sont à la fois...

1 page - 1,80 ¤

Discuter cette pensée de Henri Bergson : Avec ses applications qui ne visent que la commodité de l'existence, la science nous promet le bien-être, tout au plus le plaisir. Mais la philosophie pourrait nous donner la Joie.

Note : 5.2/10

— On pourrait peut-être répondre que la joie du savant tient moins aux résultats particuliers de telle recherche spéciale qu'à une vue d'ensemble sur le monde suggérée par la science, donc à la philosophie de la science, donc à la philosophie. B. — En tout cas, les savants ne sont dans le monde qu'une petite minorité. Pour le plus...

1 page - 1,80 ¤

Caractériser ce qu'on nomme l'esprit philosophique ?

Note : 5.2/10

SUJET : Caractériser ce qu'on nomme l'esprit philosophique. PLAN. Introduction. — Dans l'antiquité l'esprit philosophique se distinguait mal de l'esprit artistique et de l'esprit scientifique. Le philosophe (ex. : Platon) est à la fois un artiste et un savant. Mais, peu à peu, l'esprit philosophique se différencie de l'esprit artistique et de l'esprit scientifique. On peut, le caractériser par ces oppositions...

1 page - 1,80 ¤

Qui commande le devoir ?

Note : 5.2/10

1,80 ¤

Que commande le devoir ?

Note : 5.2/10

Il est possible, à nouveau avec Kant, de dissiper cette difficulté : en effet, le devoir, selon lui nous est donné dans chaque cas particulier par la raison présente en toute homme. Que veut dire cette affirmation ? La raison est bien une faculté présente en tout homme. Dire qu'elle nous donne le devoir n'est rien d'autre qu'affirmer que la raison...

2 pages - 1,80 ¤

D'où vient le devoir ?

Note : 5.2/10

1,80 ¤

La liberté est-ce seulement l'indépendance ?

Note : 9/10

||On croit souvent qu'être libre, c'est être indépendant, c'est-à-dire faire ce que l'on veut sans que rien ni personne ne vienne nous contrarier. Mais peut-on être vraiment libre sans accepter de respecter un certain nombre de règles? Il s'agit de distinguer plusieurs sortes de libertés à partir du rapport qu'elles entretiennent avec la loi en général, afin de...

7 pages - 1,80 ¤

Etre libre est-ce être indifférent ?

Note : 9/10

Or la volonté peut ne pas suivre l'évidence. Son pouvoir inconditionné de choix s'exprime par la possibilité qui lui revient de suivre le pire tout en connaissant le meilleur. Pourquoi l'homme choisirait-il de ne pas suivre l'évidence ? Est-ce la simple transgression de ce que lui dicte l'entendement qui tente l'homme ? 3.2 Le Bien dans la manifestation de...

4 pages - 1,80 ¤

L'État peut-il prétendre à un pouvoir absolu ?

Note : 9/10

L'État est avant tout une instance représentative chargée de donner par cette voie une unité globale au corps populaire en agissant toujours en son nom et pour son nom. Ainsi, il n'agit pas en son nom, selon des motifs qui lui sont propres ou même selon la mode de ses caprices: il exerce une autorité (auctoritas), c'est-à-dire qu'il...

4 pages - 1,80 ¤

Quels sont les fondements de la légitimité du pouvoir de l'État ?

Note : 9/10

; autrement dit, les citoyens sont les seuls à participer activement à la vie politique de la Cité. L'idée de l'État apparaît uniquement avec la volonté de distinguer des gouvernants et des gouvernés, c'est-à-dire d'instaurer des rapports d'autorité et d'obéissance, d'où l'idée que l'État est liée dès son surgissement à celle d'un...

4 pages - 1,80 ¤

Quelle est la norme de justice des lois positives ?

Note : 9/10

Quelle est la norme de justice des lois positives|| L’étymologie de Justice montre l’inséparabilité des notions de justice et de droit ; de fait, « jus » désigne le droit, et la justice se définit par conséquent comme la vertu qui exige le respect du droit, sa défense. Selon le mot des Anciens la justice est volonté...

3 pages - 1,80 ¤

Le droit fondé sur la force peut-il être juste ?

Note : 9/10

Quelle solution apporter alors ? ·         Nous devrons donc nous soucier ici  de la légitimité du droit (essentiellement du droit positif), et de son apparente impossibilité à être à la fois juste et du plus fort. Nous devrons donc tenter de répondre une problématique mêlant deux termes que tout oppose : droit du plus fort et justice.   Problématisation. La justice est une application du...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 1550 1551 1552 1553 1554 1555 1556 1557 1558 1559 1560 1561 1562 1563 1564 1565 1566 1567 1568 1569 1570 1571 1572 1573 1574 1575 1576 1577 1578 1579 1580 1581 1582 1583 1584 1585 1586 1587 1588 1589 1590 1591 1592 1593 1594 1595 1596 1597 1598 1599 1600 1601 1602 1603 1604 1605 1606 1607 1608 1609 1610 1611 1612 1613 1614 1615 1616 1617 1618 1619 1620 1621 1622 1623 1624 1625 1626 1627 1628 1629 1630 1631 1632 1633 1634 1635 1636 1637 1638 1639 1640 1641 1642 1643 1644 1645 1646 1647 1648 1649 1650 1651 1652 1653 1654 1655 1656 1657 1658 1659 1660 1661 1662 1663 1664 1665 1666 1667 1668 1669 1670 1671 1672 1673 1674 1675 1676 1677 1678 1679 1680 1681 1682 1683 1684 1685 1686 1687 1688 1689 1690 1691 1692 1693 1694 1695 1696 1697 1698 1699 ... 1931 1932 1933 1934 1935 1936

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo