LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
57 - Complétez cette citation de Bachelard: "L'histoire des sciences est l'histoire des défaites ... "
A
de l'irrationalisme
B
de la rationalité
C
de la moralité
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A
Correction :
Une conception naïve de l'histoire des sciences suppose que la raison, une fois assurée, de ses pouvoirs enlève toute emprise des mythes, de l'imagination sur notre vision du monde. Or, il n'en est rien. Bachelard, en élaborant le concept d'obstacle épistémologique, a montré que la connaissance rationnelle de la nature est un combat permanent contre des formes d'explication animistes, substantialistes, faisant appel à l'expérience première et qui dotent l'univers de qualités, de pouvoirs qui sont irrationnels.


Les nouveautés du site

Pensez par vous-mêmes ?

INTRODUCTIONDescartes remarque, dans la deuxième partie du Discours de la Méthode, que la plupart de nos erreurs consistent en des jugements que nous n'avons pas formés nous-mêmes, mais que nous avons reçus de nos précepteurs : « il est presque impossible, dit-il, que nos jugements soient si purs ni si solides qu'ils auraient été, si nous avions eu...

2 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qui fait la dignité d'un homme ?

C'est la conscience qui fait vivre les hommes en les projetant sur le plan de l'esprit. Vouloir représenter quelque chose en ayant le respect de sa propre dignité, lutter pour que l'humanité en général puisse représenter quelque chose n'est donc pas vain. C'est au contraire un engagement essentiel. L'homme est l'homme parce qu'il passe l'homme, ainsi que l'a...

4 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il un acte qui ne soit pas désintéressé ?

L'alternative est difficile à trancher, mais il faudra évaluer la pertinence de ces deux perspectives, en dégager les fondements, pour finalement proposer une réponse à la question de l'existence de l'acte désintéressé. Références utiles Kierkegaard, Le Journal du séducteur Pascal, Pensées Textes à utiliser Kant J'accorde volontiers qu'aucun homme ne peut avoir conscience en toute certitude d'avoir accompli son devoir de façon tout à fait désintéressée...

2 pages - 1,80 ¤

Pourquoi avoir honte ?

Et c'est là que réside le drame. C'est la raison pour laquelle ils ne voient pas leurs crimes. Si, en effet, ils se détestaient dans ce qu'ils font, cela voudrait dire qu'ils sont capables d'aimer. Tant il est vrai que pour ne pas s'aimer il faut avoir un certain sens de l'amour. Comme ils ne se détestent pas,...

1 page - 1,80 ¤

La passion est-elle toujours fatale ?

L'universel est donc présent dans les volontés individuelles et s'accomplit par elles et particulièrement par la médiation des grands hommes de l'histoire. Ainsi, par exemple, Jules César ne croyait agir que pour son ambition personnelle en combattant les maîtres des provinces de l'empire romain. Or, sa victoire sur eux fut en même temps une conquête de la totalité...

3 pages - 1,80 ¤

Pourquoi punir ?

Quel contraste entre sa patience, ses multiples essais pour vérifier son pouvoir, et sa détermination subite - sans aucune délibération - pour se livrer aux actions injustes! Il ne délibère que sur les moyens, mais il se convertit en un instant aux fins de l'injustice! « Gygès, commente Alain, n'était point méchant homme. Il faisait son métier de...

5 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qui est bien ?

BIEN (lat. bene, bien; bonus, bon) Phi. Ce qui est objet d'approbation ou...

2 pages - 1,80 ¤

La morale peut-elle tenir lieu de religion ?

L'homme est seul avec sa conscience et il n'y a pas de favoris du ciel. Nous avons tous les mêmes armes pour un même combat, et chacun fait son propre salut. Kant était fortement attaché aux principes religieux qu'il avait reçus de sa mère, et c'est pour tenter d'accorder ces principes aux thèses de son rationalisme moral qu'il écrivit...

6 pages - 1,80 ¤

Choisit-on d'être moral ?

Dès lors, il semble nécessaire que l'on puisse choisir d'être moral ou non, c'est-à-dire que l'homme soit libre. Aristote dit ainsi que l'homme méchant est responsable de ses actes, distinguant ainsi entre le non-volontaire et l'involontaire (Eth. Nic., III, 2). En effet, la vertu est une hexis (disposition à agir), qu'on acquiert par habitude, à force de bien...

2 pages - 1,80 ¤

Naît-on moral ?

Au cours du 18e siècle, cette question de la nature de la morale a conduit Kant à critiquer Rousseau. L'homme est bon par nature, c'est la société qui le corrompt (Rousseau) Cette idée maîtresse recouvre bien des ambiguïtés. On peut l'interpréter comme une condamnation radicale de toute société qui dépravant l'homme le rendrait malheureux. Et ce sera la postérité romantique...

2 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il des sciences de l'homme comme il y a des sciences de la nature ?

La science humaine tire au contraire tout ce qu'elle peut savoir de la notion d'expérience interne. Les unes sont objectives, les autres subjectives.2. La science de la nature comporte une sorte d'unité fondamentale qui réside essentiellement dans l'objet qui la constitue : il s'agit d'expliquer la structure, la constitution, la formation ou le mécanisme du monde extérieur. La...

2 pages - 1,80 ¤

Unité ou pluralité des valeurs ?

Il s'agit d'une éthique de la responsabilité. Ce sont nos choix qui définissent nos valeurs. Un comportement est bien parce que nous l'avons choisi. Par exemple : dans la morale traditionnelle, la franchise est une valeur à respecter. Or, ici, si nous décidons d'être franc, alors la franchise est une valeur, si au contraire on décide de mentir, alors...

6 pages - 1,80 ¤

Il n'y a pas de vérités premières: il n'y a que des erreurs premières (Bachelard). Qu'en pensez-vous ?

||  BACHELARD, Gaston (1884-1962). - Philosophe français. Ses recherches portent sur les sciences expérimentales, puis bifurquent à partir de 1937 vers une méditation relative aux grands thèmes de l'imagination poétique (Psychanalyse du feu ; L'Eau et les Rêves, etc.). Son épistémologie rationaliste souligne très fortement la nécessaire rupture que doit opérer l'esprit scientifique moderne avec l'évidence sensible et les...

2 pages - 1,80 ¤

Essence et existence ?

B. Le problème de l'existence de Dieu* Selon saint Anselme (1033-1109), théologien d'origine lombarde, l'existence de Dieu lui-même peut se déduire de son essence. Bien entendu, les partisans de cet argument reconnaissent que pour tout ce qui n'est pas Dieu, l'essence doit être radicalement distinguée de l'existence. Par exemple, l'essence de l'homme n'implique nullement son existence. Mais pour...

6 pages - 1,80 ¤

L'idée d'objet ?

Pour une philosophie existentielle, l'objet de la perception sera aussi bien la matière que la forme. Le moi et l'objet du je. Le caractère est objet de conscience. La personnalité est l'objet de la personne. Si « toute conscience est conscience d'un objet» (Husserl), l'objet sera toujours projet. ...

2 pages - 1,80 ¤

L'absurde ?

Albert Camus cet argument sans réplique : que si tout au monde est absurde, comment pourrez-vous, d'une façon parfaitement cohérente et explicite, démontrer cette absurdité universelle ? De deux choses l'une, et c'est un dilemme: ou bien tout est réellement absurde et vous ne pourrez pas prouver d'une façon logique que tout l'est en effet (et, de fait,...

3 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que l'expérience ?

||L'expérience consiste en ceci : j'éprouve quelque chose, et cette sensation non durable transforme ma pensée. Donc le sens plus précis d'expérience porte sur toutes les modifications et sur tous les progrès ressentis. Enfin on oppose, dans l'usage courant, l'expérience à la mémoire ou à la raison. Et on constate que l'expérience propose une...

2 pages - 1,80 ¤

Le désespoir témoigne-t-il de la grandeur de l'homme ?

Il y a donc une sorte de consolation du désespoir: on pourrait dire que l'auto-régulation du désespoir est dans le dépassement de lui-même. Le vrai désespoir ne s'arrête pas au suicide; le suicide apparaît comme une tentation provisoire; c'est en le surmontant que le désespéré parvient à une sorte de prise de conscience de ce qui lui manquait et le manque-d'être se transmue alors en...

3 pages - 1,80 ¤

L'homme devant l'imprévu et le risque ?

  Si l'on peut expliquer la crainte du péril par une extrême sénilité, sans que, d'ailleurs, cette décrépitude ne soit l'apanage des personnes les plus âgées (on peut être un vieillard à vingt ans) en revanche, « l'appel du héros » que Bergson exaltait dans Les Deux Sources de la Morale et de la Religion est inhérent à la jeunesse de l'esprit.  ...

3 pages - 1,80 ¤

Démocratie et démagogie ?

On ne .este pas en démocratie avec les mains sales.3. Mais la démocratie ne peut se maintenir entre es limites strictes d'une vertu intraitable, que dans [a mesure où la séparation des pouvoirs est totale : seuls les régimes où l'exécutif, le législatif et le Indiciaire restent indépendants les uns des autres permettent le libre jeu de la...

2 pages - 1,80 ¤

La pitié est-elle une vertu ou une faiblesse ?

Elle rend service et ne se contente pas de rester neutre.2. Sans doute la pitié n'est-elle qu'un mode de l'amour. En soi, elle n'est rien. Elle est débordée par le sentiment ou dépassée par l'entendement. Mais par delà toute précarité, toute fragilité, la faiblesse vacillante de cette bonté subtile, ou de cette charité facile, parvient à une sorte...

5 pages - 1,80 ¤

La connaissance d'autrui ?

 || Puisque nous vivons en société, le problème qui devrait nous sembler le plus essentieil devrait être celui des relations entre les hommes, de la communication des consciences. Or il est singulier de constater en ouvrant une Histoire de la Philosophie parue vers 1875, comme celle de Fouillée par exemple, qu'aucun philosophe n'avait même seulement posé le problème à cette époque. Aussi depuis a-t-on rapidement ouvert...

4 pages - 1,80 ¤

Nos pensées sont-elles en notre pouvoir ?

La pensée est ce qu'il y a de libre en nous, parce que c'est la pensée seule qui détermine l'objet. Nos pensées sont notre seul pouvoir. Mais comment cette liberté abstraite se manifeste-t-elle dans le concret ? Pouvons-nous dire que nos pensées sont en notre pouvoir ? Notre critique de l'empirisme nous permet d'affirmer...

5 pages - 1,80 ¤

Les philosophes peuvent-ils parler la langue du vulgaire ?

Si même les philosophes pouvaient parler ·la langue de tout le monde, il faudrait nécessairement les en empêcher : car enfin, cette langue particulière qu'ils emploient, c'est le style de l'écrivain, la marque de fabrique, la couleur du peintre, le coup de cise·au du sculpteur; c'est à la fois ce qui fait leur force (puisque là réside......

3 pages - 1,80 ¤

Quelle idée le sens commun se fait-il de la philosophie ?

. »2° Un bréviaire, un catéchisme répondant à toutes les questions humainement possibles par oui ou par non, avec explication et mode d'emploi. Les solutions ne doivent pas être offertes en vrac, mais hiérarchisées. Elles doivent s'exclure : une seule doit s'imposer : la bonne.3° Une vérité, la vérité, comme 2 + 2 = 4. La Philosophie devrait...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 1555 1556 1557 1558 1559 1560 1561 1562 1563 1564 1565 1566 1567 1568 1569 1570 1571 1572 1573 1574 1575 1576 1577 1578 1579 1580 1581 1582 1583 1584 1585 1586 1587 1588 1589 1590 1591 1592 1593 1594 1595 1596 1597 1598 1599 1600 1601 1602 1603 1604 1605 1606 1607 1608 1609 1610 1611 1612 1613 1614 1615 1616 1617 1618 1619 1620 1621 1622 1623 1624 1625 1626 1627 1628 1629 1630 1631 1632 1633 1634 1635 1636 1637 1638 1639 1640 1641 1642 1643 1644 1645 1646 1647 1648 1649 1650 1651 1652 1653 1654 1655 1656 1657 1658 1659 1660 1661 1662 1663 1664 1665 1666 1667 1668 1669 1670 1671 1672 1673 1674 1675 1676 1677 1678 1679 1680 1681 1682 1683 1684 1685 1686 1687 1688 1689 1690 1691 1692 1693 1694 1695 1696 1697 1698 1699 1700 1701 1702 1703 1704 ... 1884 1885 1886 1887 1888 1889

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo