LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
183 - Quel est le contraire de relatif ?
A
Nécessaire
B
Absolu
C
Universel
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B
Correction :
Le terme d' ABSOLU vient du latin ab-solutus qui signifie: sans lien, délié de tout. Ainsi, on désigne par ce terme, ce qui existe par soi-même, sans dépendre d'aucune cause étrangère. Par exemple, pour Spinoza, Dieu est absolu car cause de lui-même (causa sui). En revanche, est relatif, ce qui ne peut exister que par et pour une extériorité, une cause étrangère. Ainsi, les créatures (comme les hommes, les animaux, etc.) ne sont que des relatifs par rapport à Dieu.


Les nouveautés du site

Que faut-il entendre par le mot réalité ?

D'abord, sans doute et avant tout, les objets du monde inanimé : normalement, en effet, nous ne faisons pas entrer les animaux ni même les végétaux parmi les choses. Mais dans le De natura rerum, LUCRÈCE traite de l'origine des vivants aussi bien que de la formation des astres, et, lorsque nous attribuons à Dieu la formation de...

4 pages - 1,80 ¤

Les principes de la raison sont-ils immuables ?

Les principes de la raison, valables à l'échelle de la connaissance naturelle de nos sens, ne valent plus à l'échelle de l'astronomie et de la microphysique moderne. Il faut, pour connaître le monde tel que la science le révèle, procéder à une véritable mutation intellectuelle et recourir à d'autres principes. L'extension de notre connaissance du monde a commencé dans...

4 pages - 1,80 ¤

Est-ce toute notre connaissance dérive de l'expérience ?

||La source première et unique de nos connaissances provient de nos sensations, de l'expérience que nous avons des choses matérielles, ainsi que des modes de fonctionnement de notre esprit. Mais, l'expérience ne suffit pas à expliquer comment l'esprit est capable de comprendre le réel. Expérience et sensations sont trompeuses. Seule l'intelligence peut les corriger en les unifiant et...

4 pages - 1,80 ¤

Etat, nation, patrie ?

||Introduction    Les trois notions d'état, de nation et de patrie sont des notions voisines et souvent confondues. Pourtant l'on sait qu'il convient de les distinguer et le langage nous y invite : on parlera par exemple du sentiment patriotique, de l'unité nationale, de la force étatique. C'est que ces trois idées, qu'il nous ...

2 pages - 1,80 ¤

Nos consciences sont-elles solitaires ou solidaires ?

Je suis moi, et nul autre ne saurait avoir ce privilège. Si j'éprouve tant de difficultés à me faire comprendre, c'est que j'ai l'évidence d'être seul à ressentir le chagrin qui est le mien à cet instant et dans cette tonalité précise. Les Anciens disaient que l'individu était « ineffable »; inutile, par conséquent, de songer à exprimer...

3 pages - 1,80 ¤

Développer sa personnalité, est-ce cultiver son égoïsme ?

Introduction. - Si le succès aux examens, preuve d'un certain savoir, est la condition à peu près indispensable de nos jours pour entrer dans beaucoup de carrières, c'est la personnalité et non le savoir qui fait les grands hommes. Aussi, peut-on se demander si développer sa personnalité ce n'est pas cultiver l'égoïsme. A. Cultiver sa personnalité dans le seul...

1 page - 1,80 ¤

Sommes-nous responsable de nos pensées ?

. - Néanmoins, nous n'avons pas tort d'être honteux de la bassesse de nos pensées ou fiers de leur noblesse, car nos pensées expriment la qualité de notre âme. Si elles viennent et se fixent en nous, c'est sans doute que nous nous complaisons en elles. Nous les avons décrites comme des parasites venant de l'extérieur : or,...

2 pages - 1,80 ¤

Rôle du sentiment en morale ?

la Genetrix de MAURIAC) ou les sentiments patriotique, religieux, etc., qui, tant qu'ils ne sont que purs sentiments, peuvent nous rendre partiaux et sectaires. Le sentiment, s'il n'est pas guidé par la raison, peut même dégénérer en passion et entraîner un véritable déséquilibre moral. II. Véritable rôle du sentiment. A. - Aussi bien la plupart des auteurs à qui l'on...

1 page - 1,80 ¤

La morale nous enseigne, non pas comment nous devons nous rendre heureux, mais comment nous devons nous rendre dignes du bonheur ?

A. On ne saurait trop approuver KANT dans son opposition aux Morales de l'intérêt personnel. Si noble que soit l'intérêt, tant qu'on reste enfermé en soi-même, on ne s'élève pas au niveau de la moralité; on agit en homme avisé non en homme de devoir ou en homme de bien. Il n'y a de conduite moralement bonne que...

3 pages - 1,80 ¤

Est-il vrai que nul n'est méchant volontairement ?

Du reste, ici, l'on répondra aisément que le motif de nos infractions à la loi morale c'est généralement l'attrait violent de quelque satisfaction - puissance, plaisir, richesse - que nous pensons ne pouvoir obtenir que par là. En d'autres termes, la conduite immorale...

5 pages - 1,80 ¤

Les valeurs morales sont-elles le reflet de la société ?

L'École sociologique y a vu le reflet de la société; mais cette explication est-elle satisfaisante ? A. La théorie sociologique. - Elle peut être exposée soit à partir de la thèse générale formulée dans la première introduction, soit à partir de la thèse durkheimienne de la conscience ou de la morale. B. Réponse à la question. - a) Il faut...

2 pages - 1,80 ¤

Valeur morale et utilité sociale ?

1° D'abord, la rationalisation dont nous venons de parler est bien imparfaite. Elle consiste en un simple calcul, en une supputation d'avantages et d'inconvénients. Or, nous sentons bien que la valeur morale se situe sur un plan beaucoup plus élevé que ce calcul utilitaire. Comme l'écrit CICÉRON dans le De Officiis (III, chap. 30), « on dit parfois...

2 pages - 1,80 ¤

D'où vient la difficulté de nous faire comprendre ?

C'est dire qu'il y a une chose signifiée. Le signe, par nature, est donc plus pauvre qu'elle. Il a le pouvoir de désigner plusieurs êtres (le mot « Arbre » s'applique à tous les arbres); on dit qu'il a une grande extension. Mais celle-ci est en raison inverse de la compréhension (l'idée d'arbre est d'autant moins riche que...

2 pages - 1,80 ¤

Habitude et liberté ?

- L'acte libre est l'aboutissant d'un processus mental complexe, qui devient de plus en plus difficile à mesure que les habitudes prennent plus d'emprise.Pour se déterminer librement, il faut d'abord avoir l'idée d'un but à atteindre, par exemple, d'un meuble à construire ou d'un nouveau mode de production à expérimenter ; ou plutôt, pour qu'une idée réalisable se...

3 pages - 1,80 ¤

Caractères de l'acte volontaire et libre ?

II. - CARACTÉRISTIQUES Nous partirons des caractères les plus apparents et par suite les plus communément reconnus pour en venir ensuite aux caractères essentiels. L'acte volontaire et libre paraît pénible, et certains sont portés à l'identifier avec l'effort. Effectivement, étant donnée la dualité de la nature humaine, l'activité volontaire et libre implique un effort soutenu : elle consiste, en effet, dans...

2 pages - 1,80 ¤

L'amour est-il un mode de connaissance ?

L'amour est-il une connaissance ?   Le concept d'amour et la philosophie sont intimement liés, la philosophie étant étymologiquement l'amour de la sagesse. (« philo », amour et « sophia », sagesse, en grec ancien) Pourtant, l'association entre amour et connaissance, ou, par extension, amour et rationalité, est contre-intuitif, on lie plus volontiers l'amour et la passion, passion elle-même opposée à la rationalité. Il...

4 pages - 1,80 ¤

Peut-il y avoir une pensée sans images ?

 »   1.        La thèse est examinée en chacun de ses éléments. D'abord la pensée. Penser c'est avoir conscience de penser, ce qui implique un dédoublement. Si naïvement toute pensée, en tant que personnelle (« nos pensées »), est  crue de l'ordre de notre intériorité (et strictement seulement de cet ordre), philosophiquement, elle est  aussi de l'ordre de l'extériorité (et donc différenciée de...

6 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que la raison ? Comment est-elle constituée ? Quel est son rôle dans la connaissance ?

Ou, pour emprunter les heureuses expressions proposées par LALANDE (La raison et les normes), il faut distinguer une raison constituante et une raison constituée : dans les principes, nous pouvons voir la raison constituée, c'est-à-dire le système de normes impliqué dans nos raisonnements; mais ce système est l'oeuvre de la raison constituante. C'est cette dernière que nous trouvons...

3 pages - 1,80 ¤

L'imagination, maîtresse d'erreur ?

Mais à peine mariée, elle connaît la déception : en vain, elle cherche l'ivresse de la passion, bientôt elle sombre dans le morne ennui, se suicide en absorbant de l'arsenic. On le comprend aisément: Pascal épris de rigueur et de vérité ne pouvait voir dans l'imagination qu'une « puissance trompeuse et ennemie de la raison ». IIMais n'est-elle que...

2 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que connaître ?

A. La connaissance sensible. a) Rappelons sommairement le processus de la connaissance sensible caractérisée par le rôle qu'y jouent les sens et particulièrement la vue, le plus instructif d'entre eux. Les objets extérieurs impressionnent un organe sensoriel, par exemple l'oeil, et cette impression, une fois parvenue au cerveau, produit le phénomène psychique de la sensation. La sensation objectivée, c'est-à-dire...

3 pages - 1,80 ¤

L'humanité se compose-t-elle de plus de morts que de vivants ?

80) . Une fois admise cette notion de l'humanité, il est bien évident que, dans cet être immense, la proportion des morts est, non pas plus grande, mais des milliers de fois plus grande que celle des vivants. Aussi, non seulement l'affirmation « l'humanité se compose de plus de morts que de vivants » ne présente rien d'étonnant, mais...

3 pages - 1,80 ¤

Travail et propriété ?

On entend par propriété : au sens abstrait, le droit exclusif de tirer d'une chose toute l'utilité qu'elle comporte; au sens concret, la chose même sur laquelle on a des droits. Le fermier n'a pas la propriété (au sens abstrait) de la propriété (au sens concret) qu'il exploite. Les biens qui font l'objet du droit de propriété sont de...

3 pages - 1,80 ¤

La liberté a-t-elle une valeur absolue ?

II. Non, car la valeur de la liberté n'est pas absolue. - a) Remarquons pour commencer que poser en principe la valeur absolue de la liberté entraîne une contradiction pratique. En effet, nous vivons en société; or, dans une société, la liberté accordée aux uns restreint d'autant les libertés des autres. Si l'on doit, au nom de la...

2 pages - 1,80 ¤

Individualisme et morale ?

    Je suis responsable même de la responsabilité d'autrui. Ce sont là des formules extrêmes qu'il ne faut pas dégager de leur contexte. Dans le concret, beaucoup d'autres considérations interviennent et exigent la justice même pour moi. Les lois écartent certaines conséquences pratiquement. Mais la justice n'a de sens que si elle conserve l'esprit du désintéressement qui anime...

3 pages - 1,80 ¤

Le bien est-il aimable ?

Mais ce sont surtout. les êtres concrets en qui nous voyons réalisé dans une large mesure le bien idéal qu'il est aimable de fréquenter. Quant à la contemplation de Bien suprême, Dieu, elle ferait notre BÉATITUDE : Bonheur spirituel, total et définitif. béatitude et nous fixerait nécessairement dans la voie de l'idéal.b) Le bien est aimable à pratiquer. En effet,...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 1555 1556 1557 1558 1559 1560 1561 1562 1563 1564 1565 1566 1567 1568 1569 1570 1571 1572 1573 1574 1575 1576 1577 1578 1579 1580 1581 1582 1583 1584 1585 1586 1587 1588 1589 1590 1591 1592 1593 1594 1595 1596 1597 1598 1599 1600 1601 1602 1603 1604 1605 1606 1607 1608 1609 1610 1611 1612 1613 1614 1615 1616 1617 1618 1619 1620 1621 1622 1623 1624 1625 1626 1627 1628 1629 1630 1631 1632 1633 1634 1635 1636 1637 1638 1639 1640 1641 1642 1643 1644 1645 1646 1647 1648 1649 1650 1651 1652 1653 1654 1655 1656 1657 1658 1659 1660 1661 1662 1663 1664 1665 1666 1667 1668 1669 1670 1671 1672 1673 1674 1675 1676 1677 1678 1679 1680 1681 1682 1683 1684 1685 1686 1687 1688 1689 1690 1691 1692 1693 1694 1695 1696 1697 1698 1699 1700 1701 1702 1703 1704 ... 1906 1907 1908 1909 1910 1911

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo