LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
161 - Comment appelle-t-on la philosophe d'Auguste COMTE ?
A
Le positivisme
B
Le structuralisme
C
L'existentialisme
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A
Correction :
«Il n'y a qu'une maxime absolue, c'est qu'il n'y a rien d'absolu», écrit Auguste Comte, le père du positivisme. Ce professeur de mathématiques à Polytechnique, ancien disciple de Saint-Simon, estime que l'on doit s'en tenir aux seuls faits en rejetant toute métaphysique et toute théologie. A propos de la connaissance de l'homme, il affirme que «la psychologie est impossible et tout se réduit à la physiologie ou biologie». Le vaste système philosophique édifié par Comte se veut une méthode scientifique qui implique une politique et une religion.


Les nouveautés du site

La vie est-elle un objet scientifique ?

Connaître quelque chose, c'est toujours le connaître scientifiquement. Et cela exige qu'on en fasse un objet de science. Qu'est-ce à dire pour le vivant ? Comment faire du vivant un objet ? Réponse : en considérant qu'il ne fonctionne pas selon des lois différentes de celles qui régissent la matière inerte. Les mêmes lois physico-chimiques qui règlent la...

4 pages - 1,80 ¤

La science implique-t-elle la sagesse ?

Et, par un juste retour, la moralité donne plus de pénétration à l'esprit, non certes dans le domaine de la pure spéculation, mais dans celui de « la connaissance contemplative et infuse, concrète et synthétique, amoureuse et savoureuse (sapit), dont ni l'entendement abstrait ni la pensée discursive ne peuvent jamais atteindre la plénitude,...

2 pages - 1,80 ¤

L'objectivité est-elle le privilège du discours scientifique ?

Le beau existe objectivement Dans le Phédon, Platon expose sa théorie des Idées. Pour lui, si un objet est rouge, c'est qu'il participe de la rougeur. La rougeur est une Idée, quelque chose de pur et qui existe dans un monde autre que le nôtre. Il en va de même de la beauté: si...

1 page - 1,80 ¤

Les vérités mathématiques et les vérités physiques sont-elles de même nature ?

Que les mathématiques, comme la logique, ne disent rien en elles-mêmes, mais sont un simple langage qui permet d'énoncer les lois du réel. Mathématiques et tautologieLa logique est l'art «d'énoncer des raisonnements valides. De même, les mathématiques permettent d'exprimer correctement des lois physiques. Il n'y a donc pas de vérité mathématique. Un énoncé comme «2 + 2 = 4»...

5 pages - 1,80 ¤

La science peut-elle dicter des conclusions et des conduites morales ?

Et ce n'est pas un calcul cynique d'intérêt qui nous conduit à cette sagesse ; car l'alliance avec autrui n'est féconde, « intéressante », que si, précisément, l'amour pour autrui est véritable, c'est-à-dire désintéressé !■ La perfection de la morale est dans la sagesse, grâce à laquelle on n'est plus vertueux par devoir, et dans l'obéissance, mais par...

4 pages - 1,80 ¤

La science n'est-elle qu'une croyance argumentée ?

Logiquement, tous nos raisonnements inductifs sont exposés au même risque que celui de la pauvre dinde, même si psychologiquement il n'en va pas de même, si nous avons souvent beaucoup de mal à nous persuader de l'absence d'assurance de tels raisonnements et s'ils emportent avec eux une très forte croyance. En aucun cas ce...

5 pages - 1,80 ¤

N'y a-t-il de rationalité que scientifique ?

Comment, en effet, reconnaître le système qui représente notre monde de l'expérience ? La réponde de Popper est la suivante : par le fait qu'il a été soumis à des tests et qu'il y a résisté. Cela signifie qu'il faut appliquer une méthode déductive. En d'autres termes, si nous ne pouvons exiger des théories scientifiques qu'elles soient vérifiables, nous pouvons...

8 pages - 1,80 ¤

L'erreur peut-elle jouer un rôle dans la connaissance scientifique ?

Nous appelons les esprits à la convergence en annonçant la nouvelle scientifique, en transmettant du même coup une pensée et une expérience, liant la pensée à l'expérience dans une vérification: le monde scientifique est donc notre vérification. Au-dessus du sujet, au delà de l'objet immédiat la science moderne se fonde sur...

9 pages - 1,80 ¤

La sexualité humaine relève-t-elle de l'instinct ?

D'un point de vue biologique, le désir conduit l'individu mâle à féconder le plus grand nombre possible de femelles, tandis que ces dernières sont déterminées à sélectionner le mâle le plus fort. Ce principe comportemental, à l'origine de bien des conflits entre les sexes, est toujours agissant chez l'homme.   [La sexualité humaine n'a plus rien à voir avec celle des...

4 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il une différence entre sagesse et art de vivre ?

Note : 5.2/10

Aussi, la mort se caractérise bien en premier lieu par l'absence de sensation :  « Habitue-toi à la pensée que le mort n'est rien pour nous, puisqu'il n'y a de bien et de mal que dans la sensation, et que la mort est absence de sensation. » En effet, les sensations que nous avons de notre corps et, à travers lui, des...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on être trop sage ?

Note : 5.1/10

De sagesse, on en a jamais assez.] Qu'est-ce que la sagesse ? La sagesse se définit comme: 1) Attitude traditionnelle du philosophe ancien qui, dans l'ordre du savoir se met à distance des préjugés et dans l'ordre de l'action à distance ses passions. 2) Synonyme de prudence d'où, par extension, aptitude à bien mener sa vie pour atteindre le bonheur...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on à la fois être ignorant et sage ?

Note : 5.1/10

L'essentiel est de l'ordre de la qualité. De plus, les sciences expérimentales (physique, chimie, ou biologie) entraînent des habitudes d'esprit qui ne préparent pas à résoudre les problèmes que l'on pose au sage. On ne peut juger sagement que par une expérience vécue qui n'a aucun rapport avec l'expérience de laboratoire. Faire une expérience n'est pas avoir de...

3 pages - 1,80 ¤

Le sage peut-il être un révolutionnaire ?

Note : 5.1/10

Or la contemplation suppose que son objet soit stable et permanent : le sage est donc essentiellement un conservateur, et c'est pourquoi Platon dit que le naturel du philosophe est celui d'un chien de garde (République, II). Allons même plus loin : le sage est en fait un réactionnaire. La contemplation étant postérieure à son objet, elle est...

2 pages - 1,80 ¤

Y aurait-il une justice sans crainte de la punition ?

Note : 5.1/10

Dans un premier temps, Hobbes mous montre comment, dans l'état de nature où les hommes vivent dispersés et sans lois pour les gouverner, les inégalités physiques et intellectuelles sont réduites à rien : la mort constituant pour tous la grande peine, la possibilité donnée à chacun de tuer l'autre établit entre les hommes une égalité rigoureuse. Une fois...

4 pages - 1,80 ¤

Y aura-t-il toujours des injustices ?

Note : 5.1/10

Comment ne pas suspecter cette dualité systématique de signifier quelque chose comme un ordre du duel, d'être entièrement affectée par la lutte corps à corps que se livrent au commencement du texte (au commencement de l'histoire?) la raison et l'animalité? Comment ne pas relier cette série de « contraires » à la pensée du conflit ( Widerstreit, écrit...

9 pages - 1,80 ¤

Une société juste peut-elle s'accommoder d'inégalités ?

Note : 5.1/10

Si l'on ajoute à cela le fait que, dans la « République », l'individu semble n'exister que pour et en fonction de la communauté à laquelle il appartient, on comprendra que certains théoriciens modernes aient voulu voir dans la philosophie Platonicienne le premier de tous les totalitarismes. Appliquer la catégorie moderne de « totalitarisme » à la «...

6 pages - 1,80 ¤

Toutes les inégalités sont-elles injustes ?

Note : 5.1/10

Dans le dialogue qu'il a intitulé Gorgias, Platon nous présente même le sophiste Calliclès soutenant, face à Socrate, la thèse suivante : la véritable justice est celle qui respecte les inégalités naturelles ; il est donc juste que les plus forts dominent les plus faibles et deviennent les chefs dans une cité puisqu'ils sont, par nature, les plus forts. Rousseau...

11 pages - 1,80 ¤

Peut-on opposer la raison d'Etat à la justice ?

Note : 5.1/10

Un exemple parmi d'autres de ces pratiques, qui laissa Machiavel frappé de stupeur, mais sans doute aussi admiratif : César Borgia, pour faire régner l'ordre en Romagne, donna toute puissance à l'un de ses hommes de confiance connu pour être cruel & expéditif. La paix établie, pour éviter que l'opprobre ne s'attache à sa propre personne, il fit...

4 pages - 1,80 ¤

Peut-on discerner dans les changements du droit un progrès vers la justice ?

Note : 5.1/10

D'autre part, le libéralisme cherche à promouvoir la conception du juste donnée par Kant plus haut, comme liberté maximale de tous les individus. Transition : Pour autant, nous ne pouvons conclure maintenant, car ce n'est pas résoudre un problème que d'affirmer que de l'opinion de l'un nous avons quelque chose, et que de l'opinion d'un autre nous avons autre chose....

4 pages - 1,80 ¤

Peut-on gouverner sans justice ?

Note : 5.1/10

Si l'État nie la notion de personne au nom de l'intérêt général, il multiplie les injustices; ces injustices qui caractérisent toutes les formes de totalitarisme. Favoriser l'intérêt privé est une injustice Le rôle de l'État est de veiller à maintenir une cohésion sociale, d'éviter qu'il y ait une trop grande disparité dans la répartition des richesses. Si l'État favorise les...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on juger les crimes contre l'humanité ?

Note : 5.1/10

  [Juger les crimes contre l'humanité suppose une impartialité totale. Or, ce sont les vainqueurs, les pays les plus puissants, qui jugent les vaincus et les États ne jouant pas un rôle déterminant sur la scène internationale.] Le tribunal des vainqueurs n'est pas un tribunal international Le procès de Nuremberg a jugé l'Allemagne nazie, au travers des 24 dirigeants nazis accusés de crimes contre...

1 page - 1,80 ¤

Le mérite est-il toujours récompensé ?

Note : 5.1/10

  [Juger les crimes contre l'humanité suppose une impartialité totale. Or, ce sont les vainqueurs, les pays les plus puissants, qui jugent les vaincus et les États ne jouant pas un rôle déterminant sur la scène internationale.] Le tribunal des vainqueurs n'est pas un tribunal international Le procès de Nuremberg a jugé l'Allemagne nazie, au travers des 24 dirigeants nazis accusés de crimes contre...

6 pages - 1,80 ¤

Le besoin de justice n'exprime-t-il que la jalousie des déshérités ?

Note : 5.1/10

||Le besoin de justice est l'expression d'un ressentiment. L'homme qui a réussi à obtenir le pouvoir et la richesse est un homme satisfait. Il n'a pas à invoquer la justice pour changer sa condition. Seuls les prauves, insatisfaits de leur vie, réclament plus de justice. MAIS... La nature humaine aspire universellement à la dignité et au respect. La justice est...

7 pages - 1,80 ¤

La vengeance peut-elle être juste ?

Note : 9/10

La vengeance n'est pas injuste, dans la mesure où le rappelle Hegel, elle respecte la loi du Talion, c'est-à-dire qu'elle punit le criminel à proportion de son crime. C'est ce que veut dire "oeil pour oeil, dent pour dent". Si on a volé 100 euros, le voleur doit rendre 100 euros et pas plus.«...

5 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 1555 1556 1557 1558 1559 1560 1561 1562 1563 1564 1565 1566 1567 1568 1569 1570 1571 1572 1573 1574 1575 1576 1577 1578 1579 1580 1581 1582 1583 1584 1585 1586 1587 1588 1589 1590 1591 1592 1593 1594 1595 1596 1597 1598 1599 1600 1601 1602 1603 1604 1605 1606 1607 1608 1609 1610 1611 1612 1613 1614 1615 1616 1617 1618 1619 1620 1621 1622 1623 1624 1625 1626 1627 1628 1629 1630 1631 1632 1633 1634 1635 1636 1637 1638 1639 1640 1641 1642 1643 1644 1645 1646 1647 1648 1649 1650 1651 1652 1653 1654 1655 1656 1657 1658 1659 1660 1661 1662 1663 1664 1665 1666 1667 1668 1669 1670 1671 1672 1673 1674 1675 1676 1677 1678 1679 1680 1681 1682 1683 1684 1685 1686 1687 1688 1689 1690 1691 1692 1693 1694 1695 1696 1697 1698 1699 1700 1701 1702 1703 1704 ... 1848 1849 1850 1851 1852 1853

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo