LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
106 - Pour Spinoza, la liberté est ...
A
une réalité
B
une illusion
C
une faculté
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B
Correction :
L'homme fait partie du monde, il dispose d'un corps, d'appétits et de passions par lesquelles la puissance de la Nature s'exerce et s'exprime en nous, tant pour sa propre conservation que pour la nôtre. Bien souvent nous croyons être libres, alors que nous ne faisons qu'être mus, par l'existence de causes extérieures : la faim, la pulsion sexuelle, des goûts ou des passions qui proviennent de notre éducation, de notre passé, de notre culture. Nul homme n'étant coupé du milieu dans lequel il vit et se trouve plongé, nous sommes nécessairement déterminés à agir en fonction de causes extérieures à notre propre nature. ** Telle est cette liberté humaine que tous les hommes se vantent d'avoir et qui consiste en cela seul que les hommes sont conscients de leurs désirs, et ignorants des causes qui les déterminent. **


Les nouveautés du site

SI NOUS DÉSIRONS ÊTRE LIBRE, QU'EST-CE QUI NOUS EMPÊCHE DE L'ÊTRE ?

N'est-elle pas plutôt - même si je l'affirme comme Kant à titre de postulat métaphysique - une potentialité qu'il m'appartient toujours d'amener au réel? C'est-à-dire un ensemble de conduites à élaborer, à constituer en fonction des situations que je rencontre. De ce point de vue, la liberté n'est pas déjà faite ou déjà là: elle se confirme dans...

9 pages - 1,80 ¤

LA LOI N'EST-ELLE JUSTE QUE LORSQU'ELLE EST JUSTEMENT APPLIQUÉE ?

.../... III. La loi indépendante de ses conditions d'application - On doit donc critiquer l'inégalité devant la loi. Mais cela met-il en cause la loi elle-même, qui serait alors confondue avec les conditions dans lesquelles elle se trouve appliquée. - On peut distinguer deux sources principales de mauvaise application: * faillibilité des juges; * inégalité sociale.|| Parties du programme abordées...

1 page - 1,80 ¤

LA CITÉ SE COMPOSE-T-ELLE D'INDIVIDUS ?

|| Parties du programme abordées : - Nature et culture.- La société.- L'État. Analyse du sujet : Une communauté organisée et maintenue par des lois se réduit-elle à la juxtaposition d'êtres humains distincts les uns des autres ? Conseils pratiques : Appuyez-vous solidement sur votre cours. N'omettez pas les analyses classiques d'Aristote ou de Marx montrant que l'individu isolé n'est qu'une abstraction....

1 page - 1,80 ¤

L'INTÉRÊT GÉNÉRAL EST-IL LA SOMME DES INTÉRÊTS PARTICULIERS ?

C'est l'hypothèse de Rousseau dans le Contrat social: il s'agit de comprendre quelles transformations sont déterminées par l'entrée dans le collectif.   ALIÉNATION : Concept juridique (aliéner un bien, c'est le ceder par vente ou par don), psychiatrique (un aliéné est un fou) et philosophique (l'aliénation est le contraire de...

1 page - 1,80 ¤

L'HOMME POURRAIT-IL PENSER SANS LE SECOURS DES MOTS ?

Si la rédaction d'une dissertation est un exercice de pensée, la question posée paraît saugrenue : sans mots, il n'y a guère à réfléchir, semble-t-il, en tout cas rien à écrire. Aussi convient-il de chercher d'abord ce qui peut justifier une telle question. Dans le quotidien, il peut arriver que les mots fassent défaut: j'ai alors l'impression d'avoir, quelque...

2 pages - 1,80 ¤

POURQUOI LA PHILOSOPHIE JUGE-T-ELLE PRIMORDIAL DE RÉFLÉCHIR SUR LE LANGAGE ?

La philosophie, historiquement, peut se mettre en place lorsque le Logos se substitue au Muthos, c'est-à-dire lorsqu'une exigence de compréhension rationnelle remplace la parole admise comme provenant des dieux et, en tant que telle, délivrant un sens extra-rationnel (voir par exemple dans cette optique le début du Poème de Parménide).Le langage philosophique est ainsi traversé par une exigence...

2 pages - 1,80 ¤

LA CROYANCE RELIGIEUSE IMPLIQUE-T-ELLE UNE DÉMISSION DE LA RAISON ?

Si la philosophie se prétend discours rationnel, n'est-il pas un peu surprenant que de nombreux philosophes aient cherché à fonder la foi en prouvant (rationnellement de leur point de vue) l'existence de Dieu? Cela doit nous inviter à ne pas répondre trop schématiquement à la question, en prenant des relations entre croyance et...

3 pages - 1,80 ¤

POURQUOI LE PROGRÈS SCIENTIFIQUE N'A-T-IL PAS FAIT DISPARAÎTRE LES RELIGIONS ?

Mais il nous faut dès lors comprendre pourquoi le progrès scientifique n'a pas du tout fait disparaître les religions.Dans sa «Loi des trois États», Auguste Comte affirme que l'État théologique, historiquement premier, partage avec l'État métaphysique qui lui succède l'ambition de résoudre les problèmes concernant les causes premières et les causes finales, c'est-à-dire les questions en pourquoi et...

5 pages - 1,80 ¤

PEUT-ON DIRE QUE, SI LES SAVANTS VISENT À DÉFINIR LES LOIS DU RÉEL, L'ARTISTE, LUI, IGNORE TOUTE LOI ?

Tout art suppose un apprentissage technique élémentaire : on n'est pas sculpteur en tapant n'importe comment dans un bloc de marbre et la fonte en bronze obéit à des lois parfaitement physiques. Mais, au-delà de ces informations minimales peuvent aussi intervenir des principes généraux, des lois d'organisation que l'artiste doit respecter s'il entend que...

2 pages - 1,80 ¤

L'ÉMOTION EST-ELLE CONSTITUTIVE DU SENTIMENT ESTHÉTIQUE ?

Les musées devraient dès lors retentir de cris d'horreur et de protestations indignées.Ce qui m'émeut authentiquement, c'est le rapport que je peux avoir avec du réel: l'émotion se manifeste alors par des réactions physiologiques.Dans l'oeuvre d'art, le réel est par définition absent: on est dans une représentation, une transposition. Et de surcroît, même la référence...

2 pages - 1,80 ¤

LES OEUVRES D'ART NOUS ENSEIGNENT-ELLES QUELQUE CHOSE ?

En principe, c'est pourtant le concept qui est universel, et c'est bien de son côté que peut s'élaborer la connaissance authentique. Mais l'oeuvre d'art propose, en guise d'universalité, un plaisir - c'est-à-dire une relation aux formes sensibles qui n'a rien de commun avec la connaissance, le savoir ou l'enseignement. ·         « Est beau ce ...

5 pages - 1,80 ¤

LA LIBERTÉ DE L'ESPRIT A-T-ELLE POUR CONDITION LE LOISIR OU LE TRAVAIL ?

Au début du « Capital », et dans la lignée de l'optique hégélienne, Marx définit le travail en marquant la spécificité humaine de la notion, et en défendant cet aspect. La spécificité du travail, c'est de renvoyer à l'homme, parce que les activités animales en sont fondamentalement différentes : « ce qui distingue dès l'abord le plus mauvais...

4 pages - 1,80 ¤

PEUT-ON ÊTRE SÛR DE BIEN AGIR ?

Dès lors, «bien faire » ne peut désigner qu'une action souverainement indifférente aux normes dominantes (la morale des esclaves et du ressentiment), uniquement déterminée par la pulsion vitale (ou la volonté de puissance) que chacun doit écouter en soi.Seule l'attention à ce qu'exige, dans l'être, son désir authentique dans sa version la plus exaltante, peut alors s'accompagner de...

4 pages - 1,80 ¤

PUIS-JE ÊTRE SÛR DE NE PAS ME TROMPER ?

HTML clipboard Il semblerait d’abord ne faire aucun doute que je puisse être certain de n’être pas dans l’erreur. Qui en effet n’a jamais affirmé ou nié avec certitude ? Que cette certitude soit le fruit de la confiance en autrui, des sens, ou du raisonnement, elle n’en est pas moins réelle. La famille...

7 pages - 1,80 ¤

SUR QUOI NOS ESPRITS PEUVENT-ILS S'ACCORDER ?

 INTRODUCTION Le désaccord entre interlocuteurs est une situation fréquente, mais toute discussion vise peut-être à trouver un terrain d'entente. Si l'accord se fait entre des esprits, sur quoi peut-il porter? Est-ce seulement sur des principes généraux, indépendamment des moyens - ou l'accord doit-il être, plus complet, et concerner aussi bien les contenus de pensée que les fins et les...

1 page - 1,80 ¤

LA MALADIE D'UN ÊTRE VIVANT EST-ELLE COMPARABLE À LA PANNE D'UNE MACHINE ?

Note : 7/10

a) La hiérarchie des âmes selon Aristote. Aristote distinguait, dans son Traité de l'Ame : * L'âme végétative, principe de la nutrition et de la croissance des plantes; * L'âme sensitive, principe de la sensation et de la locomotion chez les animaux; * l'âme rationnelle (ou dianoétique), qui - chez l'homme - couronne les deux précédentes. b) Chose qui pense ou matière...

2 pages - 1,80 ¤

PEUT-ON VENIR À BOUT D'UNE CROYANCE PAR LE RAISONNEMENT ?

Note : 7/10

INTRODUCTION«Tu as sans doute raison, mais je crois quand même, pour ma part, que... » : dans un échange quotidien, cette réplique marque-t-elle l'échec du raisonnement face à la croyance ? Les deux modes de pensée sont-ils différents au point de ne pouvoir s'influencer ?1. La croyance * Elle produit des effets effectifs: le sujet qui y adhère se...

8 pages - 1,80 ¤

L'EXERCICE DE LA RÉFLEXION SUPPOSE-T-IL LE REJET DE TOUTE CROYANCE ?

Note : 7/10

Mais l'individu paie cette liberté du choix par l' « angoisse » qui est sentiment de malaise devant l'inconnue de la possibilité. L'existence est possibilité cad « angoisse ». Et c'est cette vérité subjective que recherche Kierkegaard dans les « Etapes sur le chemin de la vie ».  Or la leçon que donne l'existence de la raison est qu'elle ne se plie pas à ses...

6 pages - 1,80 ¤

JUSQU'À QUEL POINT CONNAÎTRE IMPLIQUE-T-IL DE DOUTER ?

Note : 7/10

Évoquer la connaissance, c'est en apparence faire allusion à un savoir acquis, déjà constitué, proposant à l'esprit une richesse positive. L'histoire du savoir (notamment scientifique) montre cependant que la connaissance n'est jamais définitive, qu'elle est périodiquement remise en doute. Il est donc utile d'examiner l'importance du doute dans la constitution du savoir et de son évolution.L'attitude philosophique commence...

4 pages - 1,80 ¤

EN QUOI LA MÉMOIRE NOUS LIBÈRE-T-ELLE DE L'EMPRISE DE L'ACTUALITÉ ?

Note : 7/10

Un homme sans mémoire ne vivrait que dans l'instant, il serait rivé à la chose qu'il perçoit sans pouvoir s'en détacher d'aucune manière. En l'arrachant à l'actualité qui l'accapare ainsi, la mémoire prépare la libération de l'homme. Cette dernière peut certes devenir illusoire lorsque la mémoire n'est qu'un refuge dans lequel on fuit nostalgique-ment la souffrance d'aujourd'hui. Mais...

5 pages - 1,80 ¤

LA PASSION ÉLOIGNE-T-ELLE DE LA RÉALITÉ ?

Note : 7/10

Sans la confiance, en effet déraisonnable pour tout esprit calme, qu'il se fait pour trouver une nouvelle version du monde. Et que pourrait découvrir un savant s'il n'était pas animé par une authentique passion de la découverte qui lui permet de supporter les impasses temporaires et les échecs, la lenteur de sa démarche, les objections de ses collègues,...

2 pages - 1,80 ¤

POUR BIEN PENSER, FAUT-IL NE RIEN AIMER ?

Note : 7/10

Il faut garder son indépendance de jugement L'admiration qu'un penseur est susceptible de témoigner à tel ou tel grand philosophe peut nuire à l'indépendance de son jugement. Platon ou Aristote ont beau être deux grands noms de la pensée occidentale, ils sont faillibles. Il faut donc juger leurs idées selon qu'elles nous semblent vraies, et non selon l'amitié que...

4 pages - 1,80 ¤

La philosophie nous détache-t-elle du monde ?

Note : 7/10

||Depuis son origine, la philosophie subit le reproche d'être éloignée du réel: Aristophane ne se prive pas de tourner en ridicule un Socrate égaré dans les nuages (Les Nuées), et la fréquente caricature du philosophe (comme d'ailleurs du savant) l'affuble d'une distraction permanente — symptôme de sa rupture par rapport au quotidien. Pris ...

5 pages - 1,80 ¤

La philosophie doit-elle aller contre le sens commun ?

Note : 7/10

||Comment le sens commun définit-il la philosophie? Ce serait une façon de ne pas trop s'en faire, d'accepter la vie comme elle vient sans s'interroger à propos de ce qu'elle véhicule, ou encore une manière d'échapper aux aspects pénibles de l'existence, puisqu'on admet communément que le clochard «a sa petite philosophie» (comme tout un...

8 pages - 1,80 ¤

Respecter l'autre, est-ce respecter en lui la personne humaine ?

Note : 7/10

||Les théories, philosophiques ou religieuses, n'ont pas manqué dans l'histoire, qui ont prêché l'amour ou le respect de la personne humaine. Ce qui n'empêche pas l'histoire d'être «pleine de bruit et de fureur», de massacres et d'erreurs. C'est qu'à aimer la personne en général, on oublie peut-être qu'elle se manifeste d'abord, concrètement, sous l'aspect...

8 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 1555 1556 1557 1558 1559 1560 1561 1562 1563 1564 1565 1566 1567 1568 1569 1570 1571 1572 1573 1574 1575 1576 1577 1578 1579 1580 1581 1582 1583 1584 1585 1586 1587 1588 1589 1590 1591 1592 1593 1594 1595 1596 1597 1598 1599 1600 1601 1602 1603 1604 1605 1606 1607 1608 1609 1610 1611 1612 1613 1614 1615 1616 1617 1618 1619 1620 1621 1622 1623 1624 1625 1626 1627 1628 1629 1630 1631 1632 1633 1634 1635 1636 1637 1638 1639 1640 1641 1642 1643 1644 1645 1646 1647 1648 1649 1650 1651 1652 1653 1654 1655 1656 1657 1658 1659 1660 1661 1662 1663 1664 1665 1666 1667 1668 1669 1670 1671 1672 1673 1674 1675 1676 1677 1678 1679 1680 1681 1682 1683 1684 1685 1686 1687 1688 1689 1690 1691 1692 1693 1694 1695 1696 1697 1698 1699 1700 1701 1702 1703 1704 ... 1890 1891 1892 1893 1894 1895

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo