LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
168 - Pour Kant, qu'est-ce qu'un "impératif catégorique" ?
A
un principe moral
B
un principe scientifique
C
un principe artistique
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A
Correction :
L'impératif catégorique représente la forme que doit avoir une action pour être dite morale et incarner le devoir. Cette action voulue doit pouvoir être voulue universellement et sans exception. Voilà la formulation de cet impératif: "Agis uniquement d'après la maxime qui fait que tu peux vouloir en même temps qu'elle devienne une loi universelle."


Les nouveautés du site

Est-il raisonnable de se demander si la vie a un sens ?

Puis cette expérience sensible est unifiée sous les catégories de l 'entendement. La raison, enfin, a pour destination d'unifier toute la connaissance en un système sous des idées, le moi, le monde et Dieu. Ces idées ne sont donc que des formes organisatrices, ou des « principes régulateurs ». Il y a illusion...

9 pages - 1,80 ¤

Les sciences humaines donnent-elles un pouvoir sur l'homme ?

HOMME Le plus évolué des êtres vivants, appartenant à la famille des hominidés et à l'espèce Homo sapiens (« homme sage »). Traditionnellement défini comme « animal doué de raison », l'homme est aussi, selon Aristote, un « animal politique ». Ce serait en effet pour qu'il puisse s'entendre avec ses semblables sur le bon, l'utile et le...

5 pages - 1,80 ¤

Les sciences humaines peuvent-elles remplacer la philosophie ?

Explication: a) Les sciences des corps (physique, biologie, etc.) ignorent tout ce qui est subjectif (qui appartient au sujet en tant que conscience). Or l'homme est avant tout un sujet conscient et libre, qui se donne et donne au monde une « forme de raison », dont les sciences physiques ne se préoccupent pas. b) Les sciences de l'esprit (psychologie) prétendent,...

3 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il des limites à la connaissance scientifique du réel ?

|| La science a pour finalité de nous faire connaître le monde qui nous entoure, autrement dit de nous faire accéder à la maîtrise de l’essence du réel, de ce qui existe. Le problème de l’étendue de la science, et en filigrane de ses limites, comporte deux axes : le premier relatif au pouvoir de l’entendement...

3 pages - 1,80 ¤

Une théorie scientifique peut-elle être à la fois vraie et provisoire ?

||• Est-il légitime (« peut-on ») d'affirmer d'une théorie scientifique qu'elle est à la fois vraie et provisoire ? Une théorie scientifique désigne un énoncé universel synthétique, intégrant un très grand nombre de faits, une sorte de « filet » permettant de capter et de rassembler les phénomènes, de manière à les rendre rationnels...

9 pages - 1,80 ¤

La science peut-elle se passer de la philosophie ?

Au-delà d'une simple constatation de fait sur l'évolution des rapports entre science et philosophie, se pose aujourd'hui un problème de droit dont les conséquences épistémologiques sont décisives : la science, dans sa progression comme dans sa nature, peut-elle « faire l'économie » d'une réflexion philosophique ? Une telle formulation suppose que déjà science ...

6 pages - 1,80 ¤

Faut-il limiter l'expérimentation sur le vivant ?

Note : 6/10

 L'expérimentation. Le savant institue une expérience qui puisse confirmer ou infirmer l'hypothèse. L'expérience n'est qu'une « observation provoquée ou préméditée dans le but de vérifier la validité d'une hypothèse ». Claude Bernard montre bien que, sans hypothèse, il n'existe pas de méthode expérimentale. Une idée anticipée est le point de départ de...

4 pages - 1,80 ¤

Peut-on dire qu'on expérimente avec sa raison ?

Note : 6/10

.. Locke les appelle des « idées de sensations » : nous nous les représentons que parce que nous avons eu l'expérience sensible du mou, du blanc, du jaune.... Pour un empiriste, un aveugle de naissance ne saurait avoir aucune idée des couleurs. Les autres idées viennent non de l'expérience externe, mais de l'expérience interne ;...

19 pages - 1,80 ¤

Une théorie ancienne et dépassée mérite-t-elle encore d'être appelée scientifique ?

Note : 6/10

C'est précisément parce qu'elle n'exclut aucun fait de son domaine, même ceux qui pourraient la contredire, que Popper relègue la psychanalyse au rang de fausse science, aux côtés de la cartomancie ou encore de l'astrologie. Il est donc possible de décider de la vérité ou de la fausseté d'une théorie ou d'un énoncé, et ce de manière concluante. Dire...

9 pages - 1,80 ¤

Le physicien a-t-il affaire à la réalité ?

Note : 6/10

||Le sujet comporte : une catégorie de scientifiques (le physicien), et de sciences de la nature (la physique), et un concept : celui de réalité.A propos du premier, on ne vous demande pas de savoir exactement en quoi consiste le travail du physicien, et cela d'autant moins que la physique recouvre des domaines de recherche fort différents. Pour...

11 pages - 1,80 ¤

La science est-elle un discours sans illusions ?

Note : 6/10

||Le discours scientifique est un discours objectif, sans illusion. Contrairement à la croyance qui prend ses désirs pour la réalité, la science désenchante le monde pour n'y voir que des rapports physiques et quantitatifs. Mais, le discours scientifiques n'échappe pas lui-même aux illusions et aux préjugés idéologiques de son époque.|| I) La science est un discours rationnel et objectif. a)...

6 pages - 1,80 ¤

Peut-on envisager la constitution de nouvelles sciences ?

Note : 6/10

SCIENCE (lat. scientia, savoir, science) Gén. Chez les Grecs, epistémè (science) s'oppose d'abord...

3 pages - 1,80 ¤

La vérité scientifique est-elle une arme contre le fanatisme ?

Note : 6/10

[La vérité scientifique, rationnelle et démontrée, met en échec les vérités absolues des fanatiques. La vérité scientifique s'oppose à toute croyance dogmatique infondée, à toute vérité immuable et absolue. Elle n'impose aucune vérité par la force, mais suscite l'adhésion par la conviction rationnelle.] [Le fanatisme est sourd aux leçons de la raison et de la science. Ceux qui ne...

1 page - 1,80 ¤

Peut-on étudier l'homme comme un objet scientifique ?

Note : 6/10

HOMME Le plus évolué des êtres vivants, appartenant à la famille des hominidés et à l'espèce Homo sapiens (« homme sage »). Traditionnellement défini comme « animal doué de raison », l'homme est aussi, selon Aristote, un « animal politique ». Ce serait en effet pour qu'il puisse s'entendre avec ses semblables sur le bon, l'utile et le...

3 pages - 1,80 ¤

La connaissance scientifique est-elle le seul moyen d'atteindre la vérité ?

Note : 6/10

||La vérité est le fait de la raison et de la méthode. Seule la démarche scientique peu l'atteindre. De plus, les critères d'objectivité et d'universalité qui définissent la vérité de l'erreur sont les critères de la science. Mais, la science se trompe comme le montre l'épistémologie, elle ne détient donc pas la vérité absolue. De plus, il existe...

9 pages - 1,80 ¤

Une science sans conscience n'est-elle que ruine de l'âme ?

Note : 5.1/10

Cette idée marque fortement la religion judéo-chrétienne pour laquelle Adam et Ève ne devait pas goûter de l'arbre de la connaissance. Sans la science, l'homme n'aurait pu survivre C'est ce que nous révèle le mythe de Prométhée. * Platon raconte, dans le Protagoras, au travers d'un mythe, comment la technique est...

6 pages - 1,80 ¤

Peut-on s'exclure de la société ?

Note : 5.1/10

Il est un animal politique. En dehors de la société, il n'est pas d'humanité possible.] L'homme vit naturellement en société C'est au second chapitre du premier livre de la « Politique » que l'on retrouve en substance la formule d'Aristote. On traduit souvent mal en disant : l'homme est un « animal social », se méprenant sur le sens du...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on utiliser les mathématiques dans les sciences humaines ?

Note : 5.1/10

MATHÉMATIQUE (gr. mathèma, science) Toute science dont l'objet...

4 pages - 1,80 ¤

Le savant est-il un sorcier moderne ?

Note : 5.1/10

MATHÉMATIQUE (gr. mathèma, science) Toute science dont l'objet...

4 pages - 1,80 ¤

La science nous livre-t-elle le réel tel qu'il est ?

Note : 7/10

La subjectivité, sensible, origine de la connaissance empirique, obstacle à la connaissance scientifique, devient l'objet d'une analyse scientifique ; le cycle de la « désubjectivation » de la connaissance st alors accompli. L'esprit scientifique exige donc une véritable conversion mentale qui déchoit mon corps de toute position privilégiée dans la connaissance, en fait un simple objet explicable par...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on dire que ce qui n'est pas expérimental n'est pas scientifique ?

Note : 7/10

Le caractère scientifique d'un énoncé résulte-t-il de sa capacité à être vérifié par l'expérience ? L'expérimentation serait-elle alors un critère nécessaire de scientificité ? Ou bien peut-on penser au contraire que l'expérimentation ne vient qu'en surcroît à la démonstration scientifique, et ne lui serait nullement indispensable ? Il s'agit de voir en quoi l'expérimentation peut participer à la méthode scientifique, et...

2 pages - 1,80 ¤

La vie est-elle un objet scientifique ?

Note : 7/10

Connaître quelque chose, c'est toujours le connaître scientifiquement. Et cela exige qu'on en fasse un objet de science. Qu'est-ce à dire pour le vivant ? Comment faire du vivant un objet ? Réponse : en considérant qu'il ne fonctionne pas selon des lois différentes de celles qui régissent la matière inerte. Les mêmes lois physico-chimiques qui règlent la...

4 pages - 1,80 ¤

La science implique-t-elle la sagesse ?

Note : 7/10

Et, par un juste retour, la moralité donne plus de pénétration à l'esprit, non certes dans le domaine de la pure spéculation, mais dans celui de « la connaissance contemplative et infuse, concrète et synthétique, amoureuse et savoureuse (sapit), dont ni l'entendement abstrait ni la pensée discursive ne peuvent jamais atteindre la plénitude,...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 1555 1556 1557 1558 1559 1560 1561 1562 1563 1564 1565 1566 1567 1568 1569 1570 1571 1572 1573 1574 1575 1576 1577 1578 1579 1580 1581 1582 1583 1584 1585 1586 1587 1588 1589 1590 1591 1592 1593 1594 1595 1596 1597 1598 1599 1600 1601 1602 1603 1604 1605 1606 1607 1608 1609 1610 1611 1612 1613 1614 1615 1616 1617 1618 1619 1620 1621 1622 1623 1624 1625 1626 1627 1628 1629 1630 1631 1632 1633 1634 1635 1636 1637 1638 1639 1640 1641 1642 1643 1644 1645 1646 1647 1648 1649 1650 1651 1652 1653 1654 1655 1656 1657 1658 1659 1660 1661 1662 1663 1664 1665 1666 1667 1668 1669 1670 1671 1672 1673 1674 1675 1676 1677 1678 1679 1680 1681 1682 1683 1684 1685 1686 1687 1688 1689 1690 1691 1692 1693 1694 1695 1696 1697 1698 1699 1700 1701 1702 1703 1704 ... 1849 1850 1851 1852 1853 1854

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo